Le renard et le petit tanuki Tomes 1 à 4 de Tagawa Mi

Il était une fois Senzo, un renard surpuissant craint de tous les animaux, qui semait la terreur sur son passage… à tel point que les dieux, pris d’une vive colère, le plongèrent dans un profond sommeil… 300 ans plus tard, à notre époque, ils décident de l’en sortir… à une condition. Privé de sa force destructrice, le voilà chargé d’une mission spéciale : élever le petit tanuki Manpachi pour faire de lui un digne serviteur de la déesse du Soleil.
Manpachi a été rejeté par sa famille car il possède des pouvoirs immenses, qu’il a encore du mal à contrôler. Allergique à toute autorité, Senzo refuse de s’embarrasser d’un disciple, aussi mignon soit-il… Sauf qu’au moindre signe de rébellion, il est parcouru d’une douleur insoutenable ! Le voilà bien obligé d’accepter le marché…

Coup de coeur lecture de cet été pour ce shojo qui met à l’honneur de nombreux animaux. Les métamorphes sont des animaux à priori comme les autres. Ils s’incarnent suite à la concentration des sentiments de leur tribu. Mais ils ont de grands pouvoirs psychiques et pour cela sont souvent chassés par leurs pairs. C’est ainsi que Senzo est un renard noir isolé à cause de ses grands pouvoirs. Le bébé tanuki Manpachi est aussi abandonné par ses parents. Un bien triste début qui fait écho à la dure réalité de la vie où les animaux n’hésitent pas à chasser les leurs un peu différents, quand ils ne les tuent pas tout simplement.

L’enfermement de Senzo n’est pas sans rappeler celle de Wu Kong, alias le Roi Singe qui a été enfermé dans un rocher par les Dieux à cause de son arrogance. Il en est délivré par un jeune moine auquel il doit prêter allégeance s’il veut survivre (voir mon article au sujet de la légende du Roi Singe).

Senzo et Manpachi vont croiser la route de nombreux autres métamorphes: une meute de loup, un gang de chats, un blaireau malveillant, etc. Ce qui semblait être un manga doux et poétique à cause de ses sublimes couvertures façons aquarelles, s’avère être en réalité un conte empreint de cruauté. Les épreuves difficiles des protagonistes sont entrecoupés de moments « tranche de vie », scènes plus légères ou drôles, avec quelques enquêtes ou mystères à résoudre.

Un conte animalier sur fond de mythologie japonaise touchant faisant la part belle à l’amitié, mais aussi à la famille recomposée.

Informations complémentaires: 5 tomes parus en date de mai 2022 – éditions Ki Oon – à partir de 12 ans

Journal de lectures ~Juillet 2022

Une fois encore, je profite des journées chaudes pour fuir les écrans et me plonger dans la lecture. Voici ceux avec qui je me suis évadée ce mois de juillet

Documentaires :

Find Your Voice de Angie Thomas

Écris ton roman avec les conseils d’Angie Thomas. Écris sans crainte de te lancer. Écris ce qui est vrai pour toi. Dans sa méthode d’écriture Find your voice – Trouve ta voix, Angie Thomas, l’autrice bestseller de The Hate U Give et de Parée pour percer, partage SA méthode avec les lecteurs pour les encourager à développer leur propre histoire. Celle qui leur ressemblera et qui leur permettra de s’exprimer. Le livre alterne des conseils et des exercices d’écriture dans un déroulé pas-à-pas, au fil de la création d’un roman. Le tout est accompagné de 23 citations inspirantes extraites de The Hate U Give et de Parée pour percer, magnifiquement calligraphiées dans un style moderne et urbain.

Je n’ai pas lu les romans d’Angie Thomas (plutot destiné aux ados) mais j’étais curieuse de lire ses conseils. Personnellement, je ne pense pas qu’il existe une méthode unique pour réussir à écrire un roman. Mais tous les conseils et retours d’expériences sont bons à prendre. Ce livre d’exercices s’adresse donc aux ados. Et je pense que cela peut être une bonne approche pour ceux qui auraient envie de se lancer, même si la méthode n’a rien de simpliste.

Les Cahiers Japonais tome 2 de Igort

Pendant des années j’étais retourné au Japon, un lieu qui désormais me semblait être comme un chez moi. Et pourtant cette fois-là fut la première où je m’abandonnai à un voyage sans but. Aucun rendez-vous ni rencontre, je voyageais pour le simple goût de me perdre. Et sans doute, commençai-je à comprendre, que se perdre dans des lieux inconnus permettait de pénétrer dans les pièces secrètes d’un soi plus profond.
Je me préparai à accueillir ce que le voyage allait m’apporter, comme Miyamoto Musashi, le plus grand rônin de tous les temps préparait ses duels. Avec la précision qui laisse la porte ouverte au hasard, pour souhaiter la bienvenue à l’inimaginable. Le Livre des cinq anneaux m’accompagnerait.

Le dessinateur Igort raconte sur trois tomes son voyage au Japon et ses rencontres avec des figures emblématiques d’artistes japonais. Très visuels, ces livres sont truffés de dessins et photos de son séjour. J’étais très curieuse et intéressée par le concept. Mais j’avoue que ces BD grands formats ne sont pas pratiques à manipuler… et que je finis par piquer du nez à leur lecture ! Non pas qu’elles soient inintéressantes, mais les sujets abordés sont extrêmement pointus et je n’y ai pas vraiment retrouvé les mangas/auteurs que je connais (hormis quelques allusions à Hokusai et aux shungas) Cette série s’adresse à de véritables connaisseurs.

Mangas :

My Home Hero tome 13 de Yamakawa Naoki

Que seriez-vous prêt à faire pour protéger votre famille ? Pour écraser ce village et la pègre, je n’hésiterai pas à leur faire très mal.

La suite du manga thriller est enfin disponible à ma bibliothèque ! Si j’ai beaucoup aimé les premiers tomes (voir ma chronique à ce sujet) je commence à trouver la série un peu longue et les rebondissements trop nombreux. A savoir que la série en est à son 17e tome au japon (14 en France) et n’est pas terminée. Je vais poursuivre la lecture par curiosité, mais j’espère être de nouveau agréablement surprise avant de tomber dans l’ennui.

