Lancement du Cold Winter Challenge 2021 !

Pour la deuxième année, je participe au Cold Winter Challenge. Ce challenge littéraire propose de la romance, des flocons de neige et la magie de Noël. Il se compose de différents menus avec des mots clés. Il dure trois mois, soit du 1er décembre 2021 au 28 février 2022.

Pour plus d’infos, je vous invite à regarder la vidéo explicative de l’Enluminée, l’organisatrice.

Les échanges entre challengers se font sur le facebook du Cold Winter Challenge : https://www.facebook.com/groups/11622…
Ainsi que le discord : https://discord.gg/v6teqjv
Et sur les réseaux avec le #coldwinterchallenge ou #cwc

Place au challenge !
Cette année, je vais devoir constituer ma pile à piocher avec ma propre bibliothèque, comme Monsieur Pass Sanitaire continue à être obligatoire en bib…
Voici donc ma pile à piocher. Je ne sais pas si je pourrais tout lire, mais j’espère remplir chaque catégorie malgré tout. De même, je compte glisser quelques films par-ci par là.

Je vous donne rendez vous dans la rubrique mensuelle de mes visionnages et lectures pour faire un point sur mes découvertes !

Allez vous participer ?

POTTER BOOK TAG – Maison Serpentard

J’ai découvert sur le blog de Signé C une collection de Tag en lien avec Harry Potter et les maisons du collège de Poudlard. On commence avec Serpentard (et si cela vous plait je ferai les autres!)
L’emblème de Serpentard est le serpent, une référence aux pouvoirs de son fondateur, Salazar Serpentard, qui était un fourchelang. J’ai choisi de débuter par cette maison car le Serpent est mon signe astrologique chinois 😉

Vous finirez à Serpentard
Si vous êtes plutôt malin,
Car ceux-là sont de vrais roublards
Qui parviennent toujours à leurs fins.
— Extrait d’une chanson du Choixpeau magique

Question 1 : Avez-vous récemment lu, ou avez-vous dans votre PAL un livre à la couverture verte ?
Effectivement. J’ai lu dernièrement « Mexican Gothic » et je me suis délectée. Un véritable coup de coeur dont je vous ai parlé dans ma dernière revue livresque.

Question 2 : Quel personnage de roman vous inspire le mot « serpent » ?
Si on avait parlé manga, j’aurais sans hésité le personnage d’Orochimaru dans Naruto.
Si on se cantonne aux romans, j’avoue sécher un peu…

Question 3 : Quelle adaptation cinématographique d’un livre avez-vous détesté ?
Je vais un peu contourner la question en répondant que je ne suis pas du tout attirée par les adaptations de BD en film français (par exemple Boule et Bill, Ducobu, Lucky Luke, etc.) Je ne suis pas fan de cinéma français et surtout pas de comédie. Je déteste certains acteurs (Dubosc, Dujardin par exemple). Donc ce genre d’adaptation, c’est niet !

Question 4 : Avez-vous récemment lu un conte ou une légende ?
J’aime beaucoup lire les réécritures de contes. Mais dernièrement j’ai contribué à la sortie d’un conte original « Sorcière Madga et les petits pots d’amour »
Sorcière Magdalena vit dans un agréable petit village et y travaille comme porteuse de nouvelles. Discrète, celle-ci est presque transparente pour les villageois. Aussi, elle n’a pas d’amis. Malgré tout, elle est très attentive aux bonheurs et chagrins de chacun. C’est ainsi qu’elle confectionne en secrets des petits pots d’amour réconfortants qu’elle dépose discrètement sur les pas de portes, la nuit. Jusqu’au jour où un petit garnement perce son secret.
Une très belle découverte, cosy et cocooning pour l’automne.

Question 5 : Avez-vous récemment lu un livre feel good ?
« Sorcière Magda… » peut entrer dans cette catégorie. J’avoue que dernièrement j’ai plutot envie de lire des choses légères et pas trop longues (Je crois qu’on est tous un peu dans ce cas ces deux dernières années de covid)
Dernièrement, je me suis plongée dans un livre humoristique qui m’a fait sortir de ma zone de confort littéraire : « Tohu bohu chez les quinquagénaires »
Passée la rancœur d’un divorce aussi soudain qu’inattendu, Christine, cinquante ans, laisse derrière elle un mari menteur et infidèle, une belle-mère lunatique et acariâtre et jette, sans complexe, toutes les ondes négatives de son ancienne vie aux orties pour déterrer avec délice sa liberté perdue. …
Si le début m’a laissée dubitative, j’ai bien aimé les moments passé avec Christine et sa bande de copains, ainsi que son chat trop drole.

