Les meilleurs mangas de la décennie

Alors que la décennie s’achève, j’ai pensé faire plusieurs rétrospectives sur différents sujets. Bien sur, ce classement est complètement subjectif et tout le monde n’aura pas forcément la même opinion. Mais vous pouvez jouer le jeu vous aussi : donner votre liste personnelle ou bien commenter la mienne.
On continue avec les mangas !
Vous pouvez retrouver les fiches complètes de certains mangas en cliquant sur leur titre.

1. Innocent
Un manga historique, basé sur un roman japonais, traitant de la révolution française et plus précisément des bourreaux de France (2015)
Au XVIIIe siècle, en quête de la « liberté et de l’égalité », l’événement marquant le début de la société moderne française commence, l’ombre de la Révolution s’étend. Un protagoniste vivait dans l’obscurité : Charles-Henri Sanson. Etant le fils aîné d’une famille de bourreaux, il doit succéder à son père et reprendre le flambeau en tant que « Monsieur de Paris » exécuteur royal et des hautes œuvres de France, malgré le dégoût qu’il éprouve pour cette profession.
J’ai lu toute la série (8 tomes) et j’ai commencé la suite : Innocent Rouge, dont l’héroine est la petite sœur de Charles Henri. Une œuvre à découvrir absolument, mon gros coup de coeur de la décennie.
manga innocent
2. Le requiem du roi des roses
Manga réinterprétant la pièce Richard III de Shakespeare. (2013)
Dès sa naissance, Richard, héritier de la prestigieuse famille d’York, est un enfant maudit. Né hermaphrodite, il est rejeté et haï par une mère qui considère sa venue au monde comme une punition du ciel. Seule lueur d’espoir dans cette enfance tourmentée, la présence d’un père qui lui voue un amour inconditionnel. Mais la vie du jeune Richard bascule quand son père s’engage dans un conflit avec les Lancaster pour faire valoir ses droits au trône. De cette guerre des Deux-Roses va émerger un monstre politique, un tyran sanguinaire qui marquera de son empreinte l’histoire de l’Angleterre…
Un manga sombre et sanglant qui garde malgré tout une once de poésie dans les quelques scènes émotionnelles.
le requiem du roi des roses
3. Kasane
Un manga surnaturel où l’héroine est une voleuse de visage (2013)
Kasane Fuchi est la fille de l’actrice Sukeyo Fuchi, connue pour son talent et sa beauté. Pourtant Kasane est loin de lui ressembler. Elle se fait d’ailleurs beaucoup embêter à l’école à cause de son physique. Sa mère décède, mais avant cela, elle conseille à Kasane de porter son rouge à lèvre et embrasser ce qu’elle voulait. Il permet en réalité de prendre l’apparence de la personne qu’on embrasse…
C’est une saga que j’ai commencé à lire chez une amie et hélas je n’ai pas eu le temps de la finir. Mais ce manga m’a marquée. Il est très bien fait et le scénario est captivant.
manga kasane
4. Alice in Murderland
Fidèle aux thèmes des contes (elle avait déjà rédigé deux séries sur le sujet avec son héros Ludwig), Kaori Yuki trouve un nouveau scénario plein d’humour et de sang pour les explorer. (2014)
La famille Kuonji est à la tete de l’un des plus grand groupe industriel mondial. Les parents ont adopté plusieurs enfants qui ont l’autorisation de manquer l’école une fois par mois pour se rendre à la tea party familiale. Ce mois-ci, la fête semble particulière et chacun est convié avec la personne qu’il ou elle aime le plus. C’est alors qu’on leur annonce qu’une épreuve leur est imposée afin de déterminer qui sera l’héritier qui prendra la suite de la direction. Elle consiste à éliminer tous les autres prétendants par n’importe quel moyen. Chacun est sous le choc. A tel point que Stella, la quatrième fille de la famille, tombe dans la schizophrénie et devient Alice, une jeune fille blonde amatrice d’armes à feu.
Kaori Yuki étant ma mangaka préférée, il est normal qu’elle se retrouve dans ma liste, même si cette saga n’est pas sa plus réussie.
alice in murderland
5. Platinum End
Le nouveau manga du duo parent de Death Note, mon manga préféré (2015)
