Les Nuits de la Lecture 2021

Réinventer le monde, rêver d’aventures, s’évader, voyager, découvrir d’autres horizons tout en restant immobile… Grâce à la lecture, tout devient possible !
nuit de la lecture 2021
Tous les ans, les acteurs de la lecture (bibliothèques, libraires…) se réunissent pour proposer une soirée spéciale partout en France. La Nuit de la lecture a été créée en 2017 par le ministère de la Culture pour célébrer le plaisir de lire et démocratiser l’accès à la lecture. L’édition 2021 des Nuits de la lecture, qui se déroulera sur 4 soirées, sera l’occasion de la soutenir et de la valoriser.

Pour cette 5e édition, en raison du contexte sanitaire, la médiathèque où je travaille a préparé un programme spécial, gratuit et accessible en ligne, du 21 au 24 janvier inclus :


Attention, la vidéo n’est visionnable que du 21 au 24 janvier inclus!

Pour différentes raisons, je ne participe pas cette année en tant que lectrice devant la caméra. Vous ne me verrez donc pas dans cette vidéo. Mais je vous invite à encourager mes collègues, si le coeur vous en dit!

Participez vous à cet événement?

Japan Addict Z ~ 30 ans de Dragon Ball

C’est sur un coup de tête que dimanche 2 juin je me suis rendue à Strasbourg en famille pour assister à la convention Japan Addict Z. Ayant des garçons fan de DBZ dans mon entourage…

La Japan Addict Z
C’est une convention organisée par l’association Kakemono. Cette association Strasbourgeoise est née en 2002 et propose depuis de nombreuses activités aux mangaphiles et geeks du Grand Est.
Cette année, elle en était à sa cinquième édition et souhaitait mettre à l’honneur les 30 ans (déjà!) de Dragon Ball Z. Un salon sur deux jours au Zénith de Strasbourg avec en prime, samedi soir, un concert de 80 musiciens de l’Orchestre de l’ Harmonie « Bord du Rhin ». (Au programme : Musiques de dessin animé, jeux vidéo, films cultes ponctuées par des standards de rock)
cjapan addict z
Personnellement, je travaillais le samedi. Je n’ai donc pu ni assister à la première journée, ni au concert. Mais une journée m’a suffit. N’y voyez pas une critique négative car j’ai été plutot agréablement surprise. Le soleil était de la partie et le Zéntih est facilement trouvable depuis l’autoroute. De même, les parkings sont gratuits et faciles d’accès. Grace à des bracelets, on peut entrer et sortir de la convention à notre convenance. Ce qui nous a permis de manger dehors sur des bancs aux alentours et profiter de la fraicheur des arbres. Des grilles sont installées autour du Zénith, permettant aux festivaliers de manger, fumer ou se rafraichir en extérieur à leur convenance. Un stand de nourriture/buvette était installé, avec des tables, ainsi qu’une petite expo de voitures.
A l’intérieur, les stands exposants sont présents physiquement dès l’ouverture des portes. J’avais commandé les billets d’entrée sur internet, donc pas de longue queue pour nous. J’ai été surprise par cette disposition des stands, mais ce n’était pas désagréable. Le reste des exposants était plus loin, autour de la scène principale. Malgré tout cette dernière était isolée,ce qui était bien agencé et permettait de bien se concentrer sur l’un ou l’autre aspect de la convention. Les gradins étaient vraiment un plus pour bien voir la scène.
stand peluches
Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par un jeune homme habillé en Minnie Mouse fort sympathique (respect à lui d ‘avoir passé la journée en talons!), tenant un stand de lutte contre l’homophobie. Il distribuait des autocollants à cet effet. Son stand était placé tout au bout de la convention… J’avoue n’y avoir pas été.
Au sujet des autres exposants, c’était très diversifié. Chacun pouvait trouver son bonheur selon son univers. La parité artisans/commerçants m’a semblé bien respectée, même si j’aurais souhaité voir plus d’éditeurs (défaut professionnel?) pour accéder à des mangas autres que de l’occasion. Comme je suis habituée aux grosses conventions (Paris, Lyon…) j’aurais bien sur aimé plus d’activités et de stands (notamment au niveau culturel pour ma part), mais pour les habitués de petites conventions, c’est un véritable régal. J’ai notamment apprécié de trouver un stand de vente de CD Kpop. Les prix étaient ceux pratiqués habituellement en convention, avec peut être quelques articles dispo sur des sites comme Alixpress ou Wish à prix exorbitants, mais des tarifs convenables voire même intéressants pour les artisans.
sabre laser
Coté restauration, il y avait également du choix et de la diversité, sucrée ou salée. Une queue énorme au stand de bubble tea, comme toujours. Je n’ai pas pu m’en offrir un, mais on a apprécié les taiyakis, gaufres et glaces.
Quant à la sécurité des lieux, il ne me semble pas avoir croisé de vigiles en intérieur. Mais les festivaliers étaient très respectueux, l’ambiance bonne enfant. Je n’ai pas trouvé les lieux sales (pas de papiers de nourriture qui trainent), pas de bousculades… Bref, très appréciable.

