Haul Shop Disney & Tamtokki

Voici en vidéo l’ouverture de mes colis papeterie kawaii Shop Disney et Tamtokki.


Shop Disney est le « nouveau » nom de l’enseigne Disney Store, que j’adore depuis des années.
Tamtokki est un petit eshop français spécialisé dans le kawaii.

Merci aux personnes qui s’abonneront à ma chaine Youtube, à celles qui commenteront et mettront un pouce bleu 🙂

Plan With Me ~ Avril 2020

A défaut de croiser le lapin de Pâques et d’avoir pu chasser les œufs en chocolat, j’ai dessiné des lapinous dans mon bujo d’avril. Suivez le lapin blanc au fond du terrier…
Pour la page d’accueil, j’ai réalisé un coloriage de Tsum Tsum lapins. Les fans de Disney reconnaîtront Panpan et sa copine.
Matériel : coloriage issu du livre les carrés d’Art Thérapie Disney Tsum Tsum Editions Hachette, feutres alcool achetés chez Action, lettering feutre Bic
coloriage tsum tsum
carré art thérapie hachette disney tsum tsum
Un dessin de lapin attrapant (ou libérant, c’est selon votre point de vue!) des étoiles pour noter chaque jour mon humeur/état. Je me suis inspirée d’un dessin vu sur Pinterest.
Matériel : lapin dessiné à main levée, encrage stylo gel noir et coloriage feutres alcool. Etoiles dessinées à main levée au stylo bille noir, coloriage aux crayons de couleur Bic.
mood lapin
J’ai gardé la même présentation que le mois dernier pour le tracker d’habitudes. Je le trouve décidément bien plus joli.
Matériel : wahitape lapin (Je crois que je l’ai acheté chez La Demoiselle de Papier, mais je suis plus sure à 100%), petits autocollants Molang achetés sur Wish
tracker d'habitudes lapin
Idem pour la double page tracker de sommeil
Matériel : washitape lapins (j’ai également oublié où je l’avais acheté) et vert à pois (celui ci est très ancien) Les autocollants proviennent du livre à colorier Temps calme coloriage trop mignons de Grund
tracker de sommeil lapincoloriage trop mignon grund
J’ai dessiné un autre lapin également pour illustrer ma page books. Je me suis également inspirée d’un lapin vu sur Pinterest.
Matériel : dessin fait à main levée, contour au stylo encore gel noir, coloriage aux feutres alcool comme ci dessus et feutres classiques Bic. Autocollant étoile fait maison.
page books lapin
Les pages semaines sont plus ou moins différentes les unes des autres.
Matériel : autocollants date shoppés chez La Demoiselle de Papier. Autocollants trombone shoppés chez Bien Organisé. Autocollants coloriés lapins, fleurs, papillons, rubans et feuillage issus du livre à colorier Temps calme coloriage trop mignons de Grund.
J’ai également repris un bout de mon coloriage Art Thérapie Disney Tsum Tsum Editions Hachette (vu ci dessus) pour faire une bannière lors de la deuxième semaine.
Washitapes vus précédemment. Bandes de sakura : collage provenant d’un découpage dans le livre de coloriage A mes passions vu le mois dernier. Soleil découpé dans un prospectus Nihonbox.
Mini BD lapins crétins découpée dans un prospectus Glénat.

bullet journal lapin
Et pour terminer ma page de statistiques pour les blogs et réseaux sociaux.
Matériel : autocollants shoppés chez Bien Organisé.
page statistiques
En mai, nous partirons encore dans les étoiles…
étoiles gif

Plan With Me ~ Février 2020

Février, c’est le mois de l’amour et de la Saint Valentin. Même si ce n’est pas un thème qui me passionne, je le trouve plus facilement exploitable que les crêpes ou carnaval (qui a lieu en avril dans ma ville, du coup je pense jamais à carnaval en février!) Certaines avaient bien deviné le thème, bravo les filles !
Je vous invite donc à découvrir mes réalisations sur le thème de l’amour que j’ai choisi de décliner en version Disney, Mickey et Minnie dans les tons rouge, noir et rose.
février disney
Pour la page de garde, j’ai simplement collé des illustrations que j’avais imprimées. J’y ai rajouté le mois de Février en dessin.
Matériel : petites illustrations imprimées maison, lettering à main levée au stylo bille et coloriage au crayon de couleur
mood disney
La page mood où je note mon état émotionnel et de santé chaque jour. Je me suis inspirée d’une couronne diy que j’avais vue sur Pinterest pour faire le même style mais je l’ai dessinée.
Matériel : Dessin à main levée au stylo bille et coloriage au crayon de couleur
trackers disney
Le tableau de suivi trackers reste le même
Matériel : traçage au stylo bille. Décoration avec du washitape rouge (je l’ai depuis longtemps et j’ai oublié sa provenance) ainsi que des petites illustrations imprimées maison
page livres disney
La page livres où je recense mes lectures, achats et autres du mois est simplement décorée par des autocollants.
Matériel : lettering à main levée au stylo bille Stabilo, autocollants Disney
tracker de sommeil disney
Mon tracker de sommeil n’a pas changé de présentation.
Matériel : traçage du quadrillage au crayon de papier. Décoration en washitape rouge (là aussi je l’ai depuis longtemps et j’ai oublié sa provenance) Dessin de ligne de battements de coeur à main levée aux stylos billes
bullet journal disney
Les pages semaine se déroulent du samedi au vendredi, contrairement à d’habitude, comme je voulais trouver un équilibre suite au calendrier un peu spécial de ce mois.
Matériel : traçage des cadres au stylo bille. Dates autocollants La Demoiselle de Papier. Autocollants météo chez Bien Organisé. Autocollants Minnie Disney. Décors réalisés avec plusieurs washitapes shoppés chez Action, petites illustrations imprimées maison et coeurs dessinés au crayons de couleur.

