Kpop Extreme Survival

affiche drama kpop extreme survival
K-POP Choikang Survival / K-POP 최강 서바이벌
14 épisodes de 60 mn diffusés sur Channel A du 19/03/2012 au 01/05/2012
Réalisateur : Lee Jeong Pyo
Genres : comédie, musical, romance
Acteurs : Park Yu Hwan, Go Eun Ah, Hong Gyeong Min, Park Hyo Ju
acteurs kpop extreme survival
La KPOP est à présent ouverte au monde entier, plus seulement à l’Asie, grace notamment au groupe M1 de la Sunny Entertainment. M2 est un groupe de la même agence, également apprécié mondialement. Il se compose de 7 membres dont le leader est le charismatique Kang Wu Hyeon. Celui-ci est le plus apprécié des fans de par son image lisse de parfait prince charmant. Mais sa personnalité est tout autre : Wu Hyeon est en réalité quelqu’un de violent et d’égoïste.
Ji Seung Yeon est une jeune fille, garçon manqué, rêvant de devenir une légende du hip-hop. Après s’être fait recaler à une audition pour une école de musique en Angleterre, elle décide de rentrer en Corée afin de réaliser son rêve, sans en avertir ses parents. Pour cela, elle participe à l’audition organisée par la Sunny Entertainment, qui a décidé de remplacer les membres du groupe M2 par de nouveaux… Elle se fait alors passer pour un garçon et est sélectionnée aux cotés de son ami d’enfance Kwon Ji Wu. La compétition peut alors commencer !
kpop extreme survival

Quand j’ai commencé à m’intéresser au monde des dramas, ce fut d’abord avec des séries musicales. J’avais donc très envie de voir celle ci, bien qu’elle soit sans prétention. Dès le début, on ne peut s’empecher de faire le parallèle avec le drama You’re Beautiful tant les scénarios sont similaires. Heureusement, l’actrice principale est pleine de pep’s et réussit peu à peu à faire oublier l’autre drama.
Les personnages sont attachants et j’ai surtout adoré l’histoire du pdg de Sunny Entertainment. Les soucis liés aux agences et aux obligations des idols y sont évoqués. J’ai trouvé cela très intéressant bien qu’ils auraient pu encore aller plus loin sur ce sujet (Mais je suppose que cela reste encore délicat et à controverse)
Par contre la fin m’a vraiment déçue. J’ai eu un sentiment de baclage… Je pense qu’un épisode supplémentaire aurait pu se tourner afin de connaître la suite des événements, savoir ce que deviennent les membres et les groupes respectifs. C’est vraiment dommage. Cela reste malgré tout un bon divertissement que je conseille plutot aux ados.

Publicités

Hwarang

affiche drama hwarang
Hwarang : Deo Bigining / 화랑 : 더 비기닝
20 épisodes de 60 mn diffusés sur KBS 2 du 19/12/2016 au 21/02/2017
Réalisateurs : Kim Yeong Jo, Yun Seong Sik
Genres : historique, romance
Acteurs : Park Seo Jun, Go Ara, Park Hyung Sik , Do Ji Han, Choi Minho
affiches acteurs drama hwarang

L’histoire se situe à l’époque des Trois Royaumes, plus précisément à Silla, gouverné par une reine despotique qui ne souhaite pas céder le trone à son fils. Pour contrecarrer ses opposants, elle décide de créer une unité d’élite censée protéger le futur roi. Celle ci sera composée de jeunes et beaux nobles triés sur le volet. Ce sont les Hwarang. Leur formation bien que difficile, requiert l’excellence artistique, militaire et intellectuelle.

