Le cerf volant de Toshiro de Ghislaine Roman

Par une belle journée de printemps, Toshiro et son grand-père fabriquent un cerf-volant. Ils le lancent dans le ciel, mais le vieil homme ne peut pas le voir car son corps fatigué l’empêche de lever la tête. Toshiro a l’idée de l’installer sur un banc devant une flaque d’eau qui forme un miroir.

Cet album est un très beau livre cartonné. Le texte est abondant, écrit au passé. Il sera donc préférable de partager cette lecture plutot que laisser l’enfant seul avec son album. L’objet livre est magnifique, avec des illustrations façon aquarelles japonaises.
Toshiro ne parle pas. On ne sait pas pourquoi. Sans doute un traumatisme. Il vit avec son grand-père, bien usé par le temps. Autour d’une activité simple et amusante, le cerf volant, ces deux personnages vont se rapprocher, se comprendre et prendre soin l’un de l’autre, en douceur et en silence.
A la façon d’un conte, leurs liens se tissent au fil des saisons, joliment illustrées par Stéphane Nicolet. De la douceur, des émotions, de la bienveillance… un album à partager sans modération avec nos jeunes lecteurs, dès trois ans.

Informations supplémentaires : Editions Nathan – 32 pages couleur – 11,50 euros

10 commentaires sur “Le cerf volant de Toshiro de Ghislaine Roman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.