Cold Winter Challenge 2020

Après le Pumpkin Autumn Challenge, j’avoue avoir eu très envie de poursuivre un challenge de lecture. Ce genre de concept me plait bien. Sur le groupe facebook auquel je participais, j’ai entendu parler du Cold Winter Challenge. Celui-ci propose de la romance, des flocons de neige et la magie de Noël. Cela me permet de sortir de ma zone de confort et de découvrir des lectures que je n’aurais peut être pas tentées autrement. Et c’est ce qui me plait ! Voici donc un petit point sur mes lectures après un mois de challenge.

Qu’est-ce que le Cold Winter Challenge ?
Il se déroule du 1er décvembre 2020 au 28 février 2021.
Pour plus d’infos, je vous invite à regarder la vidéo de l’Enluminée, l’organisatrice :


Place au challenge :
Comme d’habitude, je ne me compose pas une pile à lire prédéfinie. Je lis au fur et à mesure de mes envies, mes découvertes, mais aussi ce que j’ai sous la main (réservations, au boulot ou à la maison) Je ne fais pas d’achats spécifiques pour les challenges de lecture.
marcher ensemble dans la neige
boule de noel
Boule de noel de Ruth Brown
L’héroïne de cet album est une toute petite chatte abandonnée recueillie par l’auteur. Qui des deux adoptera l’autre ?Une histoire simple et vraie. Pour toute la famille, un beau livre d’images, amoureusement détaillées par le pinceau magique de Ruth Brown. Et c’est là tout l’intéret de ce petit album, les superbes peintures de Boule de Neige.
aurore boréale
carol of the bell

au chaud devant la cheminée
vitrine de noel
l'étrange noel de mr jack
L’étrange noel de mr Jack (version album disney hachette)
Un classique mêlant halloween et noel, réconciliant ainsi les fans des deux fêtes. De nombreux livres sur ce conte sont parus. J’avais déjà lu la version manga. Ici, c’est un album de conte dont les dessins sont signés Tim Burton himself. Ecrit en vers, c’est une version édulcorée et rétrécie du long métrage. Ici pas de Boogie Woogie par exemple. Un soft sans doute destiné à un jeune public avide de doux frissons, façon conte de Noël.
chocolat chaud

hiver mystérieux
saint seiya sho
Saint Seiya Saintia Sho
L’histoire de Saint Seiya – Saintia Shô narre les péripéties des saintias, des jeunes femmes chevaliers qui ont juré fidélité et obéissance à Athéna. Elles constituent également la garde rapprochée de la divinité de la guerre. Le retour de la comète Répulse est synonyme d’un mauvais présage : la déesse Eris et son armée se préparent à s’opposer à Athéna et ses saintias. Alertée par ce sombre présage, Saori Kido rassemble ses troupes.
Saintia Shô est un manga de Chimaki Kuori basé sur le fameux Saint Seiya écrit et dessiné par Masami Kurumada. Je vous avais présenté les premiers tomes que j’avais lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge. Je poursuis ma lecture sous celui-ci avec les tomes 6 à 12. Je vous invite à relire ma chronique (qui sera mise à jour courant janvier. Désolée je suis méga à la bourre dans mes rédactions d’articles!)
reine des neiges
wonder woman rebirth
Wonderwoman Rebirth tome 1
Les Amazones, un peuple immortel dirigé par la reine Hippolyte, vivent à l’abri des regards, sur l’île du Paradis. Mais un jour, un avion se crashe sur ses rives. Un seul survivant à son bord : un agent de l’A.R.G.U.S. nommé Steve Trevor. Diana, la Princesse de Themyscira, va alors se lancer dans une quête semée d’embûches pour ramener le rescapé dans le « Monde des Hommes », où elle devra faire face à ses premiers ennemis.
J’ai décidé de me plonger dans les comics pour ne pas avoir que des mangas à proposer au boulot. Et je débute cette résolution par le reboot de Wonder Woman, héroine qui m’a mis des étoiles dans les yeux avec la série télé éponyme quand j’étais gamine. J’ai bien apprécié ce premier tome, tout en couleur et avec une héroine intéressante. J’ai bien aimé ce coté mythologique se concentrant sur les origines de Diana et non pas sur toute la cosmogonie DC. La suite est dans ma pal.
ame de sorciere
Ame de sorcière d’Odile Chabrillac
Symbole subversif de la révolte féministe, la figure de la sorcière est aujourd’hui de retour, prête à questionner nos choix, notre rapport au monde, à la nature, au corps, à la rationalité, à la sexualité… Et ce qu’elle a à nous apprendre peut réellement changer nos vies. Loin du folklore et des clichés, les sorcières sont porteuses d’un savoir riche et multiple, qui dérange et bouscule l’ordre établi.
Même si on pourrait penser qu’elle surfe sur la vague sorcière, Odile Chabrillac écrit ici un essai sur les sorcières et les femmes dans un style simple et abordable,  à mi-chemin entre développement personnel et revendication féminine. Les points abordés sont intéressants et ne se contentent pas d’un historique pompeux. La seconde partie du livre comprend des chapitres pratiques et ésotériques pour celles qui souhaiteraient pratiquer leur propre forme de sorcellerie (divination, retour à la nature, phytothérapie, etc) De quoi réveiller les sorcières modernes qui s’ignorent et les mettre sur la voie.
new year new me
je ne suis pas un gay de fiction
Je ne suis pas un gay de fiction de Natao Asahara
Jun, lycéen japonais, est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Farenheit, est une connaissance d’internet avec qui il discute via les réseaux sociaux. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de « tout ce qui est homo », ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer dans le moule et obtenir un bonheur « comme les autres », va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge ?
Pour public averti
Un roman coup de coeur percutant et intense dont je reviendrai vous parler plus en détail dans un article spécial.