Dieu se meurt. Selon la tradition, 13 Anges sont envoyés au Japon et doivent choisir chacun un humain qui recevra le pouvoir de vie et de mort sur les autres hommes pendant 999 jours. Au terme de ce délai, les actions des candidats seront jugées et l’un d’eux sera élu pour être le nouveau Dieu du Paradis. Mirai Kakehashi est un lycéen qui n’espère plus rien de la vie ; ayant perdu ses parents très jeune et étant battu par son oncle et sa tante. Il choisit de se suicider en sautant du toit d’un immeuble. Mais il est sauvé de justesse par Nasse, un Ange qui lui offre trois pouvoirs spéciaux et fait de lui l’un des 13 candidats.
Ici encore la série est en cours. Si j’ai beaucoup aimé le début du scénario, j’ai trouvé quelques longueurs. Le charadesign est superbe.
platinum end
6. Moriarty
D’après l’oeuvre de Conan Doyle, ce manga est une libre interprétation du fameux monde de Sherlock Holmes. (2016)
A la fin du XIXe siècle, en Angleterre, Albert, fils ainé du Comte Moriarty, se révolte contre le système social britannique fondé sur la hierarchie des classes. Avec ses deux jeunes frères que son père a sauvé d’un orphelinat, il se lance dans le projet d’apporter paix et égalité dans le pays. Pour cela, ils fondent une sorte d’agence à tout faire, qui permet aux plus pauvres de réclamer justice. William, professeur, met son intelligence au service de leur cause pour réussir. Pour leur première affaire, ils aident un jeune couple dont l’enfant est mort suite à l’indifférence du médecin local. Devant la réussite de leur plan, ils sont fiers et encouragés.
Je n’ai pas tout lu les tomes sortis à ce jour mais j’ai beaucoup aimé le début, tant au niveau de l’intrigue que du charadesign. Je viens d’apprendre qu’une version animée se prépare pour 2020.
manga moriarty
7. All You Need Is Kill
Un manga qui a inspiré le film « Edge of Tomorrow » avec Tom Cruise (2014)
Keiji Kiriya, nouvelle recrue de l’armée de Défense des Etats, a pour but de détruire de terribles aliens, appelés Mimics (les imitateurs). Au cours de sa première bataille, il est vite tué au combat.
Cependant, inexplicablement, et à sa grande surprise, il se réveille la veille de son décès. Il finit rapidement par comprendre qu’il est coincé dans une boucle temporelle, lui faisant revivre sa mort et sa résurrection.
Bien meilleur que le film américain, ce manga en deux tomes est un régal pour les fans de sf.
all you need is kill
8. One Punch Man
Comme je commençais à sécher, j’ai pensé à ce manga de 2012 qui reste un grand succès international.
Lorsque le super-héros Saitama se présente à ses ennemis, ces derniers ne le prennent jamais au sérieux. Il faut dire qu’entre sa carrure plutôt banale, sa calvitie et son allure désinvolte, il n’y a pas vraiment de quoi avoir peur… surtout pour un être surpuissant qui a déjà causé d’impressionnants ravages. Toutefois, il faut toujours se méfier des apparences car Saitama possède une puissance colossale, qui lui permet de terrasser ses adversaires en un seul coup de poing! Celle-ci est dûe à un entrainement très intensif. Le problème, c’est que depuis, il s’ennuie. Personne n’a encore pu rivaliser avec lui et il cherche désespérément celui qui pourra lui offrir un vrai combat.
Du shonen classique où l’anti héros est très fort et très drole.
one punch man
9. Assassination Classroom
Pareil que ci dessus 😉
Au lycée Kunugigaoka se trouve la classe 3-E, exclue dans les montagnes pour étudier et surtout pour assassiner leur professeur, Koro-sensei. En effet, cette étrange créature, ressemblant à un smiley avec des tentacules, a réussi à trouer la lune. Il pose alors ses conditions au gouvernement : devenir le professeur de la classe 3-E. Cependant, si d’ici une année aucun de ses élèves ne parvient à le tuer, la Terre connaîtra le même sort que celui de la Lune. La récompense de son assassinat est la somme astronomique de 10 milliards de yens ! C’est ainsi que ce groupe d’élèves va apprendre l’art de tuer mais aussi commencer à s’attacher à ce drôle de professeur.
Pour terminer, un manga également drole et bourré d’action.
assassination classroom
En conclusion, j’avouerai que la tache fut bien plus ardue qu’elle n’y paraît car mes mangas préférés datent de la décennie précédente, et que j’ai lu peu de nouveautés par manque de temps. Je n’ai repris la lecture avec assiduité que depuis un an environ… Je suppose donc que les puristes vont crier au scandale !

