Mob Psycho 100 [L’animé]

mob psycho 100
Série japonaise de 12 épisodes de 24 min diffusée du 11/07 au 26/09/2016 pour la première saison
Et 13 épisodes de 24 min diffusée du 07/01 au 01/04/2019 pour la seconde
Disponible en France en DVD chez @Anime ou en streaming chez Crunchyroll
Genre et thèmes : action, comédie, school life, surnaturel, super pouvoirs
A partir de 10 ans
Studio d’animation : Bones
mob psycho 100
Kageyama Shigeo, dit Mob, est un élève de quatrième un peu mou possédant des pouvoirs psychiques. Suite à un accident quand il était plus jeune, il s’est refusé d’exercer ses capacités car sa trop grande puissance peut engendrer des problèmes. Après les cours, il travaille dans une agence d’exorcisme tenue par un escroc. Shigeo essaye malgré tout de vivre normalement. Mais quand il est énervé, ses émotions refoulées explosent.


J’ai profité du confinement pour me remettre aux animés (oui j’ai mis du temps à publier cet article!) et j’ai notamment pu découvrir cette adaptation du manga de One, qui est également l’auteur du fameux One Punch Man. D’ailleurs ces deux œuvres se ressemblent beaucoup. Graphiquement, bien sur, mais aussi pour leur toile de fond.
Sous ses airs d’animé comique, Mob Psycho 100 traite de la gentillesse. Doit-on rester gentil en toute circonstance, au point d’exploser dangereusement comme peut le faire Mob ? Est-il sain de refouler nos émotions ? Peut-on être soi même malgré nos différences ?
Malgré des épisodes de qualité inégale, cet animé reste très plaisant. Son débordement d’humour apporte une touche de légèreté aux sujets de fond plus sérieux. Il devrait sans conteste plaire aux ados et s’inscrit dans la lignée des shonen à connaître. Une agréable découverte pour moi.
A noter que la version papier est en cours de publication en France chez Kurokawa (mais terminée au Japon)

Journal de visionnages et lectures ~ juin- juillet 2020

Besoin d’idées pour vos lectures ou streaming de cet été ? Voici quelques pistes, ce que j’ai lu et regardé ces deux derniers mois.
livre et café
Mangas :
Kasane Tomes 1 à 14
Kasane est une fillette au visage repoussant, presque difforme, régulièrement moquée et maltraitée par ses camarades de classe. Sa mère, actrice de premier plan célèbre pour son immense beauté, lui a laissé pour seul souvenir un tube de rouge à lèvres, et une consigne mystérieuse : « Si un jour ta vie devient trop insupportable, maquille tes lèvres, approche l’objet de ta convoitise, et embrasse-le. » Le jour où, au bord du désespoir, Kasane s’exécute, elle fait une découverte incroyable : le rouge à lèvres légué par sa mère lui permet de s’approprier le visage de ses victimes ! À la fois malédiction et bénédiction, cet héritage va offrir à la jeune femme un avenir auquel elle n’osait rêver jusqu’à maintenant…
kasane
J’ai enchaîné les 14 tomes de ce conte cruel, chaque rebondissement complexifiant encore l’histoire de cette comédienne maudite. Un conte cruel très réussi dont je vous invite à lire la fiche pour plus de détails.

Beastars Tomes 5 à 8
À l’institut Cherryton, herbivores et carnivores vivent dans une harmonie orchestrée en détail. La consommation de viande est strictement interdite, et les dortoirs sont séparés en fonction des régimes alimentaires. Tout pourrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes… mais la culture ne peut étouffer tous les instincts. Quand le cadavre de l’alpaga Tem est retrouvé déchiqueté sur le campus, les méfiances ancestrales refont surface !
beastars
Mon coup de coeur du printemps, primé de nombreuses fois au Japon. Le tome 5 est un tournant pour l’histoire. Avec la disparition de la lapine Haru, les masques tombent, que ce soit pour les personnages secondaires comme les principaux protagonistes. Legoshi et Louis creusent le fossé qui les sépare, même s’ils poursuivent un but commun. Et ils évoluent d’une façon à laquelle on ne s’attend pas, surtout pour le cerf. Une série de très haute qualité à découvrir absolument.

My Home Hero Tomes 3 à 6
Un père de famille, sans histoire et amateur de romans policiers, découvre que sa fille est sous l’emprise d’un Yakuza. Pour la sauver, il commet un crime. Un jeu du chat et de la souris commence alors entre notre héros et la mafia japonaise qui recherche le gangster disparu.
my home hero
J’avais commencé les deux premiers tomes de ce manga à l’automne dernier. La suite étant arrivée à la médiathèque, j’ai poursuivi ce thriller captivant. Les rebondissements sont nombreux. On se demande comment ce père banal peut avoir si peu de chance… Alors qu’on pensait poindre la fin de leurs malheurs, il n’en est rien et d’autres tomes sont attendus.

