Anne Frank au pays du manga

Sous ce nom étrange, une BD reportage adjointe d’un web documentaire.
Par Alain Lewkowicz, Vincent Bourgeau, Samuel Pott et Marc Sainsauve
anne frank au pays du manga couverture
Au Japon, « le journal d’Anne Frank » reste un inusable best-seller. A tel point que son destin tragique est même réinterprété en manga. Que révèle ce succès sur la mémoire de la Seconde Guerre mondiale au sein de la société nippone ? Un voyage en BD documentaire interactive pour comprendre ce qui, de la Shoah et d’Hiroshima, peut (ou non) constituer une expérience commune au Japon et à l’Europe.
anne frank au pays du manga
Depuis sa première publication en 1952, « le journal d’Anne Frank » est le plus lu et le plus étudié des livres étrangers au Japon. Toutes générations confondues, tout le monde connaît la petite fille d’Amsterdam et son destin tragique. Un best-seller, également disponible en manga, mais dans lequel Anne Frank est simplement perçue comme l’héroïne d’un roman à succès à la conclusion cruelle et émouvante. Au pays du soleil levant, peu nombreux sont ceux qui connaissent la Shoah. Une histoire bien trop lointaine pour les Japonais, malgré leur alliance avec le Troisième Reich. Ils ne semblent pourtant pas non plus bien connaître leur propre histoire : « La guerre, c’est horrible. Et nous en avons été les plus grandes victimes lorsque les Américains ont largué leurs bombes atomiques sur nous. », dit Makoto Otsuka, le directeur du mémorial à Anne Frank et à la Shoah, situé non loin d’Hiroshima et unique en Asie. Et c’est l’idée vague qui fait à peu près consensus au Japon.

Racontant à la première personne le voyage de ses auteurs, cette BD documentaire interactive explore les représentations du passé dans la société japonaise d’aujourd’hui. Le Japon a adopté Anne Frank, figure universelle, pour en faire un manga, une forme spécifiquement japonaise mais que le monde entier s’est désormais appropriée. Pied-de-nez, mais aussi véritable tentative de jeter un pont entre deux cultures, les auteurs racontent leur parcours d’Occidentaux au Japon en « web-manga », mêlant dessins, photographies, sons et vidéos, pour dissiper le brouillard du relativisme culturel qui nimbe généralement l’Asie lorsqu’elle est observée depuis l’Occident.


On peut donc lire cette BD sur le net ou tablette (lien ci dessous). Personnellement, j’ai lu la version papier (qui contient des Qrcodes pour aller plus loin dans la découverte avec des vidéos dont des interviews, des diaporamas, etc) Un voyage étonnant qui jete un regard nouveau sur le sujet. A découvrir absolument.

Infos :
lien webdocumentaire : annefrank.arte.tv
BD documentaire en noir et blanc de 96 pages-2013 – 19,90 euros – à partir de 14 ans


14 réflexions sur “Anne Frank au pays du manga

  1. Coucou, j’avoue que j’essaierais bien la lecture de ce manga. Je suis curieuse de voir comment le journal d’Anne Franck a été adapté. Je le note.
    Je te souhaite une bonne soirée. Bises

    Aimé par 1 personne

    1. attention, ce livre n’est pas un manga (c’est une bd francophone) et il ne raconte pas l’histoire d’Anne Frank (c’est un documentaire interactif comme je l’explique) mais le manga sur anne frank existe bien, il suffit de chercher un peu.

      J'aime

  2. coucou une jolie façon de découvrir cette histoire .j’ai lu le livre à l’école (c’est loin !!!) et j’avais bien aimé .. bonne journée. bises

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.