While You Were Sleeping

affiche while you were sleeping
Titre original : Dangsini Jamdeun Saie / 당신이 잠든 사이에
Série coréenne de 32 épisodes de 35 mn chacun diffusée du 27/09/2017 au 16/11/2017 sur SBS
Genre et thèmes : fantastique, romance, justice
casting while you were sleeping

Nam Hong Ju, une ancienne journaliste, a la capacité de voir le futur à travers ses rêves. Cependant, ils se transforment vite en cauchemars quand ils se réalisent sous forme d’accidents mortels qu’elle n’arrive pas à contrecarrer. Elle est hantée par sa propre mort, quand en face de chez elle viennent emménager deux garçons, Jeong Jae Chan, procureur, et son frère. Après des débuts difficiles, ils se lient d’amitié. Jae Chan fait lui aussi des rêves prémonitoires et finit par aider Hong Ju à éviter les catastrophes. Quel lien unit ces deux orphelins de père ? Et qui est Han Wu Tak, un jeune policier faisant lui aussi des reves prémonitoires ?
scenes du drama while you were sleeping
Un drama bien ficelé mêlant à la fois intrigue policière, fantastique et romance. On s’attache rapidement au trio de jeunes gens, et on aime à détester l’avocat Lee Yu Beom, le méchant de l’histoire. Les acteurs sont crédibles et très bons. Ils arrivent à faire passer de nombreux sentiments. Ils évoluent dans un décor moderne nécessitant peu d’effets spéciaux.
Les amateurs d’intrigue policière tout comme ceux de fantastique y trouveront leur compte grace aux histoires imbriquées les unes dans les autres : le passé des orphelins, les reves prémonitoires, les affaires véreuses de l’avocat Lee, le secret de Wu Tak… saupoudrées de romance entre le trio principal. Il y a aussi une bonne dose d’humour. De quoi se détendre tout en laissant le spectateur élaborer ses propres hypothèses jusqu’à la fin. Chaque rebondissement apporte une nouvelle pièce au puzzle mais laisse des zones d’ombre jusqu’au dernier épisode.
Un régal, je vous recommande ce drama.

Publicités

Dream High 2

affiche dream high 2
Série coréenne de 16 épisodes d’une heure chacun diffusée du 30 janvier au 20 mars 2012 sur KBS2.
Genres : Ecole, comédie sentimentale, musical
acteurs dream high2
Alors que l’école Kirin était une école très réputée, elle n’arrive désormais plus à former et produire d’idoles. Son nouveau directeur Ju Jeong Wan n’arrive pas à remonter pente, suite aux départs de certains élèves. De plus, une loi interdit aux idoles mineures de se produire ou de s’entraîner après 22h00 et les obligeant à suivre au moins 20 heures de classe par semaine et contraint ainsi les directeurs d’agence. Pour cela, le producteur et directeur de l’agence OZ Entertainment, Lee Kang Cheol, décide de respecter la loi et de faire profil bas, en rachetant l’école Kirin et y en transférant tous ses petits protégés.
Ri An est une des chanteuses de HershE, le groupe féminin le plus connu de OZ Entertainment. Elle rêve de devenir actrice malgré son caractère très égoïste et colérique. Nana, la leader du groupe, est quant à elle, de nature enjouée et adore chanter. Sin Hae Seong est une étudiante de Kirin sans aucun talent, et qui tente désespérément de devenir une idole, encouragée par sa meilleure amie, Park Sun Dong. Jin Yu Jin, est lui aussi étudiant à la Kirin Arts School mais ne veut pas devenir une idole mais un rockeur.
Alors que les idoles fraichement débarquées vont tenter de se faire une place dans l’école, les étudiants, eux, vont tout faire pour être repérés par le proviseur Lee Kang Cheol afin de devenir des stars.