[TAG] Rainbow Book Cover

Suite à la découverte de ce tag sur le blog d’Alice et la Lecture, j’ai eu envie de relever le défi. Et je vous avoue qu’il n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît !

Ce TAG consiste à nommer plusieurs livre avec une couleur dominante de l’arc en ciel sur la couverture. Les règles :
1. La couleur doit dominer la couverture, pas le dos du livre !
2. Si vous ne possédez pas un livre d’une certaine couleur, choisissez-en un qui contient cette couleur quelque part.
3. Le livre doit vous appartenir ou doit être l’édition exacte que vous avez lu.(pour un livre emprunté par exemple)

anno dracula

Rouge : Anno Dracula
Anno Dracula part d’une idée simple : et si Dracula n’était pas mort ? Imaginant un passé alternatif dans lequel le vampirisme serait devenu monnaie courante, Kim Newman joue avec les références historiques et littéraires.
1888: Dracula a épousé la veuve Victoria, et règne désormais sur la Grande-Bretagne. Les vampires sont sortis de la clandestinité mais tout n’est pas si simple dans cette version de Londres du XIXe siècle. Un assassin surnommé Scalpel d’Argent massacre les prostituées aux canines un peu trop aiguisées. Un simple mortel, Charles Beauregard, est envoyé pour le traquer et croisera au fil de son enquête des personnages aussi légendaires que Jack l’Éventreur, le docteur Jekyll ou Fu Manchu.
Adepte de littérature vampirique, j’ai découvert ce premier volet d’une trilogie avec plaisir. C’est devenu un roman incontournable pour les fans du genre. J’aime beaucoup cette édition tout de rouge vétue.

epouse du dieu de l'eau
Orange : L’épouse du Dieu de l’Eau
Voir la fiche de lecture sur ce blog
Un manhwa superbe dont je vous ai déjà parlé. C’est avec plaisir que je vous partage deux couvertures orangées pour le plaisir des yeux.
chinese girls
Jaune : Chinese Girls
Par ses illustrations aux couleurs vibrantes et ses textes émouvants, Benjamin, célèbre auteur de BD chinoise, nous livre dans cet album des portraits de jeunes chinoises en pleins tourments amoureux. Des travaux préparatoires en fin d’album offrent une vision nouvelle sur les travaux de l’artiste.
J’ai galéré à trouver une couverture jaune… Puis j’ai trouvé cet artbook qu’on m’a offert pour mon anniversaire l’année dernière. J’avoue ne pas m’y être encore plongée par manque de temps.

