Conseils de lecture aux Capricornes

Avec un peu de retard, nous nous penchons sur les Capricornes. Un peu tard pour des idées cadeaux de noel, mais quand on aime la culture, pas besoin de prétexte pour se faire plaisir.
capricorne
Le Capricorne a pour origine deux mythes. D’abord celui du dieu Pan. Fils d’Hermès, mi-homme mi-bouc, il  était surtout connu pour être très laid et un très bon musicien. Pan est le fameux inventeur de la flûte de Pan. Ensuite celui de la chèvre Amalthée. Cette dernière, dans sa grande bonté, nourrit Zeus durant son enfance loin des yeux de son père cannibale, Chronos. Malheureusement, l’une de ses cornes se cassa et les nymphes la remplirent de fruits. Vous la connaissez sûrement sous le nom de Corne d’Abondance. À sa mort, Amalthée devint l’étoile Capella ou bien la constellation du Capricorne.
Le Capricorne est un individu ambitieux. Il représente le sommet de la montagne qu’il faut atteindre en premier. Pour cela, il peut s’identifier à l’haltérophile Kim Bok Joo dans le drama sportif Weightlifting Fairy Kim Bok Joo. Ou alors il peut aimer relever le défi d’un escape book mystique façon Baron Samedi.
weightlifting fairy kim bok joo
Malgré tout, on reproche parfois aux Capricornes leur côté un peu vieillots. En cela, ils devraient apprécier la collection les Classiques en manga de chez Nobi Nobi, dont je vous avais présenté le volume consacré à Jane Eyre. Ou bien encore le côté rétro du superbe ouvrage Springald.
les classiques en manga
Un peu introverti, le Capricorne apprécie des héros à son image. La timide héroine de Zombie Cherry ou le papa lambda de My Home Hero, par exemple.
my home hero
La couleur associée aux Capricornes est le noir. Sauf si vous considérez que le noir n’est pas une couleur, dans ce cas-là, c’est le marron très foncé. Pourquoi ne pas lire une sombre anthologie française : Histoire de Folie.
histoire de folie
Quelle est votre lecture du moment ?

It’s Ok Not To Be Okay ~les looks de Ko Mun Young

It’s Ok Not To Be Ok est mon drama coup de coeur de l’année. Dans cette série coréenne, l’héroine principale, Ko Mun Young, est une écrivaine spécialisée dans les contes pour enfants. Atteinte de troubles de la personnalité, elle n’en a pas moins pour autant un grand goût pour la mode… un peu extravagante, mais toujours remarquable.


Au début du drama, Ko Mun Young porte des vêtements sombres, souvent noirs. Elle ressemble vraiment à une princesse gothique et se qualifie elle même de sorcière. Ce sont mes looks préférés, à la fois élégants et très féminins.
ko moon young
Au contact de Moon Kang Tae, sa personnalité va s’ouvrir. Cela se traduit également dans ses tenues vestimentaires qui deviennent blanches, puis se colorent peu à peu.
ko moon young
En faisant des recherches sur Internet, je me suis aperçue que ces tenues sont souvent signées par de grandes maisons de couture, voire de luxe comme Kenzo, Chanel ou Dolce & Gabbana. On retrouve notamment des pièces de Louis Vuitton. Cela ajoute du rêve à l’histoire mais les téléspectatrices ne sont pas prêtes de pouvoir copier ces looks !
ko moon young
Si l’univers de la mode vous intéresse vous avez sans aucun doute déjà entendu parler de Kim Minju puisqu’elle est nulle autre que la grande gagnante du reality show coréen du style « Next in Fashion », et depuis, sa réputation n’est plus à faire. En effet, elle a habillé, entre autre, les membres du groupe de kpop Red Velvet, mais également Seo Ye Ji pour certaines tenues dans ce drama.
ko moon young
Ces robes ne sont rien sans les superbes (et vertigineuses) chaussures, ainsi que les accessoires que l’auteure porte.
ko moon young
Je ne suis pas la seule à avoir apprécié ce côté fashion et de nombreux articles et autres vidéos circulent sur le net, si cela vous intéresse. Par exemple :

Calendrier de l’Avent 2020 ~Luthien ~Troisième semaine

Pour attendre Noel en beauté, je participe pour la première fois à un super événement organisé par Luthien en compagnie d’autres fans de dramas. Nous voici déjà à la fin !
Pour retrouver le principe, les questions et leurs réponses des semaines 1 et 2, il suffit que cliquer ici et .
calendrier de l'avent 2020
Jour 15 : Quel drama avait la meilleure réalisation ?
La question est un peu difficile. Je répondrais Alice In Borderland que vais terminer. J’ai aimé les différentes ambiances selon les lieux filmés.
alice in borderland
Jour 16 : De quel personnage aurais-tu pu tomber amoureux(se) ?
En début d’année, je suis tombée sous le charme de Saya incarné par Song Jong Ki dans Arthdal Chronicles, bien que ce ne soit pas un personnage foncièrement bon. Plus récemment, j’ai beaucoup apprécié le Capitaine Ri (Hyun Bin) dans Crash Landing On You. Il faut reconnaître que Hyun Bin a souvent le même genre de rôle, et vu que c’est mon acteur préféré… Difficile pour moi de ne pas avoir des coeurs au fond des yeux.
arthdal chronicles
Jour 17 : Quel drama dont personne n’a parlé as-tu adoré découvrir ?
The Stranded. C’est un drama que je n’avais pas du tout prévu de regarder et sur lequel je suis tombée par hasard entre deux sur ma wishlist. Un heureux hasard.
the stranded
Jour 18 : Quels personnages ont eu la meilleure bromance ?
Je profite de cette question pour resaluer la prestation de Woo Do Hwan qui incarne le double personnage de Eun Sup/ Jo Yeong dans The King Eternal Monarch. Il a réussi à incarner avec brio deux hommes aux caractères complètement opposés , et cela de manière convaincante et pleine d’émotion.
woo do hwan
Jour 19 : Quels personnages ont eu la meilleure womance ?
Je ne suis pas fan d’actrices en général. D’ailleurs, je ne connaissais même pas le terme de womance. En réfléchissant, j’ai bien aimé l’alchimie entre Alissa et Ying dans The Stranded.
the stranded
Jour 20 : Quelle scène as-tu regardé plusieurs fois ?
Aucune.
Jour 21 : Quel personnage secondaire a volé la vedette au protagoniste ?
J’irai jusqu’à dire la plupart des personnages secondaires dans The King Eternal Monarch. Entre un Lee Minho fade à force de se cantonner aux mêmes personnages et une Jeong Tae Eul prometteuse mais qui tombe vite dans le guimauve, la plupart des personnages secondaires sont bien plus intéressants. La ministre est ambitieuse et jolie. Elle fait echo aux personnages féminins forts qu’on voit actuellement. Lee Rim le méchant est très bien interprété et finalement attachant quelque part. Personnellement, j’ai eu un coup de coeur pour l’intendante qui très attachante elle aussi. Je ne spoilerai pas mais sa révélation sur ses origines en fin de série la rend encore plus adorable. Et je vous ai déjà parlé de Woo Do Hwan dans les questions précédentes.
king eternal monarch
Jour 22 : Quelle collaboration d’acteurs aimerais-tu revoir dans un nouveau drama ?
J’aime bien les changements. Cela me perturbe toujours un peu de revoir un duo dans un autre drama et je ne peux m’empecher de comparer, même si je sais que c’est un peu débile.