Soupinou Tomes 1 et 2 de Horii Yu

Tina et son frère Nicolas vivent dans un petit village cosy en Finlande. Ils y tiennent un magasin de soupe qui fait fureur auprès des habitants. Un jour, Nicolas voit un pissenlit qui flotte près de la fenêtre de leur maison. Il l’attrape puis l’enferme dans un bocal. Contre toute attente, la fleur se transforme en un petit être tout mignon ! Le frère et la sœur fondent littéralement devant lui et l’adoptent immédiatement. Affublé d’un petit pull qu’ils lui ont tricoté, Soupinou devient un membre de la famille et il va leur faire vivre plein de petites aventures toute plus drôles les unes que les autres !

Un manga pour tous, très cocooning, cosy et hygge. Une belle découverte (et rafraîchissante en cette période ! Vive la neige!) Je vous en reparle dès que j’ai pu mettre la main sur le 3e et dernier tome.

Le Renard et le Petit Tanuki Tomes 1 à 4 de Tagawa Mi

Il était une fois Senzo, un renard surpuissant craint de tous les animaux, qui semait la terreur sur son passage… à tel point que les dieux, pris d’une vive colère, le plongèrent dans un profond sommeil… 300 ans plus tard, à notre époque, ils décident de l’en sortir… à une condition ! Privé de sa force destructrice, le voilà chargé d’une mission spéciale : élever le petit tanuki Manpachi pour faire de lui un digne serviteur de la déesse du Soleil. Manpachi a été rejeté par sa famille car il possède des pouvoirs immenses, qu’il a encore du mal à contrôler. Allergique à toute autorité, Senzo refuse de s’embarrasser d’un disciple, aussi mignon soit-il… Sauf qu’au moindre signe de rébellion, il est parcouru d’une douleur insoutenable ! Le voilà bien obligé d’accepter le marché…

Mon coup de coeur de l’été. Un conte à la fois doux et cruel avec des animaux typiquement japonais. Un régal ! Je vous en reparle dans un article spécial dès que possible.

BD occidentale :

La Mouche l’Epidémie de Brandon Seifert

Des années plus tôt, alors qu’il tentait d’utiliser un tout nouvel appareil de téléportation, le scientifique Seth Brundle a été victime d’un terrible accident et s’est transformé en un hybride humain-mouche. À présent, son fils presque humain, Martin, continue à chercher un remède, mais ses efforts conduiront à quelque chose d’encore bien plus horrible.

Ayant beaucoup aimé le premier film, j’ai été tentée par cette nouveauté affichée sur les rayons de ma bibliothèque (comic sold out chez l’éditeur) Heureusement qu’elle se lit rapidement… car si le scénario n’est pas mal, j’ai détesté le visuel. Les cases sont très sombres, on n’y voit presque rien. Les dessins sont réalistes et m’ont fait penser aux comics des années 90 qui étaient rapidement faits pour les magazines X Files… Ma déception du mois.

Panthéon, la véritable histoire des divinités égyptiennes de Hamish Steele

Persuadé qu’il est temps de laisser les humains se débrouiller seuls sur Terre, Rê embarque toute sa famille à Duat quand il est soudain pris d’un doute : « Peut-être bien qu’on ne devrait pas les abandonner complètement… Sans nous, ils vont pas tarder à se foutre sur la gueule en notre nom. »
Il a alors l’idée brillante de confier le trône à Osiris avec comme recommandation solennelle de « ne pas trop foutre le bordel ». C’était sans compter sur la jalousie de Seth, décidé à éliminer son frère et à prendre sa place sur le trône, entraînant le panthéon égyptien dans une lutte de pouvoir aussi drôle que délirante.

Une autre nouveauté de ma bib. Complètement décalée et déjantée, cette BD donne le ton dès la couverture où Horus place un coup de pied dans les parties de Seth. Humour en dessous de la ceinture à ne pas mettre entre toutes les mains. Mais une lecture amusante et agréable pour un oneshot à découvrir.

Retour vers le Futur Tome 1, Histoires inédites et chronologies alternatives de Bob Gale et Brent Schoonover

Le co-créateur et co-scénariste de Retour vers le futur Bob Gale revient en BD avec de nouvelles histoires issues des méandres chronologiques qui firent de Retour vers le futur… et bien, un phénomène intemporel de la culture populaire ! Du Far West en allant vers les années 80, du 21e siècle en retournant au Jurassique… et à chaque intervalle… Doc, Marty, ainsi que leurs amis et ennemis, s’embarquent dans d’épiques aventures le long du continuum espace-temps !

Des petites histoires courtes s’inscrivant entre les films cultes afin de savoir/comprendre/imaginer ce qui s’est passé hors cinéma. C’est intéressant et amusant. Les fans apprécieront. A savoir qu’il existe 7 tomes au total. A voir si la suite est aussi bien réalisée et intéressante.

Et vous, que lisez vous ?

Challenge manga : Le choc des titans #ChocDesTitans

Mise à jour: 27 juillet 2022
J’avais dit plus de challenge après le Cold Winter… Mais aux détours de mes lectures sur le blog de Light & Smell, un challenge annuel m’a attiré. Celui-ci est consacré aux mangas.
Le choc des Titans est organisé sur Twitter par Angel402.

Le challenge se déroule du 6 février au 27 novembre 2022 (Mais la date peut changer)
A noter que le challenge est rétro actif (donc toutes les lectures de l’année avant votre inscription comptent!)
Les participants sont répartis en équipe. Le but du challenge est de lire le plus de mangas pour faire gagner son équipe. Celle qui comptabilisera le plus de tomes lus par ses membres à la fin de l’année gagnera le challenge.
1 tome = 1 point
Manhwa, manhua et global manga sont comptés seulement s’ils sont sortis en France sous forme de tomes reliés.

J’ai aimé le fait que ce challenge soit simplissime : il n’y a aucune contrainte. Les participants ont juste deux choses à faire : lire les mangas de leur choix et remplir un Googledoc de leur équipe mis à leur disposition avec le nombre de tomes lus en face de leur pseudo.

