Calendrier de l’Avent 2020 ~ Luthien ! ~ Deuxième semaine

Pour attendre Noel en beauté, je participe pour la première fois à un super événement organisé par Luthien en compagnie d’autres fans de dramas. Deuxième semaine de réponses aux questions posées par les participants.
calendrier de l'avent drama 2020
Le principe, et pour voir la première partie, c’est par ICI
bannière noel
Jour 8 : Quel antagoniste as-tu préféré ?
Sans hésitation, j’ai adoré Lee Rim, le « méchant » dans The King Eternal Monarch. Si le duo de héros ne casse pas trois pattes à un canard (selon moi et la plupart des dramavores), les acteurs secondaires ont fait du bon travail.
Le synopsis : Dans un monde parallèle, la Corée n’est pas scindée en deux et elle est encore actuellement dirigée par un monarque, Lee Gon. Celui-ci a succédé à son père à l’âge de huit ans suite à son régicide. De ce duel contre son oncle, il a gardé une cicatrice au cou, ainsi que la moitié d’une flute enchantée qui permettrait de voyager entre les univers. C’est ainsi que Lee Gon se retrouve en plein Séoul de notre époque. Il y rencontre Jeong Tae Eul, une détective au caractère bien trempé, qu’il reconnaît pour avoir trouvé sa carte de police sur les lieux du meurtre. Mais Lee Rim compte bien utiliser l’autre moitié de flute en sa possession pour reconquérir le trone grace à des allers-retours entre les deux mondes.
king eternal monarch
Jour 9 : Quel drama t’a le plus fait pleurer ?
Cette année plus que d’habitude, j’ai eu la larme facile. Les relations compliquées entre les différents personnages de It’s Ok Not To Be Ok m’ont bouleversée. Que ce soit entre les deux frères ou bien la relation compliquée entre Ko Mun Young et sa mère… Rien n’était simple dans ce drama. Heureusement que les scènes drôles étaient aussi de la partie pour éviter la déprime !
it's ok not to be ok
Jour 10 : Quel drama t’a le plus fait rire ?
J’ai également le rire facile. Bien que je n’ai pas accroché à l’humour décalé de The School Nurse Files, j’étais totalement dans celui de It’s Ok Not To Be Ok, trouvant même les polémiques à son sujet totalement injustifiées. Les ahjummas de Crash Landing on You m’ont aussi bien fait rire.
crash landing on you
Jour 11 : Quel(le) acteur(rice) a été ta révélation de cette année ?
C’est très subjectif et difficile à la fois. J’ai découvert pas mal d’acteurs cette année. J’ai notamment beaucoup aimé Kim Jeong Hyeon dans Crash Landing On You, Bae Du Na dans Kingdom ou encore Woo Do Hwan dans The King Eternal Monarch. Sans doute que les personnes ingurgitent beaucoup de dramas les auront déjà remarqués ailleurs. J’ai également eu un gros coup de coeur pour Seo Ye Ji dans It’s ok… et j’espère bien la revoir bientôt.
Le synopsis de Kingdom : Alors que sa jeune épouse est enceinte, le roi décède. Son beau-père décide d’appeler le meilleur médecin du pays pour le maintenir en vie le temps que la jeune femme accouche d’un héritier qui puisse monter sur le trone. Parallèlement, le pays est touché par une étrange maladie où les personnes contaminées deviennent des noctambules assoiffés de sang et de tripes. Le fils aîné du roi, issu d’une concubine et actuel héritier, enquête sur ce mystère, pensant qu’il est lié au mal qui ronge son père.
crash landing on you
Jour 12 : Pour quel personnage as-tu eu le plus de peine ?
Là encore, je suis partagée : Moon Kang Tae de It’s Ok… m’a beaucoup fait de peine tout au long du drama : entre sa culpabilité qui le fait assumer son frère autiste et sa relation avec Mun Young qui part en vrille quand il découvre la vérité…
Se Ri m’a également fait mal au coeur, dans Crash Landing On you, notamment à cause de sa famille qui n’en a rien à faire d’elle et préférerait la voir disparue ou morte.
it's ok not to be ok
Jour 13 : Quel(le) acteur(rice) a pris le plus de risques sur un rôle ?
J’hésite entre Oh Jeong Se qui incarne Moon Sang Tae et qui a réussi une véritable performance d’acteur en étant crédible en personnage autiste. Et, toujours dans It’s ok…, le fils du sénateur qui a quelques tendances à l’exhibitionnisme. On le voit nu sous son manteau (bien sur, le sexe n’est pas montré). Personnellement, j’ai trouvé les scènes avec lui très très droles (et émouvantes à la fin), mais apparemment la plupart du monde a été choqué…
it's ok not to be ok
Jour 14 : Quel personnage t’a donné des frissons ?
Si on parle de personnage au singulier, la prof de The Stranded était plutot flippante, même si on ne peut pas parler de personnage horrifique. Je reviens vous parler de cette série thailandaise vendredi prochain.
Dans une autre dimension, les zombies de Kingdom étaient pas mal dans leur genre.
Synopsis de The Stranded : Le dernier jour à l’école d’élite sur l’île de Pintu, tout le monde doit rentrer en bateau avant dix-huit heures. Certains y restent malgré tout pour fêter leur dernière année. Mais l’ile est victime d’un tsunami. Quelques élèves en réchappent et comprennent bien vite que personne ne viendra les chercher. Tentant de s’organiser et de survivre tant bien que mal, ils cherchent un moyen de contacter l’extérieur ou de quitter l’ile. Alors que Arisa part en direction d’une tour émettrice dans la jungle, Anan et les autres essaient de réparer un bateau échoué. Mais une professeure survivante les en empêche.
the stranded
bannière noel
On se retrouve la semaine prochaine pour la suite du calendrier !