Pour terminer, la fameuse page statistiques pour mes blogs.
Matériel : autocollants chez Bien Organisé

A votre avis, quel sera le thème de Mars ?

Cocktail Reine des Neiges

Alors que le second film cartonne (je ne l’ai pas vu!), je vous propose de givrer vos soirées avec un cocktail au nom d’Elsa.
Attention, cette boisson est alcoolisée. Elle n’est pas destinée aux enfants.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
cocktail reine des neiges
Ingrédients pour un verre :
3cl de curaçao
3cl de sirop de sucre de canne
5cl de jus de citron
15cl de champagne
cocktail reine des neiges
Tour de main :
Dans un verre préalablement givré versez le curaçao, le sirop de canne et le jus de citron
Ajoutez quelques glaçons
Versez délicatement dessus 15 cl de champagne
Dégustez en chantant « Libérée, délivrée » (facultatif)
reine des neiges gif
Astuce déco : Comment givrer un verre ?
Préparer un récipient plat contenant du sucre semoule bien étalé (ou du sel pour la version salée). Tremper les bords du verre dans une assiette contenant du sirop sur une fine épaisseur. Puis poser le verre dans le récipient contenant le sucre et patienter quelques instants.
Retirer le verre pour obtenir le glaçage désiré.
Variante : il est également possible de créer une légère incision sur un demi-citron et faire glisser le long des bords du verre. (en remplacement du sirop)

[Chroniques Culturelles] Voyages dans le Temps et Halloween

En octobre, je n’ai pas terminé de série télé. Mais je vous propose de découvrir deux films que j’ai visionné.
A savoir Mortal Engines et Le Roi Lion (version Action Live).
Mais aussi de nombreuses lectures effrayantes, Halloween oblige.


N’hésitez pas à vous abonner à la chaine, à mettre des pouces en l’air et des commentaires directement sous la vidéo sur Youtube. Me dire si vous avez vus/lus ceux ci ou sinon ce qui vous passionne en ce moment. Merci!
On se retrouve le mois prochain pour la suite!

Japan Addict Z ~ 30 ans de Dragon Ball

C’est sur un coup de tête que dimanche 2 juin je me suis rendue à Strasbourg en famille pour assister à la convention Japan Addict Z. Ayant des garçons fan de DBZ dans mon entourage…

La Japan Addict Z
C’est une convention organisée par l’association Kakemono. Cette association Strasbourgeoise est née en 2002 et propose depuis de nombreuses activités aux mangaphiles et geeks du Grand Est.
Cette année, elle en était à sa cinquième édition et souhaitait mettre à l’honneur les 30 ans (déjà!) de Dragon Ball Z. Un salon sur deux jours au Zénith de Strasbourg avec en prime, samedi soir, un concert de 80 musiciens de l’Orchestre de l’ Harmonie « Bord du Rhin ». (Au programme : Musiques de dessin animé, jeux vidéo, films cultes ponctuées par des standards de rock)
cjapan addict z
Personnellement, je travaillais le samedi. Je n’ai donc pu ni assister à la première journée, ni au concert. Mais une journée m’a suffit. N’y voyez pas une critique négative car j’ai été plutot agréablement surprise. Le soleil était de la partie et le Zéntih est facilement trouvable depuis l’autoroute. De même, les parkings sont gratuits et faciles d’accès. Grace à des bracelets, on peut entrer et sortir de la convention à notre convenance. Ce qui nous a permis de manger dehors sur des bancs aux alentours et profiter de la fraicheur des arbres. Des grilles sont installées autour du Zénith, permettant aux festivaliers de manger, fumer ou se rafraichir en extérieur à leur convenance. Un stand de nourriture/buvette était installé, avec des tables, ainsi qu’une petite expo de voitures.
A l’intérieur, les stands exposants sont présents physiquement dès l’ouverture des portes. J’avais commandé les billets d’entrée sur internet, donc pas de longue queue pour nous. J’ai été surprise par cette disposition des stands, mais ce n’était pas désagréable. Le reste des exposants était plus loin, autour de la scène principale. Malgré tout cette dernière était isolée,ce qui était bien agencé et permettait de bien se concentrer sur l’un ou l’autre aspect de la convention. Les gradins étaient vraiment un plus pour bien voir la scène.
stand peluches
Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par un jeune homme habillé en Minnie Mouse fort sympathique (respect à lui d ‘avoir passé la journée en talons!), tenant un stand de lutte contre l’homophobie. Il distribuait des autocollants à cet effet. Son stand était placé tout au bout de la convention… J’avoue n’y avoir pas été.
Au sujet des autres exposants, c’était très diversifié. Chacun pouvait trouver son bonheur selon son univers. La parité artisans/commerçants m’a semblé bien respectée, même si j’aurais souhaité voir plus d’éditeurs (défaut professionnel?) pour accéder à des mangas autres que de l’occasion. Comme je suis habituée aux grosses conventions (Paris, Lyon…) j’aurais bien sur aimé plus d’activités et de stands (notamment au niveau culturel pour ma part), mais pour les habitués de petites conventions, c’est un véritable régal. J’ai notamment apprécié de trouver un stand de vente de CD Kpop. Les prix étaient ceux pratiqués habituellement en convention, avec peut être quelques articles dispo sur des sites comme Alixpress ou Wish à prix exorbitants, mais des tarifs convenables voire même intéressants pour les artisans.
sabre laser
Coté restauration, il y avait également du choix et de la diversité, sucrée ou salée. Une queue énorme au stand de bubble tea, comme toujours. Je n’ai pas pu m’en offrir un, mais on a apprécié les taiyakis, gaufres et glaces.
Quant à la sécurité des lieux, il ne me semble pas avoir croisé de vigiles en intérieur. Mais les festivaliers étaient très respectueux, l’ambiance bonne enfant. Je n’ai pas trouvé les lieux sales (pas de papiers de nourriture qui trainent), pas de bousculades… Bref, très appréciable.