Un espace jeu vidéo était notamment tenu par les organisateurs de la convention mulhousienne Geek Unchained avec en vis à vis une scénette où se déroulaient des jeux . J’ai notamment testé un jeu de cuisine Switch Overcooked avec mon fils. Ce fut un bon moment de rigolade. On pouvait également tester la VCR et discuter avec des écoles de codage.
jeux videos
Ma grosse déception de la convention : l’espace Kpop. Celui ci était payant (1 euro par personne) Je m’attendais donc à un espace privilégié avec quelques stands et on nous promettait des spectacles sur une scène dédiée. L’espace en question ne résumait à un coin genre lounge où on pouvait boire. C’était d’ailleurs très conseillé car il y faisait une chaleur à crever. Les tables n’étaient pas très propres. Il y avait une poignée d’ados dans un coin qui écoutaient du rap coréen trop fort. Quelques unes se sont ensuite déhanchées plus ou moins bien sur une mini scène devant une dizaine de leurs copines. Nous sommes partis avant la fin du premier morceau, écrasés par la chaleur et l’ambiance zéro.

Plusieurs animations étaient proposées sur 3 scènes différentes, dont une spéciale karaoké. Le matin, nous avons participé au début de l’émission web En Chaussettes chez Toi qui accueillait la comédienne Brigitte Lecordier (qui a doublé de nombreux personnages de Dragon Ball, ou encore Oui-Oui, Bouli, Bouba, Nathaniel « Nate » Oliver Hastings Jr. des Feux de l’Amour, Carl Edwards de la Petite Maison dans la Prairie, etc…) L’occasion d’un jeu interactif avec le public qui devait deviner un personnage de sa longue carrière. Un moment très sympa et en détente (tout le monde était en chaussettes) Nous sommes partis avant la fin pour pouvoir faire manger les enfants qui avaient faim. Brigitte Lecordier proposait également une séance de dédicace l’après midi mais la file d’attente nous a dissuadé de tenter notre chance.
brigitte lecordier
Retour à la scène principale en début d’après midi pour assister au Re Show des fans de Disney d’Alsace. Une performance musicale interactive avec le public divisé en deux parties : team princesse ou team pirate, avec chants et danses. Un moment très agréable, amusant et musical. Tout à fait dans l’esprit Disney. Nous avons tous les quatre adoré et j’ai regretté personnellement de ne pas être arrivée plus tot. Une prestation à saluer !
mangas
Nous attendions le Prix Zénith avec le Défilé Cosplay Dragon Ball, qui n’a pas eu lui à notre plus grand regret. En effet, un seul participant s’est inscrit. Plus que dommage, nous avions de grandes attentes pour ce défilé.

Petite vidéo par mes soins :

L’association Kakemono vous donne déjà rendez vous pour le week end du 20 octobre prochain pour une convention Potter’s Addict.