Jour 23 : Quel drama avait la meilleure bande-son ?
J’ai beaucoup aimé la bande sonore de The School Nurse Files. C’est la seule chose que j’ai aimé dans ce drama 😉 autant citer du positif. De même, j’ai bien aimé celle de The Stranded. Toutes deux changent des chansons mélo habituelles en kdrama.
school nurse files
Jour 24 : Si tu devais résumer ton année 2020 avec une image provenant d’une scène d’un drama que tu as vu en 2020, quelle serait-elle ?
alice in borderland
Gif extrait de Alice In Borderland

Pour terminer, voici la liste des dramas que j’ai pu voir en 2020. Comme je me suis remise aux séries américaines (Gotham, Chilling Adventures of Sabrina, Handmaid’s Tale…) il y en a donc moins que d’habitude :
-Arthdal Chronicles
My Holo Love
-Crash Landing On You
Kingdom Saison 2
-King Eternal Monarch
It’s Ok Not To Be Ok
-The School Nurse Files
-The Stranded
-Alice in Borderland (dont je vous ferai une fiche dès que possible)

Calendrier de l’Avent 2020 ~ Luthien ! ~ Deuxième semaine

Pour attendre Noel en beauté, je participe pour la première fois à un super événement organisé par Luthien en compagnie d’autres fans de dramas. Deuxième semaine de réponses aux questions posées par les participants.
calendrier de l'avent drama 2020
Le principe, et pour voir la première partie, c’est par ICI
bannière noel
Jour 8 : Quel antagoniste as-tu préféré ?
Sans hésitation, j’ai adoré Lee Rim, le « méchant » dans The King Eternal Monarch. Si le duo de héros ne casse pas trois pattes à un canard (selon moi et la plupart des dramavores), les acteurs secondaires ont fait du bon travail.
Le synopsis : Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de flute en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.
king eternal monarch
Jour 9 : Quel drama t’a le plus fait pleurer ?
Cette année plus que d’habitude, j’ai eu la larme facile. Les relations compliquées entre les différents personnages de It’s Ok Not To Be Ok m’ont bouleversée. Que ce soit entre les deux frères ou bien la relation compliquée entre Ko Mun Young et sa mère… Rien n’était simple dans ce drama. Heureusement que les scènes drôles étaient aussi de la partie pour éviter la déprime !
it's ok not to be ok
Jour 10 : Quel drama t’a le plus fait rire ?
J’ai également le rire facile. Bien que je n’ai pas accroché à l’humour décalé de The School Nurse Files, j’étais totalement dans celui de It’s Ok Not To Be Ok, trouvant même les polémiques à son sujet totalement injustifiées. Les ahjummas de Crash Landing on You m’ont aussi bien fait rire.
crash landing on you
Jour 11 : Quel(le) acteur(rice) a été ta révélation de cette année ?
C’est très subjectif et difficile à la fois. J’ai découvert pas mal d’acteurs cette année. J’ai notamment beaucoup aimé Kim Jeong Hyeon dans Crash Landing On You, Bae Du Na dans Kingdom ou encore Woo Do Hwan dans The King Eternal Monarch. Sans doute que les personnes ingurgitent beaucoup de dramas les auront déjà remarqués ailleurs. J’ai également eu un gros coup de coeur pour Seo Ye Ji dans It’s ok… et j’espère bien la revoir bientôt.
Le synopsis de Kingdom : Alors que sa jeune épouse est enceinte, le roi décède. Son beau-père décide d’appeler le meilleur médecin du pays pour le maintenir en vie le temps que la jeune femme accouche d’un héritier qui puisse monter sur le trone. Parallèlement, le pays est touché par une étrange maladie où les personnes contaminées deviennent des noctambules assoiffés de sang et de tripes. Le fils aîné du roi, issu d’une concubine et actuel héritier, enquête sur ce mystère, pensant qu’il est lié au mal qui ronge son père.
crash landing on you
Jour 12 : Pour quel personnage as-tu eu le plus de peine ?
Là encore, je suis partagée : Moon Kang Tae de It’s Ok… m’a beaucoup fait de peine tout au long du drama : entre sa culpabilité qui le fait assumer son frère autiste et sa relation avec Mun Young qui part en vrille quand il découvre la vérité…
Se Ri m’a également fait mal au coeur, dans Crash Landing On you, notamment à cause de sa famille qui n’en a rien à faire d’elle et préférerait la voir disparue ou morte.
it's ok not to be ok
Jour 13 : Quel(le) acteur(rice) a pris le plus de risques sur un rôle ?
J’hésite entre Oh Jeong Se qui incarne Moon Sang Tae et qui a réussi une véritable performance d’acteur en étant crédible en personnage autiste. Et, toujours dans It’s ok…, le fils du sénateur qui a quelques tendances à l’exhibitionnisme. On le voit nu sous son manteau (bien sur, le sexe n’est pas montré). Personnellement, j’ai trouvé les scènes avec lui très très droles (et émouvantes à la fin), mais apparemment la plupart du monde a été choqué…
it's ok not to be ok
Jour 14 : Quel personnage t’a donné des frissons ?
Si on parle de personnage au singulier, la prof de The Stranded était plutot flippante, même si on ne peut pas parler de personnage horrifique. Je reviens vous parler de cette série thailandaise vendredi prochain.
Dans une autre dimension, les zombies de Kingdom étaient pas mal dans leur genre.
Synopsis de The Stranded : Le dernier jour à l’école d’élite sur l’île de Pintu, tout le monde doit rentrer en bateau avant dix-huit heures. Certains y restent malgré tout pour fêter leur dernière année. Mais l’ile est victime d’un tsunami. Quelques élèves en réchappent et comprennent bien vite que personne ne viendra les chercher. Tentant de s’organiser et de survivre tant bien que mal, ils cherchent un moyen de contacter l’extérieur ou de quitter l’ile. Alors que Arisa part en direction d’une tour émettrice dans la jungle, Anan et les autres essaient de réparer un bateau échoué. Mais une professeure survivante les en empêche.
the stranded
bannière noel
On se retrouve la semaine prochaine pour la suite du calendrier !