Ce drama n’est pas vraiment la suite de la première saison, seule l’école reste la même, car le casting a totalement changé. On peut donc découvrir de nouveaux personnages incarnés toujours par de jeunes talents prometteurs. J’avoue pourtant avoir moins accroché à ce casting, ayant préféré celui de la première saison. Ici, l’accent est plus donné à la musique avec de jeunes idols faisant leurs premiers pas à l’écran alors que dans la première saison on avait un mix entre chanteurs et acteurs en devenir.
Même si le scénario est très simpliste, j’aime les dramas musicaux et j’avais envie de voir cette suite. J’ai malgré tout bien aimé ce drama frais et ses personnages attachants (bien que stéréotypés) Le côté musical est réussi, les chansons sont entrainantes et les performances agréables à regarder. Un bon divertissement en soi, loin des productions américaines . Mais il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.
dream high 2

Dream High

Dream High ou Deurimhai / 드림하이
affiche dream high
Série coréenne de 16 épisodes de 65 mn diffusée du 03/01/2011 au 28/02/2011 sur KBS2 et actuellement sur Netflix
Genres : Ecole, musical, romance
acteurs dream high
L’école d’arts du spectacle de Kirin, à Séoul, ouvre ses portes par le biais d’un casting pour recruter de nouveaux élèves. Plusieurs tentent leur chance comme Jin Guk, un très bon danseur mais mauvais élève. Ou Kim Pil Suk, une fille à la voix en or qui souffre de son physique désavantageux. Go Hye Mi, quant à elle, est une fille au caractère bien trempé qui reve de devenir chanteuse classique et se voit déçue d’intégrer une telle école. Son amie, Yun Baek Hee, la suit dans cette aventure mais elles deviennent rapidement rivales. Song Sam Dong est un campagnard rêvant d’avoir sa propre ferme, mais en croisant le chemin de Go Hye Mi, il en tombe amoureux et la suit jusqu’à Kirin.


C’est l’un des premiers dramas coréens que j’ai regardé et j’ai beaucoup aimé. Bien sur à l’époque j’étais plus jeune et le type romance/école me plaisait beaucoup.
Cette série un peu légère aborde malgré tout des sujets sérieux, surtout lors de l’adolescence : le physique, l’amitié, la rivalité, les résultats scolaires, les reves qu’on souhaite atteindre, l’amour… Et il est facile de s’identifier aux héros. De plus, le drama peut s’enorgueillir d’un casting de rêve avec ses nombreuses idols et ses guest stars prestigieuses, et une bande son complètement à la hauteur.
Un très bon divertissement tout en musique avec à l’époque de jeunes acteurs très talentueux.
La série est actuellement disponible sur Netflix. Il existe une saison 2, encore indisponible sur cette plateforme.
acteurs dream high

Sora wo Kakeru Yodaka

Après vous avoir présenté le manga Rouge Eclipse l’année dernière (déjà!), je reviens aujourd’hui avec la version drama.
affiche rouge éclipse

Sora wo Kakeru Yodaka / Switched / Rouge Éclipse
Série japonaise de 6 épisodes de 46 minutes chacun, datant d’aout 2018
Diffusé sur Netflix
Genres et thèmes: Drame – Romance – Adolescence – Ecole – Harcèlement – Paranormal – Suicide

casting rouge éclipse

Ayumi est une lycéenne parfaitement ordinaire. Et depuis peu, elle vit sur un petit nuage, car le garçon qu’elle aime lui a demandé de sortir avec elle ! Mais alors qu’elle se rend à son premier rendez-vous amoureux, et tandis qu’une lune écarlate s’affiche fièrement dans le ciel, un étrange événement se produit : sous les yeux d’Ayumi, la grosse et impopulaire Zenko se suicide et… ?! Sans comprendre comment ni pourquoi, Ayumi se réveille à l’hôpital. Mais elle est devenue Zenko ! Moche et obèse, elle va devoir affronter une nouvelle vie, tout en cherchant à retrouver son propre corps… Hélas, tout le monde ne l’entend pas de la même oreille !

acteurs rouge éclipse
Le manga a été reconnu cinquième meilleur shôjo de 2015 au Japon. Aussi j’ai été ravie de voir que Netflix avait acheté les droits pour en faire une série. Ici, pas de mauvaise surprise. Le drama reprend exactement la trame du manga. Cela peut donner un air de déjà vu aux lecteurs, mais il reste un bon divertissement.
J’ai bien apprécié le jeu des acteurs, même si j’ai eu beaucoup plus de mal avec Zenko. L’actrice est pourtant crédible et le personnage est vraiment celui du manga, mais je ne sais pas vraiment pourquoi, j’ai éprouvé beaucoup moins de sympathie pour celle-ci alors que le personnage dessiné avait obtenu plus facilement ma compassion.

Mon avis sera court, je vous invite plutot à relire ma critique du manga, comme ils sont très proches. (voir lien en haut d’article) mon avis restant le même.