tokyo ghoul

Vert : Tokyo Ghoul
A Tokyo, de nos jours. Plusieurs cadavres mutilés ont été retrouvés par la police qui recherche vainement un coupable. Quelques spécialistes évoquent les goules, créatures monstrueuses qui chassent les humains pour les manger. Kaneki Ken, étudiant à l’université, ne se préoccupe pas plus que ça de ces incidents, mais la réalité va le rattraper ! En effet, la jolie fille pour laquelle il a eu le coup de foudre dans un café n’est autre que la goule qui sévit dans le quartier ! Celle-ci tente de le dévorer et lui broie l’abdomen, mais elle est achevée par la chute de poutres en métal d’un chantier avant d’avoir pu mettre son sinistre dessein à exécution. Tout pourrait être bien qui finit bien, mais les médecins qui retrouvent Kaneki à moitié mort ne trouvent pas d’autre moyen pour le sauver que de transplanter les organes du monstre dans son corps ! Après son opération, le jeune homme constate avec horreur qu’il se transforme petit à petit en goule…
Un manga qu’on ne présente plus, devenu classique des fans de fantastique. J’ai lu les premiers tomes avec plaisir. Il faudrait que je reprenne sa lecture.

attraction mortelle
Bleu : Attraction Mortelle
Le père d’Emily est accusé d’avoir tué une jeune fille dans les bois de Darkwood, juste derrière leur maison. Tout accuse, en effet, cet ancien soldat qui souffre de stress post-traumatique et a rapporté, une nuit d’orage, le cadavre d’Ashley dans ses bras. Pourtant, Emily, 17 ans, ne peut pas croire à la culpabilité de son père. Aidée par Damon, le petit ami d’Ashlee, elle tente de reconstituer ce qui s’est réellement passé cette nuit-là. Car Ashlee n’était pas seule dans ces bois. Avec Damon, Marck et Charlie, elle participait à un jeu rituel et dangereux.
Découverte récente de ce thriller psychologique pour ado et ce fut un gros coup de cœur. Le genre de livre qu’on a du mal à refermer.
devil's lost soul
Violet : Devil’s Lost Soul
Voir la fiche de lecture sur ce blog
Kaori Yuki est ma mangaka préféré. Aussi je dévore tous ses écrits. Ce manga est dans la veine de ses autres créations. J’ai beaucoup aimé bien que ce ne soit pas mon favori.
ludwig revolution

Rose : Ludwig Revolution
Il était une fois un prince se prénommant Ludwig. Par sa beauté et son esprit tout le monde s’accordait à le considérer comme le meilleur parti qui soit. Tout charmant qu’il fût, Ludwig se cherchait donc une fiancée à la hauteur de son parti. Ainsi, sur les conseils de son père, il partit en voyage à la recherche d’une princesse tout aussi charmante que lui. Dans sa quête pour trouver l’Amour, la première prétendante qu’il rencontra fut Blanche, une jeune fille à la peau pâle comme la neige, aux lèvres rouges comme le sang et au coeur noir comme l’ébène.
Une autre série de mangas de Kaori Yuki. J’ai adoré. C’est très drole, sombre, amusant, décalé…

innocent
Blanc : Innocent
Quatrième bourreau d’une famille d’exécuteurs officiels, Charles-Henri Sanson fit tomber près de 3000 têtes, dont celle de Louis XVI. retour sur la personnalité hors-norme du plus célèbre bourreau de l’Histoire de France.
Oui, je vous rabat les oreilles avec cette série historique… Mais ce fut un véritable coup de cœur. Je vous invite donc une nouvelle fois à le découvrir si ce n’est déjà fait.
prince lestat
Noir : Prince Lestat
Le monde des vampires traverse une crise : leur espèce a proliféré sans limite et, grâce aux nouvelles technologies dépassant toutes les prévisions des siècles passés, ils peuvent communiquer entre eux comme jamais. Tirés de leur sommeil, des Anciens se retrouvent asservis par la Voix, qui leur ordonne de brûler leurs jeunes semblables, de Paris à Bombay, Hong Kong, Kyoto et San Francisco. Immolations et massacres se répandent de part le monde.
11e tome des chroniques vampiriques de mon auteure préférée Anne Rice. Je vous avais évoqué ce volume en vidéo. Je suis heureuse de retrouver Anne et mes personnages fétiches.

Que lisez vous actuellement ?
Si vous souhaitez reproduire ce tag, n’hésitez pas à me donner l’url en commentaire pour que je vienne vous lire !