Pendant ce temps, Mu Myeong aide son meilleur ami à entrer dans la capitale afin de retrouver sa sœur. Alors qu’ils sont en route, ils sont attaqués par la garde du roi et l’ami de Mu Myeong décède. Le père demande alors au garçon de prendre la place de son fils et de protéger sa fille, Ha Ro.
C’est alors que Mu Myeong est sélectionné lui-même par la reine pour intégrer Hwarang, comme elle pense qu’il est le fils de son ancien amant. Il accepte, espérant se venger, et prend le nom de Seon Wu. Il intègre Hwarang aux cotés de Su Ho, un aristocrate connu comme étant un « playboy », Ban Ryu, une jeune homme froid et compétitif, Yeo Wul, l’incarnation à la fois de la beauté et du mystère, et Han Seong, le plus innocent et le plus éclatant. Mais surtout aux côtés de Ji Dwi, un jeune homme solitaire qui s’avère être en réalité le jeune roi qui souhaite défier sa mère.

acteurs masculins drama hwarang

Sous ces intrigues politiques surgissent également des histoires d’amour : celle de la reine et du médecin, celle à sens unique entre Su Ho et la reine, celle entre Ban Ryu et la sœur de Su Ho son ennemi, mais surtout le triangle amoureux entre Ha Ro, Mu Myeong et Ji Dwi.

D’autres grandes valeurs sont également mises en avant : l’amitié, la loyauté, la légitimité d’un souverain, la corruption… Un maelstrom de sentiments qui font de cette fresque historique un drama passionnant et vivant grace à ses acteurs remarquables, ses costumes soignés, ses décors superbes et une bande sonore émouvante.
Le drama n’a pas connu un énorme succès, souvent critiqué négativement, alors que je ne comprends pas pourquoi. Un documentaire d’une heure existe également, montrant entre autres certaines prises d’action plutot impressionnantes.

Bride of Water God

affiche drama bride of water god
Bride of the Water God 2017 / Habaekui Sinbu 2017 / 하백의 신부 2017
16 épisodes diffusés sur tvN du 03/07/2017 au 22/08/2017
Réalisateur : Kim Byeong Su
Scénariste : Jeong Yun Jeong
Genres : comédie, fantastique, romance
Site web officiel http://program.tving.com/tvn/tvnhabaek
Acteurs principaux : Nam Ju Hyeok, Shin Se Gyeong, Gong Myeong, Krystal, Lim Ju Hwan
affiches personnages drama bride of water god
Synopsis :
Habeak, dieu de l’eau et futur roi des dieux, doit descendre sur Terre collecter les pierres magiques afin de pouvoir monter sur le trone. Narcissique et sur de lui, il part confiant avec son sous fifre, pensant rentrer très vite. Mais une fois une Terre, il se rend compte qu’il a perdu ses pouvoirs ainsi que la carte permettant de localiser les pierres.
Il doit donc retrouver les autres dieux descendus incognitos sur Terre : MooRa, actrice déesse de l’eau, et Bi Ryum, dieu du vent. Pour cela, il compte sur l’aide de So Ah, descendante des servants divins, et accessoirement psychiatre endettée croulant sous la malchance. Celle ci le prend pour un fou et se tourne plus facilement auprès du mystérieux Shin Hoo Ye, PDG d’une chaine d’hotel qui souhaite acheter le terrain familial à prix d’or. Mais Habeak va se mettre entre eux, ne désirant pas que la vente se réalise puisque sur ce terrain se trouve la porte qui permettra son retour dans son royaume.
bride of water god casting nam joo hyuk habaek manhwabride of water god casting shin se kyung casting so ah wanhwabride of god water casting krystal moo ra manhwa bride of god water casting gong myeong bi ryum manhwa
Mon avis :
Ce drama se base sur les divinités du manhwa « L’épouse du dieu de l’eau » de Yun Min Kyung (paru en France aux éditions Clair de Lune, désormais introuvable) Mais l’histoire est toute autre. Cette série se veut une version moderne se passant à notre époque, décevant la plupart des fans de la bande dessinée. D’ailleurs les critiques vont même jusqu’à dire que c’est le drama le plus nul de l’été voire de l’année. Un gros flop.
Personnellement je nuancerais cet avis. D’abord, je commence seulement à lire le manhwa et je comprends la déception des fans car les deux univers sont complètement distincts. Le drama est contemporain, moderne et présente donc d’autres problématiques. Il est certain qu’un drama aux accents historiques aurait été très plaisant. Si on occulte ce parallèle, le drama reste intéressant. On a droit à quelques rares scènes dans le monde des dieux et j’avoue que j’aurais aimé en voir plus (mais peut etre ont elles été réduites pour des questions de budget?) Les acteurs sont très bons. J’ai beaucoup aimé la prestation de Nam Joo Hyuk, un de mes acteurs chouchoux qui améliore encore son jeu, et aussi celui de Krystal, que je ne connaissais pas, mais qui incarne une parfaite MooRa. Certaines scènes sont vraiment bonnes, notamment tout le pan comique des trois avant derniers épisodes où je me suis régalée. Les effets spéciaux sont relativement bien réussi. Le scénario n’est pas mauvais en soi, mais j’avoue que le tout dernier épisode m’a déçue. Il y avait un bon potentiel avec de nombreux rebondissements et les choix qui ont été fait concernant le personnage de SoAh ne m’ont pas paru judicieux, voire baclés. C’est vraiment dommage car les quinze autres épisodes du drama m’avaient vraiment plu.
Malgré tout, le drama reste un excellent divertissement que je vous recommande.