Un espace jeu vidéo était notamment tenu par les organisateurs de la convention mulhousienne Geek Unchained avec en vis à vis une scénette où se déroulaient des jeux . J’ai notamment testé un jeu de cuisine Switch Overcooked avec mon fils. Ce fut un bon moment de rigolade. On pouvait également tester la VCR et discuter avec des écoles de codage.
jeux videos
Ma grosse déception de la convention : l’espace Kpop. Celui ci était payant (1 euro par personne) Je m’attendais donc à un espace privilégié avec quelques stands et on nous promettait des spectacles sur une scène dédiée. L’espace en question ne résumait à un coin genre lounge où on pouvait boire. C’était d’ailleurs très conseillé car il y faisait une chaleur à crever. Les tables n’étaient pas très propres. Il y avait une poignée d’ados dans un coin qui écoutaient du rap coréen trop fort. Quelques unes se sont ensuite déhanchées plus ou moins bien sur une mini scène devant une dizaine de leurs copines. Nous sommes partis avant la fin du premier morceau, écrasés par la chaleur et l’ambiance zéro.

Plusieurs animations étaient proposées sur 3 scènes différentes, dont une spéciale karaoké. Le matin, nous avons participé au début de l’émission web En Chaussettes chez Toi qui accueillait la comédienne Brigitte Lecordier (qui a doublé de nombreux personnages de Dragon Ball, ou encore Oui-Oui, Bouli, Bouba, Nathaniel « Nate » Oliver Hastings Jr. des Feux de l’Amour, Carl Edwards de la Petite Maison dans la Prairie, etc…) L’occasion d’un jeu interactif avec le public qui devait deviner un personnage de sa longue carrière. Un moment très sympa et en détente (tout le monde était en chaussettes) Nous sommes partis avant la fin pour pouvoir faire manger les enfants qui avaient faim. Brigitte Lecordier proposait également une séance de dédicace l’après midi mais la file d’attente nous a dissuadé de tenter notre chance.
brigitte lecordier
Retour à la scène principale en début d’après midi pour assister au Re Show des fans de Disney d’Alsace. Une performance musicale interactive avec le public divisé en deux parties : team princesse ou team pirate, avec chants et danses. Un moment très agréable, amusant et musical. Tout à fait dans l’esprit Disney. Nous avons tous les quatre adoré et j’ai regretté personnellement de ne pas être arrivée plus tot. Une prestation à saluer !
mangas
Nous attendions le Prix Zénith avec le Défilé Cosplay Dragon Ball, qui n’a pas eu lui à notre plus grand regret. En effet, un seul participant s’est inscrit. Plus que dommage, nous avions de grandes attentes pour ce défilé.

Petite vidéo par mes soins :

L’association Kakemono vous donne déjà rendez vous pour le week end du 20 octobre prochain pour une convention Potter’s Addict.

Mon Bullet Journal de Novembre

Toujours un peu en décalage pour vous montrer mon bullet journal, mais je travaille dessus durant tout le mois et je n’arrive pas à prendre de l’avance. Pour novembre, j’ai choisi le thème Reine des Neiges, avec du bleu et des flocons.