Tous les quinze jours, un défi est proposé aux équipes, permettant de booster leurs points… ou au contraire d’en perdre s’ils ratent (+100 points pour Gryffondor ! Oui, ça m’a fait penser à cela et je trouve que c’est fun!)

Pour illustration, les premiers défis :
Do You Speak English ? – Du 11 février au 18 février, où l’on devait lire des mangas dont le titre est en anglais. Pour cela, j’ai lu la suite de My home Hero.
Bataille Navale – Du 4 mars au 11 mars. Comme son nom l’indique, c ‘est une bataille navale en groupe (J’avoue m’être surtout reposée sur mes coéquipiers car je n’ai pas tout saisi)
La Folie des Pavés – 25 mars au 1er avril. Où il faut lire des volumes doubles. Là je passe mon tour car je n’en possède pas. D’ailleurs je me sens un peu mal de ne pouvoir aider mon équipe…
Rattrape moi si tu peux – 8 avril au 15 avril
Lire plus de mangas que l’équipe adverse et faire en sorte de ne jamais être rattrapé.
Edite-moi ! – 29 avril au 6 mai
Des grilles de lecture selon l’éditeur de manga. Plus ce dernier est rare, plus il donne de points. Le but était ici de s’organiser dans chaque équipe pour distribuer les éditeurs selon les possibilités de chacun et rafler le plus de points possibles.
L’ile aux trésors – 20 mai au 27 mai
Le nombre de mangas lus durant cette période permet d’obtenir des pièces. Avec celles-ci, l’équipe achète des « trésors » qui contiennent des points bonus, des points malus… ou tout simplement rien! Il existe 7 coffres spéciaux renfermant des surprises.
– En juin, nous avons eu un défi sur la romance (j’ai oublié de noter les dates)
La bibliothèque 2 – 1er juillet au 17 juillet
Pour ce défi, il faut lire l’intégrale d’une série manga. Plus elle comporte de volumes, plus l’équipe remporte de point.
Même si nous avions 17 jours pour nous y atteler, je n’ai personnellement pas pu participer. Je n’avais pas de série courte à disposition (chez moi ou à la bib) et trop peu de temps à consacrer à la lecture pour me lancer dans une série marathon.
Ca s’est passé il y a 84 ans… – 5 août au 12 août

Comment je vais m’organiser ?
Je vais essentiellement lire ce qu’il y a dans ma bibliothèque personnelle (et il y a de quoi faire!) Cela me permettra d’avancer dans ma pal et d’écrire de beaux articles pour ce blog. Quand je pourrai retourner en bib, je n’hésiterai pas à emprunter la suite des séries que j’ai commencées ou à en découvrir d’autres. J’avais pensé aussi aux mangas en ligne (et notamment à l’offre gratuite Izneo de la Fnac) mais pour le moment, je suis un peu overbookée pour me lancer.

A ce jour, j’ai lu 39 tomes seulement (certains dépassent déjà les 900! T_T) alors que nous dépassons la moitié du challenge.
J’ai donc lu à ce jour:
-La fin de BL Metamorphose
-La suite de My Home Hero
-La série complète A nos Fleurs Eternelles
-La série complète Goodbye My Rosegarden
-La série webtoon Batard !
-La suite de Saint Seiya Sho avec les tomes 13 et 14
-Le début de Magus of the Library (4 tomes)
-Le oneshot Mon frère cet otaku
-Les deux premiers tomes de Scarlet Soul
-La trilogie du Livre des Sorcières
-Les 3 premiers tomes de Veil
-Le oneshot yaoi Pornographer
-Le premier tome de SpyxFamily
-La suite de l’Atelier des Sorciers
-Les 2 premiers tomes de Soupinou
-Les 3 premiers tomes du Renard et le Petit Tanuki

Je fais donc partie des « petits lecteurs » et j’avoue que c’est un peu frustrant…

Ce type de gros challenge à défi vous inspire t il ?

Le Livre des Sorcières de Maki Ebishi

Suivez l’histoire de Jean Wier pour explorer le Moyen-Âge avec ses sorcières, ses loups-garous, la Peste et le combat sans fin contre l’obscurantisme

Jean Wier est un personnage historique, médecin et opposant à la chasse aux sorcières. Né en 1515 ou 1516 à Grave dans le Duché de Brabant, il décède en 1588 à Tecklenburg. Il était un médecin, disciple de Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim. Alors médecin à Bale, il publia en 1563 son œuvre principale: De praestigiis daemonum (Des illusions des démons). Puis il écrivit d’autres traités de pharmacologie, de psychiatrie et de médecine.

Contexte historique:
Nombreuses durant la première moitié du XVe siècle, les grandes chasses aux sorcières eurent une pause à partir des années 1520 du fait des troubles liées la Réforme protestante. Mais elles reprirent dans les années 1560. Dans son livre, Weir s’oppose au Malleus Maleficarum (Le marteau des sorcières). Il y fait la distinction entre les « magiciens infâmes », réellement coupables de crimes diaboliques, et les sorcières, qui sont selon lui la proie d’illusions maladives. C’est-à-dire qu’il pense que les sorcières sont victimes d’illusions des sens qui sont le résultat d’un dérèglement des « humeurs» (En particulier de la bile noire supposée être à l’origine de la mélancolie)

Ce manga reprend donc l’histoire de Jean Wier et s’étale sur trois tomes. Dans le premier, il vit encore chez ses parents et rencontre une jeune fille dans les champs. Celle-ci affirme faire de la magie. Pour lui faire plaisir, Wier joue le jeu et affirme voir les fleurs qu’elle tente de faire apparaitre. Alors qu’ils vont au bord de la rivière, la jeune fille panique et protège Wier d’une nymphe des eaux qui souhaite l’emporter. Wier ne voit rien (et le lecteur non plus) Mais il panique à son tour. De retour vers les adultes, cet incident provoque la mise au bucher de la jeune fille et sa mère, accusées de sorcellerie. Assistant à l’exécution, Wier reste traumatisé. C’est ainsi qu’il consacrera sa vie à aider les sorcières.

Ce manga se base sur des faits historiques. On sent bien les recherches effectuées par la mangaka. Il est très réaliste. De même, le charadesign se veut sérieux (pas de chibi ou d’expressions exagérées) Les cases font la part belle aux personnages et leurs sentiments. Le peu de décors est réaliste lui aussi.