Question 6 : Quel méchant de roman affectionnez-vous ?
On replonge en enfance. En réfléchissant, j’ai pensé à Sophie, des Malheurs de Sophie. J’ai lu ce roman un nombre incalculable de fois quand j’étais au primaire. Sophie est vraiment une gamine détestable, mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir mal au coeur pour elle quand elle se prenait des roustes.

LA QUESTION POTTERHEAD
Qui est votre professeur préféré à Poudlard ?
Sans aucune hésitation, c’est Rogue ! Je pense que tout le monde sera d’accord. C’est un personnage complexe, profond et très attachant.

J’invite tous mes blopines fan de lecture à reprendre ce tag sur leur blog ou bien à répondre en commentaire. N’hésitez pas à m’indiquer votre url que je puisse venir vous lire !
Voulez-vous lire les questions d’une autre maison en janvier ?

Les Onigiri

Les Onigiri sont des boulettes de riz farcies. Un classique des panier repas japonais, servis comme en-cas ou accompagnement. Certaines épiceries vendent même des moules pour leur donner une forme amusante ou mignonne. Mais de base, ils sont triangulaires. Il existe une multitude de variété de parfums. L’une des plus fréquente est un fourrage avec une umeboshi, une prune japonaise salée et séchée très acide. D’autres peuvent être préparés avec du poisson ou du miso. L’algue nori qui entoure la boule de riz sert aussi à le saisir plus facilement sans se coller les doigts. Voici comment les réaliser.

Ingrédients:
Pour 10 à 14 onigiris.
2 verres de riz (360ml)
2 verres d’eau (360ml)
sel
2 ou 3 feuilles d’algue nori grillée (yakinori)
fourrage à votre gout

Tour de main :
Cuisson et préparation du riz:

Laver 2 verres de riz à l’eau claire.
Cuire le riz avec 2 verres d’eau dans un autocuiseur.
Une fois le riz cuit, couvrir pendant 10 minutes.
Remuer le riz à l’aide d’une spatule en bois.
Mettre une portion de riz dans un bol et le couvrir avec un autre bol retourné.
Secouer le tout en dessinant un rond.
Le riz aura pris une forme de boule.

Ajout des ingrédients et mise en forme:
Ouvrir le bol et faire un trou au milieu de la boulette, avec le doigt.
Fourrer avec les ingrédients désirés (fromage frais, thon, saumon, umeboshi…)
Mouiller vos mains et mettre un peu de sel.
Modeler la boulette de riz à la main.
Poser une petite tranche de nori sur deux côtés.

Variantes :
Miso Onigiri: L’onigiri est recouvert de miso et grillé à la poêle
Ume onigiri: Une prune umeboshi au milieu de la boulette de riz.
Sake onigiri: Du saumon cuit en miette dans la boulette de riz.

Bon appétit !

Les dramas inspirés de webtoon

Netflix propose de nombreux dramas asiatiques mais aussi quelques créations originales. Grande consommatrice de dramas coréens, je me régale sur la plateforme, même si je n’ai pas le temps de tout voir ce qui me tente. Dans cet article, je vais récapituler les dramas inspirés de webtoon, que j’ai pu voir. Vous pouvez donc accéder à mes fiches et avis détaillés en cliquant sur les titres.

Un webtoon est une bd diffusée sur internet par épisodes. Le phénomène prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années et même certains artistes européens (et donc français) s’y mettent. Si je ne me suis pas abonnée à une plateforme de lecture, c’est essentiellement pour des raisons budgétaires. Mais on y retrouve de tout, et notamment de jolies pépites. Certaines sont sorties en version papier chez Delcourt, sous la collection « kbooks ». Mais ce sera l’objet d’un autre article.

Nevertheless
Yu Na Bi est étudiante en arts. Elle vient de rompre avec son premier amour, un professeur d’art infidèle qui l’a humiliée lors d’une exposition universitaire. Depuis, elle ne croit plus en l’amour, et ne veut plus se laisser emporter. Cependant, lorsqu’elle rencontre Park Jae Eon, ses barrières semblent tomber. Pourtant ses amis lui déconseillent de sortir avec ce garçon. Bien qu’il soit gentil et amical avec tout le monde, il est réputé pour être un serial dragueur. Il ne souhaite plus avoir de relation sérieuse et trace des lignes fermes entre lui et les autres. Mais quand il rencontre Yu Na Bi, il se veut franchir ces limites.
Un drama original qui change complètement dans sa façon d’aborder ses personnages. Ce n’est pas un coup de coeur, mais j’ai beaucoup aimé.

