Dégustation de snacks japonais

Une fois encore je vous présente plus en détails les snacks reçus dans les boxes japonaises Nihonbox ou Umaibox. Pour des découvertes gourmandes et surprenantes.

pocky fraise
~Pocky fraise
Il existe des pockys de toutes saveurs. C’est un produit japonais typique adulé par les touristes.
Comme je m’y attendais mon fils ne s’est pas fait prier pour manger le paquet en une seule fois. Les batonnets biscuités sont fins et recouverts de chocolat blanc saveur fraise avec quelques éclats de fraise séchée. Je ne suis pas fan des produits à la fraise en général (Je leur trouve souvent un goût chimique) mais mon fils adore.
chocolats sakura
~Chocolats Sakura
Dans une superbe boite se trouvent des billes de chocolat façon Rafaelo, emballées individuellement. Ce sont des chocolats blancs auxquels est mêlée une saveur sakura qui donne une teinte rosée. C’est sucré, doux et agréable, légèrement croquant. Ils ne sont pas écoeurants. Tout bon, vous avons adorés. De plus le packaging est superbe et permet de faire un joli cadeau.
tartcake kunamon
~Tart cake Kumamon
Tartelette au citron emballée individuellement, avec le personnage de Kumamon, mascotte de la préfecture de Kumamoto. J’ai été agréablement surprise. La part n’est ni trop grosse ni trop petite, sympa pour un petit en cas accompagnant un café. La base est une pate sablée avec un topping citron et un cœur fourré que je n’ai pas su définir, justement dosé en sucre.
karinto
~Karinto Sucre noir et crème fraîche
Dans le paquet se trouvent 2 types de Karinto : les noirs sont au sucre noir d’Okinawa et les blancs à la crème fraîche d’Hokkaidô. Deux saveurs bien différentes qui proviennent des deux régions les plus opposées géographiquement.
Ce sont des petits batonnets très dur. J’ai eu essentiellement des saveurs crème fraiche dans mon paquet et cela me convient bien. Car j’ai trouvé ceux au sucre noir moins bons.(Ils ont un léger goût de brulé) Pas de coup de cœur car ce sont des casse-dents mais sympa à découvrir.
caramel corn café
~Kanaeru Corn – Café au lait
En début d’année, certains étudiants passent des examens d’hiver au Japon, ces Caramel Corn limités sont là pour les encourager. Pour l’occasion ils ont été renommés « Kanaeru Corn », Kanaeru veut dire « réaliser un rêve ». Le goût est café au lait, essentiel pour réviser de longues heures !
Les Caramel Corn sont un produit soufflé ressemblant à des curly, mais au goût sucré. Ils sont très prisés au Japon mais je les goutais pour la première fois. Ils sont croquants et délicieux. Pour ceux ci, je n’ai pas trouvé un goût de café mais de caramel. C’est un en cas léger et original que je recommande.
koala no machi
~Koala no machi – Crème Pudding
Pour le 35ème anniversaire des biscuits Koala no Machi, les koalas reviennent avec le parfum qui as été le plus populaire parmi les parfums en durée limitée, le parfum pudding.De la crème a été ajouté à la recette.
Un carton remplis de petits gateaux fourrés. La pate est légère et imprimée de différents motifs amusants de koalas. L’intérieur est rempli de crème au goût vanillé. J’avais gouté il y a très longtemps une saveur chocolat et je n’avais pas aimé (le biscuit était mou et le chocolat pas terrible) Ici j’ai été agréablement surprise : le biscuit est meilleur que dans mes souvenirs et la crème très bonne. Je vous conseille donc cette saveur, même si éphémère.
white soda detective conan
~ White Soda Détective Conan
Canette exclusive au Japon pour la sortie du film en avril dernier avec 6 designs différents. La saveur de cette boisson « White Soda » est assez proche du calpis (frais, laiteux et légèrement acidulé)
Comme je ne peux pas boire de soda, c’est mon fils qui s’est fait un plaisir de tester. Il a plutot aimé et lui a trouvé un léger goût fruité. Comme tous les sodas japonais, il y a beaucoup plus de bulles que dans les notres.
spicy snack one piece
~Spicy D Snack One Piece
Il s’agit de snacks de maïs très très épicés.
Ici encore je ne peux pas en manger. Une amie a testé et a trouvé ça immangeable. Mon fils qui aime tout ce qui est épicé, a dévoré le sachet malgré l’emballage qui ne donne pas spécialement confiance. Comme quoi les gouts et les couleurs… Le sachet contient en plus un petit clip de One Piece !

