La Pérégrination vers l’Ouest

La Pérégrination vers l’Ouest est un roman chinois de Wu Cheng En. C’est un classique de la littérature chinoise, également connu sous le nom de Saiyūki au Japon ou Tây Du Ký au Vietnam. Il est à la base de nombreuses œuvres cinématographiques ou mangas asiatiques.
peinture traditionnelle la pérégrination vers l'ouest
Il retrace l’expédition du moine bouddhiste Xuan Zang de son vrai nom (surnommé Táng Sān Zàng , titre honorifique pour les moines ayant la maîtrise de l’ensemble du canon bouddhiste) Xuán Zàng se rendit de Chine en Inde pour en rapporter les textes authentiques du courant de la « Conscience seule » afin de les traduire en chinois. Cette épopée se base sur le voyage réel du personnage historique, sauf que celui-ci aurait eu lieu au XVIe siècle.
Lors de son expédition, le moine rencontre de nombreux êtres fantastiques et essentiellement des monstres prêts à le dévorer pour obtenir l’immortalité car sa chair pure donnerait dit-on 10 000 années de vie à qui la mangerait. Des divinités l’aident et notamment en mettant sous ses ordres quatre protecteurs : Sun Wu Kong (Son Goku en japonais) un singe immortel, Longwang Sanjun le troisième fils du roi Dragon, Zhu Ba Jie un cochon monture, et Sha He Shang le moine des sables. Cette mission leur permettra de racheter leurs fautes passées, d’être pardonnés par le Ciel et de devenir à leur tour des Bouddhas ou des Saints du bouddhisme.
livre pérégrination vers l'ouest
C’est donc un roman fantastique et épique de part les combats du quatuor. Outre la qualité de l’écriture, un des attraits de l’œuvre est qu’elle offre plusieurs niveaux de lecture ainsi qu’une grande variété de thèmes. De plus le ton parfois humoristique en fait une satire de la société de l’époque.
Particulièrement célèbre, Voyage vers l’Ouest est à la base d’une multitude d’adaptations : suites et imitations littéraires, rouleaux peints, versions simplifiées et illustrées pour les enfants, bandes dessinées, théâtre, opéra de Pékin, feuilletons télévisés ou téléfilms.
Je vous ai d’ailleurs parlé du drama coréen Hwayuki qui reprend les personnages emblématiques de l’histoire.
Pour ma part, j’ai également lu et vu les mangas Dragon Ball qu’on ne présente plus, et Saiyuki de Kazuya Minekura . Et la version bd du célèbre mangaka Osamu Tesuka : La légende de Songoku
personnages dragon ball
N’hésitez pas à me dire si ce genre d’article vous intéresse, je continuerai à vous présenter des légendes asiatiques.

Publicités

Sekai-ichi Hatsukoi

Disclaimer :
Cet article va traiter d’amour homosexuel. Si ce sujet vous dérange, merci de ne pas lire cet article.
De même, je ne tolérerai aucun commentaire homophobe ou à caractère négatif sur cette orientation sexuelle. Je vous rappelle que le blog est modéré et que des plaintes peuvent être déposées selon vos propos. Merci de rester correct.

personnages sekaiichi hatsukoi

Série animée japonaise de deux saisons de chacune 12 épisodes de 24 mn diffusée au Japon du 09/04/2011 au 25/06/2011 et actuellement sur Netflix France
Tirée du manga éponyme
Genres : Comédie, romance, shonen ai, yaoi
A partir de 13 ans

personnages sekaiichi hatsukoi
Onodera Ritsu a toujours aimé la littérature et a rejoint avec plaisir la maison d’édition de son père. Ses collègues sont jaloux de sa réussite et le traitent de pistonné. C’est pourquoi il quitte ce poste et se retrouve transféré au département des mangas pour filles (shojo) Il y fait la rencontre du « Club des Jeunes filles« , surnom des employés de ce département. Ce dernier est dirigé par Takano Masamune, un éditeur exigeant et impitoyable. Onodera est d’autant plus choqué que ce directeur est son premier amour au lycée. Il se retrouve alors rapidement dans des situations embarrassantes et cocasses.
sekaiichi hatsukoi