[TAG] Manga 2019

J’ai récemment découvert avec plaisir le blog de l’Apprenti Otaku. J’aime beaucoup lire ses revues. Et je suis tombée sur son tag spécial manga. Bien qu’il date du début d’année, j’ai eu envie de le reprendre ici.
hellsing gif
Vos genres de mangas préférés ?
L’idée ici n’est pas de répondre shonen, seinen ou shojo, ça n’a aucun sens, mais de savoir ce que vous préférez parmi les histoires d’aventure, fantasy, SF, sport, comédie, etc …
En manga comme ailleurs, je suis plutot fan de fantastique et d’historique. J’aime aussi beaucoup les dark shojo. J’avoue lire un peu tous les mangas qui me tombent sous la main, par curiosité, pour me faire une idée… Ce qui m’amène également à dire que je préfère les shonen et les seinen. Je réserve plutot les shojo pour la détente, quand j’ai envie de rire et de ne pas me prendre la tête.
Si le scénario est important pour me donner envie de lire, le charadesign l’est tout autant. Même si on ne juge pas un livre à sa couverture, j’ai du mal à rentrer dans un manga si le trait ne me plait pas. J’ai besoin aussi d’etre émerveillée visuellement.

angel sanctuary gif

Vos trois mangakas préférés ?
Kaori Yuki : Sans hésiter, c’est LA mangaka de mon cœur. J’aime son trait, ses personnages tordus, les fioritures qu’elle dessine… C’est ma référence. Je n’ai pas de titre préféré chez elle, aimant tout ce que j’ai lu à ce jour.
Kazuya Mineruka : Une autre femme dont j’apprécie le design et les personnages également hauts en couleur. Ses histoires mettent régulièrement en scène des éphèbes rebelles aux poses classes, ce qui ne peut que me plaire ! Grande fan de Saiyuki.
Takeshi Obata et Tsugumi Ohba : Ce célèbre duo dessinateur/scénariste est à l’origine du phénomène Death Note, LE manga par excellence selon moi. J’ai aussi aimé leur travail graphique sur Blue Dragon.

manga kaori yuki

Vos trois maisons d’éditions préférés ?
Bien que j’ai beaucoup de mangas de Glénat et d’autres grandes maisons d’éditions, je pense répondre tout d’abord Kana, dont j’adore la plupart des titres de la collection Dark Kana. Ensuite Pika, qui édite ma mangaka préférée Kaori Yuki. Et enfin Delcourt Tonkam, ancien éditeur de Kaori Yuki, qui a de très beaux ouvrages à son actif.

tokyo ghoul gif

Un titre fétiche par éditeur ?
Ankama : C’est une maison que je connais mal, bien que j’ai été une grande joueuse de Dofus par le passé. J’ai les premiers tomes de City Hall en ma possession. Reste à les lire.
Akata :
Une maison que je connais mal également, mais j’ai lu ses titres Le mari de mon frère et Rouge Eclipse, que je recommande tous deux.
Delcourt-Tonkam :
Dans la collection seinen en cours de publication, gros coup de cœur pour Innocent/Innocent Rouge qui raconte la vie des bourreaux avant la Révolution Française.
Doki-Doki : Cette maison d’éditions a des titres intéressants. Je pencherai pour Trisagion, qui est sur ma wishlist. Une bataille qui dure depuis la nuit des temps entre les hommes et les Nihiles, les anges déchus.
Glénat
: C’est une grande maison qui propose énormément de bons titres (One Piece, Dragon Ball, Tokyo Ghoul…). Je viens de lire le premier tome de Tokyo Revengers avec plaisir.
Kana : Une autre grande maison (Assassination Classroom, Naruto, Black Butler…) Je suis une inconditionnelle de leur collection Dark Kana. Je choisirai Death Note car c’est mon manga préféré, le seul que je possède en plusieurs exemplaires.
Kazé :
Elle aussi, une maison incontournable (One Punch Man, Blue Exorcist, Platinium End…) Je nommerai Le Chemin des Fleurs, que j’ai en intégrale et dans lequel je souhaite me replonger prochainement pour finir sa lecture.
Ki-oon : J’aime également beaucoup de titres chez Ki Oon. Coup de cœur pour Le Requiem du Roi des Roses, une adaptation de la pièce shakespearienne Richard III, que je lis en ce moment. Mention spéciale en passant pour leur collection Black Museum qui est un véritable bijou.
Komikku : Plusieurs titres me tentent chez eux mais je sortirai du lot Le Maitre des Livres, en cours de lecture, racontant la vie de bibliothécaires hors du commun. Clin d’oeil à mon job actuel.
Kurokawa : J’ai lu quelques anciennes séries. Je recommanderai Chocolat et Vanilla, une des premières séries que j’ai lu avec plaisir
Panini Manga : Sans conteste, Saiyuki, mon second manga préféré, basé sur le pèlerinage vers l’ouest.
Pika :
Egalement maison éditant les mangas de Kaori Yuki. Clin d’oeil à Alice In Murderland que je lis actuellement.

