Box papeterie Zenpop ~ Janvier 2020

Le 25 Janvier, nous entrons dans l’année du rat. Pour fêter dignement la nouvelle année lunaire, la box de papeterie japonaise nous a prévu plein de produits kawaii avec des rongeurs. (« nedoshi » 子年 en japonais). En français, on parle de « l’année du rat » mais en fait c’est aussi l’année de tous les autres petits rongeurs comme les souris, les hamsters et les hérissons !
boxes zenpop
Zenpop
Pour rappel, depuis 3 ans, Zenpop est une entreprise japonaise située à Osaka qui propose l’envoi à l’international de boxes de friandises, ramen (nouilles) ou papeterie. De quoi découvrir le Japon en testant tranquillement chez soi.
A ce jour, je n’ai acheté que leur box papeterie avec un thème mensuel unique pour 24,39 euros par mois (frais de port gratuit)
Durée de l’abonnement : 1, 3, 6 ou 12 mois (tarif dégressif)
Site internet (en japonais et français) : https://zenpop.jp
papeterie japonaise hamster
Unboxing pack de janvier : Vœux de Bonheur


Pack de février : Nuit étoilée
Observez la beauté d’un ciel étoilé avec Rilakkuma, Kirby, ainsi que le majestueux et magnifique shirokuma (ours polaire). Du washi tape pailleté, des autocollants dorés, ou encore des stickers d’étoiles pour décorer vos agendas, et plusieurs adorables petits oursons kawaii. 10 produits mignons, décoratifs et de qualité.
Les spoilers me donnent déjà terriblement envie…
box zenpop nuit étoilée

Le Seolbim

Chaque pays a sa propre tradition pour le nouvel an. En Corée, c’est le Seolbim. J’ai découvert cette tradition remarquable grace à deux albums de Bae Hyun Ju.
famille coréenne en habit de nouvel an
Le Seolbim et Seollal
Seol désigne le premier jour de l’année du calendrier lunaire, Seollal est la fête qui le célèbre. Avec Chuseok (le jour des ancêtres), c’est l’événement le plus important de l’année.
A cette occasion, la plupart des familles retournent dans leur région natale. La fête dure plusieurs jours. Les journées sont fériées, et les préparatifs commencent une semaine avant le Seol. La veille du nouvel an, toute la famille se réunit et achève avec soin les plats pour les cérémonies du lendemain.
seolbim fille
Traditionnellement, lors des événements importants de la vie sociale, les femmes coréennes portent le hanbok. Celui du nouvel an s’appelle le Seolbim. Il regroupe plusieurs accessoires, et notamment pour les femmes une veste (jeorgori), et une jupe (chima), et pour les hommes une veste aussi et un pantalon (baji).
seolbim garçon
Le Seollal se déroule sous le signe de la nouveauté, du renouveau. Ainsi le Seolbim est un costume neuf, toujours porté pour la première fois le jour où « tout recommence ».
Le matin du nouvel an, les volets des maisons s’ouvrent très tôt. Les habits auront été repassés, pliés et bien rangés, mais surtout bien enveloppés dans un tissu brodé, le bojagi. Véritable objet artisanal, c’est un tissu rectangulaire, confectionné à partir de pièces de soie de différentes tailles et couleurs. Il est l’assemblage géométrique des couleurs fondamentales de la nature : bleu, rouge, jaune, blanc et noir, et symbolise la réunion des cinq éléments : le métal, le bois, l’eau, le feu et la terre.
seolbim garçon
Le Seolbim pour les enfants est très coloré et particulièrement seyant. Certains vêtements qui le composent ont une signification particulière :
La jupe (chima) rouge en soie comporte les motifs chinois du bonheur. Les couleurs arc en ciel des manches de la veste symbolisent ici encore les éléments qui composent le monde. Les fleurs brodées sur les chaussettes (beoseon) et les chaussures de soie doublées de cuir (kkotsin) portent bonheur. Le pendentif en macramé (norigae) en forme de chauve souris aussi symbolise le bonheur car la prononciation coréenne de chauve souris (bok) est similaire à celle du caractère chinois du bonheur.
seolbim fille
Les habits des garçons diffèrent de ceux des filles. Pour eux, enfiler le pantalon (baji) relève d’un exercice délicat : il faut d’abord replier le haut vers la gauche. Comme le pantalon est très ample, nouer fort le nœud de la ceinture est essentiel. Puis serrer le bas du pantalon avec des rubans (daenim) pour éviter que l’air froid ne pénètre dedans. Le garçon revêt une veste à manches longues (jeorgori), un gilet sans manches (baeja) et enfin un long manteau (kkachi durumagi), le vêtement le plus ravissant du seolbim. Il est en général composé de cinq couleurs différentes. Par dessus encore, le garçon porte un gilet (jeonbok) orné de dessins et de caractères chinois dorés qui symbolisent la longévité ou la prospérité. Il se serre à la taille avec une ceinture bien nouée (jeondae). Un petit sac (gwijumeoni) et un pendentif en forme de libellule y sont attachés.
seolbim garçon
Pendant la période Joseon (de 1392 à 1910), les hommes ne devaient pas montrer leurs cheveux. Ils portaient toujours un chapeau (gwan) et les garçons des capuchons en tissu (geon). Le geon pour les jours de fêtes s’appelle hogeon. Il est en forme de tête de tigre. Il est orné des caractères chinois symbolisant la longévité, la santé et la prospérité. C’est le grand père qui offre le hogeon à son petit fils.
seolbim garçon
Ces habits du nouvel an que les mamans cousent et brodent pour toute la famille, sont le fruit de leur travail doux et méticuleux. Le seolbim symbolise l’amour maternel.Coloré ou sobre, il porte une double signification : la personne offrant l’habit souhaite que puissent être effacées les contrariétés passées et que la nouvelle année puisse apporter tout le bonheur espéré, la personne qui reçoit le vêtement fait la promesse de devenir meilleure.
seolbim fille
Une fois habillés, les membres de la famille se réunissent pour pratiquer le rite à la mémoire des ancêtres pour lesquels de nombreux plats sont préparés en guide d’offrande. La famille partage une soupe aux gateaux de riz (tteokguk), symbole fort du passage à l’année suivante, et chacun considère avoir dès lors un an de plus.
seolbim garçon
Plus tard, ils rendent visite aux aïeuls et les familles échangent des vœux de bonheur. Une fois la cérémonie terminée, la famille se retrouve pour jouer ensemble à des jeux traditionnels.(jeux de cartes, jonglages, cerf volant…)
seolbim fille
Les albums
Il existe un album pour l’habit du nouvel an des filles, et un pour les garçons.
Les livres sont colorés et les textes à la fois amusants et ludiques. On suit la matinée traditionnelle d’habillage d’une petite fille ou d’un petit garçon. Le texte est introspectif. Les illustrations sont superbes et traditionnelles, tout en restant vivantes. Ils enseignent comment s’habiller pour la fête du nouvel an avec les termes coréens dans le texte.
couverture album seolbimcouverture album seolbim
Editions Chan Ok (Flammarion jeunesse)– aout 2007- 8,28 euros chaque album