Comics :
Les nouvelles aventures de Sabrina
À l’aube de son seizième anniversaire, la jeune sorcière Sabrina Spellman se retrouve à la croisée des chemins, obligée de choisir entre un destin astral et une vie tranquille avec son petit-ami bien mortel, Harvey. Mais madame Satan, l’ancienne petite amie éconduite de son père, fait son apparition à Greendale, les yeux rivés sur notre jeune sorcière…
les nouvelles aventures de sabrina
Paru aux éditions Glénat, ce comics me faisait envie depuis longtemps, puisque la série de Netflix s’appuie dessus pour son scénario. Et la surprise est bonne : l’histoire réunit tous les ingrédients qu’il faut pour en faire un très bon comics, à la façon des Contes de la Crypte, très sanglant. Se passant dans les années 60, les images ont un coté vintage plaisant. Mais le scénario n’a rien de vieillot : les thèmes tels que la persécution, le féminisme, la religion… Tout y est. Les personnages sont malgré tout à un autre niveau que dans la série : les sorcières n’hésitent pas à être anthropophages par exemple. Ou encore Monsieur Spellman n’a rien du gentil sorcier amoureux de son épouse humaine. Et les fans seront ravis de retrouver un Salem, le chat sorcier, quoi que bicolore. Je ne suis pas adepte des comics habituellement mais celui-ci est un véritable bijou. J’ai hate de découvrir la suite, qui n’a pas encore été annoncée.

Anime :
Hunter x Hunter saison 4
Le conflit avec la brigade fantôme étant terminée, Gon et Kirua retournent à la vente aux enchères de York Shin afin d’en savoir plus sur le jeu vidéo Greed Island. Après avoir passé un test, ils sont sélectionnés pour participer au jeu. Une fois à l’intérieur, Gon et Kirua font la rencontre de Biscuit, une jeune fille qui va les aider à vaincre les nombreux ennemis du jeu.


Je poursuis le visionnage de Hunter X Hunter avec mon fils. Comme à chaque nouvelle saison, l’ambiance est différente. Ici, les épisodes se passent à l’intérieur d’un jeu vidéo. C’est devenu depuis quelques années un thème très fréquent pour les animés, mais à l’époque ça l’était moins. On a un coté aventurier, un peu fantasy, qui fait parfois penser à Pokemon. Même si les combats castagnent, cette saison devrait plaire à bon nombre de jeunes aventuriers. Malgré tout, j’ai préféré la saison précédente, même si celle-ci reste intéressante quant à la quête de Gon pour retrouver son père.

Série américaine:
The Order saison 2
À l’Université de Belgrave, la rivalité entre les loups-garous et les magiciens atteint son paroxysme. Après avoir effacé la mémoire des Chevaliers loups-garous, Vera, la grande prêtresse, compte les enrôler au sein de l’Ordre. Mais la tâche s’avère plus compliquée que prévu. Alyssa confie alors une mission à Jack : retrouver la sorcière qui sème la panique sur le campus. Mais l’Ordre invoque le puissant démon Rogwan au cours d’un sort. Quand le plan de Vera tourne mal, le soutien des Chevaliers devient nécessaire.


Numéro 3 des visionnages en France début juillet, cette série made in Netflix est du fantastique young adult, mêlant magie et lycanthropie. Ce sont deux thèmes que j’affectionne et j’avais regardé la première saison avec plaisir, appréciant son côté divertissant. Cette seconde saison est plus mature et propose un scénario fantastique encore plus poussé. Comme dans bon nombre de séries actuelles, le féminisme se taille une belle part de la toile de fond. Les scénaristes n’ont pas oublié d’y ajouter une petite touche d’humour,avec entre autres les acteurs de Beverly Hills Jason Priestley et Ian Ziering en guest stars.

Gotham saison 2
À la suite des précédents événements, le flic Jim Gordon est rétrogradé. Bruce et Alfred dénichent au sein du Manoir une pièce secrète contenant un ordinateur avec des données sur Wayne Enterprise. Avec l’aide de Lucius Fox, le jeune milliardaire découvre que Wayne Enterprise serait à l’origine de manipulations génétiques au cœur d’Indian Hill, une division de l’entreprise en lien avec l’asile d’Arkham que son père voulait fermer définitivement. À la venue d’un nouveau notable puissant nommé Théo Galavan, une vague de crimes déferle sur Gotham. Elle aura de graves répercussions sur la pègre ainsi que ses concitoyens.


Cette saison est plus sombre que la précédente : les personnages principaux et secondaires évoluent d’une façon inentendue. C’est-à-dire que les vilains s’amendent pour certains, et Gordon, tout comme Bruce, sont beaucoup moins lisses. Faut-il savoir accepter son coté sombre (ou lumineux dans le cas du Pingouin par exemple) pour pouvoir avancer ? D’ailleurs j’aurais aimé un meilleur développement du double de Gordon en fin de saison (Cette idée offrait de nombreuses possibilités intéressantes qui ont été balayées par un personnage agaçant, stéréotypé, dont les scénaristes se sont vite débarrassés)
Parallèlement, on découvre avec plaisir la jeunesse de nouveaux vilains tels que le Docteur Strange, Pyrovol (Firefly), Mister Freeze (Frost)… La saison 3 s’annonce encore plus sombre, pour mon plus grand plaisir.