Navillera
Sim Deok Cheol, un retraité, est bouleversé par la mort de son ami en maison de retraite. Durant leur dernière rencontre, il lui avait conseillé de poursuivre ses rêves. Lors d’une sortie, il se retrouve par hasard devant une salle de répétition où Chae Rok s’adonne à la danse classique. Le septuagénaire est subjugué et décide de réaliser son rêve d’enfance : apprendre à danser. Il va ainsi se lier avec Chae Rok, danseur talentueux mais blessé moralement par un père taulard et le décès de sa mère. Chacun va soutenir l’autre et l’aider à se dépasser.
Une série slice of life qui pousse à se dépasser soi même, remplie de scènes poétiques et humaines. Spectateur sensible, attention aux émotions et aux larmes !

Strangers From Hell
Après avoir déniché un stage dans une petite entreprise de Séoul, Yun Jong Wu emménage dans une résidence à loyer réduit. D’ailleurs, l’endroit est insalubre et sa chambre ressemble à un placard. Il n’est pourtant pas au bout de ses surprises lorsqu’il découvre que les résidents ont un comportement étrange et suspect. On dit que « L’enfer c’est les autres ». Serait-ce possible que Jong Wu vienne de pénétrer aux marches de l’enfer ? Jong Wu réussira-t-il à sortir saint d’esprit de toute cette mésaventure ?
Une série qui m’a complètement déçue. Je l’ai d’ailleurs abandonnée au bout de 2 épisodes… Je ne recommande pas.

Love Alarm (2 saisons)
La société est bouleversée par l’arrivée de la nouvelle application téléphonique qui vous avertit à chaque fois qu’une personne qui vous aime se trouve à moins de 10 mètres. Kim Jo Jo est une lycéenne qui paraît toujours joyeuse. Elle cache cependant son lourd passé et son malheur : elle vit chez sa tante qui la déteste depuis que ses parents sont morts sur l’ile de Jeju et que sa grand mère est hospitalisée.
Hwang Seon Oh est quant à lui l’élève le plus populaire de son école puisqu’il en plus d’être mannequin, il est fils d’une actrice célèbre et d’un politicien engagé. Il est très proche de Lee Hee Yeong. Il découvre un jour que son ami est amoureux de Jo Jo. Mais un incident va rapprocher Seon Oh de cette dernière.
Un sujet moderne très plébiscité puisque deux saisons ont été tournées. Même si ma préférence va rarement aux comédies romantiques, j’ai beaucoup aimé.

Sweet Home
Cha Hyeon Su, un lycéen victime de harcèlement scolaire, emménage dans l’immeuble Green Home après le décès de toute sa famille. Au bord du suicide, il ne doit sa survie qu’à la jeune Lee Eun Yu, une ex-ballerine aux allures rebelles. Soudain, les locataires de l’immeuble Green Home se retrouvent enfermés dans la propriété. Un soir, une femme au visage déformé enfonce les portes des logements voisins et essaye d’entrer pour se nourrir. Elle se transforme en monstre sous les yeux médusés de la copropriété. Parallèlement, les autorités informent que le pays est envahi par un nouveau virus qui transforme en monstres les humains incapables de controler leurs émotions et désirs.
Un drama horrifique original qui m’a captivée. De nombreux thèmes importants sont abordés en background. J’aimerais beaucoup lire la version webtoon et j’attends une saison 2 avec une certaine impatience.

Kingdom (2 saisons et un film)
Dans la première saison : Alors que sa jeune épouse est enceinte, le roi décède. Son beau-père décide d’appeler le meilleur médecin du pays pour le maintenir en vie le temps que la jeune femme accouche d’un héritier qui puisse monter sur le trone. Parallèlement, le pays est touché par une étrange maladie où les personnes contaminées deviennent des noctambules assoiffés de sang et de tripes. Le fils aîné du roi, issu d’une concubine et actuel héritier, enquête sur ce mystère, pensant qu’il est lié au mal qui ronge son père.
Mon tout premier drama issu de webtoon et ce fut une grande claque. Un mélange historique et zombie qui m’a de suite captivée. Une troisième saison est en cours de tournage, le sujet étant vaste et regorgeant encore de nombreux mystères.

