Candice White l’orpheline

On se souvient tous de Candy, l’héroine du dessin animé diffusé dans les années 80. Keiko Nagita, l’auteure du manga dont est tirée l’oeuvre, a sorti au Japon, puis en France, deux novellisations de la série. Empreinte de nostalgie, je me suis laissée porter par les pages.
candy keiko nagita
Cette histoire de Candy se présente en deux tomes. Dans le premier, on retrouve Candice White, une petite fille espiègle et adorée de tous à la Maison Pony (l’orphelinat qui l’a recueillie). Elle y coule des jours heureux jusqu’à l’adoption d’Annie, son amie de toujours. Désormais seule, Candice voit peu à peu défiler les années et désespère de trouver une famille. Alors lorsque les Lagan proposent de l’embaucher, même comme simple demoiselle de compagnie, Candice n’hésite pas un seul instant ! Et quoiqu’elle doive composer avec Neal et Eliza, deux garnements bien décidés à faire d’elle leur souffre-douleur, elle n’échangerait sa place pour rien au monde. Après tout, c’est ainsi qu’elle a rencontré Stair, Archie et, bien sûr, leur cousin Anthony ! Mais une chasse au renard pourrait bien tout faire basculer…
roman candy
Ce tome se conclut avec le bal des reines de mai. Le second tome en est la suite directe. Tous deux sont rédigés sous forme épistolaire. Bien qu’on voit essentiellement le point de vue de Candy à travers ses lettres et son journal, l’auteure a su également traiter celui des autres personnages tout en gardant une narration fluide.
Aujourd’hui, il est devenu difficile de visionner la série de notre enfance. Pour les mangas, c’est la même chose : l’édition a été stoppée suite à un conflit entre la scénariste (Keiko Nagita, l’auteure de ces romans, qui les a écrit sous le pseudo de Kyoko Mizuki) et la dessinatrice. Elles sont toutes deux en procès actuellement et les droits visuels sont bloqués. De ce fait, je ne peux comparer les œuvres que d’après mes souvenirs d’enfant…
candy roman
J’ai pu remarquer des différences, notamment au niveau du nom de Soeur Marie, et surtout l’absence de Capucin dans le roman ! J’avoue que c’était un de mes personnages préférés et que j’ai été déçue de ne pas le retrouver, alors qu’on évoque la tortue de Patricia ou le putois de Monsieur Albert… Certains passages ont également été occultés, comme par exemple tout le temps que Candy a passé au Mexique. Je pense que c’est un choix pour ne pas que le romans soient trop longs.
candy roman
De même, revenons sur la disparition d’Anthony. Dans le dessin animé, on nous dit qu’il a été gravement blessé suite à sa chute de cheval. Dans le roman, il meurt. Je pense qu’il en était de même dans le manga. La télé semble avoir effectué une censure pour ne pas choquer les jeunes téléspectateurs. Mais bizarrement, dans mes souvenirs, Anthony mourrait bel et bien… Alors que cette disparition a choqué certaines lectrices francophones avec qui j’ai pu échanger (Elles ont sans doute meilleure mémoire que moi)
Une autre chose m’a un peu gênée également. La Candy qui écrit son journal parle souvent d’un « il ». Un homme qui semble être son compagnon une fois l’âge adulte arrivé. Jamais elle ne mentionne son nom. Dans mes souvenirs, Candy finissait sa vie avec Monsieur Albert. Je suppose qu’il en est donc ainsi dans le roman, mais certains indices tendent à faire croire qu’il s’agit de Terry. Keiko Nagita ne donne aucune réponse et laisse le lecteur à sa propre interprétation. Une espièglerie qui m’a quand même frustrée.
candy candy
En résumé, j’ai trouvé le premier tome trop candide, voire nunuche. Dans mes souvenirs, Candy se montrait bien plus espiègle et dynamique, moins encline au romantisme. Malgré tout, cette lecture fut très agréable et un bon moment de nostalgie. Ce duo de livres est conseillé aux adolescentes, mais personnellement je pense qu’elle est plus destinée au 8-11 ans… et à leurs mamans, sans doute fan !
candy candy
Informations supplémentaires : Editions Pika – mars et juin 2019 – 16,95 euros chaque tome


14 réflexions sur “Candice White l’orpheline

  1. Coucou,
    Je me souviens très bien du DA. J’ai encore les mangas chez moi, mais pas toute la collection car l’édition avait été stoppée. Dans mon souvenir, Anthony était mort dans un premier temps et ensuite, cela avait été transformé en accident grave. On ne l’a plus jamais revu ! Étonnamment, je n’ai pas de souvenir de l’épisode final. Je l’imagine avec Anthony son petit prince ou encore Terry. ^^
    Bises

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.