Choi Soo Min

Choi Soo Min est un piansite sud coréen qui a fait ses débuts en chant avec son album [Trans Time] sorti en 2010. Il est surnommé le « Maksim Mrvica coréen » (un pianiste crossover croate) en raison de son style frais, dynamique et populaire. Son tout premier album complet est le fruit de son coeur et de son âme pour l’immense dessein qu’il veut transmettre à la Corée mais également au reste du monde. La musique coréenne est important en Asie mais la musique classique coréenne n’est pas populaire. C’est dans ce contexte que sa maison de production, Rockin Korea, espère qu’il deviendra un grand artiste classique qui pourra représenter la Corée.
choi soo min japan touch lyon

Il a commencé par pratiquer la boxe alors qu’il n’était encore que collégien et participa au Festival coréen national des sports au lycée. Il avait énormément de talent en sport mais son rêve de devenir pianiste lui a fait changer de voie. Il a commencé à étudier le piano à l’âge de 4 ans sous les conseils de sa mère. Au lycée, il eut l’occasion de jouer au piano devant ses camarades, ce qui lui a fait changer son destin. Sa musculature de sportif a été un handicap pour lui, pour jouer du piano quand il devait jouer des passages doux et sensibles. Il a dû travailler dur pour retrouver cette sensibilité. Au final, sa force issue de sa période de boxeur lui a permis de construire son propre style avec un toucher et un son puissant.

Discographie :
– 09.02.2010 : TRANS TIME
– 23.03.2011 : VANQUISH WORLD
– 02.02.2012 : NEW WAVE
– 31.01.2013 : CROSSOVER

Site officiel : http://www.choisoomin.com/

choi soo min japan touch lyon

C’est un artiste que j’ai pu rencontrer deux fois. La première fois à Paris en février 2014 au Divan du Monde, lors de la première partie d’un concert. C’est là que je l’ai découvert. Je l’ai revu à Japan Touch à Lyon en novembre 2015 où il a donné un mini concert et où j’ai pu me faire dédicacer son album. C’est un très bon musicien, simple et abordable.

Une prestation de l’hiver de Vivaldi lors du concert parisien auquel j’ai assisté :

Publicités

K Shock De Christelle Pécout

couverture manga kshock christelle pécout
Synopsis:
Alice est une jeune étudiante française qui s’expatrie en Corée du Sud par amour pour la kpop, la musique pop sud coréenne qui connait actuellement un grand essor mondial dont en Europe. Mais après l’euphorie des débuts, la jeune fille a du mal à s’intégrer au pays et fréquente plutôt des expatriés comme elle au lieu des locaux.
Alors qu’elle est seule le soir de Noel, elle aimerait rentrer au pays mais n’en a pas les moyens financiers. Elle sort se changer les idées, et à cause du sol glissant, tombe, entrainant avec elle Jae Sun, un jeune rappeur coréen ivre. Elle décide alors de le ramener chez lui. Mais elle n’est pas remerciée comme elle s’y attendrait. C’est alors qu’elle fait la connaissance de Josh qui travaille dans une guest house et lui propose de le remplacer comme il retourne chez lui. Alice accepte et se retrouve ainsi à travailler pour Madame Lee, qui n’est autre que la mère de Jae Sun. Ce dernier vient d’intégrer un programme télévisé du type « La Nouvelle Star » (mais version coréenne, bien sûr) et est en passe de devenir une idol.
dessin manga groupe de kpop kshock
Mon avis:
Cette bande dessinée met les pleins phares sur le phénomène de mode qu’est la kpop. Il dépeint avec réalité les envies et les désillusions des fans européens qui s’expatrient par amour pour la musique et se retrouvent piégés dans un pays qu’ils ne connaissent pas et qui s ‘avère être totalement différent de ce qui est montré à la télévision coréenne (et notamment dans les dramas, ces séries asiatiques dont les comédies romantiques sont appréciées des fans occidentaux.)
Malgré tout, le livre reste court (à peine un peu plus d’une centaine de pages) Ce qui ne permet pas d’aller vraiment au fond des problématiques qu’il ne fait que soulever (et cela particulièrement en ce qui concerne les coréens et l’industrie musicale du pays) C’est assez dommage car cela peut être très intéressant, à l’heure où internet met en avant de nombreux scandales tels que la prostitution des débutants par exemple ou encore les nombreux procès entre les idols et leurs maisons de disque.
Côté graphisme, je n’ai personnellement pas accroché. Le style de la dessinatrice se détache des mangas ou des manhwas (bien que Christelle Pécout soit d’origine coréenne) C’est peut être intéressant car elle se démarque de ses compatriotes et a sans doute voulu donner dans le réalisme. Et les personnages restent plutôt stéréotypés : Alice est une européenne blonde aux yeux clairs, Jae Sun est un rappeur qui se la joue dur mais reste tendre au fond. (le bad boy typique des dramas)
Donc c’est un livre qui me semblait prometteur mais en tant que fan de kpop, je reste sur ma faim. Il peut être intéressant à lire pour un novice bien qu’il utilise le jargon des fans de kpop (un glossaire est disponible en début de volume et une rapide explication du phénomène kpop en fin.) Le Shock n’est pas au rendez vous pour moi.
planche manga kshock christelle pécout
Informations:
K-Shock de Christelle Pécout – noir et blanc – édition glénat – 112 pages – 9 mars 2016- 15,50 euros

K Tigers TV

Nombre d’entre vous parlent souvent de leurs chaines youtube préférées, souvent ce sont des chaines beauté avec des tutos et autres. Personnellement, j’avoue n’en suivre que très très peu, cherchant au gré de mes besoins. Par contre, je suis de nombreuses chaines musicales.
C’est comme ça que je suis tombée par hasard sur la K Tigers TV.
C’est une présentant de jeunes athlètes coréens de taekwondo, melant très habilement leurs entrainements sportifs avec des chorégraphies dignes des meilleurs artistes musicaux asiatiques.

Site internet : https://www.ktigers.com/

Chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCcUg1yv78NpKNSih6GZK-DQ

Pour vous montrer un exemple de leur talent, voici leur cover de Blood Sweat and Tears des BTS :

G.Friend pour le magazine The Star

C’est la rentrée (si jamais vous n’étiez pas au courant hein, c’est pas comme si on nous le rabachait pas partout depuis une semaine…) et c’est aussi le cas pour les magazines de mode.

Le magazine coréen The Star met à l’honneur le groupe féminin G.Friend dans un photoshoot très sage. Avec le concept “Better Together” (Meilleures Ensemble) en tant que ligne directrice, les jeunes femmes posent côte à côte et sont en effet resplendissantes. Avec les tenues aux tonalités de couleur principalement marron-orangé se dégage une atmosphère automnale.

Je vous laisse admirer. Aimez vous ce style ?