alice in murderland
Une déception en particulier, un titre ou un genre qui vous a déçu au fil du temps ?
J’ai vraiment du mal avec les titres de fantasy. Je trouve qu’ils se ressemblent tous….
death note gif

Comment qualifieriez -vous  votre année 2018 en manga (achats, lectures, objectifs réalisés ou non…) ?
J’ai fait pas mal d’achats et commencé de nombreuses séries. J’ai fait de belles découvertes. Je pense par exemple à Innocent. J’ai aussi commencé à me pencher sur les auteurs français.

saiyuki gif
Vos objectifs pour 2019 en manga (achats, lectures, …) ?
Mon objectif est de développer cette section sur le blog. Pour cela, je regarde un peu ce qui se trouve dans ma médiathèque, mais je continue aussi sur ma lancée de 2018.
kasane

Un titre (que vous recommandez) à lire en 2019?
Nuance avec la question précédente. Quel titre, parmi tous ceux que vous avez lu, vous recommanderiez à lire cette année ?
J’ai récemment conseillé Kasane, même si je n’ai pas terminé cette série. Je pourrais également reparler de Innocent.

innocent manga

Un manga que vous souhaiteriez voir sortir en France en 2019 ?
Il sort énormément de mangas en France de nos jours. J’avoue avoir moins de temps pour suivre de très près les sorties, même dans l’hexagone. Je suis en retard sur pas mal de mes séries en cours pour 2019. Je suis donc incapable de répondre à cette question.

Je ne tague personne en retour mais n’hésitez pas à me parler de vos lectures du moment en commentaire.
Et si jamais vous reprenez ce tag, donnez moi votre url que je puisse vous lire.

Alice In Murderland de Kaori Yuki


La famille Kuonji est à la tete de l’un des plus grand groupe industriel mondial. Les parents ont adopté plusieurs enfants qui ont l’autorisation de manquer l’école une fois par mois pour se rendre à la tea party familiale. Ce mois-ci, la fête semble particulière et chacun est convié avec la personne qu’il ou elle aime le plus. C’est alors qu’on leur annonce qu’une épreuve leur est imposée dès ce jour afin de déterminer qui sera l’héritier qui prendra la suite de la direction. Celle ci consiste à éliminer tous les autres prétendants par n’importe quel moyen. Chacun est sous le choc. A tel point que Stella, la quatrième fille de la famille, tombe dans la schizophrénie et devient Alice, une jeune fille blonde amatrice d’armes à feu.
Après avoir éliminé Sid dans le premier tome, Stella doit affronter Claire, sa sœur ainée, sa préférée qui s’est transformée en un petit chaperon rouge loin d’être innocent.

Mon avis:
Fidèle aux thèmes des contes (elle avait déjà rédigé deux séries sur le sujet avec son héros Ludwig), Kaori Yuki trouve un nouveau scénario plein d’humour et de sang pour les explorer. Ici, à travers la folie des Kuonji, chaque enfant va devenir l’un des héros des contes de notre enfance. Dans le premier tome se révèle Bloody Alice, même si elle n’est pas invitée au pays des merveilles, elle est accompagnée d’un lapin blanc (ici un jeune majordome albinos). La patte graphique de la mangaka est bien sur toujours là pour sublimer le scénario, offrant de magnifiques dessins de personnages aux tenues chatoyantes, dans des scènes d’actions sanguinolentes ou des vignettes plus sentimentales.
Une nouvelle série au franc succès qui s’est vue sold out avant sa sortie officielle, nécessitant une réimpression. La série est actuellement en cours au Japon.

