Goodbye Red Beryl de Atami Michinoku

goodbye red beryl

Dans les années 60 au Japon, Akihiko est un jeune orphelin qui travaille dans un restaurant. Alors qu’il pense de plus en plus à se suicider, il est sauvé d’un effondrement d’échafaudage par un inconnu. Il se sent redevable envers Kazushige. Il décide alors de prendre soin de son sauveur, un vampire morose. Peu à peu, Akihiko tombe amoureux de Kazushige. Mais celui-ci le rejette, n’acceptant pas sa condition qui le rend monstrueux aux yeux des humains. D’autant plus que le décès de ses proches continuent de le hanter.goodbye red beryl

Ce manga yaoi est la foire aux beaux mecs. Les personnages sont fins et accrocheurs avec des caractères multiples, bien que plutôt stéréotypés : Akihiko faisant office de jeune aux accents angéliques, Kazushige du vampire sombre et torturé.
Dans le premier tome, nous assistons à la rencontre entre Akihiko et Kazushige et à l’évolution de leur relation. Celle-ci est plutot lente, mais pourrait être réaliste hormis le contexte vampirique. Certains lecteurs pourraient rester sur leur faim, d’autant plus que la série sera bouclée en trois tomes. Mais cela peut être une bonne introduction pour les novices au genre, d’autant plus qu’il n’y a pas non plus de grosses effusions de sang.
goodbye red beryl

Dans le tome 2, la relation entre les personnages principaux évolue encore à mesure qu’ils apprennent à se connaître et à s’aimer. Pour rassurer les lecteurs sensibles, lors des scènes de sexe, les pénis sont floutés.
Le scénario est introspectif: on apprend également comment Kazushige est devenu vampire, et on peut mieux le comprendre, s’identifier à lui et à la solitude. De même pour Akihiko qui n’a pas été épargné non plus du fait de son statut d’orphelin. Plusieurs questions se posent autour du bonheur. Comment l’atteindre et aider les personnes qu’on aime en ce sens ?

A suivre

goodbye red beryl
Informations complémentaires : Editions Taifu Comics – 3 tomes (en cours de publication en France) – 2019 – 8,99 euros chaque tome

Yaoi  : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes


8 réflexions sur “Goodbye Red Beryl de Atami Michinoku

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.