Aime Ton Prochain de Daisuke Chida

pub aime ton prochain
Il y a 6 ans, la collégienne Mido confesse son amour à Kazumi Ichinose. Celui-ci étant épris de Fumika, la repousse. Elle lui demande alors s’il pourrait tomber amoureux d’elle si Fumika n’existait pas. Ichinose répond sans réfléchir que cela pourrait être possible. Mais ces mots résonnent différemment en Mido qui assassine sa rivale au cutter. Elle est incarcérée et Ichinose terriblement touché, devient un lycéen solitaire.
Malgré tout, il est approché par Yotsuya qui souhaite sortir avec lui. Le garçon finit par accepter, voulant tourner la page. Bizarrement, Yotsuya se fait harceler puis prendre en otage par son stalker. Et si Mido était revenue ?
aime ton prochain
Encore une fois, j’ai profité de l’offre confinement pour lire gratuitement ce premier tome chez Akata. Lors de sa sortie, ce titre m’avait interpellé. J’aime beaucoup ce genre, entre horreur et thriller. Il se démarque par son originalité et n’est pas un énième Battle Royale plus ou moins revisité.
Les personnages sont très intéressants et notamment le fort contraste entre les personnalités de Ichinose et sa copine Yotsuya. Pour aller également plus loin dans la psychologie, un chapitre bonus en fin de volume « Après l’affaire » raconte comment les personnages secondaires ont vécu l’assassinat (que ce soient une journaliste, Yostuya ou les parents de Mido par exemple).
Le premier grand thème qui se dégage de ce tome est le harcèlement. C’est un phénomène récurrent au Japon, au point qu’on lui a donné un nom propre : l’Ijime. Ce phénomène est non seulement très présent à l’école, mais également dans le milieu professionnel ou la vie quotidienne. C’est le symptôme d’une société où l’individu ne peut exister qu’à travers l’appartenance à un groupe. A savoir qu’entre 300 et 350 jeunes japonais se suicident par an, 91% d’entre eux mentionnent des problèmes à l’école dans les lettres qu’ils laissent derrière eux.
aime ton prochain
Ici le harcèlement prend la forme du stalker, c’est à dire le harcèlement sexuel répétitif sur une personne. Selon une enquête menée auprès de 5000 adultes Japonais, 10,5 % des femmes et 4,1 % des hommes interrogés ont indiqué avoir déjà été traqué. Dans une telle situation, un occidental ferait appel à la police ou bien essayerait de recourir à la force. Au Japon, c’est différent : un japonais qui se fera suivre ne voudra pas intervenir par peur. Il prendra sur lui en espérant que le harceleur s’en aille mais les stalkers sont très attachés et lachent rarement leurs prises.
Dans ce cas précis, il est déjà terrifiant de voir qu’une collégienne comme Mido ait pu aller jusqu’à assassiner une rivale par amour. Même s’il est indéniable qu’elle a des problèmes psychologiques, on peut se demander si cette frontière n’est pas facilement franchie quant une personne est vraiment passionnée. Jusqu’où peut-on aller par amour? Où s’arrtent la frontière entre le harcèlement et la torture (psychologique ou physique)? Est-ce de l’amour ou de l’égoisme?
En résumé, j’ai vraiment accroché à ce premier tome qui offre déjà toute une palette de sentiments et de questions. Je lirai avec plaisir la suite si l’occasion se présente.
aime ton prochain
Informations supplémentaires : Editions Akata – octobre 2019 – A partir de 14 ans


8 réflexions sur “Aime Ton Prochain de Daisuke Chida

  1. Hello,
    Je lis peu de manga, voir pas du tout mais c’est vrai que de temps en temps je trouve ça intéressant de me plonger dans une culture totalement différente. Celui-ci à l’air vraiment bien et la manière dont tu étudies le texte est très intéressante !
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. pour le moment nous ne sommes pas ouverts au public, on prépare toutes ces conditions spéciales également. à voir si ce manga est proposé en bib, ça reste violent et je ne pense pas que ça fasse l’unanimité 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.