Blood

affiche drama blood
Titre original : Beulleodeu / 블러드
Série sud coréenne de 20 épisoddes de 60 mn diffusée du 16 février au 21 avril 2015 sur KBS2 et actuellement sur Netflix
Genres et thème : drame, fantastique, médical, romance, vampire
Acteurs:
acteurs drama blood
Durant leurs études, un jeune couple de chercheurs est infecté mystérieusement par un virus mutant les humains en vampires. Ceux-ci s’enfuient et quelques temps plus tard, donnent naissance à un enfant lui aussi porteur du virus,
Park Ji Sang. Traqués par d’autres infectés, le père est tout d’abord assassiné, puis la mère suit quelques années plus tard. Bien que terrifié par sa propre identité durant son adolescence, Ji Sang grandit et rejoint le monde des humains, devenant ainsi chirurgien. Pour cela, il est aidé par son unique ami Ju Hyun Wu, un jeune scientifique qui se base sur les recherches des parents Park pour créer une pilule permettant de controler la soif de sang de Ji Sang.
Alors que ce dernier est recruté au sein d’un hopital spécialisé en cancérologie, en qualité de chef d’équipe pour la section chirurgicale, il y fait la rencontre de Yu Ri Ta, jeune femme et médecin aussi arrogante que compétente, se trouvant aussi être la nièce du directeur de l’établissement.
Discrédité auprès des autres médecins par son jeune âge, Ji Sang gagne rapidement leur confiance lorsqu’il reçoit du directeur l’autorisation de relever Ri Ta au cours d’une opération délicate. Peu à peu, celle ci commence à avoir des doutes quant à l’humanité du médecin. Sans compter que les infectés ayant assassiné la famille Park semblent de retour.
Parallèlement, le directeur de l’hopital ouvre une section caritative pour soigner les cancers des plus démunis. Mais des recherches médicamenteuses sont pratiquées secrètement sur les patients, laissant les médecins sur la touche. Ceux ci ne tardent pas à s’alarmer devant les effets secondaires affectant les patients, dont une effroyable soif de sang.
ahn jae hyun blood
Un drama que j’ai dévoré ! Mon gros coup de cœur de l’été.
Le scénario est très bien ficelé. Il y a plusieurs histoires qui s’imbriquent l’une dans l’autre : celle du directeur qui souhaite trouver un remède miracle à sa propre maladie et qui cache d’autres squelettes dans son placard ; celle de Yu Ri Ta, médecin de génie orpheline ; celle du nouveau directeur de chirurgie, un médecin réputé qui n’a aucune déontologie pour arriver à ses fins ; celle des parents Park et de leur mentor qui effectuaient autrefois des recherches sur le sang humain et les virus ; celles des personnages secondaires qui ont tous leur croix à porter… et bien sur celle de Ji Sang, le héros, vampire malgré lui qui espère devenir humain.
ahn jae hyun blood
Les décors sont simples, faisant des allers et retours entre une ville moderne et des bois superbes et rafraichissants. Les effets spéciaux sont savamment distillés, uniquement présents lors des transformations des vampires et leurs combats, mais aussi lors des opérations chirurgicales très réalistes. Les acteurs rendent le scénario crédible et créent des personnages attachants. Ceux ci ne sont ni complètement noirs ni complètement blancs, teintés de gris clair à gris foncé, chaque rebondissement faisant que le lecteur revoit son jugement sur le méchant comme sur le bon.
Une belle découverte et une grande réussite pour la fan de vampires et de fantastique que je suis. Les amateurs de suspens ou de série médicale ne seront pas en reste. Le mélange des genres se faisant lui aussi savamment. Une pointe de romance pour relever le tout, mais celle-ci n’est pas trop lourde, juste prévisible.

Nice Guy

affiche drama nice guy
Titre original : Sesang Eodiedo Eobsneun Chakhan Namja / 세상 어디에도 없는 착한남자 / 차칸남자
Série coréenne de 20 épisodes de 63 mn diffusée du 12/09/2012 au 15/11/2012 sur KBS2 et actuellement sur Netflix
Genre : mélodrame, romance
Site officiel

Acteurs :
acteurs du drama nice guy
Kang Ma Ru est un jeune élève en médecine. Il rêve de devenir médecin. Il vit seul avec sa demi-sœur malade et son meilleur ami Park Jae Gil. Un soir que sa demi-sœur va encore plus mal et doit être transportée immédiatement à l’hôpital, Kang Ma Ru reçoit un appel de Han Jae Hee, la femme qu’il aime. Elle semble complètement folle et lui demande de venir la sauver. Il se précipite mais rapidement sa vie bascule : en effet, alors que la jeune journaliste a tué accidentellement une personne dans un hotel, Ma Ru décide de plaider coupable et se faire emprisonner à sa place.