Livre :
Candice White l’orpheline
Candice White est une petite fille espiègle et adorée de tous à la Maison Pony, l’orphelinat qui l’a recueillie. Elle y coule des jours heureux jusqu’à l’adoption d’Annie, son amie de toujours. Désormais seule, Candice voit peu à peu défiler les années et désespère de trouver une famille. Alors lorsque les Lagan se proposent de l’embaucher, même comme simple demoiselle de compagnie, Candice n’hésite pas un seul instant ! Et quoiqu’elle doive composer avec Neal et Eliza, deux garnements bien décidés à faire d’elle leur souffre-douleur, elle n’échangerait sa place pour rien au monde. Après tout, c’est ainsi qu’elle a rencontré Stair, Archie et, bien sûr, leur cousin Anthony ! Mais une chasse au renard pourrait bien tout faire basculer…
keiko nagita
Basé sur le manga qui a donné naissance à l’animé populaire parmi la génération Club Dorothée, le roman de Candy se compose en deux tomes. J’ai terminé récemment le premier. Il raconte le début des aventures de Candy, jusqu’à son entrée au collège royal Saint-Paul. Si je n’ai pas revu l’animé entre temps pour comparer, la Candy du roman me semble différente de celle de mes souvenirs : ici elle est moins espiègle et moins dynamique, plus encline au romantisme, candide voire nunuche par moments. C’est vraiment dommage. La lecture a été quand même un bon moment de nostalgie, malgré quelques coquilles. Pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas, je le conseille plutôt aux jeunes de 8 à 12 ans pour son coté frais et simple.

Livre Jeunesse :
Mortelle Adèle au pays des contes défaits
Mortelle Adèle se retrouve propulsée dans le pays des Contes Défaits, un monde merveilleux où tout le monde peut réaliser ses rêves ! Mais celle que tout le monde surnomme Princesse Barbecue traîne une réputation explosive qui détonne avec le calme apparent des habitants du Royaume d’Enchantement… Un caractère qui pourrait lui être utile pour survivre à la mignonnerie de ce monde étrange, où les princes se la coulent douce tandis que les petites princesses rivalisent de vacheries pour cumuler des points sourire et devenir les héroïnes de leur propre conte ! Pour Adèle, l’objectif est simple : dégommer la concurrence et écrire un conte d’un nouveau genre pour les filles ET les garçons !
bd mortelle adele
Un tome collector de cette nouvelle héroine des primaires. Pour l’occasion, l’objet livre est superbe : grand format, couverture épaisse avec dorures… et une histoire complète (Habituellement ce sont des planches) Un vrai livre de contes… moderne, avec l’oeil satirique mais toujours drole de la rouquine.

Allégeance sous les cerisiers de Fukiya Furo

ammégeance sous els cerisiers couverture
Dans le Japon féodal, deux clans s’affrontent pour obtenir le trone : les Taira et les Minamoto. Ushiwakamaru, héritier des Minamoto, est un apprenti bonze turbulent. Refusant cette voie, il fuit au Nord. Mais il est poursuivit par Benkei, un guerrier émérite qui souhaite lui dérober son épée légendaire. Rapidement, les deux hommes tombent amoureux et s’allient.
Ce manga est un oneshot yaoi plutot épais. Les dessins sont plaisants, le trait vif. Les chapitres sont plutot longs. Ce volume permet de découvrir trois histoires : tout d’abord, la vie antérieure de Ushiwakamaru et Benkei, où les rapports maitre-vassal étaient inversés, mais l’amour déjà présent. Ensuite, l’histoire précitée. Et enfin, en bonus de fin de volume, l’histoire de la jeunesse de Yoritomo, lorsqu’il était apprenti.

Note : C’est ainsi que j’ai compris la lecture de ce livre. D’autres personnes y ont vu trois histoires distinctes.
allegeance sous les cerisiers planche
Je ne suis pas spécialiste de l’histoire féodale du Japon. Aussi j’ai été rapidement prêtée à confusion : les personnages changent de nom avec leur statut, ou dans l’histoire de vie antérieure qui passe sans transition à l’actuelle, etc. C’est dommage pour nous occidentaux car aucune indication n’est donnée dans le livre et je pense qu’on manque de culture pour saisir les personnages qui sont visiblement des figures historiques ayant réellement existé. Cela ne nous empeche pas bien sur d’apprécier la romance et la beauté des planches.
Le choix du one shot est particulier. Même si le prélude et l’histoire bonus apportent un nouvel éclairage, je trouve que les histoires sentimentales manquent de développement et se cantonnent à quelques scènes de sexe. D’ailleurs tout va très vite dans ce manga, que ce soit pour les sentiments ou la trame historique. Ces ellipses et ce rythme renforcent mon sentiment précédent d’être un peu perdue.
Je tiens quand même à saluer l’originalité de cette histoire, que ce soit par le choix de l’époque ou par ses références nippones. Outre la réincarnation, on y parle par exemple de Tengu. Les Tengu sont un type de créatures légendaires de la religion populaire japonaise, considérés comme des dieux shinto ou comme des yōkai. (monstres).
Ce n’est donc pas un « simple » roman graphique yaoi, mais un récit construit sur de piliers solides et fantaisistes. Je pense que l’histoire aurait mérité d’être étalée sur plusieurs volumes pour gagner en profondeur et en compréhension.
allegeance sous les cerisiers planche
Informations complémentaires : 228 pages – 7,95 euros – Pour public averti – Editions Boy’s Love, Hana Collection – septembre 2019
Yaoi  : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes

Kasane la Voleuse de Visage

kasane
Manga japonais en 14 tomes de Matsuura Daruma, publié au Japon en 2013 et en France en 2016 aux Editions Kioon
Genre et thèmes : drame psychologique, surnaturel, harcèlement, suicide, vengeance, viol
Pour public averti – à partir de 16 ans
kasane
Kasane est chahutée à l’école à cause de sa laideur. Personne ne croit qu’elle est la fille de l’actrice Sukeyo Fuchi,connue pour son talent et sa beauté. Lorsque sa mère décède, elle lui lègue son rouge à lèvres magique. D’abord dubitative, Kasane le revêt et découvre qu’il permet d’échanger les visages avec la personne qu’on embrasse. La jeune femme peut alors assouvir sa vengeance et pourquoi pas, briller à son tour sous les feux de la rampe. Elle croise alors Nina Tanzawa, une magnifique jeune femme qui n’arrive pas à être actrice à cause de son syndrome de la belle au bois dormant.


