Calendrier de l’Avent 2020 ~Luthien ~Troisième semaine

Pour attendre Noel en beauté, je participe pour la première fois à un super événement organisé par Luthien en compagnie d’autres fans de dramas. Nous voici déjà à la fin !
Pour retrouver le principe, les questions et leurs réponses des semaines 1 et 2, il suffit que cliquer ici et .
calendrier de l'avent 2020
Jour 15 : Quel drama avait la meilleure réalisation ?
La question est un peu difficile. Je répondrais Alice In Borderland que vais terminer. J’ai aimé les différentes ambiances selon les lieux filmés.
alice in borderland
Jour 16 : De quel personnage aurais-tu pu tomber amoureux(se) ?
En début d’année, je suis tombée sous le charme de Saya incarné par Song Jong Ki dans Arthdal Chronicles, bien que ce ne soit pas un personnage foncièrement bon. Plus récemment, j’ai beaucoup apprécié le Capitaine Ri (Hyun Bin) dans Crash Landing On You. Il faut reconnaître que Hyun Bin a souvent le même genre de rôle, et vu que c’est mon acteur préféré… Difficile pour moi de ne pas avoir des coeurs au fond des yeux.
arthdal chronicles
Jour 17 : Quel drama dont personne n’a parlé as-tu adoré découvrir ?
The Stranded. C’est un drama que je n’avais pas du tout prévu de regarder et sur lequel je suis tombée par hasard entre deux sur ma wishlist. Un heureux hasard.
the stranded
Jour 18 : Quels personnages ont eu la meilleure bromance ?
Je profite de cette question pour resaluer la prestation de Woo Do Hwan qui incarne le double personnage de Eun Sup/ Jo Yeong dans The King Eternal Monarch. Il a réussi à incarner avec brio deux hommes aux caractères complètement opposés , et cela de manière convaincante et pleine d’émotion.
woo do hwan
Jour 19 : Quels personnages ont eu la meilleure womance ?
Je ne suis pas fan d’actrices en général. D’ailleurs, je ne connaissais même pas le terme de womance. En réfléchissant, j’ai bien aimé l’alchimie entre Alissa et Ying dans The Stranded.
the stranded
Jour 20 : Quelle scène as-tu regardé plusieurs fois ?
Aucune.
Jour 21 : Quel personnage secondaire a volé la vedette au protagoniste ?
J’irai jusqu’à dire la plupart des personnages secondaires dans The King Eternal Monarch. Entre un Lee Minho fade à force de se cantonner aux mêmes personnages et une Jeong Tae Eul prometteuse mais qui tombe vite dans le guimauve, la plupart des personnages secondaires sont bien plus intéressants. La ministre est ambitieuse et jolie. Elle fait echo aux personnages féminins forts qu’on voit actuellement. Lee Rim le méchant est très bien interprété et finalement attachant quelque part. Personnellement, j’ai eu un coup de coeur pour l’intendante qui très attachante elle aussi. Je ne spoilerai pas mais sa révélation sur ses origines en fin de série la rend encore plus adorable. Et je vous ai déjà parlé de Woo Do Hwan dans les questions précédentes.
king eternal monarch
Jour 22 : Quelle collaboration d’acteurs aimerais-tu revoir dans un nouveau drama ?
J’aime bien les changements. Cela me perturbe toujours un peu de revoir un duo dans un autre drama et je ne peux m’empecher de comparer, même si je sais que c’est un peu débile.

Jour 23 : Quel drama avait la meilleure bande-son ?
J’ai beaucoup aimé la bande sonore de The School Nurse Files. C’est la seule chose que j’ai aimé dans ce drama 😉 autant citer du positif. De même, j’ai bien aimé celle de The Stranded. Toutes deux changent des chansons mélo habituelles en kdrama.
school nurse files
Jour 24 : Si tu devais résumer ton année 2020 avec une image provenant d’une scène d’un drama que tu as vu en 2020, quelle serait-elle ?
alice in borderland
Gif extrait de Alice In Borderland

Pour terminer, voici la liste des dramas que j’ai pu voir en 2020. Comme je me suis remise aux séries américaines (Gotham, Chilling Adventures of Sabrina, Handmaid’s Tale…) il y en a donc moins que d’habitude :
-Arthdal Chronicles
My Holo Love
-Crash Landing On You
Kingdom Saison 2
-King Eternal Monarch
It’s Ok Not To Be Ok
-The School Nurse Files
-The Stranded
-Alice in Borderland (dont je vous ferai une fiche dès que possible)