Necronomicon saison 2

Le week end dernier, je suis retournée en famille à la convention belfortaine Necronomicon.
Personnellement, je n’y suis allée que le samedi. C’était ma seconde fois pour cette convention geek située dans le territoire de Belfort (90) J’avais bien aimé la première qui avait rassemblé environ 6000 personnes, j’attendais donc beaucoup de la seconde.

necronomicon belfort affiche
J’ai trouvé la salle de 3000m2 mieux agencée que l’année dernière. Plus d’espace pour la scène, les gros stands ont été repensés, plus de stands de nourriture (ça manquait) et surtout des endroits pour se reposer (ce qui manque quand même aux grandes conventions, alors bravo aux organisateurs!) Les couloirs entre les stands étaient suffisamment larges pour permettant une bonne circulation même en cas de ‘coup de bourre’. Le samedi matin était relativement calme, on a pu facilement accéder aux stands et animations. Le public est arrivé dans l’après midi.
stand peinture dragon ball
Après un concert du Naheulband le vendredi soir (auquel je n’ai pas participé), les invités étaient plutot sympa. En début d’après midi, une manche de la coupe de France de cosplay 2019, présidée par Edes, Chimeral, Slybird et Nanokami. Elle a été remportée par Ley Howlingflame qui portait un costume de Skull Kid vraiment impressionnant. Une version kids était proposée le dimanche après midi.
De nombreuses conférences/ questions-réponses avec le public. J’ai pu voir le Naheulband, les youtubeurs Superflame et Anthox. Je ne suis pas fan, mais ça permet de découvrir.
stand necronomicon
Le mini concert de HoShi (hélas, pas celui des Seveteen lol), un chanteur danseur montpelliérain qui n’a pas eu le succès escompté. Personnellement, je n’ai pas aimé non plus, sa voix ne me plaisant pas, et encore moins sa façon de chanter en langue étrangère (japonais, coréen ou anglais, il a encore du travail) La seule attraction étant ses deux danseuses (que les garçons de l’assistance ont plus qu’appréciés) Dommage, le concept était sympa.
Mais le clou de la convention était la venue de Chris Rankin, alias Percey Whisley dans Harry Potter. Le pauvre a eu des soucis d’avion. Il n’a pu arriver à Belfort qu’en fin d’après midi. Je l’ai entraperçu en passant car j’avoue que même si j’aurais eu envie de le rencontrer, payer 20 euros pour une dédicace et un selfie, ce n’est ni dans mes moyens ni dans mon éthique.
flash mc queen et spiderman
Côté animation, pareil, plein de jolies choses. J’ai notamment assisté à plusieurs exhibitions de l’ Heritage de la Force, une team de démonstration de combat au sabre laser sous toute ses formes : combat instinctif, forme/ freestyle. Je vous avais déjà parlé d’eux l’année dernière. Des jeux vidéos avec deux espaces rétrogaming et un endroit plus moderne, des tournois de jeux vidéos avec Culture I. Une réplique taille réelle de Flash Mc Queen très réussie. Entre autres. Pas mal d ‘autres animations auxquelles nous n’avons pas forcément participé, comme une petite expo Harry Potter qui était fermée quand nous sommes passés samedi matin.
L’année dernière, je vous avais fait part de mon souhait de voir plus d’animations traditionnelles et culturelles (par exemple cérémonie de thé, danse ou musique traditionnelle…) Ce n’était pas au programme hélas, mais je signale qu’il y a eu un concert de tambours le dimanche. C’est vrai que la convention pêche coté tradition et éditions de mangas, mais elle se veut prioritairement geek…
En conclusion, un très bon moment, des gens sympas, une convention qui s’améliore… et un max de fun pour les cosplayeurs. J’espère rendez vous en 2020 pour encore plus d’amusement !

cosplay deadpool et spiderman

Ma vidéo sur l’événement :