Mon avis :
Le scénario est un mélange d’humour (Onodera est vraiment du genre à n’avoir pas de chance) et de romantisme. Par ailleurs, l’univers de l’édition et du manga y est plutot bien dépeint (même si je n’ai jamais travaillé dans ce milieu, cela correspond à l’idée que je m’en fait) et cela reste très intéressant de découvrir tout le background éditorial de publication des mangas.
Cet animé se concentre essentiellement sur plusieurs couples de beaux garçons homosexuels mais pour ma part, j’ai rapidement dépassé ce stade et je n’y ai vu que l’expression de sentiments. En effet, les scènes sont soft, même s’il est suggéré que les personnages ont des relations intimes, aucune scène de sexe n’est montrée. Les seules images qu’on peut voir ce sont des baisers (Je sais que cela peut choquer certains mais ce n’est pas mon cas).
Le charadesign est vraiment plaisant. Les garçons sont très agréables à regarder et les décors réalistes. Je pense qu’il reste malgré tout facile pour une fille de s’identifier à certains personnages, tout du moins sentimentalement. Les sentiments ressentis restent les mêmes indépendamment du sexe.
J’ai trouvé cet animé rafraichissant et divertissant même s’il repose sur des questions existentielles sur l’amour : la solitude, l’expression de ses propres sentiments, la pression sociale face au mariage… Par contre, tout ce qui concerne les problèmes d’homosexualité est plutot édulcoré. Si certains héros se posent parfois la question de la ‘normalité’ d’une relation entre hommes, ce sujet n’est pas creusé et rapidement ils acceptent cette préférence. D’ailleurs cela paraît presque normal car tous les garçons semblent gay dans cet animé et le peu de femmes qu’on y voit sont soit étudiantes soit mariées. (ou alors des mangakas qui sont mariées à leur travail) De même, les héros n’hésitent pas à s’embrasser dans des lieux publics ; même si certains sont gênés, cela est plus du au fait de se faire embrasser dans le train ou la rue plutot que par un garçon. Mais je pense que le but de cet animé n’est pas de parler de coming out mais de sentiments au sens universel du terme.

Mysterious Honey de Toma Rei

couverture mysterious honey

Synopsis :
Après s’être assoupie dans la bibliothèque, Meiko Kitazono est soudain réveillée par un baiser ! Mais son assaillant disparaît aussitôt et, désireuse de découvrir la vérité, Meiko se met à enquêter sur les garçons présents. Serait-ce le populaire Shinoda ? Le stoïque Mikoshiba ?
Son ami d’enfance, Mogami, en serait-il capable ? Voire le mignon petit nouveau, Hachiya ?
Mais pour trouver le coupable, c’est surtout ses sentiments pour eux que la jeune fille va devoir interroger.

personnages de mysterious honey

Mon avis :
Un shojo léger paru au Japon en 2008. Comme il n’est qu’en deux tomes, je l’ai lu rapidement un jour d’ennui et il fut un bon divertissement. Les dessins sont agréables et le scénario change un peu des shojos classiques, même s’il reste léger et qu’on se doute rapidement de l’auteur de ce mystérieux baiser. Le scénario se rapproche plutot des jeux de drague en ligne qu’on peut voir ces dernières années. Je pense qu’il trouvera alors son public chez les pré ados voire les ados. Mais l’ensemble n’est pourtant pas foncièrement mauvais, il faut simplement noter que c’est le premier manga en plusieurs volumes de l’auteur.
A la fin de chaque tome, des histoires courtes en bonus. En ce qui les concerne, elles se révèlent assez lisses mais pas désagréables, un peu comme l’histoire principale. Quant à la quatrième histoire bonus évoquée par Kazé Manga et nommée « les prémisses de L’Arcane de l’aube », en réalité ce sont cinq pages de croquis préparatoires.
heros de mysterious honey
Informations :
Mysterious Honey de Toma Rei – Editions Kaze – 2012 – noir et blanc – sens de lecture japonais – 6,79 euros chaque tome

TAG Livres

Pour changer des tag beauté un peu futiles, je vous propose aujourd’hui un tag lecture, vu sur le blog Bonheur Addict.
livre papillons
*Plutôt corne ou marque page ?
Marque pages of course ! En plus il y en existe de tellement beaux de nos jours… pourquoi défigurer un livre ?