Calendrier de l’Avent 2020 ~ Luthien ! ~ Deuxième semaine

Pour attendre Noel en beauté, je participe pour la première fois à un super événement organisé par Luthien en compagnie d’autres fans de dramas. Deuxième semaine de réponses aux questions posées par les participants.
calendrier de l'avent drama 2020
Le principe, et pour voir la première partie, c’est par ICI
bannière noel
Jour 8 : Quel antagoniste as-tu préféré ?
Sans hésitation, j’ai adoré Lee Rim, le « méchant » dans The King Eternal Monarch. Si le duo de héros ne casse pas trois pattes à un canard (selon moi et la plupart des dramavores), les acteurs secondaires ont fait du bon travail.
Le synopsis : Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de flute en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.
king eternal monarch
Jour 9 : Quel drama t’a le plus fait pleurer ?
Cette année plus que d’habitude, j’ai eu la larme facile. Les relations compliquées entre les différents personnages de It’s Ok Not To Be Ok m’ont bouleversée. Que ce soit entre les deux frères ou bien la relation compliquée entre Ko Mun Young et sa mère… Rien n’était simple dans ce drama. Heureusement que les scènes drôles étaient aussi de la partie pour éviter la déprime !
it's ok not to be ok
Jour 10 : Quel drama t’a le plus fait rire ?
J’ai également le rire facile. Bien que je n’ai pas accroché à l’humour décalé de The School Nurse Files, j’étais totalement dans celui de It’s Ok Not To Be Ok, trouvant même les polémiques à son sujet totalement injustifiées. Les ahjummas de Crash Landing on You m’ont aussi bien fait rire.
crash landing on you
Jour 11 : Quel(le) acteur(rice) a été ta révélation de cette année ?
C’est très subjectif et difficile à la fois. J’ai découvert pas mal d’acteurs cette année. J’ai notamment beaucoup aimé Kim Jeong Hyeon dans Crash Landing On You, Bae Du Na dans Kingdom ou encore Woo Do Hwan dans The King Eternal Monarch. Sans doute que les personnes ingurgitent beaucoup de dramas les auront déjà remarqués ailleurs. J’ai également eu un gros coup de coeur pour Seo Ye Ji dans It’s ok… et j’espère bien la revoir bientôt.
Le synopsis de Kingdom : Alors que sa jeune épouse est enceinte, le roi décède. Son beau-père décide d’appeler le meilleur médecin du pays pour le maintenir en vie le temps que la jeune femme accouche d’un héritier qui puisse monter sur le trone. Parallèlement, le pays est touché par une étrange maladie où les personnes contaminées deviennent des noctambules assoiffés de sang et de tripes. Le fils aîné du roi, issu d’une concubine et actuel héritier, enquête sur ce mystère, pensant qu’il est lié au mal qui ronge son père.
crash landing on you
Jour 12 : Pour quel personnage as-tu eu le plus de peine ?
Là encore, je suis partagée : Moon Kang Tae de It’s Ok… m’a beaucoup fait de peine tout au long du drama : entre sa culpabilité qui le fait assumer son frère autiste et sa relation avec Mun Young qui part en vrille quand il découvre la vérité…
Se Ri m’a également fait mal au coeur, dans Crash Landing On you, notamment à cause de sa famille qui n’en a rien à faire d’elle et préférerait la voir disparue ou morte.
it's ok not to be ok
Jour 13 : Quel(le) acteur(rice) a pris le plus de risques sur un rôle ?
J’hésite entre Oh Jeong Se qui incarne Moon Sang Tae et qui a réussi une véritable performance d’acteur en étant crédible en personnage autiste. Et, toujours dans It’s ok…, le fils du sénateur qui a quelques tendances à l’exhibitionnisme. On le voit nu sous son manteau (bien sur, le sexe n’est pas montré). Personnellement, j’ai trouvé les scènes avec lui très très droles (et émouvantes à la fin), mais apparemment la plupart du monde a été choqué…
it's ok not to be ok
Jour 14 : Quel personnage t’a donné des frissons ?
Si on parle de personnage au singulier, la prof de The Stranded était plutot flippante, même si on ne peut pas parler de personnage horrifique. Je reviens vous parler de cette série thailandaise vendredi prochain.
Dans une autre dimension, les zombies de Kingdom étaient pas mal dans leur genre.
Synopsis de The Stranded : Le dernier jour à l’école d’élite sur l’île de Pintu, tout le monde doit rentrer en bateau avant dix-huit heures. Certains y restent malgré tout pour fêter leur dernière année. Mais l’ile est victime d’un tsunami. Quelques élèves en réchappent et comprennent bien vite que personne ne viendra les chercher. Tentant de s’organiser et de survivre tant bien que mal, ils cherchent un moyen de contacter l’extérieur ou de quitter l’ile. Alors que Arisa part en direction d’une tour émettrice dans la jungle, Anan et les autres essaient de réparer un bateau échoué. Mais une professeure survivante les en empêche.
the stranded
bannière noel
On se retrouve la semaine prochaine pour la suite du calendrier !