Page Facebook : https://www.facebook.com/NecronomiconBelfort/
Page Facebook de Ley Howlingflame : https://www.facebook.com/Ley.Howlingflame
Page Facebook de HoShi : https://www.facebook.com/Hoshiamini
Pour rappel : mon article sur la première convention en 2018

Necronomi’con ~Convention geek et culture nippone

Ce week end, j’ai participé en famille à la Necronomi’con, première convention geek et culture nippone du territoire de Belfort. Celle ci se déroulait les 3 et 4 février 2018 au parc expo Atraxion.
affiche necronomicon
Personnellement, je n’y suis allée que le samedi.
J’ai l’habitude des grosses conventions et j’appréhendais un peu cette première. Je ne connaissais pas la salle de 3000m2. J’ai trouvé qu’elle était bien agencée, les stands bien disposés et la circulation plutot fluide même en cas de ‘coup de bourre’. Le samedi matin était relativement calme, on a pu facilement accéder aux stands et animations. Le public est arrivé dans l’après midi.

marcus à la necronomicon

Côté animations, il y avait un programme assez intéressant et varié. Ma sœur a été à la rencontre de Marcus, l’animateur jeux vidéos de Game One. Elle l’a trouvé très abordable, vraiment gentil et son stand était bien organisé avec des jeux, un espace rencontre-dédicace mais aussi une collecte de jeux et jouets en partenariat avec Squareshop pour les enfants hospitalisés.
Une conférence sur le cosplay. Nous avons écouté le début, c ‘était fort intéressant mais très mal animé. On s ‘est vite ennuyés et on est partis faire le tour du salon. Dommage. Le concours cosplay du samedi avait lieu juste après.
Des animations jeux vidéos avec un petit espace rétrogaming où les enfants ont joué à Just Dance et Mario Kart.
Un super stand Escape Game (Mulhouse) qui a été pris d’assaut ! On n’a pas pu s’inscrire, le planning étant plein, mais on a récoltés quelques infos qui nous ont donné envie de tenter le truc plus tard.

stand manga à la necronomicon

Une initiation au sabre laser sur tatami, en duo avec un professeur jedi. Tout le monde pouvait tenter. C’est une attraction qui a bien marché et a bien plu à mon neveu.
L’université de Montbéliard-Belfort exposait également et réalisait des démonstrations avec une imprimante 3D, une machine qui résolvait un rubikub toute seule. Et on pouvait tester la réalité virtuelle avec des lunettes adaptées.

Pas mal d ‘autres animations auxquelles nous n’avons pas forcément participé. J’aurais personnellement aimé plus d’animations traditionnelles et culturelles (par exemple cérémonie de thé, danse ou musique traditionnelle…) et j’espère trouver ce type de propositions en 2019.

sabre laser exhibition necronomicon

Coté stand, beaucoup de steampunk. J’aime ça mais j’ai senti l’overdose me froler. Quelques stands que je connaissais déjà par Japan Touch et que j’ai eu plaisir à retrouver. Coup de cœur pour l’artiste Maryline Weyl que je suis depuis un moment sur Facebook et avec qui j’ai eu un bel échange ainsi que deux dédicaces.

Côté restauration, je me souviens avoir vu deux stands de produits américains et deux de confiserie japonaise (plus un gros stand de bonbons type haribo) aux prix pas forcément attractifs. Quelques stands pour se restaurer sur place : des churros, une sandwicherie/patisserie et un stand de taiyaki où nous avons mangé le midi. C’était très sympa et mes enfants ont aimé la découverte de cette gaufre japonaise.
Par contre, je regrete que le choix soit plus que limité pour se restaurer. Un stand de nouilles n’aurait pas été du luxe par exemple.

stand taiyaki

En conclusion, ce fut une belle première malgré quelques petits manques. Une bonne ambiance, des gens sympas, beaucoup de cosplay dans les allées (mention spéciale à Deadpoule qui était super marrant et a assuré l’animation partout où il passait), de belles rencontres… De quoi donner espoir à cette nouvelle convention qui, j’espère, atteindra un level supérieur en 2019.