Yami Kawaii

Les japonais sont souvent à la pointe de la mode et notamment les jeunes qui se réunissent au quartier branché de Harajuku. Souvent excentriques et colorées, les tenues acceptées ici servent à sortir des règles codifiées de la vie quotidienne. Parmi ces styles, le Yami Kawaii, une version dark et dérangeante des styles mignons qu’on a l’habitude de voir dans ces rues.
make up yami kawaii
Yami Kawaii, c’est le nom d’un style formé à partir des mots japonais Yami = sombre ou maladie et Kawaii = mignon. Deux mots formants une antithèse pour un style vestimentaire qui se remarque. Apparu en 2014, les analystes disent qu’il est l’expression du cri de détresse d’une jeunesse nippone qui étouffe dans une société qui les rejette, quand d’autres n’y voit qu’une folie vestimentaire.
collants yami kawaii
Le Yami Kawaii mélange des éléments colorés mais plutot pastel avec une dominante rose (que l’on retrouve dans d’autres styles considérés comme Kawaii), avec des éléments plus sombres et des accessoires, ainsi que parfois du gris et du noir sur les tenues. La touche Yami vient des pansements, des bandages ou des petites seringues qui l’accessoirisent. On trouve aussi des cordes à nœuds coulants, des ciseaux, des pilules ou des cutters un peu morbide. D’ailleurs, les écritures que l’on trouve sur les vêtements en anglais ou en japonais sont parfois sans équivoques : Je t’aime / je veux te tuer ; la Douleur est Belle ; Je suis morte à l’intérieur.
couple yami kawaii
De ce fait, le Yami kawaii semble avoir une résonance bien plus profonde qu’un simple style vestimentaire et au-delà de l’apparence, ses adeptes cachent parfois un profond mal-être.
A l’origine de ce style, Ezaki Bisuko, illustrateur dessinant en de 2013 un personnage qu’il baptise Menhera-chan, une jeune fille vêtue de rose qui doit se faire du mal afin de libérer les pouvoirs qui lui permettent de sauver le monde… Elle n’hésite pas à se tailler les veines au cutter, pour se transformer ! Sous forme de satire de la société nippone, ses illustrations sont le meilleur moyen qu’il a trouvé pour échapper à la pression sociale qu’il subit : celle des examens, celle d’une famille qui le rejette car il est gay, efféminé… Menhera-chan va trouver son public, d’abord sur internet, puis sous forme de manga et de goodies, et Bisuko possède désormais sa propre boutique en plein cœur d’Harajuku. Les adeptes de ce style semblent s’être reconnus dans le vécu de l’auteur, dans la satire de la société qu’il dépeint et ont ainsi naturellement adopté les tenues qui en dérivent.
menhera chan
Il faut rappeler que le mal être d’une partie de la jeunesse nippone est un fait reconnu. Les personnes qui souffrent de troubles mentaux ou psychiques (schizophrénie, autisme, dépression) ou qui ne cadrent pas avec ce que la société considèrent comme normal sont rejetées et considérées comme faibles par les autres. Une grande partie de la population japonaise pense qu’il est impossible de guérir d’un trouble mental, que les personnes atteintes devraient vivre en communautés fermées plutôt qu’en société et que ces troubles sont dus au caractère trop faible de la personne plus qu’à un facteur génétique.
Donc un jeune un peu différent n’aura d’autres choix que de se fermer au monde ou de plonger dans un univers qui lui correspond. Comme par exemple le style alternatif Yami Kawaii. Le regard des autres peut changer, et le style coloré et travaillé force même une certaine admiration de la part des non-pratiquants. Ainsi, ces jeunes gens trouvent leur place, dans les rues d’Harajuku ou sur les réseaux sociaux.
pilulles kawaii


7 réflexions sur “Yami Kawaii

  1. Coucou
    Un style vestimentaire qui demande beaucoup de travail pour arriver à un tel résultat!
    C’est magnifiquement fait malgré le message que ça veut laisser passer
    Bisous

    J'aime

  2. Les japonais adorent tout ce qui est manga, reproduisant leurs personnages à travers du maquillage et des costumes, l’Amérique a halloween ! biz

    J'aime

  3. coucou c ‘est vrai beaucoup d’excentricité et de déguisement pour les jeunes japonais, mais trop dark pour moi bisous bonne journée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.