Le dernier tome m’a fait penser au film français « Le bal des folles ». La conclusion étant assez similaire: l’ignorance engendre la peur.

Le livre en lui même est très beau. Il est de taille plus grande qu’un manga habituel de chez Glénat. La jaquette est en papier texturisé.Une illustration pleine page fait office de fond, avec un cadre noir où sont inscrits des phrases en allemand et anglais. Au centre de l’illustration, se trouve un rectangle avec le titre et la reproduction d’une gravure du Xve siècle. A l’intérieur, la première page est du papier glacé brillant, reproduisant un détail de manuscrit d’époque en couleur sépia. Cela donne vraiment envie aux fans de mangas historiques de s’y plonger.

C’est vraiment une collection soignée et originale que tout adepte d’histoire ou de fantastique (amateurs de sorcellerie et de lycanthropie) se doit de posséder.

Informations supplémentaires: 3 volumes publiés en 2022 chez Glénat- 10.75 € chaque volume – à partir de 14 ans

Troc de Livres

Grande lectrice, il n’est pas toujours facile de s’acheter tous les bouquins qui font envie. Ayant donné une majorité de ma bibliothèque lors de mon déménagement en 2021, je souhaite à présent privilégier la revente ou l’échange auprès d’autres lecteurs.
Je vous poste donc ci dessous les livres que je souhaite échanger ou vendre, selon vos souhaits.
Contactez moi en MP pour toute info. ( greenpea25-at-gmail.com) ou sur les réseaux.
Tous les livres sont en état neuf, sauf mention contraire.
Je réalise l’envoi de vos colis une fois le paiement ou le troc reçu.

A noter que j’ai énormément de livres à échanger. Je vous conseille donc de revenir régulièrement voir cet article car je ferai une mise à jour dès que possible.
Date de la dernière mise à jour: 12/07/2022

ROMANS ADULTE ET ADO
La potiche a peur en rouge de Pierre Jourde

« La fable express est une parodie de fable, qui naquit à la fin du XIXe siècle, époque de fantaisie, d’invention, et de jeu avec la langue. Alphonse Allais fut un virtuose du genre. La recette en est simple : une poignée de vers de mirliton, aromatisés à l’absurde, à l’insolence ou à l’obscénité, et une « morale » en général très peu morale, qui parodie parfois dictons et lieux communs, mais ça n’a rien d’obligatoire. La « morale » est à double sens : elle cache une autre formule, qui se prononce de la même manière mais dit tout autre chose. Bref, c’est un calembour. Le but ? Le jeu, le rire. » (Pierre Jourde).
Après une érudite et savoureuse présentation, Pierre Jourde revisite en cent et une fables (agrémentées de commentaires) ce drôle de genre littéraire, pratiqué entre autres par Alphonse Allais, Boris Vian et Marcel Gotlib. Réactualisant cette forme d’écriture pour rire, à la portée de tous, l’impertinent et caustique Pierre Jourde signe ici un véritable manifeste pour une littérature humoristique et amusante.
« La fable express, Pierre Jourde le rappelle dans sa présentation riche et complète, « n’est pas sérieuse ». Cela tombe bien, trop de gens déjà le sont, et le quorum de sérieux dans le monde est largement dépassé. À juste titre, l’auteur cite aussi bien Allais, Roussel, le fou littéraire Brisset, que l’Oulipo, Vian et Gotlib. » (Extrait de la préface d’Hervé Le Tellier).

Tohu Bohu Chez les Quinquagénaires

Passée la rancoeur d’un divorce aussi soudain qu’inattendu, Christine, cinquante ans, laisse derrière elle un mari menteur et infidèle, une belle-mère lunatique et acariâtre et jette, sans complexe, toutes les ondes négatives de son ancienne vie aux orties pour déterrer avec délice sa liberté perdue. Une nouvelle vie s’amorce, dans un autre univers, un autre quartier…

Every line of you

Tout a commencé avec une simple ligne de code. Aujourd’hui, il s’appelle Henry, et il est tout ce qu’il me reste. À 17 ans, Lydia est seule au monde. Son petit frère est mort dans un accident de voiture qui hante toujours ses cauchemars. Son père a fui, la laissant seule avec une mère qui la néglige. Sa meilleure amie est devenue sa pire ennemie. Alors Lydia concentre toute son énergie et ses considérables talents de codeuse à se créer l’IA parfaite. Le résultat s’appelle Henry : un garçon fascinant, intelligent, et entièrement…

ROMANS JEUNESSE
Mystères et pyjama Chaussettes de Louise Mey

Découvrez la nouvelle enquête de Camille et de sa nounou, Mamie fantôme.
Camille a une baby-sitter un peu particulière : c’est une fantôme. Et pas n’importe laquelle, une mamie fantôme ! Ensemble, elles aiment regarder des vidéos de paresseux, manger des tartines et résoudre des mystères.
Justement, un nouveau mystère se profile : Papa-Tom a été approché par une voyante, qui veut le mettre en contact avec l’esprit de son défunt père. Mais Papou-Max est furieux : tout ça n’est qu’une arnaque et puis parler aux morts, ça n’existe pas ! Après une affreuse dispute entre eux, Camille et Mamie décident d’enquêter sur la soi-disant voyante. Après tout, les fantômes, ça les connaît. Elles rétabliront la vérité et Papa et Papou devront se réconcilier ! Mais la médium est peut-être plus dangereuse qu’il n’y paraît…
Un roman d’aventures pour les enfants dès 9 ans
Ceci est le tome 2 mais il se lit indépendamment du premier

Moi Méduse de Sylvie Baussier

« Je suis Méduse, petite fille de Gaia, la Terre, et de Pontos, l’océan. Tout le monde vantait ma beauté exceptionnelle. Il me suffisait de regarder un homme pour qu’il soit attiré par moi. Mais aujourd’hui, mon regard transforme en pierre quiconque le croise et mon apparence est monstrueuse… Comment cela est-il arrivé ? Voici mon histoire… »
Vous connaissiez le récit du héros Persée, découvrez la version de Méduse…