Toutes ces séries ne sont qu’un léger prisme du catalogue car je ne peux pas tout voir. J’ai également repéré la série DP/Deserter Pursuit.
Appelé à l’armée pour son service militaire obligatoire comme tous les Coréens de son âge, An Jun Ho est un jeune soldat ordinaire, calme et aussi discret que possible, mais tenace. Le sergent Park Beom Gu, ayant remarqué ses capacités d’observations, va le transférer au D.P., diminutif de Deserter Pursuit, dont la tâche est de retrouver et d’attraper les soldats déserteurs. C’est ainsi que Jun Ho va faire équipe avec l’excentrique caporal Han Ho Yeol pour remplir cette mission qui va le confronter à la sinistre et absurde réalité d’un système défaillant.
Une série qui a connu un franc succès cet été et qui me tente bien. Mais je n’ai pas encore pris le temps de la regarder.

Et en exclusivité internationale, sachez que mon prochain visionnage de drama sera Hellbound.
Notre monde fait désormais face à des phénomènes et des créatures surnaturelles. La population doit se battre pour réussir à survivre dans ce chaos. Simultanément, une nouvelle religion voit le jour. Le charismatique et mystérieux Jeong Jin Su, le gourou de l’Église de la Vérité Nouvelle, interprète ces phénomènes comme des signes de Dieu censés mener au Jugement. Il affirme que les dieux de la mort punissent ceux ayant commis de mauvaises actions. Face à cette nouvelle menace, le directeur de programme d’une station de radiodiffusion, Bae Yong Jae essaie de découvrir la vérité sur ce groupe religieux.
La bande annonce m’a scotchée et je suis curieuse de découvrir cet univers particulier. La diffusion a commencé ce 19 novembre dernier.

Quel genre de série aimez vous ?
Seriez vous tenté par l’une d’entre elle ?

Des illuminations de Noel Harry Potter à Tokyo

Alors que la saison des marchés de Noël va commencer, la planète va également s’illuminer (On ne reviendra pas sur le message écologique…) Du 11 novembre au 25 décembre 2021, le centre commercial Marunouchi de Tokyo (Japon) accueille des animations autour de l’univers de Harry Potter. Marunouchi est d’ailleurs un véritable quartier de Tokyo, situé entre le Palais impérial et la gare. Un lieu important et incontournable au sein de la capitale nippone.

Pour fêter comme il se doit le vingtième anniversaire du premier film, les japonais peuvent admirer de nombreuses animations. Tout d’abord, une réplique de l’arbre magique de Poudlard aménagé comme spectacle lumineux « qui exprime la magie avec des effets de sons et lumières, en utilisant un affichage holographique 3D ». Le spectacle complet se répète toutes les 10mn entre 17h et 21h. Mais les illuminations sont présentes toute la journée.

L’enceinte du centre accueille également un pop-up store, afin que les visiteurs puissent s’offrir des objets dérivés issus de l’univers ou se restaurer façon Harry Potter.
D’autres boutiques seront aussi flanquées aux couleurs de Harry Potter, comme le café Tully’s shop qui pourra vous servir une boisson spéciale.

Vous pouvez découvrir ces installations via plusieurs vidéos YouTube de fans :

(à voir à partir de la 22e minute pour les illuminations HP)
Site internet du centre commercial : https://www.marunouchi.com/lp/brightchristmas2021/

Le B-A BA du mieux manger

Il est parfois difficile de savoir ce que l’on met dans son assiette. Quand on décide de s’y intéresser, ce n’est pas évident de comprendre les étiquettes. C’est pourquoi certaines marques ont mis en place le Nutri-score sur leurs emballages. Avec lui, savoir ce qu’on achète est aussi simple qu’apprendre le début de l’alphabet !

Il informe sur la valeur nutritionnelle des produits et apprend aux consommateurs à choisir des produits sains. Pour cela, il faut trouver l’équilibre entre les goûts et les couleurs : mangeons sainement avec plaisir en nous autorisant quelques extras de temps en temps.

Le Nutri-score est un algorithme qui indique grâce à ses lettres et ses couleurs la qualité
nutritionnelle de tes produits. Il est très utile pour comparer des produits d’une même famille, ou pour choisir entre différents types de produits. Pour cela, il compare :
-Les apports positifs : fibres, protéines, fruits, légumes, mais aussi les bonnes graisses telles que l’huile de colza, de noix ou d’olive…
-Les apports négatifs : calories, sucres, graisses saturées, sel…Et à partir de ces ingrédients, il calcule le score nutritionnel du produit et / ou de la recette.
Il offre une note comprise entre A (très bon score) à E (mauvais score)

Idée de gouter sain et gourmand avec Carrefour France :

Connaissiez-vous le Nutri-score ?
Utilisez vous le Nutri-score lors de vos achats ?