*As-tu déjà reçus un livre en cadeau ?
Oui plusieurs et ce depuis mon enfance. Je demandais souvent des encyclopédies animales. Plus tard des romans. Je crois que le dernier reçu en cadeau et de Anne Rice, mon autrice préférée.

*Lis-tu dans ton bain ?
Non jamais. Et puis je ne prends que des douches. Du coup,c ‘est moins pratique.
machine à écrire
* As-tu déjà pensé à écrire un livre ?
Oui, je pense comme tous les amoureux des livres. Mais j’ai beau être née le même jour que Stephen King, je n’ai pas son talent.

*Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?
Cela ne me dérange pas mais il faut qu’il y ait matière. Comme je le disais plus haut, je suis une grande fan de Anne Rice, connue pour ses sagas à rallonge. J’ai aussi beaucoup aimé lire Christian Jacq.

*As-tu un livre culte ?
Oui. Dracula de Stoker.
couverture dracula bram stoker
*Aimes-tu relire ?
Je ne relis que mes auteurs préférés.

*Aimes-tu parler de tes lectures ?
Oui, avec tout le monde. Mes amis, au boulot… et donc aussi sur le blog.

*Comment choisis-tu tes livres ?
Je suis quelques auteurs, sinon sur les conseils des amis ou des avis lus sur le net. Pour les mangas, je suis plutot sensible au charadesign et à la couverture.
tete de livres
*Un livre idéal pour toi ?
J’aime beaucoup ce qui est fantastique. Mais il ne faut pas que l’histoire soit clichée.

*Que deviendrais-tu sans livres ?
J’avoue que dernièrement je n’ai plus le temps de lire à cause du travail. Mais si les livres n’existaient pas, ma maison serait super vide… et mieux rangée lol.

*Lis-tu en écoutant de la musique ou en silence ?
En silence. Mais je suis capable de lire dans un espace public où il y a un peu de bruit. Merci le lycée pour cet entrainement.
hommes de papier issus d'un livre
*Quel est l’élément qui t’a donné envie de lire ?
Je crois que je suis née comme ça. J’ai toujours eu des livres, même enfant.

*Que penses-tu des adaptations cinématographiques ?
Je suis toujours curieuse de les voir pour comparer.

*Si tu ne pouvais plus lire qu’un seul type de livre, quel serait-il ?
Fantastique.
bibliotheque manga
*Comment classes-tu tes livres dans ta bibliothèque ?
C’est un peu le fouilli en ce moment mais ça sera par genre, puis par ordre alphabétique. Je faisais déjà ça avant de travailler en médiathèque lol. Ce n’est donc pas un défaut professionnel.

*Es-tu livre papier ou e-book ?
Papier. J’ai déjà eu beaucoup de mal à passer au streaming vidéo. Pour les livres, j’ai encore besoin de ce contact avec le papier. Et je n’aime pas lire sur écran, je trouve que ça fatigue la vue.
fille qui lit
Et vous quels sont vos choix ?

Comment lire plus ?

En férue de lecture, j’ai énormément perdu ma cadence avec le temps (et le fait de devenir maman solo) Aussi je vous livre mes quelques astuces pour lire plus.
pile de livres
D’abord, je pense que quand on a vraiment perdu l’habitude de lire, il faut y revenir crescendo. Inutile de se caler une à deux heures de lecture, surtout quand on a un emploi du temps bien serré. Et cela même si on reve d’avoir cette heure à lire ! Personnellement, j’ai commencé par me fixer 15mn de lecture par jour en semaine. J’avoue que je ne les tiens pas toujours, mais je reste malgré tout fière de voir que j’arrive à lire régulièrement et avancer sur des romans épais plutot que des magazines ou mangas.