Pour ma page de garde, j’ai dessiné Olaf dans une boule à neige.
Matériel : dessin à main levé. Contour et lettering au stylo encre gel noir.Coloriage aux crayons de couleur classiques. Dessin des flocons de neige argentés avec un stylo à encre gel argenté (shoppé chez Wish)Autocollants mousse shoppé chez Vente Privée (voir vidéo ci dessous)

dessin olaf

Le tracker de sommeil : j’ai gardé la mise en page du mois dernier qui me convient mieux.
Matériel:traçages à la règle et stylos billes classiques.Décoration : collage de die cuts shoppé chez Vente Privée (voir vidéo ci dessous)

tracker de sommeil

Les trackers d’habitudes n’ont pas changé ce mois ci non plus.
Matériel : traçage au stylo bille Reynolds. Traits « vagues » fait avec une règle-gabarit Hello Kitty. Décoration : collage de die cuts shoppé chez Vente Privée (voir vidéo ci dessous)

trackers d'habitude
Pour la partie « Mood », j’ai dessiné un flocon de neige, même si le cœur n’est pas terrible, j’aime bien ce rendu.
Matériel : dessin à main levé. Contour stylo bille noir classique. Mise en couleur des émotions avec des feutres classiques Bic Kids.
moods

Une page livres où je regroupe mes lectures, achats et autres pour le mois. J’ai dessiné une moitié de buste de Elsa, la reine des neiges.
Matériel : dessin à main levée. Contour au stylo encre gel noir. Coloriage réalisé soit aux feutres classiques Bic Kids, soit aux feutres pinceaux (pour la peau, l’ombre des cheveux et le rose à joues) shoppés chez Wish. Robe peinte avec de la peinture gel à paillettes turquoise et violette de récupération.
dessin elsa reine des neiges
J’envisage de faire une Anna dans le meme style pour décorer une page mensuelle. Reste à trouver le temps de le faire ! D’ailleurs je n’ai pas réalisé d’autres illustrations.

J’ai gardé la mise en page des pages « agenda » du mois dernier.

On se quitte sur une petite vidéo haul Vente Privée où j’ai profité de mes bons d’achats pour commander quelques décorations sur le thème de Noël

Et vous, comment était votre bujo de novembre ?

Mon bullet journal d’Octobre

Octobre rime avec Halloween. Aussi j’ai choisi ce thème non pas par facilité, mais parce qu’il me plait. Les couleurs étaient donc du noir, du violet, du vert, un peu d’orangé et de rouge…

Pour ma page de garde, je me suis inspirée de la pomme empoisonnée de blanche neige.
Matériel : Dessin réalisé à la main avec des feutres classique, un stylo à encre gel noir basique pour le contour… Le petit chat en bas est un autocollant imprimé maison.
pomme disney

Le tracker de sommeil a été modifié, comme je vous l’avais dit je n’aimais pas trop celui avec les heures surlignées. J’ai fait des cases simples à remplir. Certes moins jolis mais plus fonctionnel. Ca prend aussi plus de temps à réaliser.
Matériel : cases faites à la règle et aux stylos à bille de couleur. Fantome autocollant imprimé maison. Toile d’araignée et bannière découpés dans du papier à lettres japonais Sanrio.
sleeping trakers halloween
Les trackers d’habitudes n’ont pas changé : un simple tableau. J’ai gardé comme couleur le rouge et le turquoise de la pomme qui est dessinée en vis à vis.
Matériel : règle et stylos à bille.
Pour la partie « Mood », j’avoue avoir passé beaucoup de temps. J’avais vu cette idée d’étagère à potions sur Pinterest et cela me plaisait beaucoup. Je l’ai donc reproduit à ma façon.
Matériel : dessin réalisé à la main. Contour au stylo à encre gel noir. Coloriage des étagères et parchemin au crayon de couleur, les potions au feutre pour les faire ressortir.
moodys potions

J’ai abandonné la page Gratitude. Elle devait m’aider à positiver, mais finalement c’est plus une corvée de la remplir qu’autre chose.
Une page livres où je regroupe mes lectures, achats et autres pour le mois. J’ai choisi le thème de la toile d’araignée. Je ne trouve pas le résultat génial…
Matériel : dessin à main levée avec des stylos billes
toile d'araignée

J’ai gardé la mise en page des pages « agenda » du mois dernier. J’ai simplement modifié les couleurs. J’ai commencé à faire les bannières centrales mais pas encore terminé, faute de temps.
Matériel : règle et stylos billes pour les cases.Bannière orange découpée dans du papier à lettres Sanrio.bullet journal halloween octobre

Comme j’ai passé pas mal de temps notamment sur la double page d’humeurs, j’ai eu moins de temps pour faire des illustrations. J’ai malgré tout recopié un poème de Samivel, que j’avais appris toute petite, que j’ai placé sur une pleine page au mois de septembre, pour l’automne.
poeme samivel
Toujours pour septembre, j’ai fait une bannière simple en lettering et un décor pour ma page anniversaire.
Matériel : pour le poème :écrit au stylo bille noir classique. Autocollants à colorier( issus du livre Coloriages Trop Mignons des éditions Grund. Ils sont coloriés avec des feutres et crayons de couleurs classiques.
pour la bannière bleue : faite sur du papier de récupération. Lettering à main levée avec stylo à encre gel Pilot Pop’lol.
Pour la page anniversaire : autocollants divers (planche ballons offert par la blogueuse Maggyk)

bannière et page anniversaire bullet journal
Et vous?

