Des fonds d’écran pour Halloween

Après quelques fonds d’écran d’automne, voici quelques idées pour fêter Halloween, ma fête préférée.
Au passage je vous remercie pour l’accueil positif fait à cette nouvelle rubrique.

Dans mon chaudron…
fond d'écran halloweenfond d'écran halloween
fond d'écran halloweenfond d'écran halloween
fond d'écran halloweenfond d'écran halloween

Le Monstre sous mon lit
monstremonstre
monstremonstre
monstremonstre

Cinéma et littérature


Chez Mickey
halloween disneyhalloween disney
halloween disneyhalloween disney
halloween disneyhalloween disney

Maitre Tim Burton


This is Halloween!


Quel est votre fond d’écran du moment?

Alice’s Fairy Restaurant ~ Diamond Dinning

Bien que controversé, le roman de Lewis Caroll publié en 1865 compte d’innombrables fans, dont je fais partie. Diamond Dinning est une chaine de restaurants japonais s’inspirant de l’univers merveilleux d’Alice au Pays des Merveilles.
resturant alice japon restaurant alice japon
Elle propose quatre restaurants à Tokyo: « Alice in the Old Country », « Alice in the country of picture books », « Alice in Fantasy Land » (le seul à Osaka) ou encore « Alice in the Labyrinth ». Pour chaque endroit, sa propre ambiance. La carte est bien sur elle aussi adaptée : ragoût à la tête de Chat du Cheshire, un gâteau de non-anniversaire, des biscuits en forme de cartes de la reine de cœur… et bien sur la fameuse tasse de thé !
menu restaurant alice
menu restaurant alice
La décoration est ultra soignée. Par exemple, les murs de l’entrée du restaurant « Alice in the Labyrinth » est recouverte des pages de l’ouvrage, comme si nous entrions à proprement parler dans le livre. En salle, des cartes géantes tapissent le plafond, tandis qu’au sol figurent des damiers. Il est également possible de se restaurer dans une tasse de thé XXL ou dans une pièce recouverte de rayures à l’image de celle du Chat du Cheshire. Cela me donne très envie comme c’est mon personnage favori. Les serveurs portent bien entendu une tenue adéquate.
restaurant alice japon restaurant alice japon
restaurant alice japon

[Chroniques Culturelles] Alice au pays des Sirènes

En septembre, je n’ai pas regardé de film. Aussi ma vidéo comporte deux parties :

D’un côté les séries que j’ai pu voir avec l’animé Assassination Classroom, le drama coréen Love Alarm, et la suite de Handmaid’s Tale.

J’ai lu pas mal de BD et manga : la BD française Bluebells Wood, les manhwa La Bicyclette Rouge, la réécriture de La Métamorphose, et les deux premiers tomes de My Home Hero. Mais surtout, je me suis plongée dans le thriller Dernière sortie pour Wonderland du belfortain Ghislain Gilberti.

N’hésitez pas à vous abonner à la chaine, à mettre des pouces en l’air et des commentaires directement sous la vidéo là bas. Merci!

challenge blogtober

Plan with me ~ Aout 2019

Toujours accro au bujo, j’ai choisi un thème estival avec des fruits, des flamants roses, des glaces, des étoiles de mer… Bref, la plage sans pouvoir y aller. Les couleurs dominantes sont le vert et le rose.
bullet journal flamants roses
Pour la page de garde, cela fait un peu echo avec le thème Alice au pays des Merveilles du mois dernier puisque j’ai repris les flamants roses. Et on peut voir une carte qui peint les roses en rouge (les miennes sont roses…) et un hérisson pour jouer au croquet.
Matériel : dessin photocopié dans le livre de coloriage de la collection « temps calmes » de Grund Edition, coloriage et lettering aux feutres Bic
sleeping trackers
Pour le tracker de sommeil, j’ai repris la façon de faire de mois dernier.
Matériel: washi tape « Happy Holidays » et pastèque shoppé chez Action, lettering au feutre Bic
trackers d'habitudes
Les trackers d’habitudes comme d’habitude.
Matériel :washi tape ci dessus, traçage au stylo bille Stabilo
bullet journal pasteque
Pour la partie « Mood », j’ai dessiné une pastèque kawaii en vis à vis des trackers d’habitude. Cela va bien ensemble. Les pépins représentent les journées à colorier selon son humeur.
Matériel : dessin à main levée, lettering et coloriage aux feutres Bic
bullet journal flamants roses
La page livre reprend les flamants roses de la page d’accueil, avec un autocollant de fleurs.
Matériel : autocollants à colorier « temps calmes » de Grund, coloriage aux feutres Bic, lettering stylo bille Bic
bullet journal estival
Pour les pages semaines, j’ai gardé la nouvelle mise en page qui me convient bien
Matériel :traçage des cadres aux stylos bille Reynolds, autocollants divers La Demoiselle de Papier
Une page Statistiques pour le blogging, toujours des chiffres sans fioritures.
On se retrouve en septembre pour un thème automnal.