Calendrier de l’avent 2020 ~ Luthien! ~Première semaine

Pour attendre Noel en beauté, je participe pour la première fois à un super événement organisé par Luthien en compagnie d’autres fans de dramas.
calendrier de l'avent luthien
Le principe:
Chaque jour, entre le 1er et le 24 décembre, je répondrais à une question à thème concernant les dramas que j’ai visionné en 2020 (qu’ils soient de 2020 ou des années antérieures).
Etant déjà en retard sur le planning (désolée, je pensais vraiment y arriver quand je me suis inscrite!) j’ai décidé de regrouper les questions du Calendrier de l’Avent Spécial Drama dans un article par semaine, histoire de ne pas vous noyer sous les publications. Et cette année, nous avons mis en place un super projet commun pour le 25 décembre, qui vous sera dévoilé très bientôt.
J’espère que vous vous amuserez en lisant les questions et leurs réponses et que ça vous donnera envie de découvrir les dramas.
N’hésitez pas à commenter, que vous les ayez vus ou non.
barre de séparation noel
1er décembre : Quel drama a été ton coup de coeur de l’année ?
Ayant peu de temps pour visionner tout ce qui me fait envie, j’essaye de bien cibler mes choix. C’est ainsi que, sans surprise, je suis tombée sous le charme de It’s Ok Not To Be Ok.
Moon Kang Tae est un bel infirmier dans un service psychiatrique. Intelligent et conçu pour ce métier, il s’occupe de Sang Tae, son frère ainé autiste. Ceux-ci déménagent régulièrement depuis que Sang Tae a assisté à l’assassinat de leur mère quand ils étaient enfants. Depuis, ce dernier a une peur bleue des papillons, pensant qu’ils viennent le tuer à son tour. Kang Tae croise l’auteure de contes Ko Moon Young dont Sang Tae, dessinateur dans l’âme, est fan. Mais cette femme souffre d’un trouble de la personnalité antisociale. Ce trio improbable va apprendre à s’apprivoiser et dépasser leurs peurs.
Je vous avais réalisé une fiche à cet effet. (cliquez sur le titre)
it's ok not to be ok
2 décembre : Si tu pouvais récupérer gratuitement la garde-robe d’un personnage d’un drama, de laquelle s’agirait-il ?
Là encore, je citerai le drama It’s Ok Not To Be Ok pour la magnifique (et onéreuse!) garde robe de Ko Mun Young. J’avoue qu’il me faudrait son body également car jamais mon corps de patate ne rentrerait dedans 😉 mais le rêve est permis.
Là encore je vous réserve un article à venir pour en savoir plus.
it's ok not to be ok

3 décembre : Quel duo d’acteurs a partagé la plus belle alchimie ?
Même si j’ai adoré les frères Moon de It’s Ok Not To Be Ok, il serait bon que je parle d’un autre drama 😉 J’ai beaucoup apprécié le duo de « vilains » que forment Ta Gon et Tae Al Ha de Arthdal Chronicles.
ta gon tae al ha
4 décembre : Quel drama a proposé le scénario le plus novateur ?
Là encore je citerai Arthdal Chronicles. J’avoue n’avoir jamais vu un drama de ce type, aussi riche et complexe. Il mêle beaucoup de styles et de nombreuses histoires. J’espère qu’il y aura une suite.
Eun Seom est un enfant maudit issu d’un métissage entre une membre du clan Asa (humain) et un Neanthal (sorte de surhomme primitif). Son frère jumeau a disparu lorsque son père a été assassiné. Lorsque les membres de sa tribu d’accueil, les Wahan, se font capturer par Ta Gon, il jure de les sauver. Et particulièrement Tan Ya, l’apprentie prêtresse du clan, dont il est secrètement amoureux.
Ta Gon est le héros de guerre de la tribu Saen Yeok. C’est un maître en stratégie et une personne très ambitieuse. Personne n’ose jamais le questionner et il est admiré autant qu’il est craint. Il vise à devenir le premier roi d’Arthdal et compte sur l’ingéniosité de Tae Al Ha, la femme qu’il aime et accessoirement espionne, pour l’y aider. Le destin entrecroisé de trois enfants de la prophétie dans un monde en expansion rempli de guerres et d’injustices.
arthdal chronicles
5 décembre : Quel personnage avait le plus beau sourire ?
Sans hésitation, je dirais le Capitaine Ri de Crash Landing On You. Fan de Hyun Bin depuis une bonne décennie, je ne peux faire autrement.
Yoon Se Ri est une femme d’affaire sud coréenne accomplie. Elle est à la tête d’un groupe vendant des cosmétiques et produits de mode réputés. Alors que son père sort de prison, il décide que Se Ri héritera de son entreprise, faisant la nique à ses deux frères ainés qui ne sont pas à la hauteur.
Juste avant de prendre ses nouvelles fonctions, elle teste du nouveau matériel de parapente qu’elle souhaite mettre sur le marché. Hélas, elle est prise dans une tempête qui l’envoie… en Corée du Nord. Perdue, elle tombe sur un militaire , le Capitaine Ri Jeong Hyeok, qui essaye de lui expliquer la situation. Mais Se Ri se trompe de direction en s’enfuyant et se retrouve au village du Capitaine. Ce dernier décide de la cacher pour éviter les problèmes avec sa hiérarchie. Pendant ce temps, au Sud, ses frères se frottent les mains de sa disparition et le plus jeune fait tout son possible pour qu’elle reste prisonnière au Nord.
crash landing on you
6 décembre : Quel drama a été une déception ?
Sans hésitation, The School Nurse Files. C’est le seul drama qui m’a laissé un arrière goût de déception cette année.
An Eun Yeong est une infirmière scolaire qui voit les fantômes et ce qu’on appelle les « Jellies », soit le résidu des désirs des fantômes et d’autres « bestioles » plus ou moins mignonnes, d’une petite méduse adorable toute colorée à un gigantesque et affreux crapaud pustulant de la taille d’un immeuble. Elle a un souvent un comportement étrange, en se baladant avec une épée aux couleurs de l’arc en ciel et un pistolet à billes, ainsi que divers talismans en tout genre afin de lutter contre eux.
An Eun-yeong est envoyée dans un lycée construit sur un ancien marais maudit, pour le nettoyer des mauvaises gelées qui peuvent provoquer des comportements dangereux et néfastes sur les élèves et les professeurs. Elle rencontre le professeur de signes chinois, le petit-fils du fondateur de l’école, qui semble avoir une aura incroyable, protectrice, qui la fascine et l’attire.
Je vous avais expliqué tout ça dans la fiche détaillée.
school nurse files
7 décembre : Quel couple as-tu adoré ?
Comme tout le monde, j’aime souvent les) couples de héros. Mais j’ai souvent un coup de coeur pour le couple de personnages secondaires, comme ce fut le cas pour Goblin par exemple, ou cette année dans Crash Landing On You.
Seo Dan, la fiancée du Capitaine, riche héritière froide aux antipodes de Sung Jun, petit malfrat vengeur au coeur tendre et ancien fiancé de Se Ri. Leur histoire est très intéressante, malgré le nombre d’avis négatifs que j’ai pu lire au sujet de ce couple. Et l’évolution de leurs caractères comme de leur relation est très prenante, malgré un dénouement triste.
sung jun seo dan
On se retrouve la semaine prochaine pour la suite du calendrier !
barre séparation noel

