Il était 9 fois Noël

Amis des challenges bonjour ! En parallèle du Cold Winter Challenge, j’ai découvert un autre challenge sympa et pas du tout contraignant : le Il était 9 fois Noël.

Un peu à la manière d’un bingo, on peut remplir tous les jours une petite mission en lien avec les fêtes de fin d’années. Il se déroule depuis le 29 novembre jusqu’au 2 janvier. Pour plus d’info, rendez vous sur le blog La Planque à Libellules.

Chaque semaine aura sa propre thématique. Cinq semaines de challenge, cinq thématiques :
– Du 29 novembre au 5 décembre : «  Les Noël du Monde » : pour fêter Noël de plein de jolies manières différentes.
– Du 6 au 12 décembre : «  Si Noël m’était conté » : l’occasion de faire le tour des contes sur la période et de participer au challenge « Contes et légendes » de Bidib.
– Du 13 au 19 décembre : « Noëls mystérieux » : romans policiers, thrillers et autres romans mystérieux sont à l’honneur ! L’occasion de prendre au part au challenge « British Mysteries » d’Hilde&Lou.
– Du 20 au 26 décembre : « La magie de Noël » : faisons la part belle aux romances et à toutes ces petites choses (presque) kitsh qui font qu’on adore Noël !
– Du 27 décembre au 2 janvier : « Noël blanc » : une dernière semaine consacrées aux Noëls enneigés et froids.

Voici mes participations (qui ne sont pas régulières, selon mon inspiration ou le temps à disposition)

Du 29 novembre au 5 décembre : «  Les Noël du Monde » : pour fêter Noël de plein de jolies manières différentes.

Lundi 29 novembre : Aujourd’hui, on prépare les bagages : nous vous proposons de nous présenter votre Pile à Lire pour ce challenge !
Je me suis inscrite au challenge ce jour et j’ai publié ma première photo à ce sujet. Elle est sur Instagram et présente le roman « Là où réside l’hiver », que je venais de recevoir. Un roman imprimé grace à un financement participatif auquel j’ai contribué avec un grand plaisir. Plaisir d’autant plus décuplé quand j’ai tenu ce roman pour la première fois dans mes mains. L’objet livre est tout simplement magnifique ! Je ne regrette pas mon mécénat.

Mardi 30 novembre : publication libre
J’ai publié sur le blog mon bilan du Pumpkin Autumn Challenge

Mercredi 1er décembre : Bienvenue au chalet ! Voici les clefs de votre chambre, prenez un plaid, un cookie et installez-vous… Pour ce premier jour, on se retrouve tous au salon pour ouvrir la première case de nos calendriers de l’Avent. Nous sommes curieuses de voir le vôtre, montrez-nous !
J’ai bien sur photographié ma première case du calendrier de la DégustaBox. Mais je n’ai pas eu le temps de la poster sur les réseaux… Chose réparée ici :

Jeudi 2 décembre : Aujourd’hui, on échange autour du thème de la semaine, les Noëls du Monde. Un album jeunesse, une BD, une création… Tous les partages sont bons !
J’ai publié un article sur Noël au Japon, mais avec un peu de retard…

Vendredi 3 décembre : publication libre
J’ai publié sur le blog la recette du punch de Noël au champagne

Samedi 4 décembre : publication libre
J’ai publié sur le blog le bilan de mes visionnages de novembre dernier (même si c’est plus halloweenesque que noelien!)

Dimanche 5 décembre : Vous sentez ces bonnes odeurs qui émanent de la cuisine ? Cheffe Syl est en cuisine avec ses marmitons ! Vous vous joignez à nous pour partager vos recettes préférées ? Et si vous avez envie de partager d’autres recettes pendant le mois de décembre (et plus encore), le challenge des Gourmandises de Syl se poursuit chaque dimanche !
Et c’est aussi l’occasion de participer au Challenge « Des livres et des écrans… en cuisine » de Fondant Grignote et Bidib.
Pour l’occasion, j’ai ressorti un ancien post parlant du foie gras et son alternative végétale : le faux gras. Même si la journée mondiale anti foie gras (25 novembre) est dépassée, c’est un sujet qui me tient à coeur en période de fêtes.

Lundi 6 décembre : Depuis le début du challenge, le lundi est consacré à la photo. Cette année, on ne déroge pas à la règle et on vous propose le thème souvenir.
Je n’ai pas eu le temps d’y réfléchir et de poster quoi que ce soit…

Mardi 7 décembre : Ciseaux, colles, paillettes et papiers colorés sont à disposition dans le salon ! Si vous vous sentez l’âme créative, rejoignez-nous et Syl pour un mardi créatif ! D’ailleurs, Syl vous invite dans sa chambre pour partager une création chaque mardi du mois de décembre.
Cette année, je n’ai rien créé à proprement parler… Sauf en cuisine peut être ?

Mercredi 8 décembre : Vous avez sorti les guirlandes ? Le sapin est installé ? On veut voir !!! Et puis, on le sait, on achète toujours une nouvelle décoration alors que la boite de Noël déborde dans le placard. Et si vous nous montriez celle qui vous a fait craquer cette année !
J’ai partagé une photo de mon sapin tout nouveau tout beau, sur Instagram :

Jeudi 9 décembre : Les contes et les légendes sont à l’honneur aujourd’hui pour notre thématique de la semaine. C’est le moment parfait pour participer au Challenge « Contes et Légendes » de Bidib !
Idem, je n’ai pas eu le temps de poster quoi que ce soit, le jeudi étant une grosse journée en privé.