Tenez vous un bullet journal ?

Plan With Me ~ Juin 2019

Voulant au départ choisir le thème de la musique (clin d’oeil à la fête du 21 juin), je n’ai hélas pas suffisamment de matériel pour réaliser mes projets. Alors j’ai changé d’idée pour réaliser un mois autour d’Alice au Pays des Merveilles, un de mes livres phares.
collage alice au pays des merveilles
Pour la page de garde, j’ai réalisé un collage de divers éléments autour de ce thème.
Matériel :fond récupéré dans le livre « Tout plaquer et aller prendre un bain », étiquette de vetement Undiz, lettres du mois et sourire dessinés par mes soins
autocollants et trackers de sommeil
Le tracker de sommeil n’a pas changé, bien que j’y réfléchisse.
Matériel: washitape lapins shoppé chez La Demoiselle de papier, découpes et autocollants shoppés sur Wish

tracker d'habitude
Les trackers d’habitudes sont également les mêmes.
Matériel : même washitape et autocollants que ci dessus
mood alice au payx des merveilles
Pour la partie « Mood », j’ai réalisé un dessin dont l’idée m’est venue grace à mes tableaux Pinterest. J’ai rajouté des petites fioles pour mesurer chaque humeur du jour.
Matériel : dessin réalisé par mes soins sur du canson de récup, avec des feutres pinceaux shoppés chez Wish, bouteilles dessinées au stylo bille noir et remplies au crayon de couleur
dessin alice au pays des merveilles
La page livre est également un collage, toujours d’après une idée de dessin vue sur Pinterest.
Matériel : canson de couleur et blanc de récup, détourage au cutter
pages bullet journal et tags
Pour les pages semaines, j’ai changé la disposition. Les cadres sont plus compact et je trouve la mise en page bien plus sympa. Même si niveau « papier » je reste à une double page par semaine. Je pense continuer ainsi cet été.
Matériel :traçage et écriture aux stylos billes, autocollants flamants roses La Demoiselle de Papier, autocollants cartes Wish. Pour les tags : papier craft de récup, feutres
Une page Statistiques pour mes activités web dont la disposition ne me satisfait pas encore pleinement, mais me permet déjà de dégager quelques tendances. Cette page n’est pas vraiment décorée ni jolie, ce n’est pas le but.
Matériel : stylo bille lambda

cheshire gif
Et vous, quel a été votre thème ?

Tim Burton

Halloween approchant à grand pas, j’ai de plus en plus envie de revoir les chefs d’oeuvre de Tim Burton. Remontons le temps…

