Conseils de lecture aux Scorpions

Bon anniversaire les Scorpions ! Voici quelques idées lecture pour vous détendre.
Le signe du Scorpion provient du mythe du chasseur Orion. Ce dernier fit l’erreur de surprendre la déesse de la chasse Artémis alors qu’elle se lavait et de l’attaquer. Elle fit sortir un scorpion du sol qui le piqua au talon. D’autres versions suggèrent qu’il s’agit du dieu du soleil, Apollon, frère jumeau d’Artémis, qui envoya le scorpion par jalousie envers Orion qui portait trop d’attention à sa sœur.
Dans le Zodiaque, le Scorpion symbolise la mort et la fin des choses mais aussi la réincarnation. Pour ce dernier sujet, je vous conseille de lire le manga Rouge Eclipse, qui existe également en série (avec de vrais acteurs) sur Netflix. Une histoire passionnante où une jeune japonaise enrobée échange de corps avec la pin-up du lycée.
rouge eclipse
Le Scorpion est également le signe représentant la magie et le pouvoir. Ses couleurs sont le rouge et le noir. Ce qui n’est pas sans rappeler Sabrina Spellman, la sorcière vedette de Netflix, adaptée d’un comic book américain remarquable.
sabrina spellman
L’élément du Scorpion est l’eau. Peut-etre aime t il les sirènes ? Tout comme Lee Minho dans le drama The Legend Of The Blue Sea où une sirène revient sur Terre pour accomplir son destin.
the legend of the blue sea
Le Scorpion est un signe réputé pour son coté passionné. Il devrait sans doute apprécier le roman graphique Sous la lune de Taisho, un brin rétro. Au Japon, durant l’ère Taisho (1912-1926), Tamako est l’objet d’un mariage arrangé pour assurer la pérennité de sa riche famille. De santé fragile, elle tombe amoureuse de son médecin, Terashima. Les conventions sociales de l’époque les empêchent de vivre pleinement leur amour.
sous la lune de taisho
Des scorpions parmi nous ? Qu’aimez vous lire ?

Sous la lune de Taisho de Hiromi Ebira

sous la lune de taisho pub
Au Japon, durant l’ère Taisho (1912-1926), Tamako est l’objet d’un mariage arrangé pour assurer la pérennité de sa riche famille. De santé fragile, elle tombe amoureuse de son médecin, Terashima. Les conventions sociales de l’époque les empêchent de vivre pleinement leur amour.
sous la lune de taisho planches
J’ai choisi de lire ce shojo après quelques critiques positives sur le net. Mais aussi car c’est un one shot (histoire en un seul volume). J’aime ce genre de format pour découvrir un mangaka. A noter que c’est le premier titre de Hiromi Ebira édité en France. De plus, j’aime beaucoup la couverture, empreinte de douceur avec ses fleurs de sakura et son ciel bleu, autour de ce couple classique et intemporel façon art nouveau.
Classique, ce manga l’est effectivement. Que ce soit par son trait ou son histoire. La fin est toutefois inattendue. Il traite de sujets toujours actuels : la condition de la femme, le mariage, l’amour, la critique d’une société de classe… tout en sachant rester adulte et réfléchi.
Je n’ai pas eu spécialement de coup de coeur, mais c’est une lecture qui reste divertissante et bien faite. Le scénario est lent, accentuant le coté malaisant et lourd de l’ambiance dans laquelle les personnages principaux retiennent leur amour pour convenir aux exigences sociétales. Un drame romantique qui devrait plaire à tous les fans du genre.
sakura gif
Informations supplémentaires : Editions Akata – 188 pages – 6,99 euros