Dix endroits typiquement japonais

Les fans de Japon revent souvent devant les lieux mythiques du pays. Et se demandent pourquoi nous n’avons pas la même chose en France. Petite revue avec parfois tentative d’explication.

Le konbini

Abréviation de convivence store, le konbini est une épicerie locale mais son concept est bien différent de la notre. Malgré sa petitesse, le konbini propose une variété de produits (alimentation, boissons, presse, petite papeterie, produits ménagers, hygiène…) mais surtout des services tels que distributeur de billets, photocopie, internet, billetterie… Mais surtout, il est possible d’y manger des plats préparés rapides à réchauffer et déguster sur place. Les devantures sont de grandes vitrines. Ces échoppes sont ouvertes 24h/24 et sont souvent tenues par un seul employé durant la nuit.
C’est sans doute là que réside le problème pour la France : difficile d’obtenir des autorisations pour être ouvert en permanence. Sans parler des problèmes d’insécurité.

Les restaurants où on mange debout

Ces restaurants n’ont aucun siège. Situés dans des quartiers à forte densité de population travailleuse, ils permettent de servir de la nourriture goûteuse à un maximum de personnes et en un temps record. C’est un réel gain de place pour manger rapidement le midi dans un pays où on mange souvent seul. Le service est hyper rapide pour que les salarymen puissent faire le plein d’énergie en quelques minutes, entre deux rendez-vous ou en attendant leur train.
Un rythme de vie que nous ne connaissons pas. Même le midi, les salariés vont au resto ou en cantine entre collègues et aiment passer du temps à papoter en mangeant. C’est dans notre culture.

Le capsule hotel

Concept inventé dans les années 70, ce type d’hotel typiquement japonais consiste en dortoir commun alignant des chambres de 2m2 environ. Chaque chambre contient un lit, un réveil, une connexion à internet, et parfois une télé, pour une trentaine d’euros en moyenne. Les sanitaires, la petite restauration et les casiers sont publics. Les capsules ne sont pas munies de portes rigides mais plutôt d’un rideau laissant passer tous les bruits, à commencer par les ronflements plus ou moins discrets des voisins de chambrée. Il est interdit de parler dans les couloirs par exemple.
Le coté exotique de ce type d’hotel peut attirer certaines personnes, mais ils manquent cruellement d’intimité et sont mixtes. C’est un concept particulier, au confort spartiate, sans doute compliqué à importer car les Européens n’ont pas les mêmes besoins. Pourtant, un projet d’hotel capsule est en chantier à Marseille. A voir si le concepteur du projet sera suivi.

Le manga café

Autre endroit typiquement japonais, le manga café est largement plébiscité par les européens. Bien sur, certains existent en France. Mais en grattant un peu, on se rend vite compte que les mangas cafés japonais sont d’une toute autre envergure (et rendent les cafés français minables, désolée)
Au Japon, on loue un box ou un fauteuil ou un espace… pour une heure minimum. Cela peut s’étendre jusqu’à plusieurs jours. Dans cet espace, on peut lire ou dormir. L’offre de lecture est immense et en libre service. On y trouve de quoi se restaurer (snacks, glaces, mais aussi du thé et des plats chauds) Les boissons y sont souvent gratuites. Mais aussi de quoi se connecter. Moins cher qu’un capsule hotel, il n’est pas rare que des jeunes louent un box pour la nuit quand ils ratent leur train par exemple.

Les game center

On peut trouver des game center en France, mais là encore, ils sont bien différents de ce qu’on trouve au Japon. Chez nous, ce sont essentiellement des salles remplies de bornes d’arcades, plus ou moins récentes.
Au Japon, les game center proposent des jeux très diversifiés, ainsi que des ordinateurs en réseaux pour jouer uniquement. Quant aux jeux physiques, l’éventail va du jeu de cartes, des simulateurs au jeu de danse ou de musique. Ils s’étendent sur plusieurs étages et contiennent d’autres attractions comme des machines à gashapon, des machines à pinces, des photomatons japonais appelés purikura…
Il faut se rappeler que tous ces jeux sont sous licences et qu’il est difficile de les obtenir pour un game center français. Pareil, le problème de l’ouverture non stop (24h/24 et même les jours fériés) pose un souci de taxes.