tim burton
Biographie
Tim Burton est né à Burbank en Californie en 1958. Cette ville est située à côté de Hollywood et beaucoup de studios de grandes compagnies de production s’y trouvent. Cependant, elle reste une ville très banlieusarde, avec toute l’uniformité et les codes sociaux que cela implique.
Très jeune, il se passionne de cinéma. Son film préféré « Jason et les Argonautes » présage sa passion future pour l’animation en image par image, avec dans ce film la célèbre attaque des squelettes. Il est également fasciné par les films de monstres, de Godzilla à King-Kong, et aime à penser que ces créatures terrifiantes sont avant tout des incompris et qu’ils souffrent de leur différence. Son coté taciturne l’isole un peu des autres enfants. Traversant les classes sans intérêt véritable pour les études, il se fait surtout remarquer par ses talents de dessinateur et les petits films en super 8 qu’il réalise avec des amis. En 1976, il entre au California Institute of the Arts, fondé par Disney.
Il se rend alors compte qu’il lui sera difficile de travailler chez Disney à cause de son goût pour les créatures bizarres. Son talent l’aide toutefois à entrer aux studios Disney et il commence à travailler sur le film Rox et Rouky en 1979. Mais il a énormément de mal à dessiner des gentils animaux dans une forêt verdoyante. Il devient alors le marginal des studios. Il est alors affecté au poste d’artiste-concepteur sur Taram et le Chaudron Magique, un film dont l’ambiance doit à priori mieux lui convenir. Malheureusement, il est encore une fois déçu par l’expérience puisque ses idées, décidément trop étranges, ne sont pas retenues.
tim burton et ses créatures
Vincent
Grace à ses soutiens, il réussit à réaliser son premier court métrage en 1982 : Vincent, un poème pour enfants qu’il a écrit en tant qu’employé chez Disney. Le film en noir et blanc utilise la technique de l’image par image. Il dure cinq minutes et raconte l’histoire d’un petit garçon perturbé de sept ans, Vincent Malloy, qui fuit la réalité en se mettant dans la peau de son idole, l’acteur anglais Vincent Price. Un récit qui semble autobiographique. De plus, le film s’inspire des adaptations des nouvelles d’Edgar Allan Poe, et des histoires du Dr Seuss, qui ont beaucoup marqué la jeunesse de Burton. Enfin, la narration de Vincent est assurée par Vincent Price lui-même. Si Vincent est comme l’avait voulu Burton, il n’est pas distribué mais gagne le Prix de la critique au Festival international du film d’animation d’Annecy.
tim burton
Hansel et Gretel
En 1982, Burton réalise pour la télévision Hansel et Gretel, une adaptation orientale du conte des frères Grimm, qui est pour lui l’occasion de travailler pour la première fois avec des acteurs. Après avoir écrit le poème The Nightmare before Chritmas (future base de son film d’animation éponyme), il réalise en 1984 le film Frankenweenie. Il s’agit d’un film en noir et blanc de 25 minutes, dont le budget atteint un million de dollars. Il raconte l’histoire de Victor, un jeune garçon dont le chien Sparky meurt renversé par une voiture. Il décide alors de le réanimer en s’inspirant de ses cours de sciences naturelles quand le professeur a électrocuté une grenouille morte avec de l’électricité. L’expérience réussit mais Sparky s’enfuit, semant la terreur dans le voisinage.
Comme Vincent, Frankenweenie est une porte ouverte sur les sentiments de Tim Burton et s’inspire du Frankenstein de James Whale. Malheureusement, il est classifié comme interdit aux moins de douze ans et Disney ne le sort donc pas en salle.
tim burton sur le tournage d'edward aux mains d'argent
Une filmographie de l’étrange
En 1985, il réalise Pee Wee big Adventure, un long-métrage avec Paul Reubens, une star outre-atlantique des émissions pour enfants. Sa carrière est définitivement lancée. Burton a une attirance indéniable pour les histoires étranges, ne traitant pas du monde réel. Il ne semble pas pouvoir concevoir un film sans inclure des éléments fantastiques, inscrivant l’histoire dans un univers relevant de la fiction. Mais le cinéma de Burton ne se limite pas à un étalage virtuose de scènes visuellement superbes, ils ont tous un sens profond : l’incompréhension, l’intolérance, la différence entre ce qu’on est et ce qu’on montre de soi, la volonté d’être soi malgré tout. Derrière cet esthétisme exacerbé, presque étouffant, les personnages marginaux ou hors normes de Burton souffrent intérieurement. Comme dirait Rafiki, il faut aller au delà de ce que tu vois.
Son oeuvre poétique sombre et psychologique est amplifiée par ses collaborations récurrentes avec le compositeur Danny Elfman ou les acteurs Johnny Depp, Eva Green ou Helena Bonham Carter, son ex-compagne et mère de ses deux enfants.

