La Métamorphose de Bargain Sakuraichi

publicité la métamorphose

Grégor Samsa est un jeune commercial discipliné. Sa famille vit à ses crochets : un père fainéant, une mère âgée et une sœur aspirant violoniste. Quand un matin, il est incapable de se lever pour se rendre au travail, le père commence à s’inquiéter… pour son argent. Le fondé de pouvoir de son employeur arrive pour s’enquérir de la raison du retard inhabituel. Le père découvre alors que son fils s’est transformé en cafard géant. Il décide de le cacher à sa famille et de prendre les choses en main.

planche la métamorphose
Ce One shot (un seul volume) est une adaptation libre de la nouvelle de Franz Kafka la Métamorphose (Die Verwandlung) écrite en 1912. C’est une nouvelle qui m’avait fortement marquée durant mon adolescence. Aussi j’ai voulu lire cette version de Bargain Sakuraichi, pseudo du mangaka Tochifumi Sakurai. Pour la petite histoire, l’ouvrage japonais original datant d’il y a plusieurs années, il n’existait plus de fichiers exploitables pour la réalisation de la version française. L’auteur, très impliqué, a dû retrouver l’intégralité de ses planches dans ses archives personnelles.

A noter qu’ici le personnage principal est le père Samsa, et non pas Grégor, comme dans l’oeuvre originale. C’est donc une vision nouvelle qui s’offre à nous. L’auteur est un spécialiste de l’humour grivois et là encore, il ne déroge pas à ses penchants en faisant du père un vieux vert. Ce qui apporte une touche de comique à cet univers absurde et glauque.
Malgré des dessins plutot laids (cet avis n’engage que moi), le mangaka a bien transposé l’oeuvre dans un contexte social où le labeur et le désespoir engendrent la solitude et la différence, des sujets encore d’actualité, particulièrement au Japon mais pas que.

la métamorphose

Lire un extrait : http://www.akazoom.fr/la-metamorphose
Informations complémentaires : Editions Akata – février 2019 – 8,75 euros

challenge blogtober


6 réflexions sur “La Métamorphose de Bargain Sakuraichi

  1. J’avais également lu ce roman et je n’avais pas apprécié cet univers glauque et noir même si l’idée de la transformation en cancrelat était assez « atypique » à l’époque à laquelle il avait écrit ce livre. Cet ouvrage ne sera donc pas pour moi pour cette fois ^^
    Bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.