Journal de visionnages et lectures ~ Aout 2020

Voici quelques pistes de lectures et visionnages pour la rentrée. Ce que j’ai dévoré en ce mois d’aout. Ce sont essentiellement des lectures car les séries que je regarde sont en cours et je n’ai vu aucun film dernièrement par manque de temps.

Comics :
Mickey Mouse et la vallée de la mort
Floyd Gottfredson est celui qui a hissé le « standard character » Mickey au faîte de sa popularité en bande dessinée. Un auteur dont l’efficace simplicité du trait et le génie graphique a inspiré et continue d’inspirer les artistes du monde entier.Cette collection chez Glénat réunit enfin, et de manière chronologique, l’intégralité de l’œuvre du maître ! Des albums luxueux à l’italienne pour respecter le format des strips d’origine
mickey mouse et la vallée de la mort
Ce volume regroupe des comics strips des années 1930 à 1931. Je m’y suis plongée avec délice et j’ai beaucoup aimé le coté documentaire avec les explications, présentations des divers acteurs derrière Mickey, etc. Cela permet d’ailleurs de remettre ces strips dans leur contexte et relativiser l’utilisation d’armes à feu, la prohibition de l’alcool, un certain « racisme » envers les noirs et les gitans, le langage un peu châtie… C’est vraiment un bel ouvrage historique qui saura séduire les fans et les curieux. Je ne pense pas que les jeunes lecteurs aimeront car ce Mickey-ci n’a rien à voir avec la souris de « La Maison de Mickey »

Drama :
The King Eternal Monarch
Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de l’instrument en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.


Je vous laisse lire la fiche que j’ai consacré à cette série, pour les intéressés.

Livres :
Histoire Eternelle
Belle est une jeune femme vive. Curieuse, elle n’aspire qu’à échapper définitivement à son petit village. Elle veut explorer le monde, malgré les réticences de son père à quitter leur chaumière, au cas où la mère de Belle reviendrait – une mère dont elle se souvient à peine.
Mais Belle est surtout la prisonnière d’une bête effrayante et colérique – et c’est son principal souci. Pourtant, quand Belle touche la rose enchantée de la Bête, des images étranges la submergent, des images d’une mère qu’elle pensait ne jamais revoir. Plus étrange encore, elle réalise que sa mère n’est autre que la belle enchanteresse qui, jadis, a maudit la Bête, son château, et tous ses habitants. Sous le choc, Belle et la Bête doivent s’unir pour percer le sombre secret autour de leurs familles.
histoire éternelle
Hachette propose depuis quelques temps deux nouvelles séries issues du monde Disney. La collection Twisted Tales est une réécriture des contes, sauce Disney donc, que nous connaissons tous. Je me suis plongée dans Histoire Eternelle par curiosité…. Et j’ai adoré. Très bien écrit, il est palpitant et prenant, même si on connaît déjà l’histoire. L’auteure a très bien su y apporter sa touche personnelle, permettant la redécouverte d’une histoire mythique. Bravo !

The Wicked Deep
Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.
the icked deep
Avec ce résumé accrocheur, j’ai profité des vacances pour me plonger dans ce roman pour ado. J’ai trouvé le premier tiers un peu long et je me demandais si je n’allais pas passer à autre chose… Les descriptions de la vie de Penny sur le phare ne me passionnaient pas plus que ça. Seuls les passages relatant la vie des sœurs sorcières et de leur parfumerie me plaisaient… Et j’ai bien fait de m’accrocher ! Les histoires s’emmêlent de plus en plus pour donner un récit surprenant et bien ficelé, notamment à partir du moment où le lecteur sait que les sœurs possèdent des jeunes filles de Sparrow.
La fin par contre m’a un peu déçue. Partant du principe que les sorcières restent une figure emblématique de la femme libre voire du féminisme, je n’ai pas compris le choix de l’auteure (histoire de ne pas trop spoiler) Ce n’est pas une morale qui va avec l’image de la sorcière : la femme ne doit pas se sacrifier pour l’homme pour absoudre ses péchés. Dommage.