Tim Burton est très prolifique. Je ne vais vous parler que de quelques films que j’ai appréciés. La liste n’est donc pas exhaustive mais uniquement personnelle !
tim burton sur le tournage de Beetlejuice
1988 – Beetlejuice (Réalisateur , Scénariste)
Un couple de jeunes mariés heureux, Adam et Barbara Maitland, décèdent suite à un accident de voiture. Devenus des fantômes, ils ne peuvent quitter leur maison car ils se retrouvent alors dans une dimension effrayante peuplée de gigantesques vers de sables. Mais leur maison est vendue peu après à un couple de riches snobs qui emménagent avec Lydia, une adolescente gothique. Juno, la conseillère dans l’après-vie du couple, les informe qu’ils doivent hanter leur maison pendant 125 ans et se débrouiller par eux-mêmes pour chasser ses occupants. Comme leurs tentatives sont infructueuses, les Maitland décident, malgré les mises en garde de Juno, d’invoquer Beetlejuice, un « bio-exorciste » excentrique et peu digne de confiance, pour qu’il fasse fuir les Deetz.
Un film horrifico comique avec un budget de treize millions de dollars, dont un affecté aux effets spéciaux. Burton a dit que ce film est une parodie de L’Exorciste. J’aime le mélange de macabre, de poétique et de comique, n’étant pas fan d’horreur pur. Michael Keaton interprète Beetlejuice avec brio. Le film reçoit également un Oscar pour le maquillage.
Une série animée pour enfants en a découlé.

Batman
Tim Burton a été au commande d’une trilogie sombre et remarquable sur l’homme chauve souris.
1989 – Batman (Réalisateur)
Après l’assassinat de ses parents lorsqu’il était enfant, le milliardaire Bruce Wayne est devenu Batman, un super héros masqué en conflit avec le crime organisé. Gotham City est contrôlée par le parrain Carl Grissom. Son bras droit est Jack Napier, qu’il envoie en raid sur l’usine chimique Axis Chemicals. Il tombe dans un guet-apens… et une cuve d’acide. Il ne meurt pas mais en ressort défiguré… et fou. Ainsi il devient « le Joker », tue Grissom et prend le contrôle de son empire criminel avec l’Axis comme quartier général. La lutte de Batman contre le Joker s’intensifie considérablement lorsqu’il réalise que c’est ce dernier qui a tué ses parents : tuer le Joker devient alors une affaire personnelle à deux niveaux pour lui.
On assiste ici à la naissance du héros et de son plus fidèle ennemi, magistralement interprétés par Michael Keaton et Jack Nicholson, dans un univers noir et glauque.
La Warner propose à Tim Burton de réaliser Batman. Il accepte malgré les contraintes: son choix de prendre Michael Keaton pour interpréter le justicier masqué est contesté et de nombreux choix font polémique chez les fans. Il revisite le costume à sa sauce et recrée un Gotham sombre, assez proche de l’expressionnisme allemand et du cinéma de Fritz Lang. Pourtant, c’est un succès : le film rapporte quatre cent millions de dollars à l’échelle mondiale et gagne l’Oscar de la meilleure direction artistique.
tim burton sur le tournage de batman
1992 – Batman Le Défi (Réalisateur)
Burton se retrouve aux commandes de la suite dans laquelle le justicier masqué est confronté à Catwoman et au Pingouin (joués respectivement par Michelle Pfeiffer et Dany DeVito) Dans ce volet, Burton laisse un peu de coté Batman pour se focaliser sur les deux vilains où une fois encore il peut se laisser aller à ses fantasmes gothiques et torturés. Une histoire encore plus noire, macabre, avec une touche de carnaval et de burlesque. Cette fois, ce sont les parents qui jugent le film trop effrayant pour les enfants. Néanmoins, le film triomphe au box-office.
tim burton sur le tournage de batman
1995 – Batman Forever (Producteur)
Batman change de visage et est incarné par Val Kilmer. Il se frotte à Double Face (Tommy Lee Jones) et l’Homme Mystère (Jim Carrey) Le film a pris une approche moins sombre par rapport aux deux précédents, c’est plutot un divertissement familial. Personnellement je trouve ça dommage et bien plus fade, même si Gotham est visuellement plus colorée.

1990 – Edward Aux Mains D’Argent (Réalisateur, Producteur, Scénariste)
Une grand-mère raconte une histoire à sa petite-fille pour lui expliquer d’où vient la neige qui tombe sur la ville. Un inventeur solitaire crée une créature humaine, Edward, mais n’a pas pu l’achever avant de mourir, laissant Edward avec des ciseaux aux lames extrêmement acérées à la place des mains. Il vit seul dans le sinistre château jusqu’au jour où Peg Boggs, représentante en cosmétiques, se présente à sa porte. Elle décide de l’emmener chez elle. Il devient très vite le nouveau centre d’intérêt du quartier et est d’abord accueilli à bras ouverts, ses talents de tailleur de haies et de coiffeur lui valant l’admiration et les sollicitations de toutes les voisines. Jusqu’à un terrible accident.
Un de mes films fétiches, mêlant fantastique, drame, romance, merveilleux et comédie. Le scénario se veut relativement autobiographique et c’est également la rencontre entre Burton et l’acteurJohnny Depp. Plaidoyer pour la tolérance, ce quatrième film se conçoit comme une fable noire récompensée à plusieurs reprises.