Home Cooking With Mr Kim

Kim Jae Joong est un chanteur et acteur sud coréen ayant fait partie du groupe de kpop le plus populaire de ces dernières années, les DBSK. Il fait actuellement partie du groupe JYJ qui est en pause car ses deux acolytes remplissent leur service militaire.

En attendant leur retour, il fait quelques vidéos et autres activités solo.

Dont une mini émission culinaire de deux fois deux épisodes (environ une dizaine de minutes chacun) Les deux premiers tournent autour de la cuisine coréenne et les deux suivants sur les produits qu’on peut trouver facilement en supérette japonaise.

J’ai beaucoup aimé cette émission où Jae Joong est toujours aussi drole.

Si vous souhaitez voir le premier épisode sous titré en français :

Weightlifting Fairy Kim Bok Joo

Une série sur l’haltérophilie ? J’avoue qu’au premier abord, cela ne m’a pas donné très envie. J’ai trouvé le sujet super curieux…

Weightlifting Fairy Kim Bok Joo


Yeok Yojeong Kim Bok Ju / 역도 요정 김복주
16 épisodes diffusés du 16/11/2016 au 05/01/2017 sur MBC
Réalisateur : Oh Hyeon Jong
Scénariste : Yang Hee Seung
Genres : Comédie – Faits réels – Romance – Sport
Acteurs principaux : Nam Joo Hyuk, Lee Sung Kyoung, Gyeong Su Jin, Lee Jae Yun

Synopsis :
Kim Bok Joo est haltérophile. Elle en est passionnée depuis son enfance et possède une grande force, influencée par son père qui était autrefois spécialisé dans ce domaine et qui a du abandonner pour raison médicale. Jeong Jun Hyeong est quant à lui nageur, meilleur ami d’enfance de Bok Joo. Ils se retrouvent par hasard à l’école de jeunes athlètes. Disqualifié de sa première compétition internationale, il souffre d’un trauma qui lui provoque des perturbations sonores avant chaque nouvelle compétition. Enfin, Song Si Ho, l’ex-petite amie de Jun Hyeong, est une gymnaste émérite qui revient à l’école après une formation à l’étranger.
Alors que Bok Joo aide son père, restaurateur spécialisé dans le poulet, à rendre une coiffeuse qu’il croyait abandonnée, la jeune athlète rencontre un jeune homme sympathique qui l’abrite sous son parapluie pour traverser la rue. La jeune fille tombe immédiatement sous son charme et décide d’enquêter sur celui qui s’avère être son premier amour. Elle découvre alors qu’il est médecin spécialisé dans une clinique pour la perte de poids. Elle décide alors de rassembler ses économies et de s’inscrire à un programme minceur, au détriment de ses besoins d’haltérophile.