Du vendredi 10 au dimanche 12 décembre : C’est une de nos traditions préférées : le week-end lecture du challenge ! Du vendredi 10 à 21h jusqu’au dimanche 12 à minuit, retrouvons-nous dans le salon du Chalet avec les plaids, les chocolats chauds et les coussins, pour partager autour de nos lectures (et de nos gourmandises !).Comme d’habitude, nous n’imposons rien d’autre qu’une lecture sur le thème de l’hiver et/ou de Noël, pour le reste de vos lectures, vous êtes libres !Sans me mettre la pression, voici les lectures réalisées :
Il était une fois (adaptation manga et traduction de certains contes de Grimm)
Lettres du Père Noel de JRR Tolkien

Et comme l’an dernier (mais je ne connaissais pas ce challenge), des petits défis à relever pendant ce RAT. Un point à chaque fois que vous relevez un défi… et faites le compte à la fin du RAT ! (un même livre peut donner plusieurs points):

  • lire une romance de Noël
  • lire un album jeunesse autour de Noël
  • lire un roman policier qui se déroule à Noël
  • lire un classique de Noël
  • lire un livre pour chaque thématique du challenge
  • lire dans un lieu inattendu
  • lire une relique de la PAL +2 points avec ces deux lectures
  • lire un livre avec le mot « joyeux » dans le titre
  • lire un livre reçu en cadeau à Noël
  • lire un livre dans lequel le personnage principal est un enfant +1 avec Il était une fois
  • lire un livre à la couverture enneigée +1 avec Lettres du Père Noel
  • lire un livre avec une boisson chaude sur la couverture
  • lire un livre à la couverture brillante/dorée +1 avec Il était une fois
  • lire un livre dans lequel les personnages s’embrassent sous le gui

Soit un total de 5 points.

Du 13 au 19 décembre : « Noëls mystérieux » : romans policiers, thrillers et autres romans mystérieux sont à l’honneur ! L’occasion de prendre au part au challenge « British Mysteries » d’Hilde&Lou.

Lundi 13 décembre : Le thème de la photo du jour est voyage. Faites-nous découvrir le monde, votre monde, en photo avec un Noël différents, un trajet en traîneau ou une décoration qui vous fait voyager…
Je n’ai pas eu le temps de participer mais j’ai publié sur Instagram la photo de mes lectures pour le challenge du week end :

Mardi 14 décembre : Publication libre
J’ai publié un article sur l’artiste franco coréen Timothée Anzardi, mais ce n’est pas dans le thème de Noël.

Mercredi 15 décembre : Cher Père Noël… Aujourd’hui plusieurs possibilités s’offrent à vous : vous pouvez nous présenter vos idées cadeaux pour vos proches, ou vos envies pour vous-même… ou les deux !
Encore une fois hélas, le temps m’a manqué pour faire quelques photos…

Jeudi 16 décembre : Vous sentez le frisson dans votre cou ? Ce n’est pas le froid… C’est le mystère et la peur ! Aujourd’hui, on vous propose de partager autour de la thématique de la semaine. Et en plus, c’est l’occasion idéale pour faire un petit clin d’œil à Lou&Hilde pour leur Challenge British Mysteries…
Mon article n’est pas british mais japonais 😉 avec la présentation de la dernière saison en date de Jojo’s Bizarre Adventure : Stone Ocean. Mystères et frissons garantis !

Vendredi 17 décembre : C’est la journée mondiale du pull de Noël… N’hésitez pas à nous montrer votre plus belle pièce sur votre blog ou vos réseaux sociaux.
J’ai partagé sur Instagram le pull que j’ai offert cette année à ma fille

Samedi 18 décembre : Publication libre
J’ai publié un article qui colle parfaitement au sujet de demain ^^ (donc voir ci dessous)

Dimanche 19 décembre : Le dimanche c’est le jour idéal pour s’installer dans le canapé bien moelleux du salon du Chalet, de se glisser sous un plaid avec un bon chocolat chaud et des cookies pour regarder un film de Noël (ou plusieurs !). Vous nous présentez vos meilleurs découvertes ou vos pires visionnages ?
J’ai publié hier mon avis sur le film Netflix Love Hard

Du 20 au 26 décembre : « La magie de Noël » : faisons la part belle aux romances et à toutes ces petites choses (presque) kitsh qui font qu’on adore Noël !

Lundi 20 décembre : Le thème de la photo du jour est matin d’hiver (ou presque, parce que c’est demain).
Encore une fois, j’ai été prise par le temps. Malgré tout ici, le temps est très froid mais sec. Difficile à photographier…

Mardi 21 décembre : Rendez-vous au salon aujourd’hui pour partager vos avis sur la lecture commune de cette année. Au programme « Les étoiles brillent plus fort en hiver » de Sophie Jomain.
J’avais lu ce roman hors saison, mais je n’ai pas pu remettre la main sur mon avis rédigé alors u_u

Mercredi 22 décembre : publication libre
J’ai rédigé mon avis sur le kdrama The Crowned Clown (un peu hors thème… malgré quelques scènes sous la neige)

Jeudi 23 décembre : À deux jours de Noël, il est plus que temps de partager autour de la Magie de Noël… Vos romances préférées, vos traditions familiales… Tout ce qui vous ramène nécessairement à la magie de Noël !
Le jeudi et une journée chargée pour moi, aussi je n’ai pas rédigé d’article sous cet angle.

Vendredi 24 décembre : publication libre
Publication d’un tag livresque de Noël

Samedi 25 décembre : JOYEUX NOËL !
Passant Noël avec mes enfants, je ne me suis pas attardée sur le net.