Jack Skellington
Personnage emblématique indissociable de Tim Burton, il a été à l’honneur lors de trois longs métrages, plus easter egg dans James et la Peche Géante. C’est son 25e anniversaire cet automne.
1993 – L’étrange Noël De Monsieur Jack (Producteur, Scénariste)
2005 – Les Noces Funèbres (Réalisateur, Producteur)
Tous sont des films d’animation utilisant la technique de l’animation en volume ainsi que des marionnettes évoluant dans des décors réels, filmés image par image. Le scénario du premier est basé sur un poème écrit par Burton à l’époque où il était chez Disney (voir plus haut). Il rappelle le Grinch du Dr Seuss, l’un des poètes favoris du cinéaste. La mise en scène va nécessiter trois ans.
Pour Les Noces Funèbres, le scénario est basé sur un conte russe.
Je vous avais également parlé d’une version manga dans un de mes articles précédents.

1996 – Mars Attacks ! (Réalisateur, Producteur)
Parodie de film de science-fiction réalisée dans l’esprit des années cinquante, Burton se moque des Américains. Des Martiens en soucoupe volante envoient un message incomppréhensible aux terriens. Le président des États-Unis fait alors une annonce en direct afin d’entrer en contact avec eux. Un scientifique invente une machine qui permet de traduire leur langue. Ils annoncent qu’ils vont atterrir dans le désert du Nevada, avec un message de paix. Un important dispositif est alors mis en place pour leur arrivée. En fait, ils viennent s’amuser à atomiser la populace, les militaires et le Congrès avec leur pistolet-désintégrateur. Malheureusement pour eux, alors que la victoire leur est acquise sur toute la planète, un jeune américain découvre une faiblesse qui va les décimer : ils sont allergiques au Yodel.
Le film se base sur un jeu de cartes à collectionner datant de 1962. Burton donne volontairement à son film un aspect ringard, dans le style des films de science-fiction à petit budget des années 50. L’humour y est roi, mais de façon très grinçante. Mais le public américain n’est pas emballé, préférant Independance Day (plus chauvin) qui sort en même temps.

1999 – Sleepy Hollow (Réalisateur)
En 1799, l’inspecteur Ichabod Crane est envoyé enquêter dans le village de Sleepy Hollow, où les corps des bourgeois Van Garrett ont été retrouvés sans tetes. Le responsable serait le cavalier sans tête, un cruel mercenaire hessois mort pendant la guerre d’Indépendance des Etats Unis et qui serait revenu des enfers dans le but de faucher des têtes. Crane reste sceptique.
Ce film sombre et gothique est librement adapté de la nouvelle homonyme de Washington Irving. Aux effets spéciaux, on retrouve Kevin Yagher, responsable des effets spéciaux de la série Les Contes de la Crypte. Toujours peu enclin aux effets spéciaux numériques, qui sont limités au strict minimum pour un film de ce genre, Burton concentre toute l’attention de son équipe artistique sur les décors, allant jusqu’à réaliser lui-même certains arbres de la forêt. C’est un grand succès international récompensé par l’Oscar de la meilleure direction artistique.

2005 – Charlie Et La Chocolaterie (Réalisateur)
Charlie Bucket vit pauvrement dans une toute petite maison avec sa famille. En dehors de sa famille, la chose qu’il aime le plus est le chocolat. Mais à cause de sa pauvreté extrême, il ne peut toutefois recevoir qu’une tablette de chocolat par an, pour son anniversaire. A coté de chez lui se trouve la plus grosse chocolaterie du monde, mais elle est fermée au public suite à des soucis d’espionnage industriel. Son propriétaire, Willy Wonka, à la surprise de tous, décide d’autoriser à nouveau la visite de sa chocolaterie par le public, en organisant une loterie : cinq tablettes de chocolat « Wonka » contenant des tickets d’or cachés sous l’emballage sont dispersées dans le monde. Par pur miracle, Charlie parvient à trouver le dernier ticket d’or. Grand-Papa Joe se lève alors de son lit, et tous deux partent pour la chocolaterie et y découvrent des choses extraordinaires, dans tous les sens du terme.
Ce film se base sur le roman pour enfants de l’auteur norvégo-gallois Roald Dahl. Le film est très coloré et poétique, mais je vous avouerai que je n’ai jamais pu le regarder en entier, car je le trouve effrayant… alors que j’ai vu plusieurs fois les autres films de Burton avec délectation. Suis-je un alien ?