Participants:
Luthien – Twitter – Blog 
Busanblue – Twitter – Blog 
Grenat – Twitter  
quenottelapin – Twitter – Blog  
lemondedesayu – Twitter – Blog 
La Sentinelle – Twitter – Blog 
Sandrine – Twitter – Blog 
Nono – Twitter 
Angel – Twitter – Blog 
Adry
misslittlemonster – Twitter – Blog 
El_ishaJ – Twitter 
Mila – Twitter – Blog 
Jodie – Twitter – Blog  
ChaHana – Twitter – Blog 
idrilpalanen – Twitter – Blog 
Nico – Twitter – Blog 
Aigo Ajumma – Twitter – Blog 
MinSooTae – Twitter – Blog 
m-drama-girl – Twitter – Blog 
Bouhoub – Twitter 
Pomme juice – Twitter – Blog 
Kiddo – Twitter – Blog 
Charlieoeg b
bo0ya
Carfax – Blog 
Kalyani – Twitter – Blog 
alikdream – Twitter  
JustB – Twitter – Blog 
Mimijin – Twitter – Blog 
Katzina – Twitter – Blog 
Littleangele – Twitter – Blog 
Park Léna
Whitaeh
zelyana06 – Twitter 
Yunibulle – Twitter – Blog 
Anaïs – Twitter

English players:
lilly – Twitter 
Ethlenn – Twitter

The School Nurse Files

affiches school nurse files
Série coréenne de 6 épisodes de 65 mn diffusée en septembre 2020 sur Netflix
genre et thème : action, comédie, fantastique, mystère, école, enquête, fantomes
A partir de 15 ans
D’après un roman de Chung Se Rang (qui est aussi la scénariste)
acteurs school nurse files
An Eun Yeong est une infirmière scolaire qui voit les fantômes et ce qu’on appelle les « Jellies », soit le résidu des désirs des fantômes et d’autres « bestioles » plus ou moins mignonnes, d’une petite méduse adorable toute colorée à un gigantesque et affreux crapaud pustulant de la taille d’un immeuble. Elle a un souvent un comportement étrange, en se baladant avec une épée aux couleurs de l’arc en ciel et un pistolet à billes, ainsi que divers talismans en tout genre afin de lutter contre eux.
An Eun-yeong est envoyée dans un lycée construit sur un ancien marais maudit, pour le nettoyer des mauvaises gelées qui peuvent provoquer des comportements dangereux et néfastes sur les élèves et les professeurs. Elle rencontre le professeur de signes chinois, le petit-fils du fondateur de l’école, qui semble avoir une aura incroyable, protectrice, qui la fascine et l’attire.


Une mini série Netflix sur un thème fantastique, c’est toujours bon à prendre. Et comme j’aime beaucoup l’acteur Nam Joo Hyuk, je n’ai pas hésité longtemps. Hé bien je reste déçue, autant le dire de suite.
Les acteurs sont plutot bons. La faute ne peut pas leur être imputée. J’ai apprécié leur jeu et ce même pour les plus jeunes. Malgré tout, j’ai un réel problème avec l’actrice principale. Je trouve que quand elle sourit, son visage crispé met mal à l’aise, voire effraie. Je ne sais pas si c’est pour son rôle ou si elle a subi une chirurgie esthétique (chose très courante en Corée) Mais chaque scène où elle sourit m’a fait décrocher et « bugger ».
Les effets spéciaux sont eux aussi à revoir. Malgré quelques jellies très mignonnes (je pense notamment à celles qui ressemblent à des méduses), la plupart des effets sont passables, voire médiocres. C’est frustrant, sachant les moyens que Netflix donne à la plupart de ses productions.
school nurse files
Côté scénario, je peux faire le même reproche. Si le premier épisode m’a beaucoup intriguée, j’ai pensé que l’histoire serait un peu à la sauce « Ghostbusters », à la fois drole et frissonnant. Notamment à cause de la scène sur le toit de l’école où les élèves essayent de plonger dans la gueule d’un énorme batracien vivant sous terre. J’ai trouvé le scénario complètement décousu. Il se base pourtant sur un roman (que je n’ai pas lu) et devrait avoir une certaine trame narrative. Ici les idées sont bonnes. Il aurait été intéressant d’en savoir plus du pourquoi la société de nettoyage et la secte se battent pour obtenir certains lieux apparemment stratégiques. De même, la dualité des origines des héros auraient pu être creusée et qu’ils ne soient pas amis en un battement de cil. Trop de précipitation, une écriture bâclée, sans profondeur ni réponses satisfaisantes à nos questions. C’est plus que dommage car il y avait du potentiel. C’est encore le cas lors du dernier épisode qui semble avoir été construit uniquement pour terminer à la hate, avec une ouverture « au cas où la série marche ». Vous connaissez ce genre de sentiment détestable que je reproche souvent aux productions américaines.
Le seul point positif est la bande sonore.
school nurse files
Je suis donc restée sur ma faim. Et je ne sais pas si j’aurais aimé plus d’épisodes avec une meilleure qualité, ou si au contraire il était préférable d’arrêter le massacre. Pourtant, certains spectateurs ont apprécié, d’après ce que j’ai pu lire sur les forums. Je ne vous recommanderai pas cette série, mais vous pouvez toujours la regarder pour vous faire votre propre opinion.

Journal visionnage Septembre / Pumpkin Autumn Challenge 2020

Cet automne, la rubrique « journal de visionnage » est un peu modifiée. En effet, j’ai vu par hasard un challenge sur le blog de La Vie de Kat. Le Pumpkin Autumn Challenge est initié par Le Terrier de Guimause. Comme vous le savez, je suis une big fan d’halloween et de fantastique. Il n’a donc pu que m’interpeller . J’ai donc décidé d’y participer à ma façon.
pumpkin automn challenge
Qu’est-ce que ce challenge ?
Le PAC est un challenge littéraire et cinéphile qui commence le 1er Septembre et qui se termine le 30 novembre. L’objectif est de vous faire passer la saison de l’automne sous les meilleurs auspices tout en vous faisant lire et découvrir, si vous le souhaitez, des films et des séries ! Tous les formats sont acceptés (roman, bande dessinée, manga, essai, revues, et j’en passe).
Guimause vous explique tout en vidéo:


Pour rejoindre le groupe facebook du challenge :
https://www.facebook.com/groups/288737871602668/announcements
pumpkin autumn challenge
Plutot que de me constituer une pile à lire et vous la montrer, je préfère « remplir les cases » du challenge, façon bingo, avec mes différents visionnages et lectures. Voici ce que je peux « cocher » pour septembre.
menu 1
Je suis Médée, vieux crocodile !
– – à venir – –
Les chimères de la sylve rouge
gothique/vampire/créatures de la nuit
– – à venir – –
Les supplices de la Belladone
Un livre à la couverture noire
– – à venir – –
Esprit es-tu là ?
fantome/fantome du passé/famille/historique/classique
miroir miroirMiroir miroir de Serena Valentino
Il était une fois une jeune femme qui ignorait qu’elle était belle. Si belle qu’un roi en tomba éperdument amoureux. Il l’épousa et l’emmena vivre dans son château. Le roi avait une fille, Blanche Neige. Une vie de rêve commença pour tous les trois, faite de rires, de bals et de banquets. Tout était parfait. Jusqu’au jour où la guerre arriva, et qu’une ombre apparut dans le miroir de la reine. Une ombre qui allait déchaîner sa cruauté…
Premier tome de la collection Disney Villains. C’est une série que j’avais hate de découvrir, et je suppose que j’avais de grosses attentes en ce sens. Ici, on raconte l’histoire de Grimhilde, alias la méchante Reine du conte Blanche Neige. C’est intéressant de plonger dans son passé, connaître son histoire et voir ce qui l’a poussé à devenir aussi méchante. Mais il y a malgré tout quelque chose qui me dérange dans cette histoire. J’ai du mal à mettre le doigt dessus exactement, mais il semblerait que les méchants de Disney soient « excusés » de leur méchanceté à cause de leur passé et qu’on tend toujours vers un « happy end ». C’est difficile à expliquer, mais ça me frustre un peu.
La lecture est agréable et facile. Cette réécriture s’imbrique bien dans l’univers Disney que nous connaissons tous.
maitresse de tous les maux
Maitresse de tous les maux de Serena Valentino
Nous connaissons tous l’histoire : une belle jeune fille rencontre son beau prince. Mais la jeune fille apprend qu’elle a été maudite par une fée noire, qui la menace de tomber dans un sommeil éternel. Même si trois bonnes fées tentent de la protéger, la princesse succombe à la malédiction. Mais le bien triomphe du mal : le prince défait le dragon cracheur de feu, et réveille la princesse avec un baiser d’amour véritable.
Pourtant, ce n’est que la moitié de l’histoire : qu’en est-il de la fée noire, Maléfique ? Pourquoi maudit-elle cette princesse innocente? Ce récit explique les motifs d’une femme. C’est une histoire d’amour, de trahison, de magie, de rêves. C’est l’histoire de la Maîtresse de tous les maux.
Quatrième tome de la série Disney Villains. A savoir que cette série comporte six tomes non numérotés qu’il faut absolument lire dans l’ordre pour tout comprendre, car chaque conte s’imbrique avec le ou les précédents. Et ma bibliothèque n’a que le tome 1 et le 4…
En conséquence de quoi, j’étais assez perdue dans les premiers chapitres de ce roman. Je l’ai malgré tout beaucoup apprécié. Il est également bien écrit et abordable. Maléfique est l’un de mes personnages préférés, je me suis donc régalée à découvrir son enfance version Valentino. J’ai beaucoup apprécié sa vision des choses. Ce volume correspond plus à mes attentes car, entre autres, les personnages ne sont pas du tous lisses et prédéfinis. J’espère que les autres tomes auront la même saveur que celui-ci.

pumpkin autumn challengeIl fait un temps épouvantail !
halloween/samain/automne
– – à venir – –
Siroter un chocolat chaud sous les saules
anthropomorphisme/enfance/feel good/cocooning
beastars
Beastars Tomes 9 et 10
Pour répondre au thème anthropomorphisme, j’ai poursuivi la lecture de mon manga coup de coeur au printemps dernier. Je vous invite à (re)lire la fiche dédiée, d’autant plus que je l’ai mise à jour à l’occasion de la lecture des tomes 9 et 10 ce mois-ci.
Fafnir ton assiette sinon pas de piecettes !
Créatures légendaires et fantastiques/petit peuple/féérie/conte/légende/mythe
saintia sho
Saintia Sho Tomes 1 à 5
Je suis en train de vous préparer une fiche de lecture sur cette saga
peau d'homme
Peau d’homme
Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité.
La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ? Mon coup de coeur de l’automne pour ce conte féministe et juste, renvoyant la religion, la morale et le genre au placard.
A window to the past
sorciere/sorcier/magie/sfff
midnight tales
Midnight tales Tomes 1 à 4
Je suis en train de vous préparer une fiche de lecture sur cette collection.
sabrina la fille du chaos
Les nouvelles aventures de Sabrina, la fille du Chaos
Demi-sorcière, demi-mortelle de seize ans, Sabrina Spellman a fait son choix : elle a accepté son côté obscur et ses origines de sorcière. Ses pouvoirs augmentent davantage chaque jour… mais à quel prix ?
Je ne vous présente plus Sabrina, issue de comics et dont la série cartonne sur Netflix. Ce nouveau roman s’insère parfaitement dans la série, comme un épisode inédit, un interlude entre deux saisons. Les fans devraient adorer, tout comme moi. L’ambiance est bien retranscrite, les personnages fidèles à eux-mêmes.
sacrées sorcières
Sacrées Sorcières !
Les enfants sont répugnants ! Ils puent ! Ils empestent ! Ils sentent le caca de chien ! Rien que d’y penser, j’ai envie de vomir ! Il faut les écrabouiller ! Les pulvériser ! Écoutez le plan que j’ai élaboré pour nettoyer l’Angleterre de toute cette vermine…Attention ! Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire et ressemblent à n’importe qui. Mais elles ne sont pas ordinaires. Elles passent leur temps à dresser les plans les plus démoniaques et elles détestent les enfants. La Grandissime Sorcière compte bien les faire tous disparaître. Seuls un jeune garçon et son extravagante grand-mère semblent capables de l’en empêcher…
Adaptation en BD du roman pour enfants de Roald Dahl, c’est un véritable régal ! A noter qu’un film est en préparation, on peut déjà voir la bande annonce sur le net.

pumpkin autumn challengeLe rêve d’Aurore
LGBTQI+/militantisme
yuri on ice
Yuri On Ice
Je vous ai rédigé un article/fiche sur cet animé. Vous pouvez la lire >ICI< pour plus de détails.
Sarah Bernhardt, monstre sacré
dramaturgie/pièce de théatre/arts
sous la lune poussent des haikus
Sous la lune poussent les haikus de Ryokan
Un petit livre carré illustré contenant des haikus (poèmes japonais) Il se lit très vite. Il est agréable, simple et invite à la réflexion, mais aussi à la rêverie grâce à ses superbes illustrations façon encre de chine. A noter que cet album est destiné aux enfants (3/8 ans) mais je pense qu’il peut être lu par tous.
it's ok not to be ok
It’s Ok To Not Be Ok
Mon gros coup de coeur drama cet automne. Une série onirique, bouleversante et drole. Je vous ai rédigé une fiche par ici.
Les écailles de Mélusine
féminisme/transformation/métamorphose
vox
Vox de Christina Dalcher
Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…
Un roman dystopique qui était sur ma wishlist depuis l’année dernière. Je n’ai pas été déçue : il est vraiment intéressant mais je trouve que malgré tout il subsiste un air de déjà vu (étant une adepte de la série de la Servante Ecarlate, je n’ai pas pu m’empêcher la comparaison) Certains rebondissements sont prévisibles. Le roman se termine par un happy end un peu simpliste à mon goût. Mais j’ai globalement apprécié cette lecture qui fait réfléchir.
Nausicaa de la Vallée du Vent
nature writing/écologie/nature/post apocalyptique
onibi
Onibi Carnets du Japon Invisible
Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes.
Une BD documentaire très intéressante dont je vous reparlerai bientôt.