Une fois sorti de prison, il travaille désormais comme barman. Pendant ce temps, Han Jae Hee est devenue la future épouse de Seo Jeong Gyu, un homme riche qui possède la société Taesan et avec qui elle a eu un enfant. Après avoir revu Han Ja Hee, Kang Ma Ru n’a qu’une seule idée en tête : se venger. Pour cela, il va se servir de Seo Eun Gi, la belle-fille amnésique de Han Jae Hee. Jusqu’où est-il prêt à aller pour se venger ?

Actuellement diffusé sur Netflix, ce drama sombre est l’un de mes favoris. Les acteurs sont très bons et explorent les différentes facettes de la psychologie humaine, des sentiments allant de la passion au glauque, la haine, la trahison, l’ambition… Pas d’effets spéciaux ou de grands décors, ici tout repose sur le scénario très bien ficelé et l’art des acteurs. Je vous conseille de le découvrir.

Oh My Venus

affiche oh my venus
O Mai Bineoseu / 오 마이 비너스
Série coréenne de 16 épisodes de 59 mn diffusée
du 16/11/2015 au 05/01/2016 sur KBS 2 et actuellement sur Netflix
Genre : comédie, romance
Acteurs :
casting oh my venus

Yeong Ho est entraîneur personnel pour des personnalités d’Hollywood qui le connaissent sous le pseudo de John Kim. Il assure à la fois l’accompagnement sportif et nutritionnel de ceux qu’il encadre afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs : bien-être, remise en forme ou même perte de poids. Se retrouvant sous les projecteurs suite à un scandale amoureux avec une actrice connue, il décide de retourner en Corée le temps que celui-ci se dissipe.
Kang Ju Eun est une avocate âgée d’une trentaine d’années. Celle-ci a choisi cette filière dans le but de venir en aide à sa famille financièrement, au point de négliger sa propre personne. Autrefois connue dans son village comme la « Venus de Daegu » grâce à son physique, son travail accaparant et ses divers soucis familiaux ont fini par avoir raison de sa santé et surtout de son poids qui a considérablement changé au fil des années. Elle est pourtant bien installée dans son train train quotidien et attend désespérément que son petit ami, ancien champion de natation, la demande en mariage.
Ces deux là se rencontrent par hasard lors d’un vol : Kang Ju Eun faisant un malaise et Yeong Ho étant le seul médecin à bord. Mais la rencontre ne se passe pas sous les meilleurs auspices. Leurs chemins vont continuer à s’entremêler, Yeong Ho tombant toujours par hasard sur une Ju Eun en difficulté. Celui ci n’arrive pas à s’empêcher de la secourir… jusqu’à ce qu’elle finisse par croire que son assistant soit John Kim et qu’elle le soudoie pour l’aider à retrouver sa silhouette d’antan afin de reconquérir le cœur de son petit ami.

acteurs oh my venus en train de manger
Le scénario peut paraître assez simpliste et comme il s’agit d’une comédie, on peut s’attendre à une version télé de « L’amour XXL » ou autre niaiserie du même type. Mais je vous arrête immédiatement. Bien que certaines scènes soient très droles, ici tout est différent des blagues potaches des films américains qui descendent les personnes en surpoids. Je trouve même certaines scènes réalistes : comme le fait de ne pas perdre du poids miraculeusement simplement car c’est l’héroine, le surpoids qui est lié à la maladie ou encore les rechutes et le regard difficile des autres.
D’ailleurs d’autres problématiques sont au cœur de la série : encore et toujours le regard des autres, que ce soit pour le poids, mais aussi la carrière, l’argent, l’hérédité… Chacun des personnages porte sa croix et essaye tant bien que mal d’avancer. La solution ? L’amour. Que ce soit l’amour dans un couple, l’amitié, l’amour filial, tous ces sentiments positifs aident les personnages à avancer, à s’accepter, et même à changer. Une belle leçon présentée par un scénario solide malgré des apparences légères et comiques. Les acteurs sont également très bons dans leurs roles, dépeignant parfaitement les divers sentiments par lesquels ils passent, et les scènes difficiles de douleur ou de tristesse ne sont pas surjouées.
Je vous conseille donc vivement cette série divertissante et poignante.