Tim Burton

Halloween approchant à grand pas, j’ai de plus en plus envie de revoir les chefs d’oeuvre de Tim Burton. Remontons le temps…

tim burton
Biographie
Tim Burton est né à Burbank en Californie en 1958. Cette ville est située à côté de Hollywood et beaucoup de studios de grandes compagnies de production s’y trouvent. Cependant, elle reste une ville très banlieusarde, avec toute l’uniformité et les codes sociaux que cela implique.
Très jeune, il se passionne de cinéma. Son film préféré « Jason et les Argonautes » présage sa passion future pour l’animation en image par image, avec dans ce film la célèbre attaque des squelettes. Il est également fasciné par les films de monstres, de Godzilla à King-Kong, et aime à penser que ces créatures terrifiantes sont avant tout des incompris et qu’ils souffrent de leur différence. Son coté taciturne l’isole un peu des autres enfants. Traversant les classes sans intérêt véritable pour les études, il se fait surtout remarquer par ses talents de dessinateur et les petits films en super 8 qu’il réalise avec des amis. En 1976, il entre au California Institute of the Arts, fondé par Disney.
Il se rend alors compte qu’il lui sera difficile de travailler chez Disney à cause de son goût pour les créatures bizarres. Son talent l’aide toutefois à entrer aux studios Disney et il commence à travailler sur le film Rox et Rouky en 1979. Mais il a énormément de mal à dessiner des gentils animaux dans une forêt verdoyante. Il devient alors le marginal des studios. Il est alors affecté au poste d’artiste-concepteur sur Taram et le Chaudron Magique, un film dont l’ambiance doit à priori mieux lui convenir. Malheureusement, il est encore une fois déçu par l’expérience puisque ses idées, décidément trop étranges, ne sont pas retenues.
tim burton et ses créatures
Vincent
Grace à ses soutiens, il réussit à réaliser son premier court métrage en 1982 : Vincent, un poème pour enfants qu’il a écrit en tant qu’employé chez Disney. Le film en noir et blanc utilise la technique de l’image par image. Il dure cinq minutes et raconte l’histoire d’un petit garçon perturbé de sept ans, Vincent Malloy, qui fuit la réalité en se mettant dans la peau de son idole, l’acteur anglais Vincent Price. Un récit qui semble autobiographique. De plus, le film s’inspire des adaptations des nouvelles d’Edgar Allan Poe, et des histoires du Dr Seuss, qui ont beaucoup marqué la jeunesse de Burton. Enfin, la narration de Vincent est assurée par Vincent Price lui-même. Si Vincent est comme l’avait voulu Burton, il n’est pas distribué mais gagne le Prix de la critique au Festival international du film d’animation d’Annecy.
tim burton
Hansel et Gretel
En 1982, Burton réalise pour la télévision Hansel et Gretel, une adaptation orientale du conte des frères Grimm, qui est pour lui l’occasion de travailler pour la première fois avec des acteurs. Après avoir écrit le poème The Nightmare before Chritmas (future base de son film d’animation éponyme), il réalise en 1984 le film Frankenweenie. Il s’agit d’un film en noir et blanc de 25 minutes, dont le budget atteint un million de dollars. Il raconte l’histoire de Victor, un jeune garçon dont le chien Sparky meurt renversé par une voiture. Il décide alors de le réanimer en s’inspirant de ses cours de sciences naturelles quand le professeur a électrocuté une grenouille morte avec de l’électricité. L’expérience réussit mais Sparky s’enfuit, semant la terreur dans le voisinage.
Comme Vincent, Frankenweenie est une porte ouverte sur les sentiments de Tim Burton et s’inspire du Frankenstein de James Whale. Malheureusement, il est classifié comme interdit aux moins de douze ans et Disney ne le sort donc pas en salle.
tim burton sur le tournage d'edward aux mains d'argent
Une filmographie de l’étrange
En 1985, il réalise Pee Wee big Adventure, un long-métrage avec Paul Reubens, une star outre-atlantique des émissions pour enfants. Sa carrière est définitivement lancée. Burton a une attirance indéniable pour les histoires étranges, ne traitant pas du monde réel. Il ne semble pas pouvoir concevoir un film sans inclure des éléments fantastiques, inscrivant l’histoire dans un univers relevant de la fiction. Mais le cinéma de Burton ne se limite pas à un étalage virtuose de scènes visuellement superbes, ils ont tous un sens profond : l’incompréhension, l’intolérance, la différence entre ce qu’on est et ce qu’on montre de soi, la volonté d’être soi malgré tout. Derrière cet esthétisme exacerbé, presque étouffant, les personnages marginaux ou hors normes de Burton souffrent intérieurement. Comme dirait Rafiki, il faut aller au delà de ce que tu vois.
Son oeuvre poétique sombre et psychologique est amplifiée par ses collaborations récurrentes avec le compositeur Danny Elfman ou les acteurs Johnny Depp, Eva Green ou Helena Bonham Carter, son ex-compagne et mère de ses deux enfants.