#BaBAduMieuxManger #LeBaBAavecCarrefour @carrefourfrance.

Le garçon de la lune de Lee Young-yoo

Myung-Ee est une ravissante jeune fille cachant un secret : quand la lune brille, ses yeux deviennent rouges. Le jour de son arrivée au lycée elle retrouve un ancien camarade de classe, Yu-Da Lee, dont elle était amoureuse. Mais il ne se souvient pas d’elle, à sa grande déception. Quelque temps après, Yu-Da Lee est attaqué par la tribu des « Renards de la Lune » et Myung-Ee vient à son secours, révélant son appartenance à la tribu des « Lapins de la Terre ». Yu-Da Lee découvre à son tour qu’il est le lapin noir, dont le foie est un remède à toutes les maladies et dont les deux tribus veulent son pouvoir. C’est le début d’une course poursuite magique semée d’épreuves ensorcelantes dans le monde réel.

Au Japon, un mythe raconte qu’un lapin vit sur la lune où il pile du riz gluant. C’est pour cela que les Japonais mangent des dangos en regardant la pleine lune. Ce mythe est dû au fait qu’une forme de lapin se devine sur la pleine lune. Même si celui-ci est japonais et que la série « Le garçon de la Lune » est coréen, on peut y voir une inspiration.

« Le garçon de la Lune » est un manhwa (BD coréenne) en 9 tomes, édité chez Clair de Lune. Sa commercialisation a été stoppée et elle n’est donc plus disponible qu’en occasion.

J’ai la chance d’avoir toute la collection (le dernier tome a été difficile à trouver et payé un certain prix pour une qualité moyenne) Ce shojo m’avait été conseillé par une amie il y a bien longtemps.
L’objet livre en lui même est sympa : des tomes reliés façon manga avec des couvertures colorées. On trouve même des paillettes sur les chibis en quatrième de couverture. Chaque volume contient un mini poster couleur bonus. Malgré tout, la maquette n’est pas à la hauteur et cela pour les premiers tomes : le cadrage est mal centré et les rebords de certaines cases sont coupés à l’impression, d’autres sont pris dans la reliure… gênant la lecture. J’espère que s’il y a réédition un jour, ce problème sera résolu.

Le thème du lapin est très présent au début de l’histoire, avec les yeux rouges des personnages principaux ou les salles d’entraînement qui sont élaborées comme des terriers dans le second tome. Mais ensuite, cette thématique est plutot abandonnée. Le fait que les héros soient des lapins devient intégré et il n’y a plus ce genre de petit clin d ‘œil sympa.

Dans ce manhwa, les thèmes abordés sont classiques : l’amour et l’amitié sont au choeur de l’histoire. Chaque personnage est amené à prendre conscience de ses sentiments, à les accueillir et à accepter d’aimer, même si pour cela le risque d’être blessé est grand. Les personnages sont persévérants dans leurs quêtes, que ce soit d’amour ou de vie éternelle.

Malgré tout, les apparences sont importantes. Myung Ee ne cache pas son amour pour les beaux garçons par exemple. Ou Taekwon V est souvent raillé pour sa petite taille. Si cette importance des apparences est très prononcée en Corée, cela peut vite devenir perturbant pour un lecteur occidental qui trouvera ces besoins futiles voire mal placés.

A fortiori, on peut saluer la beauté du charadesign et des inserts entre chaque chapitre où les personnages portent souvent de magnifiques costumes travaillés.

L’humour présent est assez basique : entre les histoires de culotte, les fangirls qui shippent les couples homosexuels (à la façon des fans de boy’s love), la présence de magical girls ou encore le travestissement des garçons. Cela semble se moquer gentiment des mangas japonais où ces thèmes sont récurrents. D’ailleurs, de nombreux clins d’oeil sont fait à la transsexualité, notamment au travers du personnage de Ga Woo, un infirmier qui se travesti allègrement et qui semble amoureux de Taekwon V.

Ce coté shojo humoristique est largement contrebalancé par des combats violents. Les personnages frappent facilement et ce même les filles. Les renards sont dépeints comme des êtres assoiffés de sang, même sous leur apparence humaine. Ce qui donne quelques scènes des plus violentes. Ceci est renforcé également par un langage parfois grossier.