Otage de la Nuit

Alex, 11 ans, a toujours aimé écrire des histoires d’épouvante – et en a honte. C’est pour les détruire qu’il sort de chez lui une nuit, et se retrouve attiré dans l’appartement voisin… où réside une sorcière. Pour ne pas mourir, une seule solution : la divertir en lui lisant ses histoires, nuit après nuit. Avec l’aide de Yasmine, une autre prisonnière, il lui faut trouver un moyen de s’échapper avant qu’il n’arrive au bout de son cahier…

Hotel des Frissons tome 10 Crack de fin

L’hôtel est en pleine effervescence ! C’est le grand Congrès annuel des monstres répugnants et tous les invités sont réunis au deuxième étage. Margot et Tristan décident d’aller les espionner : homme-poulpe en slip de bain, femme-python, cochons-hyènes, c’est un vrai défilé !
Soudain, CRAC… CRAAAC… l’hôtel bascule d’un côté et menace de s’écrouler. Le coupable est forcément un monstre, mais lequel ?
Un roman frisson pour les enfants de 8 à 11 ans.

Ceci est le tome 10 mais il se lit indépendamment des autres

Les Contes de fées d’Inès et Noé tome 1

Il était une fois deux jeunes enfants, âgés de six et de quatre ans. L’ainée était une princesse, prénommée Inès. Son petit frère adoré était le chevalier Noé. Ensemble, ils aimaient passer leurs journées à jouer, à s’amuser, et surtout à rêver. Alors venez tourner ces quelques pages remplies d’aventures et de jolis personnages. « Les contes de fées d’Inès et de Noé « ont avant tout été écrits pour faire grandir chez l’enfant le plaisir de la lecture et de la découverte d’une histoire, mais aussi pour l’inciter à rêver et à développer son imagination.

LIVRES JEUX
Escape Book – La Malédiction de Baron Samedi

Et si le seul moyen de vous échapper et de résoudre l’enquête était de faire appel à des pratiques vaudous ancestrales ? Logique implacable, esprit d’analyse, sens de l’observation… aucun doute : vous allez devoir être meilleur que le magicien si vous voulez vous échapper.

Escape Game – Le Pays aux 100 Monstres d’Halloween

L’album dont tu t’échappes !

Cette année, tu es bien décidé(e) à fêter Halloween en grand ! Pour l’occasion, tu te retrouves dans une boutique étrange,  » La Malle aux Monstres « . Mais tout bascule ! Te voilà désormais transporté(e) au cœur de la Machine à Cauchemars, un endroit qui génère tous les monstres d’Halloween : araignées, croque-mitaines, crapauds, sorcières. Toi qui voulais vivre un Halloween hors du commun, tu n’en demandais pas tant ! Il te faut quitter ce monde au plus vite avant de devenir un monstre à ton tour, ou pire… un cauchemar !

L’album dont tu es le héros pour les 7-10 ans, entièrement illustré et truffé d’énigmes, dans la lignée des albums cultes Vivez l’Aventure !

DOCUMENTAIRES
Les Jeux du Japon de Jean Manuel Mascort

Découvrez le Japon avec ses jeux traditionnels.
De la toupie de combat pour enfants à la subtilité du jeu de Go, de la poésie des cartes Hanafuda à la technicité du Kendama, ce livre vous emmène à la rencontre des richesses ludiques de ce pays.
Jeux de plateau
Aux côtés des jeux emblématiques que sont le Shogi, les échecs japonais, et le jeu de Go, découvrez d’autres jeux de plateau comme le Sugoroku, le Juuroku Musashi, le Renju…
Jeux de cartes
La poésie, la nature et les figures traditionnelles accompagnent…

Dix jours pour changer arrêter le sucre

Et si on changeait pour une vie moins virtuelle, moins consumériste, moins polluante, moins stressée, plus écologique, plus saine, plus simple, plus économique, plus épanouissante, plus minimaliste
Des livres avec des défis ludiques et faciles pour tous ceux qui veulent changer facilement, rapidement et durablement leurs habitudes et leur façon de vivre
– Des conseils pour bien démarrer, agir au quotidien et tenir bon
– Pour passer de la théorie à la pratique, vivre mieux, retrouver l’essentiel.

Les robots et l’intelligence artificielle

Pour découvrir le monde incroyable de la robotique !
32 questions pour comprendre l’univers des robots et de l’intelligence artificielle.
Est-ce qu’un robot a un cerveau ? Y a-t-il de l’intelligence artificielle dans un robot ? Les robots peuvent-ils sauver des vies ? Qui a inventé le premier robot ? Peut-il être dangereux ? Comment vont évoluer les robots ?

Héroiques – Animaux, végétaux, humains, ils nous invitent à repenser notre façon de vivre

Depuis Darwin, l’idée d’une compétition entre les espèces pour leur survie est une évidence qui a révolutionné les sciences. Aujourd’hui, cette vision doit être fortement nuancée. Il y a de l’entraide et du mutualisme dans les écosystèmes !
Au fond des mers, sous et sur la terre, les êtres vivants survivent bien mieux s’ils tissent de liens de coopération plutôt que de compétition. Mine de rien, c’est une révolution qui nous invite à repenser nos liens sous un angle nouveau : celui de l’altruisme.

Pour nous y inciter, voici un livre de  » portraits inspirants « . Des animaux, des êtres humains, et même des végétaux, à l’origine de communautés harmonieuses, d’actions altruistes, d’initiatives scientifiques et sociales édifiantes, de choix de vie qui nous montrent qu’on peut cohabiter autrement sur cette planète.

Une BD fascinante et instructive pour les enfants dès 9 ans.

LIVRES POUR BEBES ET MATERNELLES
Mon abécédaire Montessori à toucher

Une approche complète et sensorielle de l’alphabet avec 26 lettres rugueuses.
Deux images légendées, belles et réalistes accompagnent la découverte de chaque lettre, afin que l’enfant puisse associer le son de la lettre à des objets.
Une courte introduction en début d’ouvrage rappelle au parent les principes d’utilisation de ce matériel.
Elaboré dans le respect du matériel créé par Maria Montessori, avec de grandes lettres rugueuses à suivre avec l’index et le majeur, pour préparer la main à l’écriture.
Un abécèdaire pour les enfants dès 3 ans

Promenade au potager

Une nouvelle promenade qui fourmille de détails, à la découverte du potager

Un lapin qui croque des feuilles de chou, des radis à déterrer, des salades à arroser… Sous le vol des papillons et des abeilles qui butinent de fleur en fleur, les fruits et les légumes sont prêts à être récoltés.