Mon avis :
Ce drama s’inspire de la vie de la médaillée d’or d’haltérophilie aux Jeux Olympiques sud-coréens, Jang Mi Ran. (voir photo ci dessous)

J’avoue que c’est une très bonne surprise. Je voulais une série plutot comique et cool, sans prise de tete, pour faire une ‘pause’ légère après deux dramas très émotionnels qui m’ont retournée. Et c’est un pari plutot réussi. Je me suis vite attachée aux personnages, même si ce sont des étudiants, et il est impossible d’en détester un (même les méchants). Ils sont frais et droles, et les scènes plus dramatiques sont aussi réalistes. Je comprends l’engouement pour la série parmi les plus jeunes.
Une belle découverte avec un sujet original pour des thèmes plus banals (amour, santé, compétition, poids…) mais très bien présentés par de jeunes acteurs plein de talents.

Goblin

Début mai, j’ai terminé une série coréenne qui avait fait grand bruit lors de sa sortie pendant les fêtes de fin d’années 2016.

Goblin, The Lonely and Great God

Sseulsseulhago Chanranhasin – Dokkaebi / 쓸쓸하고 찬란하神도깨비
16 épisodes diffusés du 02/12/2016 au 21/01/2017 sur TvN
Réalisateur : Lee Eung Bok
Scénariste : Kim Eun Suk
Compositeur / Musique : Nam Hye Seung
Genres : Fantastique – Romance
Acteurs principaux :
Gong Yoo, Kim Go Eun, Lee Dong Wook , Yoo In Na, Sung Jae du groupe BtoB

Synopsis :
Durant l’ère de Goryeo, Kim Sin , un général invincible, rentre de la guerre et jalousé du conseiller du jeune roi, qui a épousé sa sœur. Mis à mort par celui-ci, son chatiment est de devenir alors un gobelin immortel.
900 années ont passé et Kim Sin est toujours vivant. La légende dit qu’une prêtresse humaine dont il tombera amoureux l’aidera à mettre fin à son immortalité. Un soir, Sin sauve la vie d’une jeune femme enceinte se trouvant au seuil de la mort suite à un accident de la route. Cette dernière donne naissance à une petite fille nommée Ji Eun Tak. La petite acquiert la faculté particulière de voir les esprits. Pour son 9e anniversaire, la mère décède soudainement. Eun Tak se retrouve seule et croise le chemin d’un faucheur d’âmes. Elle est sauvée par une vieille marchande ambulante.
Dix ans plus tard, Eun Tak est une étudiante vivant chez sa tante qui ne s’intéresse à elle que pour l’héritage financier laissé par sa sœur. Alors qu’elle célèbre seule son anniversaire en bord de mer, Eun Tak fait plusieurs vœux et fait apparaître Kim Sin. C’est ainsi que celle-ci lui révélera être la fiancée du Goblin, du fait qu’elle puisse communiquer avec les morts.

Mon avis :
J’ai tout bonnement adoré cette série. J’aime beaucoup les histoires de voyage dans le temps et notamment quand cela parle de réincarnation, ou de karma (conséquences des actes durant les vies passées sur les vies suivantes) C’est une des raisons qui fait que je suis très attachée au couple du faucheur (joué par Lee Dong Wook, que je découvre et qui est un véritable coup de cœur) et Sunny (jouée par Yoo In Na, une superbe actrice coréenne que j’avais déjà adorée dans ‘Secret Garden’ ou ‘My Love From The Stars’)
Si les scènes de l’ère Goryeo sont superbes avec les décors, les costumes et les combats, la plupart de la série se passe de nos jours et repose essentiellement sur le jeu des acteurs. Ils sont tous très doués et nous font vibrer au rythme des émotions des personnages. L’amour, la solitude, l’immortalité, la religion et la conséquence de nos actes sont les principaux sujet traités. Les décors actuels n’en restent pas moins superbes et nous font voyager : un cimetière au Canada, le Québec, la mer coréenne…

C’est une série très triste mais qui réussit à distiller quelques moments plus légers et très droles, notamment grace à la relation amicale entre le Goblin et le Faucheur. La bande son est superbe également. Pour al première fois (pour ma part), on y retrouve même des chansons en anglais, ce qui est appréciable pour les fans occidentaux.

La série a remporté 4 récompenses en 2017 et c’est amplement mérité. C’est un drama qui a été commandé pour les fetes par la chaine cablée TvN et qui a connu un succès phénoménal auprès du public. Je ne peux que vous le recommandé, étant tombée sous le charme moi aussi.