J’ai découvert ce manga en 14 volumes grâce à une amie qui l’avait dans sa mangathèque. Aimant le surnaturel, j’ai rapidement été happée par ce conte cruel. Kasane reste un personnage attachant malgré son caractère exécrable lors des premiers tomes. On aurait tout d’abord pitié d’elle comme elle est harcelée pour sa laideur. Mais rapidement on découvre différentes facettes de sa personnalité, dont sa soif de vivre et son talent pour le théâtre.
De nombreux flashbacks nous permettent de comprendre la famille Fuchi avec ses drames, ses désirs et les vengeances qui s’y dessinent. Malgré tout, les rebondissements sont nombreux et le lecteur est tenu en haleine jusqu’à la toute dernière page. La fin est des plus surprenantes.
kasane
Matsuura Daruma a su inventer un univers à la fois glauque et brillant, inspiré d’une légende urbaine japonaise Kasane ga Fuchi. C’est un conte de fantome japonais qui donne donc son nom à l’héroïne. Celui-ci raconte que Yoemon, un paysan pauvre, prend pour femme Osugi. Celle-ci a déjà une fille, Suke, dont la laideur est telle que Yoemon la déteste et finit par la tuer. Mais la deuxième fille de Osugi vient au monde avec le même visage que Suke, comme s’il avait été superposé au sien. Elle est alors appelée Kasane (« superposition » en japonais). Kasane, devenue adulte, sera elle-même tuée par son mari, lassé de sa laideur. Elle reviendra sous la forme d’un fantôme vengeur, prenant possession du corps de la nouvelle femme de son meurtrier.
kasane
Les dessins sont eux aussi tout en contraste. Dès la couverture, le ton est donné : les images sont superbes, telles des peintures faisant ressortir à la fois la beauté et la noirceur humaine.
Le monde du théatre est un parallèle avec la réalité où bien souvent nous portons aussi un masque pour plaire et atteindre notre but. Mais il est aussi une critique de notre société basée sur des standards de la beauté uniformisés (les actrices dont Kasane vole le visage se ressemblent toutes physiquement) et de la grande discrimination que peuvent subir les personnes qui ne rentrent pas dans le moule. Ici Kasane est laide, presque difforme, avec des cicatrices. Mais l’histoire aurait pu être la même avec une personne en surpoids ou handicapée par exemple.
Nominé en 2015 pour les prestigieux Taisho Awards, ainsi que pour le prix du manga Kodansha, ce thriller psychologique est à découvrir absolument.
kasane film
A noter :
Un roman est paru aux éditions Lumen, relatant l’histoire de Sukeyo Fushi. (2017)
Un film japonais a également été tourné en 2018. Celui-ci est réalisé par Yūichi Satō avec un scénario écrit par Tsutomu Kuroiwa.
Je ne manquerai pas de vous en reparler après visionnage/lecture.

Moriarty de Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi

moriarty mangaA la fin du XIXe siècle, en Angleterre, Albert, fils ainé du Comte Moriarty, se révolte contre le système social britannique fondé sur la hierarchie des classes. Avec ses deux jeunes frères que son père a sauvé d’un orphelinat, il se lance dans le projet d’apporter paix et égalité dans le pays. Pour cela, ils fondent une sorte d’agence à tout faire, qui permet aux plus pauvres de réclamer justice. William, professeur de mathématiques, met son intelligence au service de leur cause.
Pour leur première affaire, ils aident un jeune couple dont l’enfant est mort avec l’indifférence du médecin local. Devant leur réussite, ils sont fiers et encouragés.