Si l’histoire des lapins et des renards m’a beaucoup plu, que le triangle amoureux entre les héros peut attirer son public, je trouve malgré tout que le manhwa souffre de nombreuses maladresses qui gachent le plaisir du licteur. Et notamment en ce qui concerne les personnages, trop nombreux, et qui changent sans arrêt de nom : chacun possède un nom propre, mais aussi un nom différent durant sa vie antérieure, et un nom de guerrier. C’est une pratique courante dans les scénarios chinois (mais encore une fois, nous sommes ici sur une série coréenne) mais j’avoue que cela me perd à chaque fois.

En conclusion, mon avis est plutot mitigé. Si la forme me plait bien (hormis les soucis d’impression qui ne peuvent être imputés à l’auteur), le fond manque de solidité pour séduire un public occidental.

Loin de moi près de toi / Nakitai Watashi wa Neko wo Kaburu

Film d’animation japonais d’1h44 diffusé depuis juin 2020 sur Netflix (œuvre originale)
Genre et thèmes : drame, fantastique, romance, slice of life, amour, chat
A partir de 6 ans
Studio d’animation : Studio Colorido

Dans la ville japonaise de Tokoname, Sasaki Miyo est une collégienne dévastée par sa situation familiale : abandonnée très jeune par sa mère, son père est en passe de se remarier avec une jeune femme qui partage désormais leur quotidien. Alors que la mère fait pression sur Miyo pour qu’elle vienne vivre à ses côtés, la jeune fille perd pied… Malgré tout, elle ne laisse rien transparaitre et se montre très enjouée, surtout à l’école où elle fait tout pour séduire Hinode Kinto. Ce dernier, absorbé par ses propres problèmes, l’ignore et la trouve même lourde. Durant un matsuri, Miyo rencontre un drole de chat qui lui propose un masque magique lui permettant de se transformer en une magnifique chatte blanche. C’est sous cette forme qu’elle va redonner le sourire à Hinode. Devrait-elle rester un chat et recevoir son amour ?

En fan de chats, j’aime beaucoup voir des productions mettant à l’honneur cet animal. J’avais donc repéré ce film d’animation lors de sa sortie sur Netflix mais n’avais pas encore eu l’occasion de le regarder.
Les graphismes et les couleurs sont à la hauteur des productions actuelles : une animation fluide, des effets 3D bien dosés et bien intégrés, ainsi que des couleurs chatoyantes et douces dépeignant bien l’ambiance slice of life du scénario.

L’histoire est très triste. Même si elle s’adresse plutot à des adolescents, comme elle aborde des problèmes de divorce et les premiers émois, il est aisé pour un adulte de ressentir les émotions des deux collégiens.
L’ambiance sur l’ile des chats est également réussie avec son côté fantastique mêlé au Japon traditionnel. Les chats sont variés et réussis. La plupart sont anthropomorphes puisque s’y réunissent les humains ayant choisi de vivre une vie de chat. Le vendeur de masque est un gros chat facétieux qui peut sembler amusant… mais cache une soif d’immortalité terrifiante.

On peut malgré tout ajouter un bémol à l’histoire qui finit vraiment en « happy end », si on veut être un peu tatillon : en effet, Miyo pardonne sa mère de l’avoir abandonnée et d’être revenue dans sa vie par égoisme. Ou encore le fait que Miyo soit insistante et espionne Hinode jusqu’à ce qu’il réalise l’aimer… Ce ne sont pas des comportements sains, bien qu’humains.
Hormis ces deux points gênants, cela reste une belle leçon de vie qui invite le spectateur à faire face à ses problèmes et ses désirs, au lieu de fuir sous un masque. Un film simple et touchant à voir.

Emiri Hayashi / Petit Nathan

Née à Osaka au Japon, Emiri Hayashi est diplômée de littérature française de l’université Sophia (Tokyo en 1996). Après avoir travaillé dans une maison d’édition, elle s’installe en France en 1999 et poursuit ses études en graphisme à LISAA de Paris dont elle sort diplômée en 2001. Elle concrétise alors sa grande passion : devenir illustratrice et participe à de nombreux livres et magazines pour enfants (aux Editions Nathan, Bayard, Mila Edition, Milan, Tourbillon…). Elle vit et travaille à Paris.

J’ai eu entre mes mains deux œuvres de cette talentueuse illustratrice, toutes deux parmi la collection « Petit Nathan » aux éditions Nathan. Si vous avez des bouts de choux à gater, prenez note.

Promenade dans les bois
Une promenade dans les bois où l’automne est arrivé. Les écureuils ramassent et cachent des noisettes. Le cerf brame et protège sa biche et son faon.