Dimanche 26 décembre : publication libre
Je n’ai pas publié, faisant le ménage suite à Noël et préparant mes publications pour la semaine à venir (Attention, elles seront moins nombreuses que prévues puisque j’ai eu moins de temps pour ce faire)

Du 27 décembre au 2 janvier : « Noël blanc » : une dernière semaine consacrées aux Noëls enneigés et froids.

Lundi 27 décembre : Le thème de la photo du jour est Noël. C
’est un rendez-vous que nous apprécions tout particulièrement : le partage des images de nos Noël. Pour avoir l’impression d’avoir passé cette jolie journée/soirée avec vous, partageons des photos de notre Noël… et de nos cadeaux !
Je n’ai rien partagé sur les réseaux à ce sujet. Vous verrez une photo de mes cadeaux dans mon article de samedi dernier.

Mardi 28 Décembre : publication libre
Un article hors thème, avec mon visionnage de la série coréenne Hellbound

Mercredi 29 Décembre : publication libre
Moment de lecture avec le recueil de contes façon manga Il était une fois

Jeudi 30 décembre : Regardez par la fenêtre ! De jolis flocons tombent en continu, Chalet est la seule couleur à l’horizon… Partageons autour de l’hiver et de la neige : des photos, des romans, des albums, des films… Tout ce qui vous plaira, avec de la neige dedans !
Comme tout le long de ce mois-ci, le jeudi est une journée bien chargée où je n’ai pas le temps de poster et notamment sur les réseaux (bien que certains articles soient planifiés)

Vendredi 31 Décembre : publication libre
Retour sur mon visionnage du film d’animation japonais façon conte de Noël Tokyo Godfathers

Samedi 1er janvier : Ça y est, le dernier jour de 2021 est passé. Encore une année chahutée, on espère que 2022 sera plus joyeuse ! Comme chaque année, nous vous proposons de partager un bilan de l’année écoulée et de présenter vos envies et objectifs pour cette nouvelle année qui commence demain.
Comme tous les premiers du mois, on retrouve mon bilan du mois écoulé. J’ai préféré ne pas trop m’étendre sur l’année entière, du moins au niveau personnel.

Dimanche 2 janvier : Il va falloir penser à fermer le Chalet, mais avant ça, on vous propose un dernier petit rendez-vous lecture. On le sait, demain beaucoup d’entre nous vont reprendre le travail alors pour prolonger encore un peu ce bon moment, nous vous proposons de passer une journée doudou. Un plaid, des grosses chaussettes, un thé et un bon livre (l’un de ceux reçus en cadeau à Noël ?). Aujourd’hui, on prend du temps pour soi et on savoure ce dernier jour.
Je pense avancer sur ma lecture de « La Sève et le Givre » mais je peine beaucoup…

J’ai été ravie de découvrir ce nouveau challenge, ainsi que de nouvelles blogueuses. On se retrouve en fin d’année ?

Jingle Bell Book Tag

Veille de Noel, je vous propose un tag livresque vu récemment sur le blog de Light & Smell. Toutes les questions de ce TAG sont inspirées d’un film ou d’une chanson de Noël.

All I Want For Christmas Is You… : quel livre aimerais-tu trouver sous le sapin ?
J’aimerais beaucoup trouver la version d’Alice aux pays des Merveilles de Benjamin Lacombe.
J’ai beaucoup d’autres envies aussi, mais je ne pense pas trouver de livres sous le sapin cette année. (Malgré que ça serait une bonne idée, vu comment les médiathèques sont devenues un club select)

Simply Having A Wonderful Christmas Time… : ta meilleure lecture de l’année. Je n’ai pas encore commencé à réfléchir aux rétrospectives annuelles que je fais toujours sur les blogs en janvier. Mais je pense que la dernière lecture qui m’a le plus marquée est « Mexican Gothic » lue lors du Pumpkin Autumn Challenge.

It’s Beginning to look a lot like Christmas… : quelle couverture de livre te semble la plus festive ?
Je lis peu de romances de noel et c’est vrai que leurs couvertures se ressemblent toutes. Je vais malgré tout parler de « Contes Modernes de Noel » que j’ai lu et apprécié récemment.

Elf : quel livre réveille ton enfant intérieur ?
Sans être très originale, je dirais la saga des Harry Potter.
Mais j’aime aussi beaucoup lire des albums jeunesse.

The Grinch : ton méchant préféré ?
J’allais répondre Rogue, mais ce n’est pas un méchant ! Alors je dirais Maléfique.

The Holiday : cite tes deux couples favoris…
Tout d’abord Mina Harker et le Comte Dracula. C’est vraiment l’essence du romantisme à mes yeux (S’aimer par delà la mort) Pour le second, j’ai du réfléchir longtemps… et j’ai pensé à Magnus et Alex de la saga des Mortal Instruments.

Quel livre aimerais-tu offrir aux personnes qui te suivent ?
C’est toujours difficile d’offrir un livre qui plait à tout le monde. Il est plus facile de faire en fonction des gouts de chacun. Pour les adeptes de fantastique, je recommanderais « Mexican Gothic ». Ceux qui préfèrent la sf « Every line of you ». Et pour les fans de manga « Beastars ».

Si vous avez envie de reprendre ce tag, n’hésitez pas à me donner le lien que je vienne vous lire.
Et joyeux noel !

