Psychic School Wars

psychic school wars
Film d’animation japonaise de 1h46, dont le titre original est Nerawareta Gakuen
Sorti le 19/10/2012
Genre : fantastique, mystère, romance, school life, sf
Studio d’animation : Sunrise
Site internet https://www.neragaku.com/
psychic school wars
Au lycée de Kamakura débarque un nouvel élève : Ryoichi Kyogoku. Ce garçon étrange est télépathe. A l’aide d’un sablier, il réussit à controler certains autres élèves et peu à peu, a la main mise sur l’école. Mais pour mener à bien sa mission confiée par son père, il devra éliminer Kenji Seki, un autre élève médium perpétuellement en retard, un peu gauche, amoureux de la surfeuse Kaori, et toujours talonné par sa voisine.


Le film Nerawareta Gakuen est une adaptation anime du roman éponyme écrit par Mayumura Taku, paru en 1973.
En lisant le résumé, je m’attendais à un animé très SF, avec pas mal de baston et d’action. Bien qu’il parle de pouvoirs psychiques et de voyages dans le temps,c’est tout le contraire. D’abord, le tempo est ralenti. Les scènes d’action sont plutot limitées, notamment lors de l’utilisation du sablier magique, ou lorsque Seki dévale la route sur son vélo comme il est en retard pour les cours.
Sunrise nous dévoile un univers très onirique d’une beauté à couper le souffle. On en prend plein les yeux. Les couleurs sont superbes, les décors poétiques. Les ruelles du Japon sont une invitation au voyage. Les pétales de cerisier tombent pendant la plupart du film, et sont remplacés parfois par la pluie. De nombreux halos de couleur sont dessinés par le soleil. On se perd dans les iridescences des bulles de savon, les éclats du sablier, les vagues de la mer ou le soleil qui filtre par des vitraux. Le rêve en couleur est encore plus poussé lorsqu’on plonge dans le mélange de rêve-souvenirs des adolescents.
Toute cette beauté contrastant avec la difficulté que ces derniers ont à exprimer leurs sentiments, que ce soit les premiers émois d’un amour non partagé, le manque d’un être cher disparu… Le fil conducteur de l’animé étant la communication, verbale ou non, entre les cœurs et les ames.
Ce qui en fait une histoire un peu compliquée. Sans vouloir spoiler, la révélation de la venue de Ryoichi, laisse plusieurs pistes ouvertes que chacun peut interpréter avec son propre ressenti. Malgré tout, c’est un film d’animation qui m’a retournée par sa beauté, sa profondeur, mais aussi sa légèreté. Régulièrement, Seki nous fait rire avec son côté gauche qui lui vaut le surnom de « braguette magique ».
Destiné aux ados, j’invite tout le monde à la découverte et l’émerveillement.
psychic school wars


7 réflexions sur “Psychic School Wars

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.