Tim Burton est très prolifique. Je ne vais vous parler que de quelques films que j’ai appréciés. La liste n’est donc pas exhaustive mais uniquement personnelle !
tim burton sur le tournage de Beetlejuice
1988 – Beetlejuice (Réalisateur , Scénariste)
Un couple de jeunes mariés heureux, Adam et Barbara Maitland, décèdent suite à un accident de voiture. Devenus des fantômes, ils ne peuvent quitter leur maison car ils se retrouvent alors dans une dimension effrayante peuplée de gigantesques vers de sables. Mais leur maison est vendue peu après à un couple de riches snobs qui emménagent avec Lydia, une adolescente gothique. Juno, la conseillère dans l’après-vie du couple, les informe qu’ils doivent hanter leur maison pendant 125 ans et se débrouiller par eux-mêmes pour chasser ses occupants. Comme leurs tentatives sont infructueuses, les Maitland décident, malgré les mises en garde de Juno, d’invoquer Beetlejuice, un « bio-exorciste » excentrique et peu digne de confiance, pour qu’il fasse fuir les Deetz.
Un film horrifico comique avec un budget de treize millions de dollars, dont un affecté aux effets spéciaux. Burton a dit que ce film est une parodie de L’Exorciste. J’aime le mélange de macabre, de poétique et de comique, n’étant pas fan d’horreur pur. Michael Keaton interprète Beetlejuice avec brio. Le film reçoit également un Oscar pour le maquillage.
Une série animée pour enfants en a découlé.

Batman
Tim Burton a été au commande d’une trilogie sombre et remarquable sur l’homme chauve souris.
1989 – Batman (Réalisateur)
Après l’assassinat de ses parents lorsqu’il était enfant, le milliardaire Bruce Wayne est devenu Batman, un super héros masqué en conflit avec le crime organisé. Gotham City est contrôlée par le parrain Carl Grissom. Son bras droit est Jack Napier, qu’il envoie en raid sur l’usine chimique Axis Chemicals. Il tombe dans un guet-apens… et une cuve d’acide. Il ne meurt pas mais en ressort défiguré… et fou. Ainsi il devient « le Joker », tue Grissom et prend le contrôle de son empire criminel avec l’Axis comme quartier général. La lutte de Batman contre le Joker s’intensifie considérablement lorsqu’il réalise que c’est ce dernier qui a tué ses parents : tuer le Joker devient alors une affaire personnelle à deux niveaux pour lui.
On assiste ici à la naissance du héros et de son plus fidèle ennemi, magistralement interprétés par Michael Keaton et Jack Nicholson, dans un univers noir et glauque.
La Warner propose à Tim Burton de réaliser Batman. Il accepte malgré les contraintes: son choix de prendre Michael Keaton pour interpréter le justicier masqué est contesté et de nombreux choix font polémique chez les fans. Il revisite le costume à sa sauce et recrée un Gotham sombre, assez proche de l’expressionnisme allemand et du cinéma de Fritz Lang. Pourtant, c’est un succès : le film rapporte quatre cent millions de dollars à l’échelle mondiale et gagne l’Oscar de la meilleure direction artistique.
tim burton sur le tournage de batman
1992 – Batman Le Défi (Réalisateur)
Burton se retrouve aux commandes de la suite dans laquelle le justicier masqué est confronté à Catwoman et au Pingouin (joués respectivement par Michelle Pfeiffer et Dany DeVito) Dans ce volet, Burton laisse un peu de coté Batman pour se focaliser sur les deux vilains où une fois encore il peut se laisser aller à ses fantasmes gothiques et torturés. Une histoire encore plus noire, macabre, avec une touche de carnaval et de burlesque. Cette fois, ce sont les parents qui jugent le film trop effrayant pour les enfants. Néanmoins, le film triomphe au box-office.
tim burton sur le tournage de batman
1995 – Batman Forever (Producteur)
Batman change de visage et est incarné par Val Kilmer. Il se frotte à Double Face (Tommy Lee Jones) et l’Homme Mystère (Jim Carrey) Le film a pris une approche moins sombre par rapport aux deux précédents, c’est plutot un divertissement familial. Personnellement je trouve ça dommage et bien plus fade, même si Gotham est visuellement plus colorée.

1990 – Edward Aux Mains D’Argent (Réalisateur, Producteur, Scénariste)
Une grand-mère raconte une histoire à sa petite-fille pour lui expliquer d’où vient la neige qui tombe sur la ville. Un inventeur solitaire crée une créature humaine, Edward, mais n’a pas pu l’achever avant de mourir, laissant Edward avec des ciseaux aux lames extrêmement acérées à la place des mains. Il vit seul dans le sinistre château jusqu’au jour où Peg Boggs, représentante en cosmétiques, se présente à sa porte. Elle décide de l’emmener chez elle. Il devient très vite le nouveau centre d’intérêt du quartier et est d’abord accueilli à bras ouverts, ses talents de tailleur de haies et de coiffeur lui valant l’admiration et les sollicitations de toutes les voisines. Jusqu’à un terrible accident.
Un de mes films fétiches, mêlant fantastique, drame, romance, merveilleux et comédie. Le scénario se veut relativement autobiographique et c’est également la rencontre entre Burton et l’acteurJohnny Depp. Plaidoyer pour la tolérance, ce quatrième film se conçoit comme une fable noire récompensée à plusieurs reprises.