Hwayuki ~ A Korean Odyssey

hwayuki
Titre original : Hwayugi / 화유기
Série coréenne de 20 épisodes de 70 minutes diffusée
du 23/12/2017 au 04/03/2018 sur Netflix et tvN
Genre : contes et légendes, dieux, démons, fantastique
A partir de 15 ans
Site officiel : http://program.tving.com/tvn/akoreanodyssey/
Acteurs et Staff
acteurs et staff hwaiyuki
A Korean Odyssey est une réinterprétation moderne du roman chinois « Journey To The West » du célèbre écrivain Wu Cheng’en. Roman racontant la fameuse légende du roi singe (article à venir) dont s’inspire d’autres œuvres célèbres comme Dragon Ball pour ne citer qu’elle.
Jin Seon Mi est PDG dans l’immobilier, elle a le pouvoir d’exorciser des démons vivants dans les lieux hantés. Ce qui lui vaut de faire de belles affaires. Lorsqu’elle était petite, elle a été piégée par le Roi des Diables qui l’a envoyée libérer Son Oh Gong, un dieu singe mineur, puissant et vif d’esprit, mais aussi de nature colérique et espiègle. Ce dernier lui propose sa protection à chaque fois qu’elle prononcera son nom et ce en échange de sa liberté. Mais Oh Gong ne respecte pas son contrat et s’arrange pour que Seon Mi ne sache pas son nom.
De nos jours, Oh Gong vit aux crochets de Wu Hwi Cheol, alias le Roi des Diables, un PDG d’agence de divertissement qui essaye d’obtenir une promotion au rang de Dieu afin de pouvoir sauver de son destin fatal la femme qu’il a aimé autrefois. Pour cela, il est à la recherche de Sam Jang, une prêtresse humaine puissante, afin de pouvoir la manger et devenir le plus puissant des dieux. Cependant, il découvre que Sam Jang n’est d’autre que Jin Seon Mi. Parvenir à son but, il s’arrange pour la duper à nouveau en lui faisant recroiser la route d’Oh Gong et en faisant en sorte que le singe tienne sa promesse.
hwayuki affiches
J’étais très enthousiaste de découvrir une version coréenne de la fameuse histoire du roi singe. J’ai beaucoup aimé les premiers épisodes qui sont un mélange de fantastique (voire horreur) et d’action : Seon Mi doit combattre des esprits maléfiques (un esprit hantant une marionnette, un esprit hantant un tableau, un démon de la cupidité, une sirène amoureuse d’un humain…) jusqu’à l’arrivée du zombie. Puis l’histoire ‘se ramollit’ un peu et devient plus romantique en mettant l’accent sur la relation entre Seon Mi et Oh Gong. Bien sur, c’est le nerf de l’histoire mais personnellement, je me serais bien passé de certaines scènes un peu sirupeuses qui cassent le rythme. Ce n’est que mon avis personnel et bien sur les fans de romantisme y trouveront leur compte. J’ai aussi bien aimé la fin avec l’arrivée de la prêtresse Asaneyo, retour à un rythme plus ‘action’ et une nouvelle tranche de mystère. Malgré tout, les premiers épisodes restent mes préférés et sans doute ceux qui collent le plus avec l’oeuvre originale.
zombi hwayuki
En effet, le drama parle beaucoup d’amour: que ce soit l’amour véritable entre le Roi des Diables et la Reine Mère (je ne suis pas fan de romantisme mais j’ai adoré ce couple maudit) ou celui entre Seon Mi et Oh Gong, l’amour fraternel entre le Général Hiver et la Fée Eté ou celui de PK et Mademoiselle Nantie, sans oublier l’amour filial que cette dernière donne à sa mère hospitalisée… et bien d’autres exemples encore. On se rend compte que c’est l’amour qui fait tourner le monde, en bien ou en mal, qui est le moteur de chacun et qui nous pousse à nous surpasser.
Coté effets spéciaux, ils sont inégaux mais restent corrects. L’histoire se passe à l’époque moderne mais j’ai bien aimé les flashbacks dans le passé avec tout ce que cela implique comme beauté des costumes et des décors. Quant à l’interprétation, je tire mon chapeau à Cha Seung Won qui est tout simplement grandiose. Il nous fait passer du rire aux larmes en un clin d’oeil tout en gardant sa prestance. Le drama vaut d’être vu rien que pour son personnage.
En résumé, un très bon divertissement qui mêle de nombreux genres. Un succès mérité.