Ensuite, j’ai ajouté une case ‘lecture’ à mes trackers sur mon bullet journal. Ca me permet de quantifier et de juger mon évolution.

quand les mangas réinventent les grands classiques de la peinture publicité

Comment trouver le temps ?
Difficile de caler une nouvelle activité. Mais pour cela, il faut voir ce qui vous fait perdre du temps. Par exemple, passer moins de temps sur les réseaux sociaux… ou en ne regardant plus une émission télévisée de divertissement pour consacrer ce temps à la lecture. Ou même carrément réserver une soirée entière à la lecture, bien calé dans un endroit douillet, plutot que de regarder la télé (comme on se fait une soirée ciné, théatre ou autre). On peut aussi se coucher 15 mn plus tard le soir et lire un peu, si notre santé le permet, surtout que la lecture favorise l’endormissement.

Egalement, les bibliothèques sont des espaces calmes et propices à la lecture. Rien n’empeche de rester un peu plus longtemps lors des emprunts pour profiter des lieux et du calme.

livre et roses

Comment gagner du temps justement ?
Dans les grandes villes, de nombreuses personnes lisent dans les transports en commun. J’ai même une collègue qui brode dans le bus. On peut également lire dans les moments d’attente (plutot que de jouer à candy crush) : salles d’attente, quand on arrive en avance au boulot, pendant la pause déjeuner (à éviter de le faire en mangeant, c’est mauvais pour la digestion) ou la cuisson du repas… parfois même aux toilettes !

Et vous, quelles sont vos astuces ?

beaux livres

Studio Nemesis

Némésis est un groupe de jeunes (et moins jeunes!) dessinateurs et auteurs qui veulent faire partager leur passion: l’amour du Japon et de l’art en général!
couvertures fanzines nemesis
Présent lors de nombreuses conventions, le groupe y présente ses différents travaux, dont un fanzine et de nombreux goodies, dont des figurines exclusives Game Of Throne. Son fanzine a été primé plusieurs fois (Meilleur Fanzine Japan Expo 2009,
Meilleur Fanzine Japan Expo 2011, Meilleur Fanzine Japan Expo 2012) et offre un contenu de qualité.

Site internet: http://nemesisalyciane.wixsite.com/studio-nemesis
A gagner : Deux lots posters + cartes postales originaux.
concours nemesis
concours nemesis lot 1 concours nemesis lot 2
A noter que dans le lot No1, le poster est une édition limitée numérote et signée par l’auteure.
Pour cela, c’est très simple…
Il suffit de :
~vous abonner à mon blog (bouton bleu à droite)
~me dire pour quel lot vous jouez
~me dire en commentaire quel est votre personnage de manga ou jeu vidéo préféré
Fin du concours : le 14 décembre 2017 à minuit.

Tirage au sort effectué via random. Les gagnants auront une semaine à parution des résultats pour se manifester, sous peine de retirage.
Le lot vous sera envoyé par mes soins. Notez que les posters seront envoyés PLIES car la poste française refuse de livrer des tubes !
Nous ne pouvons etre tenu de la perte ou du dégat du colis par La Poste.