Bleach

Bleach est un manga en 74 volumes de Tite Kubo, paru en 2001 au Japon (ça ne nous rajeuni pas!) qui a également été adapté en anime de 366 épisodes la même année. Aujourd’hui, je viens vous parler de son adaptation live sortie dans les cinémas japonais cet été et actuellement sur Netflix.
acteurs film bleach
Titre original : ブリーチ
Film japonais sorti le 20 juillet 2018 au Japon et le 14 septembre 2018 en France sur la plateforme Netflix
Genre et thèmes : action, aventure, fantastique, amitié, arts martiaux, combats, shinigami
acteurs film bleach
Le réalisateur est celui qui a également été aux manettes des adaptations de « Gantz », mais je ne les ai pas vues pour en parler.
Kurosaki Ichigo est un lycéen de 15 ans dans la ville japonaise de Karakura, rebelle et bagarreur. Il a l’étonnante capacité de voir et communiquer avec les âmes errantes, suite à la perte de sa mère… Un jour, en rentrant dans sa chambre, il croise une shinigami (personnage psychopompe, sorte de faucheuse), Kuchiki Rukia, poursuivant une de ces âmes errantes ayant choisi le mauvais chemin vers l’éternité. C’est alors qu’un monstre étrange explose la maison des Kurosaki pour s’emparer de la cadette. Ichigo et Rukia le poursuivent, mais cette dernière est blessée lors du combat. Pour survivre, elle doit transférer ses pouvoirs de shinigami à Ichigo pour qu’il abatte le Hollow (monstre qui se nourrit d’ames humaines). Et ce même si c’est une pratique interdite par la Soul Society, le lieu de résidence des shinigamis
scene de combat du film bleach
Mon avis
Le film reprend les premiers chapitres du manga, même si la fin est un peu plus « libre » afin de pouvoir boucler le film (Il aurait été impossible de résumer 74 tomes d’un univers ultra complexe et fourni en 1h40!, j’en suis consciente mais j’ai un petit goût d’inachevé) Donc pas vraiment de grosse surprise scénaristique si ce n’est ces adaptations. Le background psychologique d’Ichigo (décès de sa mère, répétition à vouloir protéger Rukia, la question du deuil) est également bien respecté et intéressant.
Les acteurs principaux sont plutot bons et j’ai beaucoup aimé la performance du héros qui campe un parfait Ichigo. Même si je garde à l’esprit que ce sont des acteurs en chair et en os, qu’il est donc difficile de trouver des personnes collants aux dessins du manga, je suis malgré tout un peu déçue pour Inoue qui ne se ressemble pas du tout, un peu aussi pour Chad (qui est Mexicain dans l’original, mais ça reste passable pour ce personnage) J’avais imaginé ce dernier bien plus grand et imposant visuellement. Je suis également déçue par le chanteur Miyavi qui campe mon personnage préféré, Byakuya, mais je pense que c’est juste une vision personnelle du personnage qui ne colle pas avec le chanteur dans ma tete,car son jeu n’est pas mauvais. Les caractéristiques physiques des personnages sont bien respectées (à part Inoue) et j’ai apprécié cela, même si certains critiques ‘spécialisés’ (ou pas) ont fustigé ça.
Question effets spéciaux, ils sont réussis. Je pense qu’ils ont bien transposé les Hollow, ce qui n’était pas tellement aisé, à leur donner consistance (ils font très ‘2D’ dans le manga) J’ai surtout apprécié les scènes d’arts martiaux, que ce soit l’entrainement d’Ichigo (qui m’a fait un peu penser à Karaté Kid) ou bien sa confrontation avec Renji.
fanart film bleach
Les zanpakutos (armes) sont eux aussi réussi, notamment le Zabimaru de Renji (c’est une épée qui a la faculté d’une queue de serpent et peut s’allonger, se rétracter et possède des articulations qu’il n’est pas aisé de représenter correctement dans un film)
La musique est également à la hauteur de mes attentes : fidèle à celle de la version animée, rythmée et en adéquation avec les scènes.
Bref, je suis plutot satisfaite de ce film qui reste globalement fidèle au manga, surtout la première partie. Il m’a d’ailleurs donné envie de me replonger dans sa lecture et dans le visionnage des séries animées, Bleach étant un incontournable pour moi comme pour tous les fans de japanim. Le film n’est pas totalement clos, il laisse apercevoir la possibilité d’une suite, mais je ne sais pas si cela serait judicieux, bien que je regrette aussi un peu de ne pas avoir vu la Soul Society autrement qu’en plan général de loin. Bleach est un manga aux multiples possibilités et il faudrait des centaines de films pour en saisir toute l’essence. Cette adaptation reste un bon divertissement et une bonne entrée en matière pour les novices si on se cantonne aux personnages principaux.


Je vous met ci dessus la bande annonce française, mais j’ai regardé le film en vo (japonais) Je ne peux donc pas vous assurer que la traduction soit fidèle ni les voix correspondantes.