Alice au pays de Burton
Alice au Pays des Merveilles, le chef d’oeuvre de Lewis Caroll qu’on ne présente plus, un de mes univers préféré, réalisé par Burton… J’ai cru rêver en 2010.
2010 – Alice Au Pays Des Merveilles (Réalisateur)
2015 – Alice De L’Autre Côté Du Miroir (Producteur)
Le premier film est en fait la suite du livre de Lewis Caroll. Alice a 19 ans et lors d’une réception, elle est demandée en mariage par Hamish Ascot, un lord arrogant et très peu séduisant. C’est alors qu’elle aperçoit un étrange lapin blanc qui possède une montre à gousset et lui fait signe de la suivre. Alice s’enfuit et arrive devant un curieux arbre mort. S’en approchant trop près, Alice tombe dans le terrier et atterrit au Pays des Merveilles. Elle ne se souvient pas de son précédent voyage, et rencontre tous les personnages de cette curieuse contrée, devenue sombre et inquiétante. Après son départ, la Reine Rouge Iracebeth a pris le pouvoir en relâchant le Jabberwocky.
Le second film est issu du roman éponyme écrit par Lewis Caroll en 1871, qui fait suite au premier.
Même si Burton est habituellement attaché aux techniques de tournage plus traditionnelles, les films ont recours à de nombreux effets numériques, est presque entièrement tourné sur fond vert et est converti en 3D. Le premier film a remporté deux Oscars en 2011.

2019 – Dumbo (Réalisateur)
Les fans et moi même attendons avec impatience (mais également une pointe d’appréhension, je l’avoue) la version live de Dumbo, un éléphant de fiction créé par la romancière Helen Aberson, popularisé par Disney. Mais comme le veut la morale de l’histoire de Dumbo, « Quand on fait de son mieux, on en retire quelque chose de bien à la fin. » Nous comptons donc sur Tim Burton.

La Coque Personnalisée

Le téléphone portable est un accessoire devenu indispensable de nos jours. Mais il est également un gadget customisé qui reflète notre personnalité. Pour cela, le marché est inondé de coques, straps et autres produits.
site la coque personnalisée
Quoi de plus sympa, fun, perso… qu’une coque personnalisée ? Pour cela, rendez vous chez La Coque Personnalisée qui, comme son nom l’indique, permet de personnaliser sa coque  de portable.
On retrouve de nombreux modèles : coque rigide, portefeuille, silicone, renforcée…
Et aussi de nombreuses marques de portables : Apple, Samsung, Huawei, Sony, LG, Google…
Il y en a pour tous et tous les gouts !

coques portable
Mon produit :
J’ai choisi une coque personnalisée Samsung
pour mon Galaxy S8.
Comme je suis plutot adepte des coques portefeuilles, je me suis dirigée vers ce choix. Elles existent en all over print (impression sur la totalité de l’étui) ou impression uniquement en façade. J’ai choisi cette seconde option.
Pour passer commande,c ‘est très simple ! On choisit son modèle de téléphone, puis celui de la coque souhaitée. On peut choisir la couleur de la coque (pour moi choix entre noir et blanc) Ensuite, la mise en forme (une ou plusieurs photos)
Puis on télécharge la ou les photos souhaitées. Ceci est possible depuis son dossier personnel mais aussi depuis facebook, instagram, un qr code ou bien dans une sélection proposée par la Coque Personnalisée. On peut également ajouter des effets et/ou du texte.
Et ensuite on passe commande !
colis la coque personnalisée coque personnalisée alice au pays des merveilles
Personnellement j’ai simplement téléchargé un dessin d’Alice Au Pays des Merveilles depuis mon ordinateur.
Je peux dire que le rendu a été à la hauteur de mes espérances. Le dessin est bien imprimé, dans de jolies couleurs, fidèles au dessin original. (impression UV sur cuir synthétique) La coque en elle même est épaisse, de bonne qualité, solide, qui protège bien mon téléphone. Ce que j’aime. La partie où s’insère le portable est en silicone noire. Les surpiqures sont bien faites, pas de fils qui dépassent. Elle a bien les cases façon portefeuille : 2 encoches pour les cartes et une pour les photos. La fermeture est aimantée sur le coté.
Pour la réception, je l’ai reçue rapidement. Elle était bien emballée et même dans une pochette cadeau.
Prix : 19,45 euros.

