100 Demons Of Love de Pedoro Toriumi

Coco, 15 ans est une jeune fille qui a la particularité de voir les fantômes. Mais un jour, en allant au lycée elle voit pour la première fois deux démons, deux frères terriblement beaux : Leo et Toa. Alors qu’elle se fait agresser par l’esprit d’un chien noir, Coco, pleine de pitié pour cet esprit, dégage un pouvoir spécial qui va intéresser les deux frères démons. Quel est ce pouvoir qui habite la jeune fille et qui attire les démons?
couverture japonaise 100 demons of love

C’est un manga en sept tomes, plutot destinés aux adolescentes. Il se lit rapidement mais cela n’altère en rien sa qualité. Le scénario est plutot classique (le triangle amoureux) mais les dessins sont très beaux. Coco est une jeune fille attachante pleine d’humour, ce qui permet de belles scènes droles qui contrebalancent le coté dramatique d’autres. Les frères Kiriyu sont beaux et aux caractères opposés, chaque lectrice trouvera son préféré.
Le début de l’histoire est intéressante avec les fantomes japonais qui apparaissent régulièrement. C’est un peu dommage que l’aspect culturel n’ait pas été plus développé en ce sens, mais je pense que je réagis ici en tant qu’adulte occidental, et que les jeunes lectrices s’en fichent un peu. L’éditeur classe cette série dans la catégorie « gothique », mais personnellement je trouve les tomes un peu légers malgré la présence de monstres et des combats entre démons et anges. Les derniers volumes parlent de déités, d’anges… avec entre autres, l’apparition de Zeus qui est… une femme ! Un autre aspect intéressant et original. L’histoire traite de façon fantastique de l’amour, l’amitié, la fidélité, la pureté… des questions existentielles. Les plus jeunes pourront facilement s’identifier à Coco.

planche 100 demons of love

Chaque volume propose des bonus qui permettent de connaître l’envers du décor du manga. C’est un plus que j’aime beaucoup.
Une série fraiche, distrayante et prenante que je recommande aux jeunes filles, aux fleurs bleues et aux fans de bishos.

>Lire un extrait <

100 demons of love
7 tomes (160 pages environ chacun) parus en France en 2016 chez Soleil Manga – 6,99 euros le tome – dès 8 ans

Scarlet Soul

Scarlet Soul est un shojo fantasy de la mangaka italienne Kira Yukishiro.
scarlet soul tome 1
Synopsis :
Dans le royaume de Nohmur, les humains vivent en paix depuis que les exorcistes ont repoussé les démons et scellé le passage menant au monde démoniaque de Rumhon. Deux soeurs, Lys et Rin Shirano, veillent sur la barrière des cent Autels qui maintient l’équilibre entre les deux mondes grâce à l’épée des cent âmes. Mais un jour, Lys disparaît brusquement en laissant derrière elle l’épée sacrée qui réagit étrangement à un phénomène mystérieux. Accompagnée de son ami le démon Aghyr, la jeune Rin entreprend un voyage dans l’espoir de retrouver sa sœur à travers un royaume de nouveau menacé.


Mon avis :
En général je ne suis pas trop adepte des shojos purs (sauf pour les beaux personnages masculins hihi) Et le début de ce manga m’a paru classique. Mais comme j’ai beaucoup aimé les dessins, que ce soit le charadesign ou la multitude de détails des décors, j’ai poursuivit la lecture… Avec plaisir ! L’intrigue semble bien ficelée, bien que classique pour le moment. Les personnages sont attachants et j’ai envie de voir l’évolution entre le couple Rin-Aghyr. Je pense que les fans de shojo fantasy devraient être rapidement sous le charme de cette série.

L’auteure :
Kira Yukishiro, 23 ans, vit dans une région du nord de l’Italie. Elle a commencé à se passionner pour le Japon à 12 ans en lisant « Sadako will leben ». Elle a commencé à dessiner des mangas autour de 18 ans en autodidacte.
scarlet soul
Informations complémentaires :
Editions H2T – premier tome paru le 28 octobre 2018 – 7,95 euros

>Pour lire gratuitement le premier chapitre<

Mysterious Honey de Toma Rei

couverture mysterious honey

Synopsis :
Après s’être assoupie dans la bibliothèque, Meiko Kitazono est soudain réveillée par un baiser ! Mais son assaillant disparaît aussitôt et, désireuse de découvrir la vérité, Meiko se met à enquêter sur les garçons présents. Serait-ce le populaire Shinoda ? Le stoïque Mikoshiba ?
Son ami d’enfance, Mogami, en serait-il capable ? Voire le mignon petit nouveau, Hachiya ?
Mais pour trouver le coupable, c’est surtout ses sentiments pour eux que la jeune fille va devoir interroger.

personnages de mysterious honey

Mon avis :
Un shojo léger paru au Japon en 2008. Comme il n’est qu’en deux tomes, je l’ai lu rapidement un jour d’ennui et il fut un bon divertissement. Les dessins sont agréables et le scénario change un peu des shojos classiques, même s’il reste léger et qu’on se doute rapidement de l’auteur de ce mystérieux baiser. Le scénario se rapproche plutot des jeux de drague en ligne qu’on peut voir ces dernières années. Je pense qu’il trouvera alors son public chez les pré ados voire les ados. Mais l’ensemble n’est pourtant pas foncièrement mauvais, il faut simplement noter que c’est le premier manga en plusieurs volumes de l’auteur.
A la fin de chaque tome, des histoires courtes en bonus. En ce qui les concerne, elles se révèlent assez lisses mais pas désagréables, un peu comme l’histoire principale. Quant à la quatrième histoire bonus évoquée par Kazé Manga et nommée « les prémisses de L’Arcane de l’aube », en réalité ce sont cinq pages de croquis préparatoires.
heros de mysterious honey
Informations :
Mysterious Honey de Toma Rei – Editions Kaze – 2012 – noir et blanc – sens de lecture japonais – 6,79 euros chaque tome

Rouge Eclipse de KAWABATA Shiki


Synospis :
Ayumi est une lycéenne parfaitement ordinaire. Et depuis peu, elle vit sur un petit nuage, car le garçon qu’elle aime lui a demandé de sortir avec elle ! Mais alors qu’elle se rend à son premier rendez-vous amoureux, et tandis qu’une lune écarlate s’affiche fièrement dans le ciel, un étrange événement se produit : sous les yeux d’Ayumi, la grosse et impopulaire Zenko se suicide et… ?! Sans comprendre comment ni pourquoi, Ayumi se réveille à l’hôpital. Mais elle est devenue Zenko ! Moche et obèse, elle va devoir affronter une nouvelle vie, tout en cherchant à retrouver son propre corps… Hélas, tout le monde ne l’entend pas de la même oreille !

Mon avis :
Elu cinquième meilleur shôjo de 2015 au Japon, ce manga en trois tomes explore par le biais de la science-fiction le mal être à l’adolescence, et pointe du doigt la société des apparences. Cette récompense n’est pas volée car le scénario n’a rien de simple et ses rebondissements tiennent le lecteur en haleine. On éprouve vite de la compassion pour Zenko et ses amis. Un manga à découvrir à tout âge, mais qui devrait spécialement plaire aux ados.

Informations :
Rouge Eclipse de KAWABATA Shiki – à partir de 12 ans – décembre 2016 – Editions Akata