Puis sur un paquebot de luxe, ils attrapent un noble en flagrant délit d’assassinat. Ils croisent alors Sherlock Holmes, un drole d’homme aux facultés de déduction remarquables. Moriarty organise une nouvelle opération afin de tester les motivations et la personnalité de l’homme : le faisant accuser de meurtre. Aidé de son nouveau colocataire, le médecin Watson, Sherlock va réussir à sortir de prison. Watson s’inspire de ces affaires pour écrire un roman policier où Sherlock Holmes est la vedette. Et les Moriarty décident d’utiliser cette célébrité naissante pour mener à bien leur projet.
Fred Porlock, spécialiste du déguisement et de l’espionnage à la solde de Moriarty, demande à son patron de l’aider à sauver de jeunes orphelins enlevés dans la rue pour servir de chair à canon lors de chasses à courre organisées par des nobles.
D’autres affaires vont entremêler les vies des Moriarty et de Holmes : la guerre en Afghanistan, le meurtre d’un diamantaire dans un train, une prima donna cambrioleuse de documents top secret…
couvertures moriarty
D’après l’oeuvre de Conan Doyle, ce manga est une libre interprétation du fameux monde de Sherlock Holmes. Et cette vision japonaise est un pur régal. Revivre ces aventures (par exemple dans le tome 3, nous avons droit à une partie intitulée Ces chiens de Baskerville en référence au roman) du point de vue du méchant donne un tout autre éclairage à l’histoire. D’autant plus que ce Sherlock ci n’a rien à voir avec le gentleman moustachu à la pipe de l’inconscient collectif.
Si le scénario est soigné, il en est de même pour le charadesign. C’est ce qui m’a attiré pour découvrir la saga. Et ce même si la pléthore de personnages finissent par se ressemble physiquement… et plonger le lecteur dans la confusion.
moriarty
Les lectrices vont certainement apprécier la foison de beaux hommes, contrastants avec l’humidité de l’Angleterre et la noirceur de ses habitants. En effet, le meurtre, le sang… rien n’est caché, et ce même lorsque les nobles s’en prennent à des enfants (On peut par exemple voir des tetes d’enfants conservés dans du formol) Ames sensibles s’abstenir. Le trait est dynamique, plaisant et donne du caractère au scénario. La saga justifie sa place dans la collection Dark Kana.
Rassurez-vous Messieurs, vous ne serez pas en reste. Les personnages féminins sont eux aussi très attirants. Et vous tomberez sans nul doute sous le charme de la prima donna américaine Irene Adler au tome 5.
Si le scénario critique le système d’alors, on peut facilement le transposer à notre époque où l’argent continue d’offrir positions et immunités.
Une belle découverte. Le tome 7 est paru fin mai 2020 en France après une courte pause de la série.

Journal de Visionnages et Lectures ~ Printemps 2020

Habituellement, je vous propose mes brèves en vidéo. Mais après plusieurs tentatives, j’ai remarqué qu’elles faisaient très peu de vues. J’en conclu donc que ce format ne vous plaît pas. Aussi, j’ai décidé de poursuivre sous forme d’article, en espérant que cela vous convienne d’avantage.
N’hésitez pas à me faire part de votre avis en commentaire.
Pour rappel, je regarde tous les films/séries/animés en VO, et ce même si je vous propose des vidéos en français pour votre confort.

Animés
L’Attaque des Titans ~ Saisons 1 & 2


Il y a plus de cent ans, des créatures géantes humanoïdes, les Titans, apparaissent subitement et anéantissent la majeure partie de l’humanité. Ils dévorent les humains par instinct et uniquement pour les tuer : en effet, ils ne possèdent pas de système digestif et n’ont pas besoin de se nourrir, puisant leur énergie dans la lumière du soleil. Ils ont la peau dure, des capacités régénératrices et ne peuvent être tués que par une incision profonde à la base de la nuque.
Pour se protéger, l’humanité vit recluse, entourée par un système de trois murs concentriques autour du royaume. La lutte contre les Titans est organisée autour d’une armée répartie en trois branches : le bataillon d’exploration, la garnison et les brigades spéciales. Afin d’accéder au point faible des Titans, les soldats utilisent des lames et les équipements de manœuvres tridimensionnelles.
J’ai profité du confinement pour me plonger dans cette saga incontournable. Netflix ne propose que les deux premières saisons (la quatrième saison devrait sortir cet automne) J’ai beaucoup aimé cette vision apocalyptique et mystique d’un monde qui n’est pas sans faire écho à notre Histoire (notamment la seconde guerre mondiale) Très bien construit, le scénario regorge de rebondissements et de niveaux de lecture. Si j’avais plus de temps, je me plongerais dans le manga pour savoir la suite et approfondir ma vision personnelle. Un incontournable que je conseille.

Hunter X Hunter saisons 1, 2 & 3


Gon Freecss, 12 ans, rêve de devenir hunter, tout comme son père qu’il ne connaît pas. Les hunters sont aventuriers d’élite tels que chasseurs de prime, chefs-cuisinier, archéologues, zoologues, justiciers ou consultants dans divers domaines. Cependant l’examen annuel de hunter est extrêmement difficile et périlleux. Il n’est pas rare d’y être blessé, voire tué par des monstres, des pièges ou même d’autres concurrents… C’est ainsi que Gon va rencontrer ses futurs amis et frères d’armes : Kurapika dont le seul objectif est de venger son clan assassiné par la Brigade Fantome, Léolio qui souhaite acquérir de l’argent pour financer ses études de médecine, Kirua l’héritier d’une famille d’assassin d’élite, …
Mon fils a voulu se lancer dans le long visionnage de cette saga fleuve comme il est fan de Jojo’s Bizarre Aventure et qu’on lui a parlé de similitudes entre les deux œuvres. Je le suis afin de redécouvrir ce pilier de l’animation japonaise, que j’avais commencé puis abandonné il y a longtemps. Nous avons à ce jour regardé les trois premières saisons.
La première met en place l’histoire et m’a beaucoup fait penser à Dragon Ball par son coté shonen classique de combat avec un héros stéréotypé. La seconde saison m’a plus plu car on commence à rentrer dans le vif de l’histoire avec l’introduction du Nen (énergie vitale des Hunters) et ses spécificités. J’aime aussi beaucoup le personnage de Kurapika qui est l’élément central de la saison 3. Je ne pense pas vous faire une fiche spéciale sur cet animé très connu, mais je le recommande pour les ados aimant la baston et l’aventure. Cela reste violent pour les plus jeune et également complexe dans la compréhension du Nen. (Netflix le déconseille au moins de 13 ans)