coque personnalisée alice au pays des merveilles
A noter : le site propose également des accessoires additionnels (enceintes ou batteries externes personnalisées)
Et également sur un site annexe tout un pannel de tshirts personnalisés
https://www.montshirtpersonnalise.fr
coques donuts
CONCOURS :
Vous souhaitez gagner votre propre coque personnalisée ?
C’est facile ! Il suffit de :
1-Commenter poliment cet article
2-Vous abonner à la page facebook de la Coque Personnalisée 
(donnez votre pseudo)
3-Vous abonner à mon blog (bouton bleu wordpress dans la colonne de droite)
Concours qui débute à parution jusqu’au 20 octobre 2018 à minuit.
Le tirage au sort sera fait via Random parmi les participants ayant respectés toutes les conditions énoncées ci dessus. Le gagnant aura une semaine pour m’envoyer son adresse mail par MP. Sans réponse du gagnant à cette date, je procéderai à un retirage. Je n’ accepte aucune adresse mail notée dans les commentaires!! La Coque Personnalisée vous enverra un code via mail pour commander gratuitement votre gain.
Je ne peux être tenue responsable de la perte ou le vol de votre coque pendant le transport, ni de la perte de votre code via mail.

CONCOURS TERMINE
LA GAGNANTE EST MANIKA27
Tu as jusqu’au 30 octobre à 11h pour me communiquer tes coordonnées.
BRAVO!!!

Etre en vie c’est avoir envie ~Juin 2018

Second volet pour une nouvelle rubrique à laquelle vous avez réservé bon accueil le mois dernier. Revue de ces petites choses inutiles que je n’achèterai surement jamais (sauf quelques unes), vue lors de mes surfs sur le web… Le genre d’achats impulsifs qu’on fait toutes. Cet article me permettra de ne pas céder à la tentation lol. Mais aussi de connaître vos propres envies et avis.

Make up :
Je vois souvent des produits sympas sur vos blogs et j’avoue avoir envie de les tester. Mais parfois j’ai des big coup de cœur rien qu’en lisant lol et mon attention a été attirée ce mois ci par la Matte Creme d’Erborian vue sur le blog de BeautyCookie. Pour atteindre l’ultime matité, Matte Crème est le soin 5-en-1 qui aide à uniformiser le teint et à matifier la peau.
35e chez Sephora

matte creme erborian

Mode :
J’ai récemment craqué sur les collections de chaussettes de Ma Petite Corée (voir le code promo offert aux lectrices ci contre!) De nombreux modèles me font envie. Des super chaussettes coréennes pour 1,90e la paire…
chaussettes pixar

Maison :
Envie de plusieurs objets pour la maison.
D’abord une housse de coussin licorne vu chez La Kawaiirie. Je suis une grande fan de coussin, j’en ai plein mon lit.
coussin licorne
Un superbe mug Alice au Pays des Merveilles repéré chez Little Kawaii Store. Il me fait de l’oeil depuis un moment mais le prix (26,90e) est un véritable frein.
mug alice au pays des merveilles
Et deux objets ultra kawaii sur le shop L’Avant Gardiste : on reste dans le thème Alice avec une horloge lapin.(39,95e) Et un ventilateur de bureau licorne, dont j’aurai pu sans doute bien besoin cet été au boulot.(26,95e)

horloge lapinventilateur licorne

Geekeries :
Mon oeil a été attiré par ce jeu insolite: celui de Jumanji. Oui oui comme dans le film! Espérons qu’on ne se fera pas happer. 26,90e

jeu jumanji

Livres :
Ce mois ci, deux mangas me font très envie.
Tout d’abord, la BD chinoise Vers l’Ouest.
manga vers l'ouest
Synopsis :
Xuan Zang, le moine sacré, peut enfin se reposer : son voyage en Inde est terminé et sa mission de rapporter en Chine les textes sacrés du bouddhisme est un succès. Mais des décennies plus tard, il découvre que le but des dieux n’était pas d’apporter la paix sur la Chine mais au contraire de récupérer les rouleaux sacrés pour contrôler le monde ! Le moine décide donc de reformer une équipe pour lutter contre les divinités du ciel, et de se mettre à nouveau en route vers l’Ouest !
Cela ne vous rappelle rien?  😉