The Crowned Clown

Série coréenne de 16 épisodes d’environ 75 minutes chacuns, diffusée de janvier à février 2019 sur tvN.
Disponible en France sur Netflix et Viki.
Genre et thèmes : comédie, historique, romance, histoire, politique
A partir de 15 ans

Ha Seon et sa jeune sœur sont orphelins. Ils sont receuillis et élevés par une troupe de saltimbanques. Ha Seon se montre vite doué et obtient un rôle de clown, celui où il se moque du Roi. Alors que la troupe va se produire dans une maison de gisaengs, on leur conseille de singer la Reine et sa jalousie. Alors qu’ils montrent ce nouveau spectacle, Ha Seon est repéré par le secrétaire du Roi Lee Heon.
Le Roi est menacé par de nombreux ennemis qui veulent le renverser. Alors qu’il sombre dans la toxicomanie, il demande de l’aide à son secrétaire en chef. C’est ainsi qu’il rapporte le clown au Palais, voulant jouer de la ressemblance entre les deux jeunes hommes. Alors que le vrai Roi s’exile, le jeune artiste monte sur le trone et dupe tout le monde. Mais son caractère avenant et enjoué commence à semer le doute parmi la Cour.

Ce drama est un remake du film « Masquerade », lui même basé sur le conte « Le Prince et le Pauvre ».
L’histoire prend place à l’époque Joseon, une page de l’histoire où les bouleversements et les luttes de pouvoir autour du trône ont atteint des niveaux extrêmement dévastateurs. Et même si cette série est une fiction, elle se base sur de tristes réalités. Toute l’intrigue tourne autour du Roi qu’on souhaite assassiner. Et ses ennemis sont nombreux à la Cour et en dehors. Dès que l’un d’eux semble arrêté, un nouveau apparaît. Ha Seon a bien du courage de froler la mort et la catastrophe à chaque épisode (ou presque)
Son personnage de clown va évoluer vers celui d’un souverain digne, humble et compréhensif. Ce qui va rapidement voler le coeur de la Reine (interprétée par Lee Se Young, loin de son rôle de zombie dans A Korean Odyssey) mais aussi de nombreux officiers de la Cour.

L’histoire est plaisante, l’intrigue bien ficelée. J’ai également apprécié que tout ne repose pas sur la romance entre le clown et la Reine. Quelques scènes romantiques sont présentes, sans être trop nombreuses. Ce sont les seuls moments où la bande sonore est chantée. J’ai également préféré qu’elle soit en majorité uniquement instrumentale.

Une série très réussie. La photographie est superbe, les décors magnifiques, que ce soit au marché ou dans le palais royal. J’ai d‘ailleurs beaucoup apprécié les jardins et les architectures. Les costumes sont également splendides. Les acteurs sont tous très bons, les personnages attachants ou détestables. Mention spéciale à Yeo Jin Goo qui incarne ici le Roi et le clown, deux personnages diamétralement opposés. Sa palette de jeu d‘acteur explose complètement. Il réussit à insuffler un sentiment puis son contraire d’une façon plus que remarquable.

J’aime beaucoup les séries historiques et je ne peux que vous recommander celle-ci qui est plus que réussie.

Comment fête t on Noël au Japon ?

Le Japon est un pays pas comme les autres. D’ailleurs, le jour de Noël est fêté complètement différemment dans ce pays. Cela n’a rien à voir avec nos traditions chrétiennes. Malgré tout, les illuminations envahissent les grandes villes dès novembre et les magasins remplissent leurs vitrines de paquets cadeaux.

Mais Noël au Japon n’est pas la fête du partage en famille que nous célébrons. C’est plutot une seconde Saint Valentin. L’une des premières traditions de Noël au Japon est d’assister aux illuminations en couple. De nombreux quartiers organisent des événements en ce sens, avec musique et marchés de noel. Le plus grand marché de noel japonais est situé à Roppongi Hills. Il s’inspire des plus beaux marchés de noel allemands et importe de nombreux produits allemands (nourriture comme décorations)
Site officiel

Puis, le couple va généralement diner aux chandelles et s’échange un petit cadeau. Les festivités familiales sont réservées au Nouvel An (voir mon article sur le Seolbim en Corée).

Pour les célibataires, c’est l’occasion de se rendre à des speed dating et autres événements du genre organisés spécialement ce jour là (boites de nuit, meet up, fêtes privées). Car Noël est une fête de l’amour.

Autre activité très prisée : aller au ski (toujours en couple)

Tokyo Disneyland et DisneySea ne sont pas en reste. Comme dans nos contrées, les parcs sortent leurs habits de fête, leur merchandising en édition limitée et autres événements spéciaux . Ils sont particulièrement bondés les jours fériés, à savoir le 3 novembre (Journée de la culture) et le 23 novembre (Action de grâce du travail).

Le repas le plus en vogue ce jour là est un KFC ! Dans les années 70, la franchise désirait s’implanter sur l’archipel. KFC a l’idée de lancer une campagne publicitaire visant à booster ses chiffres de fin d’année. Intitulée « Kurisumasu ni ha kentukii », littéralement « A Noël, c’est Kentucky (KFC) », elle incitait les Japonais à manger des ailerons de poulet le soir de Noël en jouant sur le parallèle poulet/dinde qu’on consomme habituellement aux États-Unis. Une campagne qui a alors eu beaucoup de succès, puisque les Japonais seraient aujourd’hui plus de 3,6 millions à acheter du KFC pour garnir leurs tables le 25 décembre.

Et côté dessert, les Japonais préfèrent le shortcake aux fraises. Composé d’une génoise aérée recouverte de crème fouettée et de fraises fraîches, c’est délicieusement léger et moelleux.

Sachez enfin que le 25 décembre n’est pas férié au Japon.

