Journal de visionnages ~ Juillet 2022

Entre deux lectures, je continue de me cultiver en regardant les propositions des plateformes vidéo. Voici mes quelques visionnages du mois dernier.

Séries occidentales

Obi Wan Kenobi (science fiction américain – Disney +)
À la suite de la chute de l’ordre Jedi, l’Empereur Sith Palpatine a installé son régime de fer sur la galaxie, et dix ans après l’exécution de l’Ordre 66, Obi Wan Kenobi mène une vie d’ermite sur la planète Tatooine en accomplissant sa mission : veiller discrètement sur le jeune Luke Skywalker face à la menace que représente l’Empire, et en particulier son ancien apprenti, devenu le bras armé de l’Empereur, Dark Vador, qui est aussi le père de Luke. Kenobi va être amené à quitter sa cachette pour partir à travers la galaxie afin de secourir la sœur jumelle de Luke, la princesse d’Alderaan Leia Organa, âgée de dix ans, qui a été enlevée. La Troisième Sœur Reva Sevander est à la poursuite d’Obi Wan et a pour objectif obsessionnel de le capturer et de le livrer à son maître Dark Vador. Les chemins de ce dernier et du Jedi vont se recroiser…

Y a t il des fans de Star Wars dans la salle ? Au risque de les faire râler, j’ai apprécié la trilogie cinématographique qui mettait en avant Obi Wan et son apprenti Anakin Skywalker. J’avoue être une fan de Vador, à n’importe quel âge du personnage. C’est donc avec un réel plaisir que j’ai retrouvé Ewan Mc Gregor et Hayden Christensen (malgré un petit coup de vieux). Si la série est dans la continuité des événements et n’apporte au final pas grand-chose, ce fut malgré tout un moment plaisir. J’ai beaucoup apprécié le personnage de la petite Leia et la performance de cette jeune actrice.

Carnival Row (fantasy américaine – Prime Vidéo)
À la suite d’une guerre perdue par l’Alliance face au Pacte, de nombreux êtres féeriques durent fuir leurs royaumes et émigrer dans la république humaine de Burgue. Dans cette société « victorienne », les Critchs (les non-humains : fées, pucks, kobolds, centaures, loups-garous, drows, etc.) sont mal acceptés et accusés de tous les maux. Un inspecteur, Philo, tente d’élucider une série de meurtres commises à l’encontre des êtres féeriques dans les environs de la rue principale nommée « Carnival Row », située dans le quartier où se sont installés bon nombre de Critchs. La vie de Philo prend une nouvelle tournure lorsqu’il retrouve Vignette, une jeune et belle fée, tout juste débarquée à Burgue avec laquelle il avait créé un lien fort lorsqu’il était soldat de l’Alliance. La ville est également secouée par des luttes et des intrigues politiques intenses à l’assemblée, comme dans la rue, qui ne manqueront pas de bouleverser les équilibres sociaux en présence.

Amatrice d’époque victorienne, de dystopie et de steampunk, cette série était sur ma wishlist depuis sa sortie. Mon opérateur m’offrant un accès gratuit à Prime Vidéo, j’en ai donc profité… sans aucun regret ! J’ai adoré cette série avec en star Orlando Bloom qui semble de prime abord poursuivre Jack l’Eventreur… Mais rapidement la série prend une autre dimension, plus fantastique (au sens littéraire du mot) et politique. Un régal qui semblerait devoir connaître une suite prochainement.

Motherland Fort Salem saison 2 (dystopie fantastique américaine – Disney +)
Motherland: Fort Salem se déroule dans un monde alternatif où les Etats-Unis d’Amérique ont mis fin aux procès et persécutions contre les sorcières de Salem, grâce à un accord signé en 1692 entre le gouvernement américain et les sorcières. Depuis, les sorcières s’entraînent à Fort Salem, en collaboration avec le gouvernement pour combattre une organisation terroriste, le Spree. Laquelle lutte contre la conscription des sorcières aux États-Unis.

Je vous disais donc aimer les dystopies et les histoires politiques… cela se prouve encore avec la saison 2 de cette série de sorcières. Dans cette suite, l’action prend toute la place, laissant de coté les historiettes amoureuses qui m’avaient lassées au début. De nombreux rebondissements inattendus et des choix scénaristiques intéressants m’ont convaincue. Là aussi, hâte de voir la suite.

The Griffin Saisons 17 et 20 (série animée américaine comique – Disney +)
La famille Griffin habite à Quahog, charmante petite bourgade américaine. Peter, le père, a érigé la fainéantise en philosophie de vie. Lois, la mère, est à la fois la femme au foyer, bonne à tout faire et le cerveau de la famille. Chris, le fils, a hérité de son père ses formes généreuses et ses préoccupations favorites sont manger, surfer sur le web et manger. Megan, la fille, est l’archétype de l’adolescente en crise : elle ne s’aime pas et, en même temps, attend désespérément son prince. Stewie, le petit dernier, a pour ambition de conquérir le monde. Même Brian, le chien, est complètement fou, ou plutôt très intelligent : il parle, philosophe, débat… Bienvenue chez les Griffin !