Cherche papa monstre

Un voyage à la rencontre des papas monstres plein de tendresse et d’humour
Petite chauve-souris cherche son papa… Qui la regarde derrière la page ? un loup ? Un dragon ? Un yéti ? Un conte animé comme une balade, plein de surprises et de frissons pour rire, avant de trouver le bon papa.

Un beau livre très solide qui se prête aux jeux de lecture des petits : un trou à chaque page apporte une nouvelle surprise.

CE QUE JE RECHERCHE………
La liste serait très longue mais je suis intéressée par les mangas et les kbooks en priorité.
J’aime aussi la littérature fantastique, les histoires de vampires, les livres sur le développement personnel.
Benjamin Lacombe, différents éditions de Dracula ou Alice au Pays des Merveilles.
Egalement des livres des Editions Danaé/Alliance Magique.

Je ne veux pas de policiers, livres bébé ou maternelles, livres de cuisine, faits divers ou témoignages, livres en mauvais état…

Journal de lectures ~Juin 2022

Avec cette chaleur, j’ai passé un peu plus de temps à lire qu’à cuire devant mon écran. J’ai donc pas mal d’ouvrages à vous présenter. J’espère qu’ils vous inspireront pour vous accompagner à la plage (ou ailleurs) cet été.

Romans

La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill
Chaque année, les habitants du Protectorat abandonnent un bébé en sacrifice à la redoutée sorcière des bois. Ils espèrent ainsi détourner sa colère de leur ville prospère. Chaque année, Xan, la sorcière des bois, se voit contrainte de sauver un bébé que les fous du Protectorat abandonnent sans qu’elle ait jamais compris pourquoi. Elle s’emploie à faire adopter ces enfants par des familles accueillantes dans les royaumes voisins. Mais cette année, le bébé en question est différent des autres : la petite a un lien étrange avec la lune et un potentiel magique sans précédent. Xan se voit obligée de la ramener chez elle et de persuader ses amis réticents d’élever cette enfant pas comme les autres. Ils la baptiseront Luna et ne tarderont pas à en devenir gâteux. Xan a trouvé comment contenir la magie qui grandit à l’intérieur de la petite, mais bientôt approche son treizième anniversaire, et ses pouvoirs vont se révéler…

Un roman classé jeunesse, mais je le trouve plutot destiné à un public plus âgé car certains passages sont assez violents. Un conte fantastique, plein de magie et de philosophie qui traite de sujets importants comme la différence, la politique, les abus de pouvoir, la folie, l’écologie… Un page turner plein d’émotions qui mérite la médaille John Newbery, décernée par l’American Library Association.

L’histoire de la Bête de Serena Valentino
C’est l’histoire d’un prince maudit qui vivait reclus dans un grand château, à l’écart du monde. Peu l’ont rencontré, mais ceux qui l’ont aperçu jureraient qu’il porte une crinière sauvage et que ses ongles sont aussi tranchants que des griffes… Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : comment un prince jadis joyeux et apprécié de son peuple a-t-il pu se transformer en un monstre solitaire, rongé par l’amertume ? Peut-il encore trouver l’amour véritable et rompre la malédiction qu’on a jetée sur lui ?

Second tome des Disney Villains, on retrouve ici l’histoire de la Bête, le prince orgueilleux transformé en animal avant de rencontrer Belle. Serena Valentino s’approprie l’histoire et les personnages de Disney en rajoutant sa patte avec brio. L’histoire est prenante et plaisante.

Mangas
Tous ces mangas ont été lus dans le cadre du challenge Choc des titans

Le livre des sorcières (tomes 1 à 3) de Eibishi Maki
Après avoir surmonté de multiples épreuves, Wier suit les traces de son maître Agrippa et s’installe comme médecin. Mais dans la ville où il vient d’emménager, une mort suspecte se produit. Appelé pour procéder à l’examen du cadavre, Wier va faire une découverte surprenante…
Un manga qui traite de Jean Wier, un médecin qui a réellement existé durant la période de la grande chasse aux sorcières en Europe. Article disponible ici.

Veil (tomes 1 à 3) de Kotteri
Emma, 21 ans, est une petite fille riche. Aveugle, elle n’en a pas moins un caractère bien trempé. Elle décide de s’émanciper et croise le chemin de Aleksander. Le beau policier de 23 ans lui offre une place comme secrétaire au poste de police. Rapidement, leur relation va évoluer.

Un manga à mi chemin entre les scénettes slice of life et l’artbook, que j’ai grandement apprécié. Pour découvrir mon avis et quelques planches, rendez vous sur l’article Veil.

Pornographer de Marukido Maki
Kuzumi, étudiant fauché, renverse un jour à vélo un écrivain de romans érotiques, Kijima. Comme il n’a pas d’assurance pour payer les frais d’hôpital de Kijima et que celui-ci ne peut plus écrire ses manuscrits à la main, les deux hommes passent un marché : Kijima dictera ses textes à Kuzumi, qui les prendra en note pour lui. Mais l’étudiant découvre qu’il a beaucoup de mal à rester impassible en entendant la belle voix lui dicter des passages obscènes. C’est alors que Kijima, qui remarque son excitation, lui propose de s’en occuper lui-même, avec sa bouche…Kuzumi sait que l’écrivain ne fait que plaisanter, mais suite à l’incident, il ne peut s’empêcher de le voir sous un nouveau jour…

Un volume unique pour un manga yaoi un peu cru mais original dont je vous ai parlé récemment.

Spy x Family tome 1 de Tatsuya Endo
Twilight, le plus grand espion du monde, doit pour sa nouvelle mission créer une famille de toutes pièces afin de pouvoir s’introduire dans la plus prestigieuse école de l’aristocratie. Totalement dépourvu d’expérience familiale, il va adopter une petite fille en ignorant qu’elle est télépathe, et s’associer à une jeune femme timide, sans se douter qu’elle est une redoutable tueuse à gages. Ce trio atypique va devoir composer pour passer inaperçu, tout en découvrant les vraies valeurs d’une famille unie et aimante.