Love Hard

Film américain de Hernan Jimenez, durant 1h45, diffusé depuis novembre 2021 sur Netflix
Genre et thèmes : Comédie, romance, réseaux sociaux, noel, famille
Tout public
Acteurs : Nina Dobrev, Jimmy O Yang, Darren Barnet, Harry Shum Jr

Natalie, une jolie jeune femme, a su faire de son habitude des rencontres amoureuses désastreuses un métier en racontant ses péripéties dans un blog. Alors qu’elle craque sur Josh via une application de rencontre, elle pense en avoir fini avec sa légendaire poisse. Poussée par sa meilleure amie, elle décide d’accepter l’invitation du jeune homme pour Noël. Sauf que pour Josh, ceci était des paroles en l’air. Et lorsqu’elle voit le fameux Josh en chair et en os, il n’est pas celui qu’elle aurait cru.

Vu dans le cadre du Cold Winter Challenge

C’est vrai que ce film n’est pas une production asiatique et vous me direz qu’il n’a rien à faire sur ce blog. Pourtant j’ai souhaité en parler malgré tout comme la majeure partie se déroule dans une famille sinoaméricaine. (et certains acteurs sont asiatiques)

Je ne suis pas du tout une adepte des comédies romantiques de noel, mais celle-ci m’avait attirée après visionnage de la bande annonce. En effet, l’histoire de catfishing (activité trompeuse et délictueuse par laquelle une personne crée un personnage fictif ou une fausse identité sur un réseau social, en ciblant généralement une victime spécifique dans des buts de séduction ou pour lui soutirer de l’argent.  ) m’intéressait. J’ai vite trouvé le personnage de Natalie, une blogueuse qui collectionne les bides lors de rencontres amoureuses, moderne et très représentatif des femmes actuelles.
Même si le scénario est assez classique, la construction du film reste résolument moderne et suffisamment dynamique pour ne pas tomber dans le guimauve ou le vieux film des années 80 qu’on nous repasse tous les noels sur la 6.

Malgré son coté comédie, le scénario ne reste pas en surface. Tout d’abord il critique la société dans laquelle nous vivons actuellement, où l’importance de l’apparence, de la beauté, du physique font tout. Tout d’abord, l’héroine ne semble accepter les rendez vous que de garçons ayant un physique avantageux. Elle tombe littéralement amoureuse de Josh, son date, avant de l’avoir vu en vrai tout d’abord à cause de son physique de sportif aux yeux bleus (un cliché mais qui fonctionne toujours!) Et ce même si l’alchimie se produit ensuite grace à leurs conversations devenant complicité au fil des jours.

Quand elle rencontre alors son soupirant en chair et en os, elle le rejette immédiatement pour son physique : c’est un asiatique lambda… avec des lunettes ! (Cela semble une tare puisque même son frère le lui reproche) Il y a vingt ans en arrière, on misait plutot sur la grossophobie… Heureusement ici, je n’ai pas senti de sous texte raciste , même si la famille sinoaméricaine (le père est chinois, la mère une belle blonde américaine) est bien loin de la représentation de la famille chinoise traditionnelle (Je pense notamment à la grand-mère qui parle de sexe au petit déjeuner… impensable dans la réalité!)

Pour continuer sur l’apparence, les parents du jeune homme n’en reviennent pas quand ils voient la jeune fille pour la première fois. En effet, elle est drolement belle et bien faite pour sortir avec un nerd…

*************ATTENTION SPOILER********************

Malgré tout, ce film a fait une grosse polémique autour du catfishing. En effet, les féministes ont ralé devant la tromperie faite sur l’héroine qui, après avoir rejeté Josh (pour son physique et non pas son attitude en premier lieu) finit par se rendre compte qu’elle l’aime et passe l’éponge. La victime et son catfisher vont finir ensemble et être heureux.  Ca ne passe pas pour elles.

Personnellement, je ne suis pas d’accord du tout. Même si je ne cautionne pas le fait de se faire passer pour quelqu’un d’autre sur les réseaux (que ce soit pour draguer simplement ou pour toute autre raison encore moins louable), je tiens à souligner que Natalie fait exactement la même chose ! Pour obtenir les faveurs de Tag, elle se fait passer pour la cousine américaine de Josh. Elle prétend adorer le sport et pratiquer l’escalade (alors que visiblement elle a le vertige). Elle est donc autant coupable que le garçon !!! Et ne doit pas être pardonnée non plus sous prétexte que c’est une fille !!! Elle a fait autant de mal à ce garçon qu’elle en a reçu !!

*************FIN DES SPOILERS********************

Le seul souci pourrait être que ce film ne parle pas de la dangerosité du catfishing… Je pense que dans une comédie romantique de noel, cela n’a pas vraiment lieu… ce n’est pas ce que le spectateur recherche (mais on dirait que si, aux vues de la polémique!)

Bien sur, ce film est avant tout une comédie romantique qui se veut divertissante. Mais elle contient une pointe de morale. A savoir que tout le monde va sur les sites de rencontre dans l’espoir d’aimer et de se faire aimer… mais pour cela n’hésite pas à mentir pour être parfait aux yeux de l’autre, ou tout du moins bien se faire voir. Sauf que ce mensonge crée une personne qu’on n’est pas vraiment, et ainsi on est aimé pour ce qu’on n’est pas. Ce qui fait que le couple ne tient pas. Pour être aimé pour soi, il faut être honnête, sincère et naturel. Et joyeux noel !

Jojo’s Bizarre Adventure ~ Stone Ocean

Animé de 12 épisodes de 24 minutes chacun diffusé depuis décembre 2021 en France sur Netflix
Genre et thèmes : action, aventure, drame, fantastique, horreur, mystère, combat, crime, délinquance, paranormal, prison, religion
A partir de 12 ans
Site web officiel : http://jojo-animation.com/

Cet animé est l’adaptation du manga de Araki Hirohiko publié en 2000 dans le Weekly Shonen Jump au Japon ( Tonkam en France)
Stone Ocean est la 6e partie de Jojo’s Bizarre Adventure. Mais comme je n’ai pas encore lu cet arc, nous nous intéresserons à la version animée qui vient de sortir sur Netflix. A noter que nous avons ici droit à 12 épisodes diffusés en simulcast avec le Japon, mais que d’autres épisodes arriveront courant 2022 pour la suite.