Les Nouvelles aventures de Sabrina : L’Heure des Sorcières
L’été précédant son seizième anniversaire, Sabrina Spellman sait que sa vie est sur le point de basculer. Elle a toujours étudié la magie avec ses tantes, Hilda et Zelda, mais en parallèle, elle vit aussi une vie banale  : lycéenne à Baxter High, elle passe son temps avec ses meilleures amies Susie et Roz ou au cinéma avec Harvey Kinkle. Désormais, ses jours dans le monde des humains sont comptés. Quitter ses amis se révèle plus difficile que Sabrina ne le pensait, d’autant plus qu’elle n’est pas sûre des sentiments d’Harvey à son égard. Son cousin Ambrose lui suggère de jeter un sort à son petit ami pour découvrir ce qu’il ressent vraiment, mais un esprit des bois interfère, et le sort se retourne contre elle.
les nouvelles aventures de sabrina
Préquelle de la série à succès de Netflix, on retrouve ici tous les personnages et l’ambiance qui nous ont fait succomber aux charmes de la sorcière adolescente. Les fans y trouveront tout à fait leur compte !

BD
La mystérieuse affaire Agatha Christie
Décembre 1926. Agatha Christie disparaît sans laisser de traces. Toute la presse britannique s’empare du drame et une véritable enquête, digne de ses meilleurs romans, est menée pour la retrouver. Suicide d’une femme délaissée, meurtre commandité par son époux infidèle ou coup de publicité d’une romancière voulant renforcer le succès de ses livres ? Car derrière l’image  » so british  » d’une respectable lady se cachait sans doute une petite fille qui n’a pas voulu grandir. Et s’il était là, le mystère de Dame Agatha Christie et de sa prodigieuse créativité ?
la mystérieuse affaire agatha christie
Chantal Van Den Heuvel et Nina Jaqmin se penchent sur la femme, son enfance, ses désirs… au travers de sa disparition. C’est un épisode qui a vraiment eu lieu dans la vie de Agatha Christie qui n’était pas encore célèbre à l’époque. L’histoire est si intrigante qu’un roman Agatha Christie, le chapitre disparu l’a déjà abordée. Même dans son autobiographie, elle n’en parlera pas.
Une BD proche d’un documentaire, à la franco belge aux couleurs douces, avec beaucoup de tons jaunes et mauves, des traits ronds et plaisants pour nous plonger dans un univers mixant la dure réalité et l’onirisme de l’écrivaine. La frontière est souvent floue au point qu’on peut faire des parallèles avec certains passages du Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carol. L’histoire est bouclée en un tome, agréable et surprenant.

Livre Jeunesse :
ET l’extraterreste (illustrations de Kim Smith)
II est à 3 millions d’années-lumière de chez lui. Mais il n’est pas seul !
ET l'extraterreste
C’est une collection qui adapte des films ou séries (Retour Vers le Futur, Buffy Contre les Vampires, Karaté Kid…) pour les plus jeunes. En fan de ET et de Spielberg, j’ai voulu lire cet album. L’histoire est un peu différente du scénario original. Elle est beaucoup moins dramatique mais met toujours en avant l’amitié. Malgré tout, j’ai trouvé cette adaptation fade du point de vue de l’écriture. Les illustrations sont jolies et douces.

J’aime pas les légumes
Au supermarché, Théo a envie de dévaliser le rayon des gâteaux, de s’empiffrer de chocolat et de bonbons. Sa maman voudrait lui faire manger des légumes, mais beurk, il n’aime pas ça du tout, surtout s’ils sont verts. Et pourtant, consommer trop de sucre nuit à la santé ! Comment le faire comprendre à Théo ?
j'aime pas les légumes
La série Les petits tracas de Théo & Léa regroupe des bandes dessinées drôles et rassurantes, ancrées dans le quotidien des enfants, pour comprendre et vivre avec ses émotions. Par le dessinateur de Placid et Muzo, pour ceux qui ont connu.

The King Eternal Monarch

Série coréenne de 16 épisodes de 70 mn diffusée sur SBS du 17/04 au 12/06/2020 . Disponible sur Netflix en France
Genre et thèmes : action, drame, fantastique, historique, policier, romance
king eternal monarch poster
Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de flute en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.