Films
The Silence


Film américano-germanique produit par Netflix, d’après le roman éponyme de Tim Lebbon.
À la suite d’une exploration de grotte, des scientifiques mettent au jour de terrifiantes créatures, ressemblant à des ptérodactyles aveugles. Propulsés sur Terre, ces derniers se dirigent par les bruits émis par les animaux ou les humains et les dévorent. Pour leur échapper, les Andrews se réfugient dans un lieu isolé, mais découvrent un culte sinistre qui cherche à exploiter les sens suraiguisés de leur fille Ally, sourde depuis ses 13 ans.
Un film SF aux accents horrifiques où j’ai pu retrouver Kiernan Shipka et Miranda Otto, découvertes dans la série Chilling Adventures Of Sabrina. J’ai bien aimé ce film divertissant qui met l’accent sur les sentiments familiaux et les rebondissements nombreux, même si certains sont prévisibles. Je suis malgré tout restée sur ma faim : on n’a aucune information sur les monstres que je qualifie de ptérodactyles (de nombreux critiques y ont vu des chauves souris sans poils). Qui sont ils, quelles sont leurs motivations ? On n’en sait rien et visiblement on s’en balance. De même, le film se termine de façon brutale. Peut-être n’avaient ils plus de bobine pour filmer ?;) C’est vraiment dommage car avec une autre tournure, le scénario aurait pu être bien plus intéressant.

Your Name


Film d’animation japonais
Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à la capitale. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la peau du garçon. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?
Ce film d’animation a reçu de nombreuses récompenses en 2016. C’est pourquoi lorsqu’il est sorti sur Netflix, je me suis précipitée dessus. C’est un gros coup de coeur pour son coté poétique et son scénario original. Je vais vous écrire une fiche complète à son sujet ce mois-ci.

Séries américaines
Gotham Saison 1


Gotham est une ville américaine rongée par la mafia et la corruption. Une nuit, Thomas et Martha Wayne, un couple de milliardaires humanistes, sont tués dans une ruelle sous les yeux de Bruce, leur fils unique. L’inspecteur James Gordon reste l’un des rares policiers intègres de la ville et jure de retrouver le coupable. Il ignore que cet assassinat va déclencher une guerre entre les gangs mafieux de Carmine Falcone et Salvatore Maroni.
Fan de Batman, mon frère m’avait conseillé cette série qui m’avait déjà fait de l’oeil il y a quelques années. Ayant donné la priorité à d’autres séries, j’ai profité du confinement (et de l’attente de l’arrivée de The King Eternal Monarch sur Netflix) pour m’y plonger, malgré les 5 saisons annoncées… Et je ne regrette pas. Bien que peu friande de policier (livre ou film), j’ai rapidement plongé dans cet univers déjà connu. J’aime beaucoup la photographie, le scénario et les acteurs qui sont tous au top (J’adore Jada Pinket Smith entre autres!) Et c‘est avec un main plaisir que je devine qui sera le futur Pingouin, Joker, Catwoman et autres Poison Ivy. Je pense que les fans connaissent déjà mais je conseille vivement aux autres de s’y plonger, même si c ‘est très dark. Gros coup de coeur pour la fin de la première saison, qui annonce une saison 2 sur les chapeaux de roues.

Mangas :
couvertures mangas
Comme je vous fait régulièrement des fiches mais aussi qu’il y a eu le Graphic Spring Challenge, je ne vais pas me répéter ici. J’invite les intéressés à consulter la rubrique Lectures de ce blog.

Livre jeunesse :
Département des Kauchemars tome 1
département des kauchemars
Nico Roupillon va bientôt avoir onze ans. Issu d’une famille de dormeurs passionnés, celui-ci n’a jamais fait de kauchemars. Ceci est passible d’une amende : la loi exige que tout humain en ait fait cent avant sa onzième année. Nico est donc envoyé au département des kauchemars, lieu où ceux-ci sont filmés avant d’être envoyés en rêve aux enfants auxquels ils sont destinés.
Ce premier tome pose les base d’une saga fantastique originale qui promet beaucoup d’amusement. Un style simple, une mise en page aérée et des illustrations nombreuses rendent la lecture aisée. Une façon sympathique de dédramatiser les cauchemars que pourraient faire les plus jeunes.

Et vous, que lisez/regardez vous actuellement ?

Graphic Spring Challenge ~ final !

Suite à un article publié sur Les Voyages de Ly, voici un challenge instauré par Les Instants Volés A La Vie.
Le Graphic spring challenge est un défi de lecture qui où vous constituez une pile de lectures exclusivement d’œuvres graphiques (BD, comics, manga et romans graphiques.) Les Instants Volés A La Vie propose de choisir des titres à partir de 21 catégories. A savoir que vous pouvez choisir un seul comme plusieurs titres pour chaque catégorie, comme vous pouvez participer au challenge avec une ou plusieurs catégories. Le challenge dure tout le printemps.
Utiliser le #graphicspringchallenge sur les réseaux
Dates: du samedi 21 mars au dimanche 21 juin 2020 (vous pouvez nous rejoindre à n’importe quelle date).

Comme le challenge s’est terminé ce dimanche, voici ma liste de lecture.

NB Vous pouvez cliquer sur les couvertures pour accéder aux fiches de lecture (quand elles existent)

Catégories :
Un livre avec une héroïne ou une super-héroïne badass.

Un livre avec un héros ou un super-héros badass.
dr stone
Fiche à venir
Un livre qui a été adapté au cinéma.
Je n’ai pas lu de livre dans cette catégorie.