Jojo et l’histoire des Joestar

En 2011, aux Etats-Unis, Jolyne Kujo, surnommée « Jojo » par sa mère, fait une balade en voiture avec son petit ami, Romeo. Voulant l’embrasser, le jeune homme perd le contrôle de son véhicule et percute un piéton. Par peur des conséquences, Romeo demande à Jolyne de l’aider à dissimuler le corps et de ne rien dire à qui que ce soit par amour pour lui. Jojo est arrêtée et est tenue pour seule responsable de l’accident. Avant d’être transférée pour son jugement, son avocat lui remet un étrange pendentif que son père, Jotaro Kujo a tenu qu’elle obtienne en cas de « problème ». Jolyne se pique sur la pierre présente à l’intérieur (il s’agit d’un bout de flèche présent dans les saisons 2 et 3) et développe un Stand*, qu’elle baptisera Stone Free, capable de transformer son corps en fils.

Dans le bus qui la conduit au pénitencier de Green Dolphin en Floride, elle rencontre Hermes Costello, qui deviendra son amie. Juste avant son procès, l’avocat de Jolyne lui explique qu’elle devrait tenter une négociation de peine. Ainsi, elle serait jugée uniquement pour responsable de vol de voiture et d’accident. Jolyne accepte mais est condamnée à 15 ans de prison pour meurtre. Son avocat a « oublié » de lui dire que le piéton respirait encore avant que son petit ami ne précipite la voiture dans un étang. En réalité, il joue double jeu et a été engagé par la riche famille de Romeo pour protéger leur fils. Jolyne se venge de l’avocat mais doit exécuter sa peine à Green Dolphin.
Arrivera à-t-elle à s’enfuir grâce à sa nouvelle capacité ? Qui sont ces hommes qui semblent lui en vouloir et attaquent les Joestar ?

*Pour savoir ce qu’est un stand, je vous invite à relire mon paragraphe consacré lors de la présentation des saisons 2 et 3.

Jolyne est donc la fille de Jotaro (héros de la saison 2) D’ailleurs on pourrait dire que tout commence pareil : dans Stardust Crusaders, Jotaro, 17 ans alors, est incarcéré. Et dans Stone Ocean, les premiers plans montrent sa fille, Jolyne, 19 ans, également incarcérée. D’ ailleurs les deux personnages ont le même type de caractère bien trempé. Et leurs stands se ressemblent, notamment dans leur attaque au corps à corps.

Cette partie est, à mon goût, la plus crue de toutes. Bien que pour la première fois les personnage sprincipaux soient des femmes, la violence est toujours là, et même très forte dans cette prison. Que ce soit la violence physique ou verbale d’ailleurs.

Les stands sont pour la plupart des personnages humanoides. C’est donc un peu moins original qu’auparavant, mais beaucoup plus esthétique. Le mangaka peut laisser libre cours à sa fantaisie et notamment son amour pour la mode (voir aussi ci dessous) Malgré tout, je trouve personnellement qu’ils se ressemblent tous un peu et c’est bien dommage.

Le coté « mode » des personnages

Comme dans la saison précédente, les personnages (masculins comme féminins) sont fins et portent des tenues sophistiquées pour des prisonniers. Cela pourrait plaire à des personnalités telles que Jean Paul Gaultier, par exemple.
D’ailleurs, cette passion pour la mode est encore poussée plus loin cette saison avec le nom de certains personnages faisant référence à des maisons de haute couture. J’ai notamment retenu Hermès, l’acolyte de Jolyne, ou bien Emporio, un enfant né en prison (référence claire à Emporio, le parfum d’Armani). Dans les personnages secondaires, on trouve Guess, une détenue qui partage sa cellule avec Jolyne. Le prêtre de la prison s’appelle Pucci (référence à Emilio Pucci) ou encore l’antagoniste Lang Wrangler (Wrangler étant une marque de jeans américaine)
A noter que dans la prochaine partie (encore non diffusée) ces personnages apparaîtront : D&G (référence claire à Dolce & Gabbana), Kenzo, Rykiel, Versace ou Guccio.

Jojo et le rock

Une nouvelle fois, le mangaka se fait plaisir en donnant au stand de ses personnages le nom de star de la musique rock ou pop, ou bien des titres de chansons. Par exemple, le stand d’Hermès s’appelle Kiss (qui est le nom d’un groupe de rock américain mais aussi une chanson de Prince). FF est un personnage original dont les initiales font écho à son stand Foo Fighters (le groupe actuel du batteur de Nirvana, pour ceux qui connaissent). Miraschon, une autre prisonnière, possède le stand Marilyn Manson.
Thunder Mc Queen est un antagoniste mineur ayant pour stand Highway To Hell (qui est le titre d’une chanson phare de ACDC) Le Stand de Wrangler est Jumpkin Jack Flash, chanson des Rolling Stones (bien que la traduction française ait été changée pour la série Netflix) Et il en est ainsi pour chacun des personnages…

Petit aparté, on retrouve encore de nombreuses références au groupe britannique Queen (que j’adore) avec les stands Bohemian Rhapsody et Made In Heaven.
Personnellement j’adore tous ces petits clins d’oeil et cela m’amuse énormément de les débusquer.
J’attends la suite avec une certaine impatience, comme la première partie se termine sur un gros climax.