Ce drama était très attendu puisque Lee Minho rentrait de l’armée, mais aussi le scénario a été confié à la personne en charge des blockbusters Goblin ou Descendants Of The Sun.
Il mixe des sujets tels que voyage dans le temps, mais aussi mondes parallèles, sur un fond de romance et de complots politiques. De ce fait, il est assez complexe. Il faut attendre le dernier épisode pour enfin comprendre l’histoire et certaines scènes. Et cela a pu embrouiller certains spectateurs avec ses flashbacks et ses ellipses. Parfois on ne sait plus trop dans quel monde on est, ou on ne voit pas quand quelqu’un passe le portail.
lee minho
Concernant les acteurs, force est de constater que Lee Minho reste cantonné au même type de rôle : celui du riche homme hautain (il est d’ailleurs souvent représenté à cheval dans notre monde) qui sauve le monde et dont la fille tombe amoureuse en un battement de cil. Son personnage de Lee Gon ressemble beaucoup à celui qu’il avait incarné dans Faith. C’est vraiment dommage car je ne doute pas qu’il peut couvrir une palette plus large, comme lorsqu’il a joué un faux homosexuel dans Personal Taste.
J’attendais beaucoup du personnage de Jeong Tae Eul puisque la policière possède un caractère bien trempé dans les premiers épisodes. Hélas, l’actrice tombe vite dans le guimauve et un mauvais clone de son personnage de Goblin.
king eternal monarch
La plupart des personnages secondaires sont intéressants. La ministre est ambitieuse et jolie. Elle fait echo aux personnages féminins forts qu’on voit actuellement. Lee Rim le méchant est très bien interprété et finalement attachant quelque part. Personnellement, j’ai eu un coup de coeur pour l’intendante qui très attachante. Je ne spoilerai pas mais sa révélation sur ses origines en fin de série la rend encore plus adorable. Je salue également la prestation de Woo Do Hwan qui incarne le double personnage de Eun Sup/ Jo Yeong. Il a réussi à incarner avec brio deux hommes aux caractères complètement opposés , et cela de manière convaincante et pleine d’émotion.
king eternal monarch poster
Malgré des décors superbes, la série a été victime de plusieurs polémiques dès le début de sa diffusion, qui peuvent paraitre inaperçues pour nos yeux d’occidentaux. Si ce sujet vous intéresse, je vous renvoie à deux articles de International Gimbap, plutôt que de tout réécrire ici
>Première polémique< >Seconde polémique<
king eternal monarch
Ici en France, les dramavores ont plutôt fustigés les incohérences scénaristiques. Notamment le manque de crédibilité d’une existence potentielle de nos « doubles » dans un ou plusieurs mondes parallèles. Personnellement, cela ne me choque pas. Il existe plusieurs croyances/théories (choisissez le terme selon votre sensibilité) développant que nous avons un doppelganger par monde parallèle existant. Celui-ci vit sa propre vie, miroir de la notre, mais en ayant fait un choix que nous n’avons pas fait sur Terre, lui donnant ainsi une destinée différente. Ce qui expliquerait les différents métiers de Jeong Tae Eul lors des visites de Lee Gon dans les mondes successifs, par exemple. Et puis, cette critique est totalement inappropriée : on est quand même sur du divertissement de type fantastique. Il faut peut être arrêter de tout vouloir rationaliser.
king eternal monarch
Ce qui est un plus gênant, c’est le constant placement de produit (signalé par un petit encart écran par Netflix) Si cela ne m’avait jamais trop dérangé auparavant, je trouve que les dramas de 2020 ne sont vraiment pas discrets à ce sujet. Et The King ne fait pas exception dans la lourdeur, vantant les mérites de poulet frit, bubble tea, stick hydratant… mais surtout le masque de beauté. Mieux vaut en rire, mais parfois cela casse le rythme de narration.
king eternal monarch
Ce drama fait césure, il y a ceux qui aiment et ceux qu’il exaspère à plus ou moins haute échelle. Je pense personnellement qu’il faut occulter les comparaisons avec Goblin (ce que je n’ai pas fait dans cet article!) pour savoir l’apprécier. Je reste malgré tout globalement satisfaite de ce drama que j’ai pris plaisir à voir. C’est un bon divertissement malgré les critiques négatives voire virulentes vues sur le net.