Jack Skellington
Personnage emblématique indissociable de Tim Burton, il a été à l’honneur lors de trois longs métrages, plus easter egg dans James et la Peche Géante. C’est son 25e anniversaire cet automne.
1993 – L’étrange Noël De Monsieur Jack (Producteur, Scénariste)
2005 – Les Noces Funèbres (Réalisateur, Producteur)
Tous sont des films d’animation utilisant la technique de l’animation en volume ainsi que des marionnettes évoluant dans des décors réels, filmés image par image. Le scénario du premier est basé sur un poème écrit par Burton à l’époque où il était chez Disney (voir plus haut). Il rappelle le Grinch du Dr Seuss, l’un des poètes favoris du cinéaste. La mise en scène va nécessiter trois ans.
Pour Les Noces Funèbres, le scénario est basé sur un conte russe.
Je vous avais également parlé d’une version manga dans un de mes articles précédents.

1996 – Mars Attacks ! (Réalisateur, Producteur)
Parodie de film de science-fiction réalisée dans l’esprit des années cinquante, Burton se moque des Américains. Des Martiens en soucoupe volante envoient un message incomppréhensible aux terriens. Le président des États-Unis fait alors une annonce en direct afin d’entrer en contact avec eux. Un scientifique invente une machine qui permet de traduire leur langue. Ils annoncent qu’ils vont atterrir dans le désert du Nevada, avec un message de paix. Un important dispositif est alors mis en place pour leur arrivée. En fait, ils viennent s’amuser à atomiser la populace, les militaires et le Congrès avec leur pistolet-désintégrateur. Malheureusement pour eux, alors que la victoire leur est acquise sur toute la planète, un jeune américain découvre une faiblesse qui va les décimer : ils sont allergiques au Yodel.
Le film se base sur un jeu de cartes à collectionner datant de 1962. Burton donne volontairement à son film un aspect ringard, dans le style des films de science-fiction à petit budget des années 50. L’humour y est roi, mais de façon très grinçante. Mais le public américain n’est pas emballé, préférant Independance Day (plus chauvin) qui sort en même temps.

1999 – Sleepy Hollow (Réalisateur)
En 1799, l’inspecteur Ichabod Crane est envoyé enquêter dans le village de Sleepy Hollow, où les corps des bourgeois Van Garrett ont été retrouvés sans tetes. Le responsable serait le cavalier sans tête, un cruel mercenaire hessois mort pendant la guerre d’Indépendance des Etats Unis et qui serait revenu des enfers dans le but de faucher des têtes. Crane reste sceptique.
Ce film sombre et gothique est librement adapté de la nouvelle homonyme de Washington Irving. Aux effets spéciaux, on retrouve Kevin Yagher, responsable des effets spéciaux de la série Les Contes de la Crypte. Toujours peu enclin aux effets spéciaux numériques, qui sont limités au strict minimum pour un film de ce genre, Burton concentre toute l’attention de son équipe artistique sur les décors, allant jusqu’à réaliser lui-même certains arbres de la forêt. C’est un grand succès international récompensé par l’Oscar de la meilleure direction artistique.

2005 – Charlie Et La Chocolaterie (Réalisateur)
Charlie Bucket vit pauvrement dans une toute petite maison avec sa famille. En dehors de sa famille, la chose qu’il aime le plus est le chocolat. Mais à cause de sa pauvreté extrême, il ne peut toutefois recevoir qu’une tablette de chocolat par an, pour son anniversaire. A coté de chez lui se trouve la plus grosse chocolaterie du monde, mais elle est fermée au public suite à des soucis d’espionnage industriel. Son propriétaire, Willy Wonka, à la surprise de tous, décide d’autoriser à nouveau la visite de sa chocolaterie par le public, en organisant une loterie : cinq tablettes de chocolat « Wonka » contenant des tickets d’or cachés sous l’emballage sont dispersées dans le monde. Par pur miracle, Charlie parvient à trouver le dernier ticket d’or. Grand-Papa Joe se lève alors de son lit, et tous deux partent pour la chocolaterie et y découvrent des choses extraordinaires, dans tous les sens du terme.
Ce film se base sur le roman pour enfants de l’auteur norvégo-gallois Roald Dahl. Le film est très coloré et poétique, mais je vous avouerai que je n’ai jamais pu le regarder en entier, car je le trouve effrayant… alors que j’ai vu plusieurs fois les autres films de Burton avec délectation. Suis-je un alien ?