Un livre avec un animal sur la couverture.
un pigeon à paris

Fiche à venir

Un livre avec un groupe de héros.
death note special one shot
Un livre avec une couverture printanière.
romio vs juliet
En tirant par les cheveux, grace aux pétales sur la couverture.

Un livre avec une histoire qui se passe au printemps ou qui évoque le printemps.
allégeance sous les cerisiers

Fiche à venir

Un livre avec spring/printemps dans le titre.
Je n’ai pas lu de livre dans cette catégorie.

Un livre avec une ou des fleurs sur la couverture.
le dernier envol du papillon

Fiche à venir

Un livre avec un ou plusieurs combats (physiques ou d’idées).
aime ton prochain

Un livre qui parle de livres ou de lecture.
made in heaven

Un livre avec un/une héros/héroïne non-humain (robot, animal, etc.)
void
Un livre qui sommeille dans votre pile à lire depuis longtemps.
humanitas
crueler than dead

Fiches à venir

Un livre de votre wish-list.
goodbye red beryl
Un livre d’un genre que vous n’avez jamais lu (roman graphique, BD, comics, manga).
Comme j’ai déjà essayé ces 4 styles, même si j’ai une préférence pour les mangas, je propose un livre numérique.
reborn
Un livre d’un auteur que vous avez déjà lu.

moriarty
Un livre d’un auteur que vous voulez découvrir.
Je n’ai pas lu de livre dans cette catégorie.

Une suite d’une série.
versailles of the dead 2

Le premier tome d’une série.
mortician
En cours de lecture
Un livre recommandé par un blogueur ou un proche.
beastars
Un livre avec une catégorie que vous avez inventée.
Série en cours de relecture

kasane

Fiche à venir

 

En conclusion, cela faisait un moment que j’avais envie de participer à un défi lecture. J’ai pris celui-ci en route et j’ai profité du confinement pour m’y appliquer. Même si j’ai beaucoup lu (28 livres), je n’ai pas pu remplir toutes les catégories. Il m’en manque 3 sur 21, ce qui est plutot honorable.

Et vous, qu’avez vous lu durant le confinement ?

Libraire jusqu’à l’os / Gaikotsu Shotenin Honda-san

Gaikotsu Shotenin Honda-sanSérie d’animation japonaise de 12 épisodes de 12 mn diffusée du 07/10 au 23/12/2018
Disponible en France sur Crunchyroll
Genre et thèmes : comédie, slice of life, quotidien
Studio d’animation : DLE Inc
A partir de 10 ans


Honda est un libraire consciencieux mais timide. Entouré d’une pléiade de collègues originaux, il nous fait vivre son quotidien au travail avec son lot d’avantages, d’inconvénients et les différents types de clients qui peuvent nous amuser… ou faire peur.

Cette série animée courte est adaptée du manga éponyme de Honda qui est une ancienne libraire. Elle se base sur son passé professionnel pour présenter une série tranche de vie très très drole.
Outre son sujet, cet animé est original pour ses couleurs flashy, mais surtout ses personnages qui n’ont pas un physique lambda. En effet, chacun est représenté par une allégorie qui synthétise son caractère. Ainsi Honda (qui est en réalité une femme) est un squelette, et ses collègues sont Sacenpapier, Tetedecasque, Armure, etc…
Gaikotsu Shotenin Honda-san
Ce josei (manga destiné aux femmes adultes) permet de découvrir le fonctionnement des librairies japonaises. Ici c’est une librairie spécialisée dans les BD mais sinon, le système ressemble beaucoup au notre. Je pense malgré tout que cela reste un univers dépaysant pour ceux qui ne sont pas du milieu. Personnellement, je m’y suis totalement retrouvée. Bien que bibliothécaire, les similitudes sont nombreuses et j’ai ri comme une folle. Je me suis retrouvée dans pas mal d’anecdotes, qui ont alors pour moi une saveur toute particulière. Le début me semblait un peu trop axé sur le yaoi. Je ne pensais pas que ce genre était autant à la mode. Mais heureusement les épisodes suivants abordent d’autres sujets.
J’ai donc eu un énorme coup de coeur pour cet ovni (que j’avais déjà repéré sous forme de manga, aux Editions Soleil, qu’il me tarde de lire maintenant!) Mais également pour son opening. C’est quand même grandiose de réussir à écrire une chanson dont le refrain se base sur le mot ISBN !


Alors peut etre que les personnes qui ne sont pas du métier seront moins enthousiastes que moi, mais personnellement, je suis conquise. Mon seul regret est que la série soit trop courte !