Des modifications pourront être apportées le mois prochain.
Allez-vous me suivre dans ce challenge ?
barre halloween gif
Hors challenge :
J’ai également vu/lu d’autres choses que je classerai hors challenge dont

Hunter X Hunter saisons 5 et 6.


J’ai enfin terminé le visionnage des saisons 5 et 6 de Hunter X Hunter en compagnie de mon fils.
Dans la saison 5, sur une île débarque une fourmi-chimère. Tout comme les fourmis lambdas, les reines des fourmis-chimères pondent des œufs qui deviennent sujets de cette dernière. Néanmoins, elles ont comme double particularité, d’une part d’avoir la taille d’un être humain, et d’autre part, de donner à leur progéniture certaines caractéristiques génétiques de leurs anciennes proies. Il en résulte une espèce très évoluée, beaucoup plus forte que les êtres humains normaux. Quand la reine donne naissance au roi, celui-ci veut conquérir le monde et asservir l’humanité.
Un scénario classique pour de nombreux épisodes où baston et violence sont le pain quotidien. 65 épisodes que j’ai trouvé très longs car, à mon goût, trop proches de Dragon Ball Z, que ce soit pour le charadesign ou les combats. C’est la saison que j’ai la moins aimée.
Dans la saison 6, la vie reprend lentement son cours normal. La mort du président Nétero va contraindre l’association des Hunters à en élire un nouveau. À cet effet, il a imposé une condition posthume et a donné carte blanche au groupe des Zodiaques pour organiser l’élection. Pendant ce temps, Gon, gravement blessé à la suite de son combat, se trouve entre la vie et la mort. Kirua est prêt à tout pour le sauver, y compris à mourir en faisant appel au terrible pouvoir de sa petite sœur Aruka, au grand dam de son grand frère Irumi et de Hisoka. Celle-ci a en effet la possibilité d’exaucer un vœu à une personne, si une autre personne lui a auparavant exaucé trois de ses souhaits.
Cette saison boucle l’histoire. Gon peut enfin retrouver son père. Les épisodes sont inégaux et j’ai trouvé certains passages concernant les élections très longs. Par contre, j’ai beaucoup aimé ceux avec Kirua et sa famille, permettant d’en savoir plus sur eux.

It’s Ok To Not Be Ok

it's ok not to be ok poster
Série coréenne de 16 épisodes de 70 minutes environ diffusée du 20/06 au 09/08/2020 sur tvN et actuellement disponible sur Netflix en France
Genres et thèmes : drame, fantastique, psychologique, romance
A partir de 15 ans
acteurs it's ok not to be ok
Moon Kang Tae est un bel infirmier dans un service psychiatrique. Intelligent et conçu pour ce métier,il s’occupe de Sang Tae, son frère ainé autiste. Ceux-ci déménagent régulièrement depuis que Sang Tae a assisté à l’assassinat de leur mère quand ils étaient enfants. Depuis, ce dernier a une peur bleue des papillons, pensant qu’ils viennent le tuer à son tour. Kang Tae croise l’auteure de contes Ko Moon Young dont Sang Tae, dessinateur dans l’âme, est fan. Mais cette femme souffre d’un trouble de la personnalité antisociale. Ce trio improbable va apprendre à s’apprivoiser et dépasser leurs peurs.


Cette série a fait le buzz cet été. J’avais déjà très envie de la voir, autant pour son scénario que pour son casting. Je suis en effet fan de Kim Soo Hyun qui choisit toujours de belles productions.
Dès les premières images, je suis conquise : l’introduction est la lecture d’un des contes de Moon Young avec des personnages en stop motion… mais surtout une ambiance que ne renierait pas Tim Burton, mon cinéaste préféré. D’ailleurs, dans le dernier épisode, on retrouve la même chose, avec le dernier album de Moon Young, inspiré de sa vie avec les deux garçons. La boucle est bouclée, je suis enchantée (au sens premier du terme)

La réalisation est vraiment magnifique et travaillée, et ce jusque dans les moindres détails. Tout ce qui touche à l’autrice est onirique. Ses tenues sont dignes d’une princesse, certes extravagante. J’envisage d’ailleurs de vous rédiger un article spécial à ce sujet (dès que j’aurai un peu de temps!) De même, les décors sont superbes : que ce soit le château où vit Moon Young, ou bien la forêt alentours. Un site charmant et gothique qui correspond bien au personnage de conte.
chateau it's ok not to be ok
Les personnages sont tous attachants et bien construits également. J’ai eu un gros coup de coeur pour Moon Young. Je n’avais pas reconnue cette actrice que j’avais déjà croisée dans Hwarang, et j’avouerai même qu’en général je n’aime pas trop les personnages féminins qui sont bien souvent des archétypes de la nunuche (Tout du moins dans les comédies ou les séries traitant d’amour) Ici, Moon Young renverse les stéréotypes. C’est une femme forte, qui cache sa fragilité. Elle a un caractère bien trempé, rehaussé par ses problèmes psychologiques du à une enfance plus que difficile. Elle est brute dans ses paroles (et n’hésite pas à employer des gros mots), mais toujours sincère. Ce qui fait, qu’après le choc, elle a bien souvent aidé des patients de l’hopital psychiatrique. Elle aime se qualifier de jolie sorcière et porte les tenues adéquates, et agit en conséquence. C’est une véritable artiste qui n’a pas peur de dire ce qu’elle pense… ni de draguer les hommes ouvertement. Ce qui crée des situations cocasses qui n’ont pas manqué de me faire rire aux éclats.
it's ok not to be ok
Sang Tae est également un personnage plus qu’attachant. Il ressemble un peu à Moon Young pour son coté direct. Au fil des épisodes il va évoluer pour sortir de son cocon et devenir un grand frère hors du commun. A noter que l’acteur qui l’incarne n’est pas du tout autiste et réalise ici une véritable performance. On y croit très facilement.
acteurs it'sz ok not to be ok
Les personnages secondaires sont aussi un véritable régal et bien travaillés, ce qui est plutot rares. Ils ne sont pas là pour le decorum et j’ai beaucoup aimé les petites romances qui se sont distillées en filigrane de l’histoire principale ; que ce soit entre les patients de l’hopital psychiatrique, son directeur et la cantinière, ou l’infirmière Ju Ri et l’éditeur de Moon Young.
Pour revenir au côté non conventionnel du drama, cela a créé quelques polémiques en Asie. D’abord par rapport au comportement de Moon Young, dont j’ai parlé plus haut. Cela reflète très bien la société actuelle où les femmes sont plutot traitées comme des objets sexuels mais n’ont pas le droit de montrer leur sexualité ou leurs désirs à ce sujet (pour résumer) C’est une tendance qu’on retrouve aussi en Occident et pas seulement en Asie, hélas (voir la polémique actuelle des tenues jugées inappropriées pour aller à l’école) Un autre personnage a été également critiqué : celui du fils du sénateur qui a quelques tendances à l’exhibitionnisme. On le voit nu sous son manteau (bien sur, le sexe n’est pas montré). Personnellement, j’ai trouvé les scènes avec lui très très droles, mais apparemment la plupart du monde a été choqué…
kwak dong yeon
Un univers onirique qui vire parfois au cauchemar, rempli de psychologie. Le meurtre de la mère des garçons donne lieu à une deuxième branche de l’histoire, passionnante. Elle est explorée du côté psychologique et non pas policier. Ce que j’ai beaucoup apprécié. De nombreuses pistes sont distillées au fil des épisodes, mais la fin reste inattendue de ce côté là. Car on s’attend bien sur à un happy end, comme dans tous les contes. Beaucoup d’émotions également, préparez vos mouchoirs ! Une leçon de vie à prendre. Mon coeur de coeur de l’année !