Love Rain

love rain affiche
Titre original : Sarang bi / 사랑 비
Série sud coréenne de 20 épisodes de 65 mn diffusée
du 26/03/2012 au 29/05/2012 sur KBS2
Actuellement disponible sur Netflix
Genres : Mélodrame, romance
Avec : YoonA, Jang Geun Suk, Kim Hi Su, Hwang BoRa
love rain jang geun suk
Ce drama fait le parallèle entre deux histoires d’amour d’étudiants. Dans les années 70, Seo In Ha est un étudiant en art qui tombe amoureux de la timide Kim Yun Hee. Malgré leur attirance réciproque, leur amour échoue.
En 2012, Seo Jun est le fils de Seo In Ha. A son tour étudiant en photographie, il tombe amoureux de la fille de Kim Yun Hee, Jung Ha-na, une fille gaie et énergique dont la personnalité est différente de celle de sa mère. Dans un premier temps, ils considèrent tous deux l’autre comme une nuisance pénible. Peu à peu, leurs sentiments se développent.
In-ha ne s’est jamais tout à fait remis de son amour pour Yun-hee, bien qu’il ait épousé une de ses meilleures amies, Hye-jung. Il est aux anges quand il rencontre Yun-hee dans la rue par hasard. Les deux se réconcilient et rattrapent le temps perdu. Ils ne savent pas que leurs enfants se sont rencontrés et le plus grand choc arrive quand ils annoncent leur mariage auxs enfants.
Qui va finir par être ensemble?
love rain jang geun suk yoona
Habituellement, je ne suis pas une grande fan de mélodrame romantique. C’est un drama que j’ai vu il y a quelques temps mais je viens vous en parler pour sa diffusion sur Netflix. Bien qu’il ne m’ait pas laissé un souvenir impérissable, je l’avais bien apprécié, notamment pour les parallèles entre les deux histoires d’amour, et la photographie plutot jolie. Il est intéressant de comparer les vies estudiantines mais aussi amoureuses de nos parents à celles de nos jours.
C’est un bon divertissement que je recommande plutot aux personnes aimant le romantisme.

BIG

affiche big drama
Bik /
Série coréenne de 16 épisodes de 65 mn diffusés sur KBS2 en juin-juillet 2012
Réalisateur : Ji Byeong Hyeon
big drama acteurs
Genre : comédie sentimentale, fantastique
Acteurs : Gong Yoo, Lee Min Jeong, Shin Won Ho, Bae Suzy…
big drama mariage
Gil Da Ran souhaite devenir professeur. Fiancé au brillant médecin Seo Yoon Jae, ils préparent leur mariage mais la jeune femme est en proie au doute. Ils ont une nouvelle dispute au téléphone, et ce devant Kang Kyun Jun, son élève cynique, orphelin et immature, fraichement débarqué de Etats Unis. Alors que Yoon Jae prend la route pour rassurer Da Ran, il est victime d’un accident de voiture avec Kyun Jun. Tous deux tombent à l’eau. Mais quand ce dernier se réveille à l’hopital, son ame a intégrée le corps du médecin et inversement. Ce dernier est dans le coma. Kyun Jun panique et tombe sur le professeur qui croit que son futur mari est ressuscité. Peu à peu, elle comprendra ce qui se passe et va aider le garçon en attendant le retour de son fiancé. Mais l’attitude immature de Kyun Jun déroute tout le monde.
big drama hopital
Je suis rarement adepte des comédies romantiques mais j’aime bien l’acteur Gong Yoo (vu dans Train To Busan) qui est souvent très drole aussi bien que bon acteur dramatique. Ici encore, il ne failli pas à sa réputation et passe facilement du personnage du médecin sérieux et introverti à celui de l’adolescent immature mais frais et amusant. Les autres acteurs sont également crédibles et Lee Min Jeong arrive très bien à faire évoluer son personnage de potache à vraie femme qui sait ce qu’elle veut.
Le scénario ne se limite pas à la simple histoire d’amour. Il parle aussi des problèmes familiaux comme l’orphelinat, les mères porteuses, le rejet… On rit beaucoup mais on pleure aussi parfois.
Un drama qui date un peu mais que j’ai pris plaisir à suivre, même si la toute fin m’a légèrement déçue dans la façon dont les retrouvailles ont été filmées (de façon un peu frustrantes).