Mon fils aime beaucoup les séries animées pour adultes, balançant entre humour et parodie. Nous profitons donc des vacances pour passer des moments ensemble devant ce qu’il apprécie. Ce mois-ci nous avons donc regardé la saison 17 ainsi que la toute dernière saison (la 20e) des Griffin, fraichement débarquée sur Disney +. Sans être fan (je suis une adepte des Simpsons!) j’ai bien ri et bien aimé certains clins d’oeil à la pop culture.

Série coréenne

Money Heist Korea (Thriller coréen – Netflix)
La frontière entre la Corée du Sud et la Corée du Nord s’apprête à disparaître. Cette réunification va malheureusement privilégier les plus riches. Dans ce nouveau pays où les plus pauvres se retrouvent lésés, un homme se faisant appeler Le Professeur souhaite rééquilibrer les choses. Grâce à l’aide de voleurs venant du Nord et du Sud, il est bien décidé à réaliser le plus gros casse de l’histoire. Pour cela, il fait le choix de s’attaquer à la Maison de la Monnaie, pour voler la monnaie unique fraîchement imprimée.

N’ayant pas vu la version espagnole de La casa De papel, j’ai découvert avec un réel plaisir son pendant coréen. Et j’ai hate de découvrir la deuxième partie, encore non datée par Netflix. Mon article complet est disponible.

Film occidental

Brightburn (fantastique américain – Netflix)
En 2006, en pleine nuit, Kyle et Tori Breyer, un couple de fermiers sans enfant découvre un bébé dans une capsule spatiale qui s’est écrasée dans leur propriété de Brightburn, au Kansas. Ils recueillent l’enfant, qu’ils appellent Brandon, l’élèvent comme un enfant adopté, et cachent la capsule sous la grange. À ses douze ans, Brandon est un garçon intelligent mais considéré comme bizarre dans son collège. Il entend la nuit une transmission émanant de la capsule et commence à développer des pouvoirs : il se découvre une force surhumaine et une résistance à toutes les blessures. Les transmissions nocturnes provoquent également des crises de somnambulisme qui l’attirent vers la capsule, mais Tori parvient à garder le secret.
Les crises de colère de Brandon passent pour un symptôme d’adolescence pour sa famille. Quand son oncle Noah et sa tante Merilee lui offrent un fusil de chasse pour son anniversaire, Brandon prend mal le refus de son père de lui laisser l’arme. Kyle commence à s’interroger sur son fils et Tori trouve des photos de femmes en lingerie mais aussi d’organes humains cachées dans la chambre de Brandon. 

Présenté comme une version horrifique de Superman, le scénario a des similitudes avec l’enfance de Clark Kent… version mauvais. J’étais curieuse de voir ce que cela pouvait donner. Classé comme film d’horreur, je trouve qu’il tient plus du fantastique avec quelques scènes violentes et un peu gores, mais cela ne fait pas toute son essence. Une métaphore du passage à l’âge adulte qui ne vous donnera pas du tout envie de faire des enfants !

Court métrage

L’été merveilleux de Mickey (humour américain – Disney +)
Mickey et ses amis se sont donnés rendez vous au spectacle de feux d’artifice de la ville. Chacun a décidé de partir très tôt pour avoir la meilleure place. Mais cela ne se passe pas comme prévu.

Un court métrage amusant avec les personnages phares de la bande à Mickey. Plein d’action et coloré, un court métrage sympa pour faire passer le temps.

Je vous donne rendez vous le mois prochain pour découvrir ce que j’aurai regardé en août, ayant déjà commencé quelques séries depuis la publication de cet article. De nombreuses nouveautés débarquent sur Netflix et Disney +, me donnant envie de me poser devant mon écran.

Et vous, que regardez vous ?

20 commentaires sur “Journal de visionnages ~ Juillet 2022

      1. Ah bon ? J’étais encore avec mon mari cinéphile pour la « suite » que je suis allée voir avec lui. C’était sympa. Mais ensuite, loin des cinéphiles, je suis redevenue sauvage. Du coup je ne savais pas que ça continuait 🤔

        Aimé par 1 personne

      2. du coup je ne sais pas trop ce que tu appelles « la suite »… le premier film est sorti en 1977 et le dernier en 2018. Le prochain est daté pour 2023. Dans mon article, je parle d’une série dérivée. A savoir que la licence a été rachetée par Disney qui la presse pour se faire un max de jus 😉

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.