Seven First Kisses

Le mois dernier, j’ai regardé un webdrama coréen à caractère publicitaire. Celui ci se compose de huit petits épisodes (une dizaine de minutes chacun) qui se déroulent dans la chaine de magasins Lotte World.

Synopsis :
Min Su Jin est une jeune employée à l’accueil du magasin Lotte World. C’est son anniversaire et elle se désespère de n’avoir toujours pas de fiancé avec qui le passer. Alors qu’elle songeait à sa solitude, une cliente oublie son passeport. Min Su Jin la recherche dans tout le complexe pour le lui rendre. Reconnaissante, la cliente qui est aussi magicienne, lui accorde un vœu. C’est ainsi que la jeune femme se retrouve à vivre sept réalités alternatives de son anniversaire afin d’avoir son premier baiser.

Les princes charmants (un par épisode) sont joués par des grandes stars coréennes et accessoirement égéries des magasins. C’est ainsi qu’on retrouve Lee Jong Seok en acteur, Ji Chang Wuk en agent secret, Lee Min Ho en écrivain, Lee Jun Ki en riche ‘oppa d’église’, Park Hae Jin en boss très charmant et protecteur, Oh Taek Yeon en héritier richissime et Kai en étudiant chinois. Qui va t elle choisir ?

Mon avis :
L’intéret de cette websérie est le casting. Bien qu’on y retrouve des acteurs/chanteurs très populaires, ici ils n’ont droit qu’à des seconds roles mais cela reste très croustillant. L’histoire est légère, un feu comme un conte de fée. Ce qui convient très bien au fait qu’elle fut diffusée pour les fêtes de fin d’année 2016. Bien sur, ce n’est pas la série du siècle, mais cela reste un divertissement rafraichissant et drole pour une soirée sympa seule ou entre copines.

The Legend of the Blue Sea

J’aime me détendre le soir devant une bonne série télé, coréenne de préférence. Dernière en date :

The Legend of the Blue Sea.

Synopsis :
A l’ère Joseon, Kim Dam Ryeon est un jeune garçon qui devient ami avec une sirène. Adolescent, il tombe amoureux d’elle au point de s’enfuir lors de sa nuit de noces pour aller la rejoindre. Mais la jeune sirène lui fait tout oublier d’un baiser et le temps aidant, le garçon devient un brillant notable. Mais la sirène se fait capturer par un pêcheur et devient l’objet de toutes les convoitises. Dam Ryeon l’aide à s’échapper au prix de sa propre vie.
De nos jours, Heo Jun Jae (la réincarnation de Dam Ryeon) est un escroc de génie qui part dépenser ses billets en Espagne. Il y rencontre par hasard Sim Cheong qu’il prend pour une voleuse. Se rendant compte que la demoiselle possède un superbe bracelet de jade, il décide de faire plus ample connaissance. Poursuivis par ses détracteurs, ils doivent tous deux plonger depuis une falaise. C’est alors que Jun Jae découvre que Sim Cheong est une sirène… De nouveau l’histoire se répète : elle efface la mémoire de l’homme. Mais éprise de lui, elle finit par revenir sur terre afin de vivre son amour.
C’est alors que Cha Si Ah , une amie de Jun Jae, chercheuse à KAIST, l’institut supérieur coréen des sciences et technologies, déterre des artefacts de l’ère Joseon dont un vase sur lequel une sirène embrasse un homme aux vêtements modernes.

Mon avis :
Ce drama fantastique est basé sur l’histoire de sirène que l’on retrouve dans la collection du recueil « Eou Yadam » écrit par Yu Mong In issue la période Joseon.
Cette série complexe mélange plusieurs genre : policier d’abord, avec les nombreuses escroqueries de Jun Jae et des mystères qui entourent sa famille. Fantastique et comédie romantique, avec une sirène qui vient sur terre vivre son amour, à la manière d’Andersen. C’est une série très divertissante qui réussit à alterner entre scènes d’actions et moments tendres, entre suspens et drame historique. La question de la réincarnation et de la fatalité du destin y est très bien distillée. Les amoureux vont ils réussir à renverser leur destin tragique ?
Ici encore les décors sont superbes, que ce soit au bord de l’eau ou lors des voyages dans la Corée d’autrefois. Les acteurs sont tous très bons et plein d ‘émotions. Les personnages secondaires sont attachants et avec une réelle dimension. J’ai beaucoup aimé ce drama, et particulièrement l’avant dernier épisode qui dénoue l’intrigue. J’ai donc beaucoup aimé et je le recommande à tous, c’est une série qui peut convenir à tous les gouts de par sa diversité et sa réussite.