Un album bébé (dès 6 mois) doux, poétique et coloré. Des dorures rehaussent les tons chauds de l’automne en foret. La collection « promenade » regroupe des albums carrés en carton épais et solide, adapté aux petites mains.Des tirettes à glisser à l’aide du petit doigt favorisent la motricité et découvrent un univers enchanteur.

Regarde dans la montagne
Ce matin, dans la montagne, la petite marmotte s’éveille. Tous les animaux déjeunent.
Un autre album bébé dans ma même veine, sauf qu’ici nous avons une histoire simple où bébé découvre la nature et les animaux de la montagne à l’aube de l’hiver. Un format un peu plus grand, mais toujours des pages cartonnées et épaisses, colorées avec des inserts argentés brillants qui ne manqueront pas d’éveiller la curiosité des tous petits.

Deux magnifiques albums sur la nature et l’automne, enchanteurs et cosy.

Le Haunted Reading Bingo du Challenge Halloween

2021 voit ma première participation au Challenge Halloween ainsi que leur premier Haunted Reading Bingo. Initié par Lou & Hilde, il suffit de remplir le plus de cases possible pour atteindre les paliers, dans un esprit ludique, décomplexé et totalement sans contrainte !

Mise à jour du 12/11/2021

Pour voir les paliers, je vous invite à lire l’article de Hilde sur le Livroblog.
Je vise le plus haut palier bien sur, si je peux 😉 soit le Pallier 4 – Vampire écologiste en reconversion
Ce bingo a été lancé le 5 octobre dernier. Je pense qu’il court tout le long du challenge, soit jusqu’au 15 novembre prochain.

Je remplirai cet article au fur et à mesure de mes lectures, visionnages et autres actions.
Voici mes participations (Je laisse en italique les suggestions de Hilde en attendant de les remplir)
Sorcières : Visionnage du film animé « Kiki la Petite Sorcière »
Je vous ai rédigé un article mercredi 20.

Jeunesse :
Après m’être fait une soirée Muppets et courts métrages sur Disney+, j’ai regardé la série De l’autre coté sur la même plateforme.
Cette série est un peu la version « Les contes de la crypte » pour les 9/13 ans. Chaque épisode peut se regarder indépendamment et traite de sujet touchant ce public (famille, décès, puberté, harcèlement scolaire, réseaux sociaux…) à la sauce fantastique (sorcellerie, extraterrestres, voyage dans le temps,…)
A noter que la série de base sur les comics de RLStine, l’auteur de Chair de Poule et Benjamin Stilton.

Suggestions de rendez-vous interchallenge #mercredicestlejourdesenfants

Dark London :
J’ai lu avec un immense plaisir la version manga du Dracula de Stoker, dans leur collection classique.
J’ai beaucoup aimé cette adaptation, bien que je trouve très dommage qu’elle occulte complètement la dimension romantique et érotique présente dans l’oeuvre ou le film de Coppola.
Suggestion de rendez-vous interchallenge : @britishmysteries

Écologie :
Je vous ai rédigé deux articles à ce sujet.
D’abord, le repost d’idées de la Famille Zero Déchet pour un Halloween, comme son nom l’indique, zéro déchet.
Et ensuite un article avec des tutos beauté pour recycler vos restes de citrouille

Vampire :
J’ai terminé la dernière saison de Castlevania, une version animée Netflix du jeu vidéo.
L’ombre de Dracula devient omniprésente tandis que Belmont et Sypha enquêtent sur des projets de résurrection du fameux vampire. Alucard peine à accepter son humanité.

Asie :
 J’ai terminé de visionner la fameuse série coréenne de Netflix Squid Game. Comme c’est un sujet assez vaste, je vais ai rédigé un article (attention spoilers!).

Suggestions de rendez-vous interchallenge : @unmoisaujapon, @lesetapesindiennes

Cimetière : X

Contes et nouvelles:
J’ai reçu mon exemplaire de « La sorcière Magda et les petits pots d’amour » que j’ai sponsorisé sur la plateforme Ulule. Sorcière Magda et les petits pots d’amour est un conte pour toute la famille illustré à l’aquarelle. Dédié à l’automne, il met en avant la contemplation de la nature, la tolérance, la bienveillance et l’affirmation de soi. C’est un livre pas comme les autres avec une double lecture qui plaira à tout âge, plein de magie, de cocooning et de gourmandise. 
Suggestion de rendez-vous interchallenge : @challengecontesetlegendes

Cocooning :
J’ai pour habitude de m’offrir une pause cappucino tous les jours (si possible) à 16 heures, en surfant un peu sur les réseaux.