Pour aller plus loin :
Jojo’s bizarre adventure ~ Jojo’s bizarre adventure Stardust Crusaders ~ Jojo’s bizarre adventure Diamond is unbreakable ~ Rohan Kishibe ~ Jojo’s bizarre adventure Golden Wind

Timothée Anzardi

Timothée Anzardi est un jeune artiste franco coréen. Timothée a fait ses débuts à la télévision coréenne sur Mnet grâce au télé crochet Produce X 101 en 2019. J’ai personnellement suivi cette émission comme j’ai pu, étant fan de certains candidats.

C’est le genre d’émission qui recrute de jeunes talents pour créer un groupe musical. Et la majorité des candidats sont natifs coréens. Mais lors de cette édition, les producteurs ont décidé de donner leur chance à des artistes étrangers. C’ est ainsi qu’on a pu voir se produire des thaïlandais, des chinois, des russes mais aussi des américains ou des canadiens.

Timothée était alors sous contrat avec l’agence coréenne Esteem Entertainment pour qui il faisait du mannequinat. Il voulait donc se lancer dans la chanson. Hélas pour lui, il n’est même pas passé au second tour.

Actuellement, il est toujours lié à cette agence et poursuit ses contrats de mannequinat. Il est même apparu dans la vidéo musicale de l’artiste Papageumpa – « Mafia vibes » aux côtés de l’ancien membres des BTL Joel Kim.

Malgré tout, il n’a pas abandonné ses rêves musicaux puisqu’en septembre2020 il a lancé sa chaine Youtube. Il n’y a pour le moment qu’un teaser.

A noter que cette année, il a intégré une nouvelle émission de type télé crochet Extreme Debut: Wild Idol où 45 stagiaires masculins concourent. Souhaitons lui le meilleur.

Confiture de Noël

L’hiver arrive et une bonne tartine de confiture reste réconfortante. Voici une recette facile de confiture qui fleure bon Noël.

Ingrédients pour 3 pots :
15 clémentines
3 oranges
1 cuiller à soupe de citron pressé (pour la conservation)
100 g de sucre brun
2 cuillers à soupe de miel
2 cuillers à café de cannelle en poudre

Tour de main :
Peler les clémentines et les oranges en retirant toutes les petites peaux blanches
Les couper en petits quartiers
Dans une marmite, frémir 15 cl d’eau avec le sucre brun, la cannelle et le miel pendant 3 minutes
Verser les fruits et le jus de citron dans la marmite en mélangeant bien
Laisser cuire à feu doux pendant 2h en mélangeant régulièrement
Verser votre confiture dans des pots stérilisés : visser les couvercles puis retourner les pots (sur leurs couvercles) en les laissant refroidir pendant 2h
Ranger ensuite au frais

Informations :
La quantité de sucre a été volontairement réduite pour obtenir une confiture toute douce et légèrement acidulée. Si vous préférez une confiture plus sucrée, vous pouvez augmenter la quantité de sucre.

A déguster sur du pain à la farine de chataigne, par exemple.

Journal de lectures ~Novembre 2021

Pour boucler les challenges littéraires, je me suis plongée dans quelques lectures. J’ai fini novembre avec quelques lectures plaisir.

Every Line Of You de Naomi Gibson
Coup de coeur
À 17 ans, Lydia est seule au monde. Son petit frère est mort dans un accident de voiture qui hante toujours ses cauchemars. Son père a fui, la laissant seule avec une mère qui la néglige. Sa meilleure amie, présente lors de l’accident, est devenue sa pire ennemie. Alors Lydia concentre toute son énergie et ses considérables talents de codeuse à se créer l’IA parfaite. Le résultat s’appelle Henry : un garçon fascinant, intelligent, et entièrement dévoué à elle. Henry est le seul ami qui lui reste… et pourrait même devenir bien plus. Mais quelle est sa nature réelle ? Et jusqu’où ira-t-il pour prendre soin de Lydia et la défendre contre ses ennemis ? Car il se pourrait que, dans l’ombre, certains individus aient percé le secret de Lydia… et qu’ils convoitent le garçon qu’elle a créé.
Gros coup de coeur pour ce roman young adult traitant de sujets graves comme le deuil, l’abandon, le harcèlement scolaire ou la conscience morale. J’ai pleuré plus d’une fois en lisant. Un roman touchant et bouleversant.

Fangs de Sarah Andersen
Lu dans le cadre du Challenge Halloween
Elsie rencontre Jimmy dans un bar. C’est le coup de foudre. Alors que leur amour éclot, ils doivent faire face à un souci de taille : Elsie est une vampire, alors que Jimmy est un loup garou. Comment vont-ils surmonter leurs différences ?
Une BD qui met en avant les différences homme-femme à travers une relation amoureuse entre un vampire et un loup garou. Loin de Roméo et Juliette, ce couple atypique reste moderne et vit pleinement son amour, avec humour et douceur. Une véritable lecture plaisir.

Sorcière Madga et les petits pots d’amour de Déborah Joulianos
Lu dans le cadre du Challenge Halloween
Sorcière Magdalena vit dans un agréable petit village et y travaille comme porteuse de nouvelles. Discrète, celle-ci est presque transparente pour les villageois. Aussi, elle n’a pas d’amis. Malgré tout, elle est très attentive aux bonheurs et chagrins de chacun. C’est ainsi qu’elle confectionne en secrets des petits pots d’amour réconfortants qu’elle dépose discrètement sur les pas de portes, la nuit. Jusqu’au jour où un petit garnement perce son secret.
J’ai reçu mon exemplaire de « La sorcière Magda et les petits pots d’amour » que j’ai sponsorisé sur la plateforme Ulule. Sorcière Magda et les petits pots d’amour est un conte pour toute la famille illustré à l’aquarelle. Dédié à l’automne, il met en avant la contemplation de la nature, la tolérance, la bienveillance et l’affirmation de soi. C’est un livre pas comme les autres avec une double lecture qui plaira à tout âge, plein de magie, de cocooning et de gourmandise. 