J’ai enfin pu mettre la main sur le premier tome du phénomène Spy x Family. Une comédie d’espionnage drole et décalée. Je comprends son succès!

L’atelier des sorciers Tomes 8 et 9 de Kamome Shirahama
Après avoir réussi leur examen à l’Académie, Coco et les autres apprenties sorcières sont de retour à l’Atelier. C’est alors qu’arrive Tarta, qui leur propose de l’aider à tenir un stand lors du grand festival annuel des sorciers, la Fête de la Nuit d’argent. Excitées comme des puces à l’idée de prendre part à ces festivités, les petites sorcières entament les préparatifs. Alors que Coco accompagne Tarta voir son grand-père à l’hôpital, elle recroise le chemin de Kustas, le petit garçon qui s’était blessé lors de l’incident près de la rivière.

La suite des aventures de Coco et ses amies, toujours aussi frais, pétillant et sublimement dessiné. Un régal pour les yeux. N’hésitez pas à relire mon article sur les tomes précédents.

Documentaire

Stress et Emotions de Virginie Liégeon
Et pour terminer, je vous rappelle la sortie de mon livre le 10 juin dernier:
En une cinquantaine de pages, je vous propose de repérer votre stress et d’y remédier avec des petites astuces, des solutions et des exercices quotidiens ou à pratiquer en cas d’urgence. Une boite de secours pour toute personne stressée ou angoissée, une béquille supplémentaire pour les personnes souffrant de burn out.

De quoi travailler sur ses émotions, retrouver une vie saine et un meilleur sommeil grace à des exercices simples (respiration, yoga, méditation, écriture, etc.) et des méthodes alternatives comme la phythotérapie, les massages, le feng shui, la nutrition, les fleurs de Bach, les huiles essentielles, etc. et bien sur la lithothérapie.
A noter que cet ouvrage est une exclusivité Amazon, à tout petit prix ! (moins cher qu’un manga!)
Merci à toutes celles et ceux qui prendront le temps de me lire.

Et vous, que lisez vous?

Pornographer de Marukido Maki

Kuzumi, étudiant fauché, renverse un jour à vélo un écrivain de romans érotiques, Kijima. Comme il n’a pas d’assurance pour payer les frais d’hôpital de Kijima et que celui-ci ne peut plus écrire ses manuscrits à la main, les deux hommes passent un marché : Kijima dictera ses textes à Kuzumi, qui les prendra en note pour lui. Mais  l’étudiant découvre qu’il a beaucoup de mal à rester impassible en entendant la belle voix lui dicter des passages obscènes. C’est alors que Kijima, qui remarque son excitation, lui propose de s’en occuper lui-même, avec sa bouche… Kuzumi sait que l’écrivain ne fait que plaisanter, mais suite à l’incident, il ne peut s’empêcher de le voir sous un nouveau jour…

Ce titre est un oneshot (volume unique) de type yaoi, donc destiné à un public majeur. Les dialogues sont plutot crus, notamment dans la dictée.

Il parle de la rencontre d’un étudiant fauché et naif avec un pornographe qui semble son opposé. Mais sous le vernis, l’écrivain cache pas mal de choses. Sa personnalité permet d’aborder des sujets comme la solitude et le sacrifice de la vie personnelle pour le travail, mais aussi le poids du mensonge dans une relation.

Personnellement, j’ai aimé que cette histoire se passe dans le monde de l’écriture. C’est assez original et c’est ce qui m’a attirée, même si j’ai été choquée de premier abord par les paroles crues lors de la dictée. Mais avec un tel titre, j’aurais du m’en douter. Le volume est mature dans le développement de la relation entre les personnages.

Les dessins sont plaisants et regorgent de beaux garçons. La mangaka ne tombe pas dans la vulgarité facile. Les visages sont expressifs.
Une découverte originale dans le monde du yaoi avec une fin en point de suspension.

Informations supplémentaires:
A noter que ce BL a une préquelle (Mood Indigo, à paraitre en aout prochain en France), une suite (Pornographer play back, à paraitre en octobre prochain en France) et une version série japonaise (disponible en France sur Viki)
Editions Boy’s Love IDP – Collection Hana – publié en 2017 – 7,95 euros

Veil de Kotteri

Emma, 21 ans, est une petite fille riche. Aveugle, elle n’en a pas moins un caractère bien trempée. Elle décide de s’émanciper et croise le chemin de Aleksander. Le beau policier de 23 ans lui offre une place comme secrétaire au poste de police. Rapidement, leur relation va évoluer.

Ce magnifique manga est la première sortie de la maison d’éditions Noeve Grafx. Ils placent la barre haute en proposant immédiatement un coffret collector limité comprenant les deux premiers tomes (le quatrième paraitra en France le 13 juillet 2022) L’édition est soignée: grand format, tout en couleur, et à la japonaise: à savoir que chaque tome contient une carte collector ainsi qu’un bandeau avec des points à collectionner. La jaquette est texturée, avec des dorures.

L’intérieur est tout aussi luxueux: outre un papier au grammage épais, de nombreuses pages ressemblent à un artbook.

Kotteri déploie tout son art en finesse, d’un esthétisme à couper le souffle. Cela me rappelle les anciennes publicités pour les marques de luxe comme Chanel, Dior et compagnie. Ces illustrations entrecoupent des petits récits « tranche de vie » où la relation entre les deux protagonistes joue entre amour et amitié, respect et douceur, non sans une pointe d’humour.

Un véritable régal pour les yeux, une bulle de douceur hors du temps, une expérience unique.

[ANIME] The Promised Neverland

Animé japonais de 12 épisodes de 23 minutes chacun diffusé en hiver 2019
D’après le manga éponyme de Kaiu Shirai
Genre et thèmes : aventure, drame, mystère, surnaturel
A partir de 12 ans
Disponible en France sur ADN (gratuitement) et Wakanim
Site web officiel : Lien / Lien 2

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible : alors que Connie part dans sa famille d’adoption mais oublie son doudou, Emma et Norman tentent de lui apporter mais découvrent que les orphelins servent de nourriture à des monstres qui semblent régir le monde extérieur. Les enfants décident alors de s’organiser pour s’évader.