CONCOURS CLOS
Remporté par Ladyamandineg et LEmondedeSandee

Gangsta de Kohske

nicolas warwick gangsta

Synopsis:
La ville d’Ergastulum est controlée par la mafia. Sous l’enseigne «  services en tous genres  », Nicolas et Warwick y effectuent toutes sortes de basses œuvres. Ils sont respectés par les dirigeants des différents clans. Ce duo étrange détonne par leurs personnalités opposées. Nick est un japonais agile, taciturne et sourd, alors que Warwick est un vantard qui fait le gigolo à ses heures. Nicolas est un crépusculaire, un humain avec des capacités physiques supérieures. Tandis que la ville est le théatre de violences quotidiennes et abrite le trafic d’une drogue mystérieuse, ils recueillent Alex, une prostituée poursuivie par la pègre, et en font leur secrétaire.
La police découvre un amas de corps mutilé dans un entrepot. Comme les victimes ont été découpées au sabre japonais, les autorités se tournent vers Nick et Warwick. Afin de s’innocenter, ils mènent l’enquete.

nic gangsta
Mon avis:
Gangsta
était le titre phare du magazine @Bunch où sont publiés Btooom! ou Woodstock par exemple. C’est un manga assez violent qui aborde des sujets sensibles tels que la corruption, la drogue, la prostitution (male ou femelle), mais aussi le handicap, la différence. L’auteur arrive malgré tout à y ajouter une bonne dose d’humour avec les facéties de Warwick, ce qui a le don d’alléger l’atmosphère.
Un manga très sombre et musclé qui fait la part belle à l’action et aux combats au corps à corps. Les amateurs de ce genre d’ambiance seront ravis et adoreront sans doute ce duo aussi amusant que cognant. Le dessin nerveux et assez anguleux au niveau des personnages colle parfaitement au style du manga. Il est lui aussi particulier  : une certaine disproportion dans les bras et les mains, des visages anguleux qui n’ont rien de lisses…
Le premier tome plante le décor et dépeint les personnages. Le tempo pourrait etre lent, mais il laisse le lecteur s’habituer à cet univers.
Un seinen résolument moderne et prometteur, bien accueilli par les lecteurs fan du genre.
personnages principaux gangsta
Informations:
Gangsta de Kohske – Editions Glénat– 2014 – 194 pages – noir et blanc – sens de lecture japonaise – 7,60 euros chaque volume

Il a également été adapté en animé:

One Piece 500 Quiz book 2 de Eiichiro Oda

Incollable sur One Piece  ? Relevez le défis des 500 questions quiz pour le prouver  !
couverture one piece 500 quiz book
Dans ce livre format manga, on vous propose pleind e questions sur la série. On peut y répondre dans l’ordre qu’on veut. Chaque question apportant un certain nompbre de berries (la monnaie de One Piece), cela permet de faire augmenter la cote de sa prime, et accessoirement ses connaissances sur la série. L’important est de donner le maximum de bonnes réponses… et de s’amuser, seul ou entre amis. Les réponses sont données avec un petit texte explicatif.
intérieur manga one piece 500 quiz book
Les questions portent sur le contenu des tomes 1 à 75 (chapitres 1 à 752, courrier des lecteurs compris) ainsi que sur les data books Red, Yellow, Blue, Green et Blue Deep. Le quiz a été rédigé par la rédaction du fameux magazine japonais Vjump. D’ailleurs on peut les retrouver en fin de volume pour mieux les connaitre.

Un volume sympa et amusant, pour les novices comme les experts (mais plutot pour les fans de la série bien entendu)
berrys
Informations:
One Piece 500 Quiz book 2 de Eiichiro Oda – Edition Glénat – juillet 2016 – noir et blanc- sens de lecture japonais- 230 pages- 7,60euros