Splash Splash Love

Récemment j’ai regardé une mini série coréenne sponsorisée par les ministères des sciences, des techniques d’information et de communication et de la planification future (rien que ça…)

Synopsis :
Dan Bi est une lycéenne en terminale qui doit passer son examen d’aptitudes, mais elle a peur de le rater et fait le souhait de disparaître. Elle prend donc la fuite. Se retrouvant au parc sous la pluie, elle va sauter dans une flaque d’eau qui va lui faire remonter le temps jusqu’à la période Joseon.
Au royaume, elle va rencontrer le roi Lee Do. Malheureusement, son pays souffre d’une sécheresse qui dure depuis 3 ans. Il croit que la science et les mathématiques peuvent résoudre le problème. Dan Bi, une vraie cancre qui prétend être un eunuque afin de ne pas se faire exécuter, pourrait bien être la solution à ce gros problème en l’aidant à comprendre les maths modernes et d’autres découvertes scientifiques devenues banales à notre époque.

Mon avis :
Cette mini série de deux épisodes de 1h10 chacun, a été diffusée en Corée en décembre 2015 sur internet.
J’aime beaucoup les thèmes de voyage temporel, ainsi que les séries se passant à l’ère Joseon. J’étais donc très tentée par cette websérie, bien que son scénario soit plutot classique. Hé bien pas de déjà vu ! C’est une très bonne surprise. Un drama riche en émotions et sans temps mort. Une véritable réussite, aussi bien au niveau visuel (décors, costumes…) qu’artistiques (les personnages sont attachants et crédibles) Un excellent divertissement.

Scarlet Heart Reyo ~ Moon Lovers

Je continue de vous présenter mes séries favorites avec une série historique coréenne que j’ai terminée récemment.

 

달의 연인-보보경심 려 ou Scarlett Heart Ryeo

Directeur: Kim Kyu-Tae
20 épisodes diffusés sur SBS du 29 aout au 1er novembre 2016
Avec Lee Joon Ki , Lee Ji-eun, Kang Ha-neul et Hong Jong-hyun

Synospis :
Go Ha Jin est une jeune vendeuse de cosmétiques qui, suite à sa rupture avec son copain, se retrouve au bord de la mer et pense au suicide. En essayant de sauver un enfant de la noyade, une éclipse se produit et elle se voit transportée dans le passé, à l’ère Goryeo pendant le règne de Taejo, le premier roi de cette ère. Elle se retrouve alors dans le corps de Hae Su, femme de compagnie et cousine de la femme de Wang Wuk, le 8ème prince, et se trouve ainsi mêlée aux conflits entre les princes Wang qui souhaitent accéder au trone.

Mon avis :
Ce drama a été diffusé à la télévision coréenne l’automne dernier. Ce drama est basé sur la nouvelle « Bu Bu Jing Xin » de l’auteur Tong Hua et c’est l’adaptation coréenne d’une série chinoise.
Comme vous le savez, j’aime beaucoup les séries historiques et cette fois encore celle ci ne fait pas exception. J’aime beaucoup les décors, les tenues soignées… tous les ingrédients qui font le genre. Le scénario aussi est riche et intéressant, avec de nombreux rebondissements surprenants. Les acteurs sont tous très bons et donnent vie à des personnages réalistes et attachants. Ils démontrent parfaitement les difficultés de l’époque, les soucis liés au trone et à l’héritage, tout en gardant quelques notes plus légères et humoristiques parfois. De nombreuses scènes sont poignantes et la fin est très surprenante. Je n’en dévoilerai pas plus mais je vous invite à la regarder si le cœur vous en dit.