Conseils de lecture aux Sagittaires

Ce mois-ci j’ai bien failli oublier les Sagittaires ! Confinés ou non, voici quelques pistes de lecture ou de visionnages en adéquation avec votre signe.
sagittaire
Le Sagittaire, signe de Feu, est le neuvième signe du zodiaque. Il est gouverné par Jupiter, qui est la planète de l’affirmation.
Le sagittaire est un aventurier qui aime les voyages et les paysages. Pour cela, découvrez la BD Onibi, carnets secrets du Japon où Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil photo un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes.
onibi carnets du japon invisible
C’est également une personne qui ne peut pas vivre sans ses amis. Un peu comme les Siantia Sho, de la dernière saga Saint Seiya, racontant l’histoire de Shôko, une adolescente énergique et sportive, qui fait des rêves étranges où elle est constamment attaquée par une entité démoniaque qui désire s’emparer de son corps. Son quotidien bascule le jour où son lycée est pris d’assaut par une dryade, servante démoniaque de la déesse Eris.
saint seiya saintia sho
Toujours de bonne humeur, le sagittaire aime bien rire, s’amuser… Il doit sans doute apprécier les livres feel good, comme par exemple Mon chat, ma cuisine et moi, en compagnie de Jeanne, jeune femme coréenne célibataire avec ses trois chats. Elle vient d’être licenciée mais profite de cette opportunité pour apprendre la boulangerie patisserie, étant amoureuse des gateaux. À chaque événement de sa vie, un dessert est associé.
mon chat ma cuisine et moi
Il aime également faire la fête et manger. Antique Bakery est un film qui les fera saliver : Jin Hyeok est beau, riche et a du style. Le seul inconvénient réside dans le fait qu’il ne trouve pas l’amour de sa vie. Il décide donc d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie pour attirer les jeunes filles en mal de douceurs. Antique est née.
antique bakery
On dit que la femme sagittaire a quelque chose du professeur Tournesol : un gros plein d’envies mais les pieds qui se prennent souvent dans le tapis… C’est peut-être le moment de relire Tintin ?
l'affaire tournesol
Si vous êtes sagittaire et que vous aimez lire, n’hésitez pas à nous parler de votre auteur ou livre préféré dans les commentaires !

Onibi carnets du Japon invisible

Malgré la modernisation du pays, les Japonais prennent encore souvent les histoires de fantômes très au sérieux. Les histoires de yokai et autres esprits restent très présentes et ancrées dans le folklore populaire.
onibi carnets du japon invisible
Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil photo un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes.
Trophée d’argent au Prix international du manga 2018 (Japon)
Sélection Prix “Première Bulle” 2017 (Festival Angers BD)
Sélection Prix “Bull’Gomme” 2018 (Bibliothèque départementale de la Mayenne)


C’est une BD documentaire qui se base sur le véritable voyage des auteurs. Mais cette BD raconte une histoire où chaque chapitre est l’occasion de rencontrer un yokai. Chacun est cloturé par un carnet de notes écrit de la main de Cécile, avec la photo qui a été prise.
Les jeunes y croisent entre autres des kitsune (renards à neuf queues), buruburu, onibi, monstre aquatique, chochin obake (lanterne fantome)… et autres.
Un mélange entre réalité et onirisme très réussi. On peut d’ailleurs retrouver une cartographie des lieux en fin de volume, agrémenté d’une double page façon carnet de voyage et d’un tutoriel pour réussir à développer les photos de yokais. Un voyage original et exceptionnel, à découvrir en cette période d’Halloween.
onibi carnets du japon invisible
Informations : écrit par Cécile Brun & Olivier Pichard – Editions Issekinicho – 128 pages couleur – 13,90 euros