Histoire de l’enfant qui n’a pas de sentiment, conte écrit par Moon Young, en coréen avec sous-titre anglais

Journal de visionnages et lectures ~ Aout 2020

Voici quelques pistes de lectures et visionnages pour la rentrée. Ce que j’ai dévoré en ce mois d’aout. Ce sont essentiellement des lectures car les séries que je regarde sont en cours et je n’ai vu aucun film dernièrement par manque de temps.

Comics :
Mickey Mouse et la vallée de la mort
Floyd Gottfredson est celui qui a hissé le « standard character » Mickey au faîte de sa popularité en bande dessinée. Un auteur dont l’efficace simplicité du trait et le génie graphique a inspiré et continue d’inspirer les artistes du monde entier.Cette collection chez Glénat réunit enfin, et de manière chronologique, l’intégralité de l’œuvre du maître ! Des albums luxueux à l’italienne pour respecter le format des strips d’origine
mickey mouse et la vallée de la mort
Ce volume regroupe des comics strips des années 1930 à 1931. Je m’y suis plongée avec délice et j’ai beaucoup aimé le coté documentaire avec les explications, présentations des divers acteurs derrière Mickey, etc. Cela permet d’ailleurs de remettre ces strips dans leur contexte et relativiser l’utilisation d’armes à feu, la prohibition de l’alcool, un certain « racisme » envers les noirs et les gitans, le langage un peu châtie… C’est vraiment un bel ouvrage historique qui saura séduire les fans et les curieux. Je ne pense pas que les jeunes lecteurs aimeront car ce Mickey-ci n’a rien à voir avec la souris de « La Maison de Mickey »

Drama :
The King Eternal Monarch
Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de l’instrument en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.


Je vous laisse lire la fiche que j’ai consacré à cette série, pour les intéressés.

Livres :
Histoire Eternelle
Belle est une jeune femme vive. Curieuse, elle n’aspire qu’à échapper définitivement à son petit village. Elle veut explorer le monde, malgré les réticences de son père à quitter leur chaumière, au cas où la mère de Belle reviendrait – une mère dont elle se souvient à peine.
Mais Belle est surtout la prisonnière d’une bête effrayante et colérique – et c’est son principal souci. Pourtant, quand Belle touche la rose enchantée de la Bête, des images étranges la submergent, des images d’une mère qu’elle pensait ne jamais revoir. Plus étrange encore, elle réalise que sa mère n’est autre que la belle enchanteresse qui, jadis, a maudit la Bête, son château, et tous ses habitants. Sous le choc, Belle et la Bête doivent s’unir pour percer le sombre secret autour de leurs familles.
histoire éternelle
Hachette propose depuis quelques temps deux nouvelles séries issues du monde Disney. La collection Twisted Tales est une réécriture des contes, sauce Disney donc, que nous connaissons tous. Je me suis plongée dans Histoire Eternelle par curiosité…. Et j’ai adoré. Très bien écrit, il est palpitant et prenant, même si on connaît déjà l’histoire. L’auteure a très bien su y apporter sa touche personnelle, permettant la redécouverte d’une histoire mythique. Bravo !

The Wicked Deep
Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.
the icked deep
Avec ce résumé accrocheur, j’ai profité des vacances pour me plonger dans ce roman pour ado. J’ai trouvé le premier tiers un peu long et je me demandais si je n’allais pas passer à autre chose… Les descriptions de la vie de Penny sur le phare ne me passionnaient pas plus que ça. Seuls les passages relatant la vie des sœurs sorcières et de leur parfumerie me plaisaient… Et j’ai bien fait de m’accrocher ! Les histoires s’emmêlent de plus en plus pour donner un récit surprenant et bien ficelé, notamment à partir du moment où le lecteur sait que les sœurs possèdent des jeunes filles de Sparrow.
La fin par contre m’a un peu déçue. Partant du principe que les sorcières restent une figure emblématique de la femme libre voire du féminisme, je n’ai pas compris le choix de l’auteure (histoire de ne pas trop spoiler) Ce n’est pas une morale qui va avec l’image de la sorcière : la femme ne doit pas se sacrifier pour l’homme pour absoudre ses péchés. Dommage.

Les Nouvelles aventures de Sabrina : L’Heure des Sorcières
L’été précédant son seizième anniversaire, Sabrina Spellman sait que sa vie est sur le point de basculer. Elle a toujours étudié la magie avec ses tantes, Hilda et Zelda, mais en parallèle, elle vit aussi une vie banale  : lycéenne à Baxter High, elle passe son temps avec ses meilleures amies Susie et Roz ou au cinéma avec Harvey Kinkle. Désormais, ses jours dans le monde des humains sont comptés. Quitter ses amis se révèle plus difficile que Sabrina ne le pensait, d’autant plus qu’elle n’est pas sûre des sentiments d’Harvey à son égard. Son cousin Ambrose lui suggère de jeter un sort à son petit ami pour découvrir ce qu’il ressent vraiment, mais un esprit des bois interfère, et le sort se retourne contre elle.
les nouvelles aventures de sabrina
Préquelle de la série à succès de Netflix, on retrouve ici tous les personnages et l’ambiance qui nous ont fait succomber aux charmes de la sorcière adolescente. Les fans y trouveront tout à fait leur compte !