Le pachinko

C’est le sseul jeu d’argent autorisé au Japon car il est « déguisé ». Pour rappel, les jeux d’argent sont interdits au Japon et en Corée, et notamment tout ce qui est casino, pour éviter les dépendances et addictions. Seuls les étrangers sont admis dans ces établissements. Si un coréen est surpris dans un casino touristique, il encoure jusqu’à 3 ans de prison. Les jeux d’argent en ligne sont également interdits. Néanmoins des sociétés étrangères (américaines par exemple) en proposent car elles ne sont pas soumises aux lois du pays. Mais il est souvent difficile pour les coréens de s’y inscrire car le gouvernement bloque l’accès aux sites ou ralentit la connexion.

Le pachinko est un jeu de billes. Les joueurs achètent un grand nombre de petites billes en métal qu’ils insèrent dans la machine une fois assis devant. Le seul contrôle qu’a le joueur est la vitesse à laquelle les billes sortent. Les billes métalliques tombent alors sur une surface de jeu verticale plantée de nombreux clous, parfois sans les toucher, mais occasionnellement elles tombent dans certains trous et la machine déclenche un genre de machine à sous possédant trois roues. Si trois symboles identiques sont obtenus sur la machine à sous, elle délivre un grand nombre de billes, que le joueur pourra utiliser pour continuer à jouer ou tout simplement aller au comptoir des prix à échanger contre des cadeaux. (le plus souvent des plaques en métal, des ours en peluche, des cigarettes ou même des pierres à briquet). Ils pourront ensuite échanger ces cadeaux contre du liquide dans des stands à proximité du salon de pachinko, appartenant à une autre société, pour contourner la loi.

La borne de jeu est une sorte de flipper à la verticale, croisé avec une machine à sous. Le je n’est pas très passionnant pour les occidentaux comme nous qui peuvent avoir accès aux casinos.

Soapland et autres magasins de jeux pour adultes

Je ne suis pas très calée sur le sujet, mais visiblement il s’agit d’établissements proposant à ses clients d’être lavé et de bénéficier de massages à bulles par une jolie femme. Officiellement. Je vous laisse imaginer ce qui se passe officieusement. Pour rappel, la prostitution est illégale en France comme au Japon.

Le love hotel

Dans le même état d’esprit, ou presque, un love hotel est, comme son nom l’indique, un hotel réservé aux amoureux pour qu’ils puissent faire leurs calins en toute tranquillité. Il est donc possible de louer une chambre à l’heure ou pour la nuit. Les chambres sont souvent à thème, avec une décoration adéquate et des gadgets et accessoires pour aller plus loin. Par exemple, on peut trouver des chambres rame de métro, cabinet de médecin, bondage, avec miroirs, etc .
Si le concept est répandu en Asie (on en trouve également en Corée et en Thailande notamment), la plupart des français trouvent ce type de lieu sale et mal venu. Pourtant, des reportages ont montré que ces hotels sont bien plus propres que les notres et ont un vrai service avec, entre autres, des repas.
A noter que ce concept a été repris en France à Pigalle ou Chatelet depuis une dizaine d‘années.

Les Kyabakura ou host clubs

Toujours dans un registre sexy, le Japon est rempli de bars à hotes et hotesses, plutot différent de notre conception occidentale. Le principe est assez simple : passer une heure, une boisson comprise, avec une ou plusieurs hotesses au hasard (ou hotes si vous êtes une femme) pour un certain prix. La moyenne étant de 150 € de l’heure en 2019. Sachant que les professionnels ne restent que 20 minutes à votre table. Leur physique est très cliché avec beaucoup de maquillage et un rôle joué à la perfection. Ces professionnels vous parlent comme s’ils étaient amoureux et savent comment faire dépenser le client en consommation (notamment en alcool) Notez bien que c’est totalement un jeu d ‘acteur.
Et c’est justement là que ça coince en France : personne ne veut payer un tel prix pour une simple présence. Pour nous,c ‘est de l’arnaque puisqu’il n’y a aucun sentiment réel. L’ego français refuse de passer pour quelqu’un qui soit en détresse amoureuse au point de payer une telle somme pour du flirt uniquement. Car il est interdit de toucher les filles, contrairement à notre idée occidentale du bar à hotesses.