Hotel des frissons tome 10 de Vincent Villeminot
Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge
Margot et Tristan, les enfants du personnel de l’hotel, s’infiltrent au second étage pour espionner les clients. Ces derniers sont là pour participer au grand congrès annuel des monstres répugnants. Autant dire qu’ils portent bien leur nom ! Alors qu’ils viennent de croiser une nuée d’insectes, les enfants se rendent au troisième étage pour trouer le sol et ainsi observer en toute sécurité ce qui se passe à l’étage du dessous. Quand soudain un craquement sinistre fait pencher l’hotel.
Dixième et dernier tome de « L’hotel des frissons », avec toujours une bonne dose d’aventure et d’humour. Un roman frissonnant pour les jeunes lecteurs (8 à 11 ans)

La potiche a peur en rouge de Pierre Jourde
Lu dans le cadre des mass’critiques Babelio de septembre 2021
La fable express est une parodie de fable, datant du XIXe siècle. Elle met à l’honneur les jeux de langue, calembours et autres contrepèteries, jouant avec l’absurde, l’insolence voire l’obscénité. La morale est souvent à double sens et prête à rire.
Une façon originale de s’amuser avec la littérature humoristique, à la fois moderne et rétro.

Tohu bohu chez les quinquagénaires de Ana Pia
A cinquante ans, Christine tombe des nues quand une jeune quadra l’aborde dans la rue pour lui annoncer qu’elle est l’amante de son mari. Une fois le divorce consommé, la belle-mère lunatique et acariâtre jetée, Christine déménage dans un nouveau quartier, en compagnie de son chat Bigoudi. Bien décidée à reprendre sa vie en main, elle s’offre des vacances en Italie avec ses proches, famille ou amis. Réjane, son amie d’enfance, et Jérome, son collègue, seront de la partie. Une nouvelle vie s’amorce.
Un roman tranche de vie frais et humoristique. Un livre positif , vivant, qui fait du bien, et on en a grandement besoin en cette période. A lire en mode cocooning.

Journal de visionnage ~ Novembre 2021

Malgré son titre, cet article regroupera mes visionnages films et séries sur les derniers jours d’octobre et tout le mois de novembre. J’avais programmé mon article avant les deux soirées d’Halloween, ce qui fait que vous verrez ici mes visionnages en lien avec la fête des citrouille 😉

Visionnages de films :
Frankenweenie (film d’animation américain – Disney+)
Après la mort soudaine de Sparky, son chien adoré, le jeune Victor fait appel au pouvoir de la science afin de ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher la créature qu’il a fabriquée mais lorsque Sparky s’échappe, ses copains de classe, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences…

Je poursuis mon exploration de la filmographie de Tim Burton avec ce film d’animation sombre et gothique. Tourné en noir et blanc, il s’insère parfaitement dans l’univers burtonien. De nombreux clins d’oeil au cinéma de genre et notamment Frankenstein m’ont fait sourire. Réalisé en stop motion, c’est un petit bijou du genre.

Frankenweenie (court métrage américain – Disney+)
Avant la réalisation de ce film d’animation, Burton avait déjà réfléchi à cette histoire et l’avait produite sous forme de court métrage. Celui ci reprend la même trame narrative, mais avec des scène sen moins. Malgré tout l’essentiel est là et c’est déjà une très belle réalisation. Intéressant de regarder les deux pour comparer.

Hocus Pocus (film américain – Disney +)
Halloween 1993 : pour gagner le coeur de sa bien-aimée, Max Dennison, va, par bravade, allumer la bougie fatidique qui a le pouvoir de faire renaître les soeurs Sanderson Winifred, Sarah et Mary, les trois plus célèbres sorcières de Salem.

Petit film plaisir pour ma soirée d’Halloween en solo. Idéal pour cette période, il mêle parfaitement le mythe des sorcières avec une grosse pincée d’humour. Un vrai divertissement mené avec brio par Bette Midler. Il a un peu vieilli, mais personnellement ça ne me dérange pas. Il passe encore très bien et j’ai hate de voir la suite qui sortira au ciné l’année prochaine.

Red Notice (film américain – Netflix)
Lorsqu’Interpol déclenche une Alerte Rouge destinée à capturer les criminels les plus recherchés au monde, le FBI fait appel à son meilleur profiler, John Hartley. Il sillonne la planète jusqu’au jour où il se retrouve embarqué dans un braquage spectaculaire et contraint de s’associer au plus grand voleur d’œuvres d’art au monde Nolan Booth pour… arrêter la voleuse d’œuvres d’art la plus recherchée au monde, « le Fou ».

Un autre film divertissant, dans le genre espionnage. Si je ne suis pas fan de policier, j’ai toujours apprécié les films d’action à la James Bond. Ici, gros muscles, jolies nanas et humour sont présents. Un casting efficace et des rebondissements parfois inattendus. Un savant mélange de classique et d’action.

Mais aussi :
Loin de moi près de toi (film d’animation japonais – Netflix)
>Voir la fiche du film<

Visionnage de série :
En novembre, je n’ai terminé que Squid Game. Cliquez pour lire mon avis !

Et vous, que regardez vous ?