Informations:
Alice in murderland  de Kaori Yuki – Editions Pika
premier tome paru en juin 2016

Devil’s Lost Soul de Kaori Yuki

couverture tome 1 devil s lost soul
Synopsis:
Dans le Japon d’autrefois, Sorath est un orphelin survivant à un tremblement de terre. Il est recueilli par un riche baron, propriétaire de la mystérieuse demeure des fleurs de sang. Le garçon se lie d’amitié avec Garan, le fils héritier, et Kiyora, la fiancée de ce dernier. Mais des malentendus et un triangle amoureux viennent envenimer cette amitié qui semblait éternelle. Pendant ce temps, le baron prépare un mystérieux rituel impliquant un sacrifice humain.
Sorath est intrigué par les agissements du baron et mène l’enquête. Il apprend rapidement qu’il prépare la cérémonie de la nuit de Walpurgis. Il s’y rend et voit le grand seigneur de la terreur invoqué par le Baron, démon qui se met en colère après avoir été trahi par Wraith, seconde femme du baron et accessoirement prince des enfers. Le démon s’échappe et menace la ville. Samech intervient alors et avec l’aide de Sorath, tente d’enfermer l’esprit du démon. Dans la manœuvre, Garan est blessé.
De nos jours, Sorath a asservi Wraith et ils parcourent le globe en compagnie de Nonoha, qu’ils ont adoptée comme leur propre fille. Celle ci étant le fruit d’une relation entre Wraith et Garan. Ils la cachent du mieux qu’ils le peuvent mais l’écolière croise la route d’un étudiant qui se prend pour Dieu et s’amuse à semer la mort en rendant sa propre justice. Il semblerait être guidé dans ses actes par un ange. Le garçon enlève Nonoha. En remontant sa piste, Sorath et Wreith arrivent dans une émission télé où devrait avoir lieu un jugement divin, sorte de réplique de la nuit de Walpurgis autrefois perpétrée par le baron Kamichika. Sorath se retrouve alors une nouvelle fois face au seigneur de la terreur.
dessin publicitaire manga devil s lost soul
Mon avis:
Un manga qui réunit tous les ingrédients qui font le succès de Kaori Yuki : de superbes dessins , des êtres androgynes et fous, un scénario glauque et haletant.
Le premier tome d’une nouvelle saga de Kaori Yuki se situe dans une époque ancienne permettant à la dessinatrice de déployer son talent pour les costumes et les détails. Ce tome est une introduction aux cinq autres qui vont suivre, présentant les personnages principaux et secondaires, ainsi que l’intrigue. Cette dernière est déjà bien sombre et laisse le lecteur en haleine.
Dans le second tome, l’intrigue prend forme avec le saut temporel, de nouvelles questions se posent. On ne manquera pas de faire le parallèle entre le personnage de Hizumi (le garçon qui se croit investi d’un pouvoir divin) et Light Yagami du manga à succès Death Note. Mais ce n’est qu’un personnage secondaire servant de tremplin pour poser l’intrigue dans notre époque.
Pour le troisième volume, on pourrait dire ‘on prend les mêmes et on recommence’ mais ce n’est pas tout à fait ça. Ici, l’auteure s’est inspirée du site de vidéos en ligne japonais ‘niko nama’ pour lancer sa deuxième nuit de Walpurgis. Malgré le climat tendu et horrifique, elle réussit toujours à glisser quelques scènes d’humour noir apprécié par ses fans.
vignette manga devil s lost soul
Informations:
Devil’s Lost Soul de Kaori Yuki – Edition Pika – premier tome paru en février 2014