Le voleur d’estampes de Camille Moulin Dupré

couverture manga voleur d'estampes camille moulin dupré
Synopsis:
A la fin du XIXe siècle, la société japonaise est en crise. Le gouverneur se retire dans sa maison de campagne avec sa fille, une fumeuse d’opium mal dans sa peau. Au village, le peuple travaille dur pour gagner son pain. Le héros, un jeune homme qui aide son père dans son restaurant en bord de mer, devient un mystérieux voleur nocturne. Il joue les Robin des Bois non pas pour redonner l’argent aux pauvres, mais pour le côté grisant de l’aventure. Alors qu’il cambriole le gouverneur, il croise son héritière qui tombe sous son charme et le reconnaît facilement.
planches manga voleur d'estampes
Mon avis:
Ancien directeur artistique dans le jeu vidéo et passioné par le Japon, Camille Moulin Dupré signe ici son premier livre, une BD française inspirée des estampes japonaises. Les premières planches ne contiennent presqu’aucun texte et donnent le ton artistique et poétique de l’oeuvre. Un livre visuel très réussi avec un scénario simple mais accrocheur. On se croit vraiment en train d’admirer des estampes anciennes (mention spéciale aux paysages et à la pieuvre) Un univers a découvrir pour tous les amoureux du Japon.
camille moulin dupré
Informations:
Le voleur d’estampes 1 de Camille Moulin Dupré – Edition Glénat- janvier 2016 – 208 pages noir et blanc– 13,25 euros – 145 mm x 210 mm

K Shock De Christelle Pécout

couverture manga kshock christelle pécout
Synopsis:
Alice est une jeune étudiante française qui s’expatrie en Corée du Sud par amour pour la kpop, la musique pop sud coréenne qui connait actuellement un grand essor mondial dont en Europe. Mais après l’euphorie des débuts, la jeune fille a du mal à s’intégrer au pays et fréquente plutôt des expatriés comme elle au lieu des locaux.
Alors qu’elle est seule le soir de Noel, elle aimerait rentrer au pays mais n’en a pas les moyens financiers. Elle sort se changer les idées, et à cause du sol glissant, tombe, entrainant avec elle Jae Sun, un jeune rappeur coréen ivre. Elle décide alors de le ramener chez lui. Mais elle n’est pas remerciée comme elle s’y attendrait. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Josh qui travaille dans une guest house et lui propose de le remplacer comme il retourne chez lui. Alice accepte et se retrouve ainsi à travailler pour Madame Lee, qui n’est autre que la mère de Jae Sun. Ce dernier vient d’intégrer un programme télévisé du type « La Nouvelle Star » (mais version coréenne, bien sûr) et est en passe de devenir une idol.
dessin manga groupe de kpop kshock
Mon avis:
Cette bande dessinée met les pleins phares sur le phénomène de mode qu’est la kpop. Il dépeint avec réalité les envies et les désillusions des fans européens qui s’expatrient par amour pour la musique et se retrouvent piégés dans un pays qu’ils ne connaissent pas et qui s ‘avère être totalement différent de ce qui est montré à la télévision coréenne (et notamment dans les dramas, ces séries asiatiques dont les comédies romantiques sont appréciées des fans occidentaux.)
Malgré tout, le livre reste court (à peine un peu plus d’une centaine de pages) Ce qui ne permet pas d’aller vraiment au fond des problématiques qu’il ne fait que soulever (et cela particulièrement en ce qui concerne les coréens et l’industrie musicale du pays) C’est assez dommage car cela peut être très intéressant, à l’heure où internet met en avant de nombreux scandales tels que la prostitution des débutants par exemple ou encore les nombreux procès entre les idols et leurs maisons de disque.
Côté graphisme, je n’ai personnellement pas accroché. Le style de la dessinatrice se détache des mangas ou des manhwas (bien que Christelle Pécout soit d’origine coréenne) C’est peut être intéressant car elle se démarque de ses compatriotes et a sans doute voulu donner dans le réalisme. Et les personnages restent plutôt stéréotypés : Alice est une européenne blonde aux yeux clairs, Jae Sun est un rappeur qui se la joue dur mais reste tendre au fond. (le bad boy typique des dramas)
Donc c’est un livre qui me semblait prometteur mais en tant que fan de kpop, je reste sur ma faim. Il peut être intéressant à lire pour un novice bien qu’il utilise le jargon des fans de kpop (un glossaire est disponible en début de volume et une rapide explication du phénomène kpop en fin.) Le Shock n’est pas au rendez vous pour moi.
planche manga kshock christelle pécout
Informations:
K-Shock de Christelle Pécout – noir et blanc – édition glénat – 112 pages – 9 mars 2016- 15,50 euros