BD
La mystérieuse affaire Agatha Christie
Décembre 1926. Agatha Christie disparaît sans laisser de traces. Toute la presse britannique s’empare du drame et une véritable enquête, digne de ses meilleurs romans, est menée pour la retrouver. Suicide d’une femme délaissée, meurtre commandité par son époux infidèle ou coup de publicité d’une romancière voulant renforcer le succès de ses livres ? Car derrière l’image  » so british  » d’une respectable lady se cachait sans doute une petite fille qui n’a pas voulu grandir. Et s’il était là, le mystère de Dame Agatha Christie et de sa prodigieuse créativité ?
la mystérieuse affaire agatha christie
Chantal Van Den Heuvel et Nina Jaqmin se penchent sur la femme, son enfance, ses désirs… au travers de sa disparition. C’est un épisode qui a vraiment eu lieu dans la vie de Agatha Christie qui n’était pas encore célèbre à l’époque. L’histoire est si intrigante qu’un roman Agatha Christie, le chapitre disparu l’a déjà abordée. Même dans son autobiographie, elle n’en parlera pas.
Une BD proche d’un documentaire, à la franco belge aux couleurs douces, avec beaucoup de tons jaunes et mauves, des traits ronds et plaisants pour nous plonger dans un univers mixant la dure réalité et l’onirisme de l’écrivaine. La frontière est souvent floue au point qu’on peut faire des parallèles avec certains passages du Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carol. L’histoire est bouclée en un tome, agréable et surprenant.

Livre Jeunesse :
ET l’extraterreste (illustrations de Kim Smith)
II est à 3 millions d’années-lumière de chez lui. Mais il n’est pas seul !
ET l'extraterreste
C’est une collection qui adapte des films ou séries (Retour Vers le Futur, Buffy Contre les Vampires, Karaté Kid…) pour les plus jeunes. En fan de ET et de Spielberg, j’ai voulu lire cet album. L’histoire est un peu différente du scénario original. Elle est beaucoup moins dramatique mais met toujours en avant l’amitié. Malgré tout, j’ai trouvé cette adaptation fade du point de vue de l’écriture. Les illustrations sont jolies et douces.

J’aime pas les légumes
Au supermarché, Théo a envie de dévaliser le rayon des gâteaux, de s’empiffrer de chocolat et de bonbons. Sa maman voudrait lui faire manger des légumes, mais beurk, il n’aime pas ça du tout, surtout s’ils sont verts. Et pourtant, consommer trop de sucre nuit à la santé ! Comment le faire comprendre à Théo ?
j'aime pas les légumes
La série Les petits tracas de Théo & Léa regroupe des bandes dessinées drôles et rassurantes, ancrées dans le quotidien des enfants, pour comprendre et vivre avec ses émotions. Par le dessinateur de Placid et Muzo, pour ceux qui ont connu.

The King Eternal Monarch

Série coréenne de 16 épisodes de 70 mn diffusée sur SBS du 17/04 au 12/06/2020 . Disponible sur Netflix en France
Genre et thèmes : action, drame, fantastique, historique, policier, romance
king eternal monarch poster
Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de flute en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.


Ce drama était très attendu puisque Lee Minho rentrait de l’armée, mais aussi le scénario a été confié à la personne en charge des blockbusters Goblin ou Descendants Of The Sun.
Il mixe des sujets tels que voyage dans le temps, mais aussi mondes parallèles, sur un fond de romance et de complots politiques. De ce fait, il est assez complexe. Il faut attendre le dernier épisode pour enfin comprendre l’histoire et certaines scènes. Et cela a pu embrouiller certains spectateurs avec ses flashbacks et ses ellipses. Parfois on ne sait plus trop dans quel monde on est, ou on ne voit pas quand quelqu’un passe le portail.
lee minho
Concernant les acteurs, force est de constater que Lee Minho reste cantonné au même type de rôle : celui du riche homme hautain (il est d’ailleurs souvent représenté à cheval dans notre monde) qui sauve le monde et dont la fille tombe amoureuse en un battement de cil. Son personnage de Lee Gon ressemble beaucoup à celui qu’il avait incarné dans Faith. C’est vraiment dommage car je ne doute pas qu’il peut couvrir une palette plus large, comme lorsqu’il a joué un faux homosexuel dans Personal Taste.
J’attendais beaucoup du personnage de Jeong Tae Eul puisque la policière possède un caractère bien trempé dans les premiers épisodes. Hélas, l’actrice tombe vite dans le guimauve et un mauvais clone de son personnage de Goblin.
king eternal monarch
La plupart des personnages secondaires sont intéressants. La ministre est ambitieuse et jolie. Elle fait echo aux personnages féminins forts qu’on voit actuellement. Lee Rim le méchant est très bien interprété et finalement attachant quelque part. Personnellement, j’ai eu un coup de coeur pour l’intendante qui très attachante. Je ne spoilerai pas mais sa révélation sur ses origines en fin de série la rend encore plus adorable. Je salue également la prestation de Woo Do Hwan qui incarne le double personnage de Eun Sup/ Jo Yeong. Il a réussi à incarner avec brio deux hommes aux caractères complètement opposés , et cela de manière convaincante et pleine d’émotion.
king eternal monarch poster
Malgré des décors superbes, la série a été victime de plusieurs polémiques dès le début de sa diffusion, qui peuvent paraitre inaperçues pour nos yeux d’occidentaux. Si ce sujet vous intéresse, je vous renvoie à deux articles de International Gimbap, plutôt que de tout réécrire ici
>Première polémique< >Seconde polémique<
king eternal monarch
Ici en France, les dramavores ont plutôt fustigés les incohérences scénaristiques. Notamment le manque de crédibilité d’une existence potentielle de nos « doubles » dans un ou plusieurs mondes parallèles. Personnellement, cela ne me choque pas. Il existe plusieurs croyances/théories (choisissez le terme selon votre sensibilité) développant que nous avons un doppelganger par monde parallèle existant. Celui-ci vit sa propre vie, miroir de la notre, mais en ayant fait un choix que nous n’avons pas fait sur Terre, lui donnant ainsi une destinée différente. Ce qui expliquerait les différents métiers de Jeong Tae Eul lors des visites de Lee Gon dans les mondes successifs, par exemple. Et puis, cette critique est totalement inappropriée : on est quand même sur du divertissement de type fantastique. Il faut peut être arrêter de tout vouloir rationaliser.
king eternal monarch
Ce qui est un plus gênant, c’est le constant placement de produit (signalé par un petit encart écran par Netflix) Si cela ne m’avait jamais trop dérangé auparavant, je trouve que les dramas de 2020 ne sont vraiment pas discrets à ce sujet. Et The King ne fait pas exception dans la lourdeur, vantant les mérites de poulet frit, bubble tea, stick hydratant… mais surtout le masque de beauté. Mieux vaut en rire, mais parfois cela casse le rythme de narration.
king eternal monarch
Ce drama fait césure, il y a ceux qui aiment et ceux qu’il exaspère à plus ou moins haute échelle. Je pense personnellement qu’il faut occulter les comparaisons avec Goblin (ce que je n’ai pas fait dans cet article!) pour savoir l’apprécier. Je reste malgré tout globalement satisfaite de ce drama que j’ai pris plaisir à voir. C’est un bon divertissement malgré les critiques négatives voire virulentes vues sur le net.