Les cours du soir

L’éducation est primordiale au Japon. Les élève ont beaucoup de pression et se doivent de réussir. Dès le primaire, les enfants ont des cours du soir en supplément de l’école. Ces cours ne sont pas obligatoire selon l’éducation nationale, mais vivement conseillés. Ils sont dispensés par des établissements privés. Ils ont donc un certain prix. Avec le système d’éducation actuel au Japon, ce genre de cours est devenu indispensable pour accéder à des études supérieures.
Cela est complètement différent de l’éducation nationale française. Du moins, au temps où j’étais élève, les cours étaient variés et suffisants. Les cours particuliers servaient plus de soutien que de compléments indispensables.

18 commentaires sur “Dix endroits typiquement japonais

  1. Coucou. l’Asie et l’Europe ont des cultures vraiment très différentes. Ce qui convient dans un pays n’ira pas toujours chez les voisins.
    Côté scolarité cependant, les études et diplômes français ne valent plus grand chose. Désolée d’écrire ça, mais tu peux faire des fautes à tous les mots et avoir un bac avec mention…… C’est de pire en pire.
    J’ai terminé l’école Doctorale en Suisse et le principe est très différent (d’ailleurs, nous sommes les seuls en France à ne pas nous aligner sur l’international).
    Il y aurait beaucoup de choses à revoir.
    Pour le reste, autant aller au Japon 😉
    Je te souhaite une excellente journée 😘 et je te dis à bientôt.

    Aimé par 1 personne

    1. oh je suis bien d’accord avec toi concernant l’éducation nationale! tu n’as pas à t’excuser. pour avoir côtoyé le milieu de diverses façons, c ‘est de pire en pire. tout est nivelé par le bas. ça me dépasse.

      Aimé par 1 personne

      1. Ah… Ma fille est professeur des écoles et sincèrement, j’ai été surprise par ce choix. Bac + 5 … D’ailleurs elle sature et perd ses illusions après seulement quelques années en poste.
        Nivelé vers le bas, c’est la définition exacte. Mais j’ai ma petite idée sur les raisons de ce désastre 😉

        Aimé par 1 personne

      2. j’aurais bien aimé être prof, plus jeune. aujourd’hui je ne regrette pas d’avoir choisi une autre voie (même si je suis au chomage finalement) 😉
        quant à l’éducation nationale, no comment 😉 alexa écoute

        J'aime

  2. Lors d’une émission j’ai vu qu’il y a au Japon de très nombreux endroits « chauds », il y en a pour tous les goûts et les bourses, il y a même des agences pour guider les gens dans ces endroits…. c’est très typique du Japon… assez étrange pour nous français de voir tout cet étalage autour du sexe ! bonne journée

    Aimé par 1 personne

    1. la culture est bien différente. et puis la solitude est quand même un fléau. partout mais particulièrement au Japon qui est encore bien conservateur. je peux parfois comprendre certaines choses 😉 mais je ne cautionne pas pour autant certaines déviances 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Hello,
    En France, je ne me verrai pas manger debout lorsque je me rends au restaurant : j’aime prendre mon temps et être bien installée. Étonnant la capsule hotel et le fait que cela soit mixte : je ne suis pas certaine de me sentir en sécurité s’il y avait le même concept en France.
    Très sympa ce billet en tout cas !
    Bell journée

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou Carfax ! Oui, j’aime bien lire les articles de WordPress le matin en déjeunant…. Et notamment les tiens…
    Alors, j’ai beaucoup aimé cet article très détaillé.
    Je pense que j’aurai été ravie de découvrir les game center étant donné que j’adore tout ce qui est jeux vidéos… Le domaine virtuel me fascine…
    Et sans oublier le Manga café que je trouve beaucoup plus convivial au Japon…
    Par contre, pas trop fan des restaurants où l’on mange debout… Je ne sais pas mais étant donné que j’aime la nourriture, je ne pourrai pas manger sur le pouce debout… Même si je suis toujours extrêmement pressée dans la vie de tous les jours….
    Merci pour encore cet Article Carfax. Je te souhaite une très bonne journée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.