Ayant lu le premier tome du manga en fin d’année 2020, je suis toujours en attente que ma bib achète la suite… Commençant un peu à m’impatienter, j’ai décidé de regarder la première saison de l’animé sur ADN. Pour information, elle retrace les cinq premiers tomes (il y en existe vingt). Ce qui semble correspondre au premier arc, selon mes recherches.

L’animation est bien réalisée, propre et fluide. Le charadesign est soigné et fidèle à ce que j’ai pu voir dans le premier tome. C’est agréable à une époque où les animés sont de plus en plus baclés (et notamment au niveau du charadesign) La 3D ne jure pas et s’intègre bien aux scènes 2D.

Le rythme est à saluer : des moments angoissants entrecoupés de plus calmes. Le découpage des épisodes est bien pensé : chacun se termine sur un climax qui donne envie de voir le suivant (Et d’ailleurs le dernier épisode appelle à une saison 2 , comme on peut s’y attendre) L’histoire est pleine d’intrigues, de suspens, de retournements de situation et d’émotions. Le mélange entre horreur et slice of life est très bien dosé .

Les personnages sont attachants et mettent en avant de belles valeurs telles que l’intelligence ou la famille. « L’union fait la force » serait leur crédo.

En résumé, c’est un très bon début qui j’espère sera poursuivi. Je vous conseille cet animé ou le manga papier.

Batard de Hwang Youngchan et Carnby Kim

Autour du lycée de Jin, les disparitions de femmes se multiplient… Le jeune garçon vit pourtant dans un quartier huppé grâce à la réussite de son père, P.-D.G. d’une grande entreprise. On pourrait croire qu’il a tout pour être heureux, mais l’adolescent souffre de l’absence de sa mère et d’une vie solitaire. Son seul repère est son père : toujours prêt à aider son prochain, il est connu pour ses actions caritatives.
Pourtant, ses airs avenants dissimulent un tueur en série à la cruauté sans limites… C’est lui qui se cache derrière les disparitions ! Et Jin est bien placé pour le savoir, puisqu’il joue depuis des années le rôle d’appât afin d’assurer sa propre survie ! Sa mission ? Attirer les victimes et les assommer à coups de masse avant de les livrer à leur bourreau… Mais quand la prochaine cible désignée est la nouvelle élève de sa classe, la seule à lui avoir jamais porté de l’intérêt, c’est le déclic. Pour la première fois, il décide de se rebeller : qui sortira vivant de cet implacable duel père-fils ?

Les éditions Ki-oon sont les premières à se lancer dans la commercialisation française d’adaptation de webtoon, et cela avec Batard en mai 2021 (pour le premier tome). Cette série se compose de cinq tomes grand format comportant chacun environ 440 pages. L’intérieur est tout en couleur. Le fond des pages est d’ailleurs complètement noir (attention aux traces de doigts en tournant les pages!) C’est vraiment une très belle édition qui justifie son prix.
Pour rappel, les webtoon sont des bd coréennes qui se lisent sur internet et essentiellement sur smartphone. Ainsi le découpage des cases est pensé pour être lu verticalement, case après case. Ici l’éditeur a repensé la disposition des cases pour en faire un livre broché classique. Et il est force de constater que l’adaptation est réussie. La lecture est complètement fluide.

Pour Batard, on retrouve le duo qui se cache derrière le webtoon Sweet Home. Comme j’avais adoré l’adaptation en série par Netflix, je n’ai pas hésité longtemps à m’offrir ces volumes, étant certaine d’y retrouver une ambiance sombre voire glauque.
Et je n’ai pas été déçue. Ce thriller psychologique nous tient en haleine jusqu’à la dernière page. Les rebondissements sont nombreux et originaux selon moi. (Mais vous prendrez cette info comme vous voudrez, car vous n’êtes pas sans ignorer que je ne suis pas fan de polar)

Il traite de nombreux sujets existentiels tels que le passage de l’adoelscence à l’âge adulte avec toutes les implications qui en découlent, comme les premières rebellions contre l’autorité parentale ou les premiers émois, mais aussi la prépondérance de l’amitié et de la famille. Les apparence sont aussi importantes : qu’il s’agisse de la fille travaillant à la supérette (qui se préoccupe énormément de son physique qu’elle compare avec celui de toutes les autres filles de son entourrage) ou du pèree de Jin (pour lui, ce sont plutot les apparences liées à l’argent qu’il utilise pour se forger une image de gentil PDG riche et généreux, loin de la réalité où il tue des femmmes) On y aborde également le handicap : Jin a un œil de verrre suite à un accident, et son ami va se retrouver en fauteuil roulant après quelques pages.
Mais surtout, le scénario conseille au lecteur d’assumer ses actes : Jin aide son père à commetre ses meurtres, même s’il se sent comme une victime lui aussi. Gyeon doit rembourser la dette de ses parents et prend en charge son grand-père qui a des problèmes de sénilité,…


Côté graphisme, tout est également sombre. Outre, les fonds de page noirs, les vignettes sont dans des tons neutres voire sépia. Et l’histoire se déroule essentiellement de nuit. On plonge rapidement dans l’ambiance, qui s’avère totalement malsaine et violente puisqu’un meurtre est commis dès les premières pages.

Le charadesign est très éloigné de ce qu’on pourrait avoir l’habitude de voir dans les mangas japonais (Je rappelle qu’ici l’oeuvre est coréenne) Les visages sont généralement plus anguleux, les silhouettes masculines plus élancées. Les yeux ne sont pas ronds. Bref, cela peut déstabiliser certains lecteurs qui s‘attendraient à quelque chose de plus proche des productions japonaises populaires. De même les décors et les costumes sont assez simples. Cela n’en reste pas moins agréable.

Pour moi, c‘est un coup de coeur. Et bien sur, je vais ajouter à ma collection la série Sweet Home dont le premier tome est sorti en mai dernier (malgré le cout du au 12 tomes à venir)