Wabi Sabi

En matière de déco, la tendance de ces dernières années se veut minimaliste, avec des intérieurs bancs, aseptisés et millimétrés. STOP ! Voici la tendance Wabi Sabi, venue du Japon.
coupelle ébréchée
C’est une approche du rangement plus relax, dérivée du bouddhisme zen, qui célèbre l’art de l’imperfection et s’applique à merveille à la déco. L’expression Wabi Sabi est difficilement traduisible en français. Elle se compose du mot Wabi, qui signifie simplicité, avec une notion de paix et d’harmonie. Et de Sabi, un mot pour la beauté obtenue par l’épreuve du temps, être capable d’apprécier ce qui est vieux, usé et imparfait.
C’est également une philosophie de vie: s’exercer à voir la beauté du quotidien, aussi imparfait soit il. Un regard neuf sur la réalité imparfaite de soi même, d’autrui et des choses qui nous entourent. Cela rejoint la psychologie positive. Cela fait écho aux fameux défis d’apprendre à apprécier ces petites choses du quotidien qui nous font sourire, la gratitude envers les petits bonheurs simples.
intérieur wabi sabi
Mais revenons à la déco. Place donc à la simplicité et à l’émotion provoquée par la beauté des choses modestes et imparfaites dans des matières naturelles, brutes. (bois, chaux, terre cuite, lin, etc) Des objets ayant un vécu dont le défaut offre un supplément d’âme. Plus spontanée, moins symétrique, la tendance prône un soupçon de désordre, une touche d’inachevé. Mais attention, cela ne signifie pas un manque d’hygiène !
Pour suivre la tendance, on évite le minimalisme pour faire place à la chaleur. Exit le kitsch, le flashy, bonjour les couleurs naturelles mais sans se cantonner à une déco d’inspiration japonaise. Tous les mix sont possibles. A chacun sa petite touche personnelle !
Cette nouvelle tendance vous inspire ?
magasin wabi sabi

Ocean Teabag

Après les mugs originaux, les boules à thé personnalisées et autres cuillers customisées, c’est au tour des sachets de thé ! Ocean Teabag est une société de thé japonais innovante. Partant du constat que les sachets de thé sont toujours similaires, elle souhaite apporter un peu de fun dans les tasses.

Première collection : les animaux marins.
En forme de requin, de poulpe, de raie manta, de crabe, de tortue ou encore de méduse, une fois plongés dans l’eau bouillante, ces sachets de thé diffusent leurs saveurs en laissant croire qu’un véritable être vivant nage tranquillement dans votre tasse. Le visuel est d’ailleurs fascinant au travers d’une tasse transparente.
Des feuilles utilisées pour concevoir l’infusion jusqu’à la petite languette qui permet de sortir le sachet de son eau une fois qu’il a pleinement libéré son parfum, tout rappelle la mer. Pour un pack de 10 sachets, comptez environ 3 240 ¥, soit un peu plus de 26 €. Une coquette somme tout de même, mais une idée de cadeau très originale et sympathique pour tous les amoureux de thé .
ocean tea bag méduse
Deuxième collection : les chats.
Un peu plus abordable, (1 820 ¥ soit environ 14 €) cette collection va ravir les amoureux des chats. Encore une fois, les détails sont soignés jusqu’à l’étiquette à la façon d’une patte de matou, pour donner plus de style encore à la création. Le thé est un earl grey roiboos classique.

ocean tea bag chat ocean tea bag chats
Mais ce n’est pas tout !
Sur son site internet (hélas tout en japonais), la marque propose de nombreuses variétés tout aussi adorables : des champignons, des dinosaures, des pandas, des papillons, des lapins… De quoi faire rever tous les amateurs de thé !
ocean tea bag triceratops ocean tea bag panda

Neko Atsume au cinéma

Fan de chats, j’adore tout ce qui se rapporte à nos boules de poils. C’est une passion que grand nombre d’entre nous avons, que ce soit ici ou au Japon. L’année dernière, j’ai découvert la licence japonaise Neko Atsume, un univers rempli de chats colorés, mignons et taquins.

Neko Atsume est un jeu vidéo sur smartphone où l’on collecte des chats. Il y a actuellement 56 chats à collectionner. Parmi eux, 20 sont considérés comme des chats rares. Le gameplay est extremement simpliste et touche un large public. A ce jour, je n’ai pas encore testé le jeu mais il me tente bien.

Site internet du jeu : http://nekoatsume.com/games/neko/

Mais je digresse complètement;) Le but de mon article était de vous présenter un film japonais qui s’inspire de ce jeu vidéo. Intitulé Neko Atsume no ie (La Maison de Neko Atsume), ce film est déjà programmé dans les cinémas japonais pour le 8 avril prochain.

Synopsis :
Katsu Sakumoto est un écrivain qui, face au terrible syndrome de la page blanche, décide de se retirer vers la campagne pour retrouver son inspiration d’antan. Installé dans sa nouvelle maison, il fait la rencontre d’un chat qui le snobe totalement alors qu’il se pavane dans son jardin. Déprimé, Katsu décide tout de même, le soir venu, de laisser un bol de croquettes sur son porche pour le matou…

Les images me donnent envie, je fonds devant ces petites bouilles.