Et aussi le manga Moriarty dont le charadesign m’attire énormément.
manga moriarty
Synopsis:
Deux frères orphelins sont accueillis dans la famille Moriarty, grâce aux ambitions cachées du fils aîné Moriarty, Albert. Ce dernier abhorre l’aristocratie à laquelle il appartient et le système social qui régit la société britannique. Albert a vu en l’aîné l’intelligence et le charisme dont il avait besoin pour accomplir son rêve de nettoyer la société de ces « êtres inutiles et sales ». Albert propose de leur offrir sa richesse et son influence à condition que les garçons mettent leur intelligence au service de son rêve. 13 ans plus tard, à côté de leurs activités officielles, les frères Moriarty sont devenus des « conseillers privés ». Avec William à leur tête, ils aident les gens du peuple, victimes d’injustices, à se venger des riches qui les ont fait souffrir. Leur sanction est impitoyable, car la punition qu’ils infligent n’est autre que…la mort 

Netflix :
Netflix m’envoie régulièrement des mails de ses nouveautés et il connait vraiment mes gouts (C’est d’ailleurs effrayant…) Je pense que mon drama de l’été sera Who Are You School 2015 avec l’un de mes acteurs fétiches Nam Joo Hyuk.

who are you school 2015
Synopsis :
Après avoir perdu la mémoire dans un accident, une lycéenne orpheline et tyrannisée se retrouve à la place d’une jeune fille disparue à la ressemblance frappante.

Autres :
Vu chez La Fille d’Avril, des stickers pour bujo super craquant, découverte de la boutique Craftelier.
autocollants food

Et une surprise gourmande made in UK : des smarties licorne… Ok c’est ultra marketting… Mais ça fonctionne !

smarties licorne

Et vous qu’est ce qui vous fait envie dernièrement ?

Alice In Murderland de Kaori Yuki


La famille Kuonji est à la tete de l’un des plus grand groupe industriel mondial. Les parents ont adopté plusieurs enfants qui ont l’autorisation de manquer l’école une fois par mois pour se rendre à la tea party familiale. Ce mois-ci, la fête semble particulière et chacun est convié avec la personne qu’il ou elle aime le plus. C’est alors qu’on leur annonce qu’une épreuve leur est imposée dès ce jour afin de déterminer qui sera l’héritier qui prendra la suite de la direction. Celle ci consiste à éliminer tous les autres prétendants par n’importe quel moyen. Chacun est sous le choc. A tel point que Stella, la quatrième fille de la famille, tombe dans la schizophrénie et devient Alice, une jeune fille blonde amatrice d’armes à feu.
Après avoir éliminé Sid dans le premier tome, Stella doit affronter Claire, sa sœur ainée, sa préférée qui s’est transformée en un petit chaperon rouge loin d’être innocent.

Mon avis:
Fidèle aux thèmes des contes (elle avait déjà rédigé deux séries sur le sujet avec son héros Ludwig), Kaori Yuki trouve un nouveau scénario plein d’humour et de sang pour les explorer. Ici, à travers la folie des Kuonji, chaque enfant va devenir l’un des héros des contes de notre enfance. Dans le premier tome se révèle Bloody Alice, même si elle n’est pas invitée au pays des merveilles, elle est accompagnée d’un lapin blanc (ici un jeune majordome albinos). La patte graphique de la mangaka est bien sur toujours là pour sublimer le scénario, offrant de magnifiques dessins de personnages aux tenues chatoyantes, dans des scènes d’actions sanguinolentes ou des vignettes plus sentimentales.
Une nouvelle série au franc succès qui s’est vue sold out avant sa sortie officielle, nécessitant une réimpression. La série est actuellement en cours au Japon.

Informations:
Alice in murderland  de Kaori Yuki – Editions Pika
premier tome paru en juin 2016