Yaoi : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes
ISBN : International Standard Book Number ou Numéro international normalisé du livre (code imprimé au dos des ouvrages)

Death Note Special One Shot de TsugumiOhba et Takeshi Obata

Après le succès planétaire du manga sorti en 2003 au Japon( 2006 en France), le duo de mangakas revient pour une suite unique. J’ai pu récemment la lire en anglais sur le net.
death note oneshot
Rappel : qu’est ce que le Death Note ?
Si vous viviez dans une grotte il y a dix ans, vous ne connaissez peut-être pas le phénomène Death Note. Pour tenter un bref résumé, le Death Note est un cahier spécial. Les humains et les shinigamis (dieux de la mort, sorte de faucheuse nippone) doivent suivre des règles très précises pour l’utiliser. Il n’existe pas moins de 120 règles d’utilisation.
Je ne vais pas toutes vous les énumérer, ce serait bien trop fastidieux. Mais voici les principales, qui vous permettront de comprendre.
La personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt. Il faut penser au visage de la personne tout en écrivant son nom, sinon cela ne fonctionne pas. Par conséquent, on ne peut obtenir un résultat sur les homonymes. A la suite du nom, si l’on écrit la cause de la mort dans un délai de 40 secondes, cela se réalise. Sinon le décès sera obligatoirement par crise cardiaque. En écrivant la cause, un délai supplémentaire de 6 minutes et 40 secondes est alloué pour la décrire précisément. Dès lors que le Death Note tombe dans le monde des humains, il lui appartient. Celui qui s’en saisit sera alors capable de voir et d’entendre le shinigami qui en est l’ancien propriétaire. Celui qui fait usage de ce cahier ne va ni en enfer ni au paradis.
death note oneshot
Dix ans se sont écoulés depuis l’affrontement entre Kira et L. Ryuk, le shinigami un peu barré, se souvient du goût des pommes et retourne sur terre pour se faire nourrir par un humain. En 2017, il croise Tanaka Minoru, un étudiant remarquablement intelligent. Il souhaite lui donner le Death Note. Le garçon reconnaît le cahier de Kira. Ce dernier fait même partie des cours d’éthique dispensés à l’école, pointant du doigt son coté maléfique. Minoru demande au shinigami de revenir deux ans plus tard pour réitérer sa proposition.
Il revient donc en mai 2019. Minoru prend le cahier de la mort et décide de le vendre au plus offrant. Commence alors une guéguerre entre les Etats Unis et la Chine pour s’offrir ce pouvoir.
death note oneshot
Ce nouveau chapitre est un one shot (un seul volume) Une fois encore, il soulève des questions politique d’actualité : l’omniprésence des caméras de sécurité, l’enseignement d’une éthique nationale bien pensante à l’école, la guerre entre les Etats Unis et la Chine… Bien sur ce format (89 pages) ne permet pas d’approfondir ces questionnements.
Ce manga s’inscrit dans une certaine réalité, bien que l’histoire flirte avec le fantastique. On peut y retrouver des figures politiques actuelles telles que Trump ou le premier ministre japonais.
Le nouveau héros est différent de Light Yagami, alias Kira. D’ailleurs, Minoru utilise l’expérience de ce dernier à son avantage. Il est moins impulsif, plus réfléchi. Il n’est pas motivé par la justice mais par l’argent ! Ce qui reflète sans doute une certaine tendance actuelle.
death note trump
Se pose malgré tout la question de la culpabilité de Minoru dans l’utilisation du Death Note : même s’il ne tue pas lui-même, n’est-il pas indirectement responsable des morts qui y seront inscrits s’il vend ce carnet? Aujourd’hui, tout se vend sur internet, même des armes… Mais techniquement, un carnet n’en est pas une.
Parmi les personnages, on retrouve les anciens flics Matsuda et Aizawa. Mais aussi une nouvelle figure de L, qui semble être une fille (Je dis semble car aucune indication n’est donnée sur son sexe) Je trouve d’ailleurs dommage que son physique soit un mélange de L et M. Un charadesign original m’aurait plu. On a également la joie de découvrir brièvement un nouveau shinigami : Armonia Justin, une sorte de momie mexicaine au charadesign travaillé.
En conclusion, ce drama est toujours un pur plaisir, pour les yeux comme pour le synopsis. La fin est toujours aussi amusante et Ruyk a encore gagné la partie….

Zombie Cherry de Shoko Konami

zombie cherry
Miu Kyuragi est le genre de fille à être toujours molle. Un jour, son meilleur ami Haru lui fait tester sa cherry soup, une sorte de potion magique qui lui redonne immédiatement la pêche. Miu est amoureuse de Kei Tono, le beau garçon inaccessible de l’école. Par miracle, elle décroche un rendez vous avec lui grace à son livre préféré, une histoire d’horreur à la japonaise. Comme elle ne se sent pas bien le jour du rendez-vous, elle vole la soupe d’Haru et en boit toute la fiole… Devenue hyperactive, elle se cogne mortellement en chemin. Elle décède sur le coup mais revit grace à la potion qui, comme une jauge de super pouvoirs, régénère son corps. Mais Haru la met en garde : elle n’est pas immortelle et mourra une fois les effets de la soupe dissipés.


Encore une fois, j’ai profité des offres liées au confinement pour découvrir le premier tome de cette série qui m’a attirée par sa couverture mêlant kawaii et gothique. Comme je m’y attendais un peu, c’est un manga plein de peps destiné aux ados. Les personnages sont plutot stéréotypés. De même, le triangle amoureux entre la fille nunuche-le beau gosse-le meilleur ami est un classique du genre. A voir ce que le mangaka en fera dans le développement de sa série.
zombie cherry
Le manga repose essentiellement sur l’humour et le comique de situation. C’est un fort contraste par rapport au sujet qu’il traite : la mort et ce qui se passe après.
Mon avis global reste réservé, puisque ce n’est qu’un premier tome. Je n’ai pas eu de coup de coeur mais j’ai passé un très bon moment et je suis sure que les préados peuvent vite s’attacher aux personnages.

Informations supplémentaires : Editions Akata – série terminée en 3 volumes – 2016