Lovecraft & Dérivés : X

DIY :
Photos de ma déco d’halloween
Suggestion de rendez-vous interchallenge  : #Les Ateliers créatifs de Syl

French touch : J’ai regardé le film « Le Bal des Folles » sur Amazon Prime
Après avoir révélé à sa grand-mère qu’elle entre en relation avec des esprits, Eugénie est amenée de force par son père à l’hôpital de la Salpêtrière. Les femmes qui y sont internées sont les cobayes de thérapeutes masculins. Notamment le fameux docteur Jean-Martin Charcot, qui a mené des recherches sur l’hystérie et qui est considéré comme un pionnier de la neurologie.

Marmite 
J’ai fait un petit repas pré halloween avec mes enfants.
Suggestions de rendez-vous interchallenges  : #deslivresetdesecrans en cuisine, #Les Gourmandises de Syl chaque dimanche.

Plume féminine :
J’ai lu la biographie Je suis musulmane voilée et non je ne sais pas faire le couscous !: Les tribulations d’une Française dans son propre pays. Je vous en reparle bientôt.
Suggestion de rendez-vous interchallenge : #lireaufeminin organisé par Tiphanya

Fantôme : X

Un oublié de la PAL :  X

Demeures et campagne hantées :
Dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, j’ai lu le roman « Mexican Gothic ». Mon coup de coeur durant ce challenge !
Après avoir reçu un mystérieux appel à l’aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu’elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais.
Avec ses robes chic et son rouge à lèvres, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n’a pourtant peur ni de l’époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée… ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang.
Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd’hui, Noemí découvre peu à peu d’effrayantes histoires de violence et de folie.
Si elle ne s’en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique…
Suggestion de rendez-vous interchallenge : #challengecottagecore organisé par Missycornish

Écrans :
Comme vous avez pu le voir, je regarde pas mal de séries et de films pour les différents challenge auxquels je participe. En plus de ceux cités ci dessus, j’ai revu les films Scream 2 et Halloween 5 avec mes ados. C’est eux qui ont choisi et ça me fait plaisir de passer du temps avec eux.

Familiers: Comme vous le savez, j’ai 3 chats, mes boules de poils dont je ne saurais me passer.
Il y a d’abord Yuki, mon vieux Kiki de 14 ans déjà ! Il a grandi aux côtés de mon fils.
Ensuite, j’ai adopté Nami, qui a 4 ans. Une jolie minette douce (autant par le poil que le caractère)
Et enfin mon « petit » Ren, qui a eu un an en juillet dernier. Je mets « petit » entre guillemets car c’est une belle bête de 5,7 kilos 😉

Magie :
Je suis en train de lire « Samhain » de Diana Rajchel
Proposition de Pedro Pan Rabbit

USA :
Pour ma soirée Halloween en solo, j’ai regardé « Hocus Pocus »
Pour les beaux yeux d’Allison, Max a rallumé la bougie magique qui permet le retour à Salem des trois terribles sorcières Winifred, Sarah et Mary Sanderson. Les adolescents leur échappent et tentent d’avertir une population incrédule en ce soir de fête d’Halloween.

Classiques : X

Bulles :
J’avais hate de recevoir  la BD « Fangs »
Elsie rencontre Jimmy dans un bar. C’est le coup de foudre. Alors que leur amour éclot, ils doivent faire face à un souci de taille : Elsie est une vampire, alors que Jimmy est un loup garou. Comment vont-ils surmonter leurs différences ?#labddelasemaine ou Mercredi BD en mode « sauvage »

Geek :
Comme je suis extrêmement nulle aux jeux vidéos, je ne joue qu’à peu de choses à ma portée. Malgré tout, je joue régulièrement à un datingsim appelé Amour Sucré. Cette semaine, ils ont lancé l’event Halloween avec des mini jeux sympas (et pas tous faciles!)

Bookshelf / book selection :
Voici une photo de la pile à lire que j’avais préparée pour le Pumpkin Autumn Challenge.

Bilan :
Quatrième semaine du bingo. J’ai rempli 20 cases/25. Je viens donc d’atteindre le Pallier 3 – Sorcière experte surdiplomée : Une vieille sorcière rabougrie ? Vous ? Ttt ttt ttt ! Cela vous fait bien rire ! Encore des mesquineries de fées qui ont raté leur stage de sorcellerie élémentaire. Vous, vous êtes certaine de vos pouvoirs, ultra organisée, et vous avez l’esprit de compétition.
Ce fut un moment très amusant et je remercie les organisatrices pour ce bingo. En espérant faire mieux l’année prochaine !

Participez vous à ce genre de bingo ?