Kingdom [Saison 2]

affiche kingdom
Série coréenne de 6 épisodes de 50 mn chacun environ diffusée sur Netflix sortie sur la plateforme en mars 2020
Genre et thèmes : fantastique, historique, zombie
Pour adulte
Site web officiel : https://www.netflix.com/fr/title/80180171
acteurs kingdom
Ce thriller de Kim Seong-hun et Kim Eun-hee a été nommé comme meilleure série dramatique aux Baeksang Arts Awards.
D’après la BD numérique « The Kingdom of The Gods »


>Voir la fiche de la saison 1<
Durant l’ère Joseon, le pays est touché par une étrange maladie où les personnes contaminées deviennent des noctambules assoiffés de sang et de tripes. Alors que le Roi en souffre et que sa nouvelle épouse va mettre au monde le nouvel héritier, le fils aîné du roi poursuit son enquête sur ce mystère. Il est notamment aidé par une femme médecin qui suppose que la maladie vient d’une fleur rare, la plante de la résurrection. Bizarrement, les zombies qui attaquent le pays ne semblent plus souffrir du soleil.
kingdom
Pépite surprise de l’année dernière, Kingdom a rapidement conquis les spectateurs de Netflix. La série sud-coréenne est de retour pour une deuxième saison sortie juste avant le confinement.
J’attendais donc cette suite avec curiosité. Elle continue sur la lancée de la première saison avec une critique de la société, des effets spéciaux soignés, des décors flamboyants et des costumes superbes.
À travers des flashbacks et des retournements de situation intéressants, les personnages sont plus approfondis et on comprend beaucoup mieux les enjeux politiques et les manipulations en cours. J’ai beaucoup aimé la mise en avant du personnage de Seo Bi, la femme médecin.
Malgré tout, les épisodes restent inégaux et souffrent parfois de longueurs, notamment lors des débats politiques. C’est bien dommage car les autres moments restent bien rythmés avec de l’action. A noter que les combats sont violents et certaines scènes peuvent être difficiles pour les âmes sensibles.
La fin reste ouverte, laissant supposer une saison 3 au printemps prochain, avec Jun Ji Hyun dans le rôle de la grande méchante de l’histoire, puisqu’elle semble avoir réussi à domestiquer les zombies.
juin ji hyun kingdom

Kingdom

affiche kingdom
Série coréenne de 6 épisodes de 55 mn chacun environ diffusé sur Netflix depuis janvier 2019
Genre et thèmes : fantastique, historique, zombie
Pour adulte
Site web officiel : https://www.netflix.com/fr/title/80180171
acteurs kingdom

Alors que sa jeune épouse est enceinte, le roi décède. Son beau-père décide d’appeler le meilleur médecin du pays pour le maintenir en vie le temps que la jeune femme accouche d’un héritier qui puisse monter sur le trone. Parallèlement, le pays est touché par une étrange maladie où les personnes contaminées deviennent des noctambules assoiffés de sang et de tripes. Le fils aîné du roi, issu d’une concubine et actuel héritier, enquête sur ce mystère, pensant qu’il est lié au mal qui ronge son père.


Mon avis :
Une série signée Netflix. Je pensais qu’il s’agissait d’une version série de Rampant, car les résumés sont très flous sur le net. Mais il n’en est rien, l’histoire est autre. Ici, l’origine de la zombification est connue : elle est due à une fleur rare. Rien de très loufoque dans ce choix. D’ailleurs ce drama est très sérieux, aucune note d’humour n’est présente.
kingdom
Il s’agit donc bien de zombies dans la plus pure tradition : ils sont avides de chair humaine. Et les scènes les représentant en pleine ripaille ne sont pas à regarder par tous les yeux. Aucun tabou. Pourtant ces scènes ne constituent qu’une partie de la série et celle-ci repose sur une critique de la société de l’époque (qu’on peut facilement transporter à la notre), des politiciens avides de pouvoir et corrompus. Les effets spéciaux sont à la hauteur de nos espérances et on peut ici encore saluer le savoir faire coréen pour nous glacer le sang. Je pense notamment à une scène du premier épisode où un adulte zombifié n’hésite pas à s’en prendre à son bébé par exemple.
Comme dans toute série historique se passant à l’époque Joseon, les décors sont flamboyants et les costumes superbes, contrastant avec la laideur des zombies en guenilles (car c’est bien souvent les gens de la populace qui se font rapidement contaminer). Les acteurs sont convaincants.
kingdom
Sans spoiler, la fin nous laisse sur notre faim et présage une saison supplémentaire à venir. Le choix de six épisodes est franchement trop court, mais l’histoire n’en est pas moins bien exploitée. Seconde saison annoncée sans surprise, puisque Netflix l’avait déjà annoncé lors de la sortie de Kingdom en janvier dernier. Le géant du streaming était déjà certain de son succès. Et il a eu raison, ce drama est à découvrir.
>Voir Fiche Saison 2<