Disparues/ The Silenced

The Silenced est un thriller à énigme sud-coréen écrit et réalisé par Lee Hae-yeong, sorti en 2015.
En France, il est intitulé Disparues pour la télévision sur Netflix.
affiche américaine the silenced
Réalisation : Lee Hae Yeong
Société de production : Generation Blue Films et The Secret Garden
Genre : thriller, énigme
Durée : 99 minutes
Casting :
Park Bo-yeong, Eom Ji-won, Park So-dam, Kong Ye-ji, Joo Bo-bi, Park Seong-yeon
affiche coréenne the silenced
Synopsis :
Durant la colonisation japonaise, en 1938 précisément, Joo Ran arrive dans un sanatorium à Keijyo (l’actuelle Séoul) La directrice dirige l’endroit d’une main de fer. Elle promet que les deux jeunes filles qui recouvreront la meilleure santé et réussiront certaines épreuves sportives et intellectuelles, gagneront un voyage à Tokyo. Alors qu’elle est embêtée par ses camarades , Joo Ran commence à voir des choses étranges dans les dortoirs.
deux étudiantes allongées par terre
Mon avis :
J’ai choisi de regarder ce film par curiosité et j’ai été surprise à nombreuses reprises. La première partie du film (de l’arrivée de Joo Ran jusqu’à la naissance de son amitié avec Yeon Dok) m’est parue assez ennuyeuse et n’avait rien d’exceptionnel si ce n’est une photographie superbe, que ce soit dans le sanatorium ou lors des escapades en forêt. Mais quand Joo Ran commence à avoir ‘ses visions’, le scénario décolle pour de bon. On se demande si la jeune fille voit des fantomes, ou bien si cela est du au traitement médical prescrit par l’école. Et pourtant la réponse est toute autre… Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler ceux qui aimeraient voir le film.
Les actrices sont toutes très bonnes et crédibles. L’ambiance sombre et glauque gagne en épaisseur au fur et à mesure des minutes. La fin flirte avec le thriller horrifique, d’ailleurs certains sites ont référencé le film dans la catégorie horreur. Bien que je trouve cela exagéré, j’avoue que les coréens ne font pas dans la dentelle et même s’il y a peu d’effets spéciaux spectaculaires, le sang et la violence ont leur part belle, mais sont justifiés par le scénario. De plus, pas de happy end. On s’éloigne vraiment des standards hollywoodiens pour une totale découverte. Qu’on aime ou pas, ce film ne laissera pas insensible, c’est certain.


9 réflexions sur “Disparues/ The Silenced

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.