Alice au pays de Burton
Alice au Pays des Merveilles, le chef d’oeuvre de Lewis Caroll qu’on ne présente plus, un de mes univers préféré, réalisé par Burton… J’ai cru rêver en 2010.
2010 – Alice Au Pays Des Merveilles (Réalisateur)
2015 – Alice De L’Autre Côté Du Miroir (Producteur)
Le premier film est en fait la suite du livre de Lewis Caroll. Alice a 19 ans et lors d’une réception, elle est demandée en mariage par Hamish Ascot, un lord arrogant et très peu séduisant. C’est alors qu’elle aperçoit un étrange lapin blanc qui possède une montre à gousset et lui fait signe de la suivre. Alice s’enfuit et arrive devant un curieux arbre mort. S’en approchant trop près, Alice tombe dans le terrier et atterrit au Pays des Merveilles. Elle ne se souvient pas de son précédent voyage, et rencontre tous les personnages de cette curieuse contrée, devenue sombre et inquiétante. Après son départ, la Reine Rouge Iracebeth a pris le pouvoir en relâchant le Jabberwocky.
Le second film est issu du roman éponyme écrit par Lewis Caroll en 1871, qui fait suite au premier.
Même si Burton est habituellement attaché aux techniques de tournage plus traditionnelles, les films ont recours à de nombreux effets numériques, est presque entièrement tourné sur fond vert et est converti en 3D. Le premier film a remporté deux Oscars en 2011.

2019 – Dumbo (Réalisateur)
Les fans et moi même attendons avec impatience (mais également une pointe d’appréhension, je l’avoue) la version live de Dumbo, un éléphant de fiction créé par la romancière Helen Aberson, popularisé par Disney. Mais comme le veut la morale de l’histoire de Dumbo, « Quand on fait de son mieux, on en retire quelque chose de bien à la fin. » Nous comptons donc sur Tim Burton.

Etre en vie c’est avoir envie ~ octobre 2018

Voici encore quelques petites choses qui ont attiré mon attention à la rentrée. Pour rappel, je redis que ce ne sont PAS des choses que j’achète, mon budget ne me le permettant pas. Ce sont des coups de cœur d’objets vu sur le web.

Beauté :
creme a;t fox
Vu chez Ma Petite Corée, de superbes crèmes visages en forme de cupcake. Plus kawaii ya pas ! Au choix, une crème lifting au thé noir (21,90 euros), une crème hydratante à l’écorce d’orange et au thé (14,90 euros), et une crème apaisante aux feuilles de thé (16,910 euros) de la marque A;T Fox.
lolitaland parfum
Fan des parfums Lempicka, c’est avec joie que j’apprends la sortie de leur nouveau parfum Lolita Land le 31 aout dernier. Un parfum 100% végan au flacon enchanteur.
Il s’ouvre d’abord sur la senteur d’un cocktail Bellini, une boisson typiquement italienne à base de Prosecco, un vin pétillant, et de pêche. La mandarine renforce immédiatement la vitalité de l’ensemble et lui confère une extrême fraîcheur. Sa pureté est néanmoins contrebalancée par la présence de baie de Timut, un poivre originaire du Népal et reconnu pour sa puissance et son intensité. L’absolue de jasmin sambac renforce la féminité de ce parfum en son cœur. La vanille de Madagascar, quant à elle, apparaît au niveau de son sillage tout en s’accompagnant de muscs blancs. LolitaLand est un parfum tour à tour pétillant et aérien, floral et velouté, suave et délicieux.
Je ne l’ai pas encore reniflé mais il me tente beaucoup.

Mode :
baskets vans mickey mouse
Pour les 90 ans de Mickey, la marque de baskets Vans s’associe à Disney pour une collection dynamique et vintage. Vans collabore avec 4 artistes pour 4 univers composés d’un t shirt et d’une paire de baskets, dont l’artiste japonais Taka Hayashi.

chaussons harry potter

Toujours pour parler pieds, j’ai croisé par hasard sur Shopforgeek des chaussons Harry Potter trop kawaii(17,99 euros) Avec la ressortie du premier film, Harry Potter est partout, les goodies et les collab affluent comme des dingues… et cela se vend facilement, quelque soit le prix.

papeterie la cerise sur le nuage
Vous le savez peut etre (ou pas) mais j’adore tout ce qui est à motif étoile. J’ai d’ailleurs plusieurs hauts avec des étoiles, j’adore ! Et c’est tout naturellement que j’ai craqué (virtuellement, sans passer par la case banque) pour la collection de papeterie de La Cerise Sur Le Nuage. Coup de cœur spécial pour la trousse et le bracelet.
broche cheshire

Bouton d’or Création est une boutique d’artisanat tenue par une sympathique dame avec qui j’ai eu la chance de discuter lors d’une convention. Je suis ses travaux sur Facebook et je craque régulièrement pour ses créations. Dernière en date, une broche à foulard avec le chat du Cheshire. Comme vous savez, j’adore ce chat rose…

Livres :

manga lovecraft kioon
J’essaye de dépenser moins en livre… et notamment en mangas. La future collection (sortie cette semaine) chez Ki-oon concernant un cross over entre le manga et Lovecraft m’interpelle… Mais à 15 euros le volume, je suis comme Amy Winehouse : I say No!No ! No ! Faute de budget car la collection sera en 4 volumes, grand format, effet cuir… ça en jette. A voir si je le trouve en bibliothèque.
Au Japon, cette adaptation des Montagnes Hallucinées a été nominée au très convoité prix Osamu Tezuka, qui récompense tous les ans les meilleurs mangas.

Et vous, des craquages ?