Beastars de Paru Itagaki

couvertures beastars
A l’institut de Cherryton, herbivores et carnivores vivent en harmonie. La consommation de viande est strictement interdite et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. De nombreuses activités prônent la mixité spéciste, dont le célèbre club de théâtre. Jusqu’au jour où l’alpaga Tem est mystérieusement dévoré. Legoshi, le grand loup gris, est la cible de toutes les suspicions,et ce malgré son coté pacifique et placide. Celui ci fait tout pourtant pour réprimer ses instincts… Mais en pleine adolescence, les hormones de chacun se réveillent.


C’est ainsi qu’alors qu’il faisait le gué pour couvrir une répétition clandestine au club théâtre, ses instincts demandent à faire surface et il blesse par mégarde Haru, une lapine naine du club jardinage. Parallèlement, Louis, le cerf rouge, refuse d’annuler la représentation. Son ambition n’a pas d’égale. Il souhaite plus que tout devenir le Beastar, le leader de l’école, pour prendre sa revanche sur la vie. Et cela même s’il doit mépriser et écraser ses camarades.
C’est pour cela qu’il monte sur scène au détriment de sa blessure à la patte. Le soir de la première, il tombe à la fin de la représentation. Le médecin lui conseille de ne pas poursuivre. Malgré la déception, il lègue son rôle au tigre du Bengale, Bill. La distribution est alors repensée et Legoshi se voit promu à un petit rôle, lui qui aimait se dissimuler derrière son boulot d’éclairagiste. Tout d’abord mal à l’aise, il explose de rage sur scène après avoir appris que Bill se dope au sang de lapin pour tenir le coup. Louis remonte sur scène in extremis pour sauver la mise mais le public est subjugué.
planche beastars
L’été arrive et les élèves se préparent pour le festival de la météorite, grande fete célébrant les ancêtres dinosaures, mais aussi festival des lumières où les jeunes couples scellent leur amour. Alors que les crimes sur les herbivores continuent, Legoshi vient en aide à Juno, une comédienne harcelée pour être louve. Parallèlement, Legoshi et ses amis se rendent en ville pour faire des courses pour le festival. Mais au lieu de rentrer à l’école, les ados se rendent au marché noir. Legoshi, qui n’était pas sorti depuis un an, est atterré. Pourtant ses amis essayent de lui faire comprendre qu’ils sont des carnivores et ont besoin de consommer de la chair pour ne pas devenir fous. Alors qu’il salive, il est ramassé par le médecin des lieux, un panda badass qui lui offre un magazine porno sur les lapines pour tester ses pulsions et tenter de mettre de l’ordre dans son esprit.
Alors que Legoshi ne cesse de penser à Haru et découvre la jalousie, Juno lui fait du rentre dedans. Lors des derniers préparatifs, une panne de courant vient perturber les plans de chacun. Après la surprise, les carnivores mettent à profit leur vision nocturne pour protéger les herbivores aveuglés par le noir.
(A suivre)
personnages beastars
Ce manga m’a été conseillé plusieurs fois par des collègues et je ne regrete pas de m’être plongée dans sa lecture. Allégorie de notre société, on y retrouve toutes les facettes de l’humanité, bonnes comme mauvaises, ainsi que les questionnements qui perturbent nos âmes. Adolescents comme adultes pourront s’identifier facilement aux héros bien qu’ils soient des animaux. Cela n’est pas sans rappeler La Fontaine.
Les personnages sont tous réussis, charismatiques et uniques. Les relations entre eux sont complexes et réalistes, chacun ne voulant pas se cantonner du stéréotype dans lequel la société veut le faire entrer. Le choix de héros adolescents permet d’exacerber les sentiments à une période où on se cherche, se questionne sur la vie d’adulte, la sexualité, les sentiments, les bons choix à faire… Faut il libérer ou au contraire enchainer nos pulsions?

La série animée:


Netflix propose depuis quelques semaines une version animée qu’elle a coproduite avec le studio Orange, spécialisé en 3D. Si personnellement, ce n’est pas ma tasse de thé, j’ai voulu la voir tellement j’ai adoré le manga. Et grand bien m’en a pris!
Cette série est une véritable réussite et ce, depuis le générique, réalisé en stop motion, d’une beauté incomparable.

L’animation est généralement très réussie. Les couleurs sont superbes, les choix de caméra judicieux. J’ai particulièrement aimé le côté introspectif de certaines scènes, que ce soit les gros plans sur les yeux des héros (superbement colorisés d’ailleurs), les scènes où Legoshi utilise son odorat puissant, ou encore lorsque la scène est montrée du point de vue d’un personnage en surimpression de son visage.
J’ai aussi beaucoup aimé l’interlude où la poule Legom fait tout pour produire des oeufs de qualité. C’est un chapitre qui aurait pu être supprimé de l’animé, n’apportant pas grand chose la trame, mais les scénaristes ont décidé de la garder. Et j’ai apprécié cette petite touche de fraicheur parmi l’histoire sombre.
A noter que la première saison ne regroupe que les 6 premiers tomes de la saga. Mais fort heureusement une suite est prévue pour 2021. Elle reste extrêmement fidèle à la version papier.

Informations supplémentaires manga: Editions Kioon – 10 tomes parus à ce jour
Anime: disponible sur Netflix – à partir de 16 ans – 12 épisodes d’un peu plus de 20mn chacun


6 réflexions sur “Beastars de Paru Itagaki

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.