hiver obscur
frissonner sous un plaid


Gotham saison 3
Six mois se sont écoulés depuis la libération des aliénés d’Indian Hill sous le commandement de Fish Mooney. La police est sur les dents et la population a peur. Bruce est décidé à faire la lumière sur les incidents qui ont amené Wayne Enterprise à financer les projets fous d’Hugo Strange, et veut arrêter la corruption et les affaires frauduleuses dont l’entreprise est victime. Mais la cour des hiboux, puissante société secrète, n’est pas prête à renoncer à son emprise sur Gotham. Jim n’est désormais plus avec la femme qu’il aime et est plus motivé que jamais pour débarrasser la ville de la criminalité qui a pris un autre visage : celui des aliénés. Toujours aidé de son partenaire Harvey Bullock, il doit désormais compter avec le nouveau maire de la ville : le Pingouin.
Je me permets d’insérer des séries télé dans ce challenge afin de vous faire part également de mes visionnages. Je poursuis donc la série Gotham que j’apprécie de plus en plus. Cette « nouvelle » saison prend un accent fantastique et moins policier, ce qui n’est pas pour me déplaire. De nouveaux vilains sont introduits, comme par exemple le Chapelier Fou. Je suis contente que cette saison tourne autour du mystère d’Alice, un de mes univers préféré. L’ombre du Bat plane de plus en plus sur le jeune Bruce Wayne et raccroche les wagons avec la mythologie DC.

Alice in Borderland
Un jeune homme passionné de jeux vidéo se retrouve avec ses deux amis dans un Tokyo alternatif où ils doivent disputer de dangereuses parties pour survivre.
Adaptation du manga éponyme de Haro Aso, c’ est la série japonaise qui a cartonné sur Netflix début décembre. Je n’ai pas dérogé à la règle des spectateurs enthousiastes. Là aussi, je reviendrai vous parler plus en détail dans un article spécial.
d'après une histoire de stephen king
D’après une histoire de Stephen King
Les chiffres parlent pour lui : 350 millions d’ouvrages vendus depuis  la publication de son premier roman en 1974, un corpus d’une cinquantaine  de romans et deux cents nouvelles… Stephen King, c’est aussi plus de 80 transpositions de ses écrits sur grand  et petit écrans à travers le monde, ce qui fait de lui l’auteur vivant le plus adapté. Son empreinte sur la pop culture, immense, indélébile, se manifeste à travers de multiples œuvres marquantes, du Carrie de Brian de Palma à la première saison de Mr Mercedes en passant par les chemins détournés du Shining de Stanley Kubrick. Ses excroissances télévisuelles (Les Vampires de Salem,  « Il » est revenu…) ont traumatisé plusieurs générations. Les projections de ses tropes sous toutes leurs formes ont balisé notre façon d’appréhender le fantastique, l’horreur… comme le cinéma d’exploitation  dans son ensemble, de la série B à la série Z.
Une anthologie que j’ai dévorée en deux jours, recensant la totalité des adaptations des romans  du maitre, décortiquées et mises en rapport avec l’œuvre originale.
nuit du solstice
le noel d'agatha
Le noel d’Agatha de MC Beaton
Lorsqu’Agatha Raisin décide d’organiser le Noël des personnes âgées dans un petit village des Cotswolds, elle ne s’attend pas à ce que la fête tourne au drame. Ni une ni deux, la voilà pourtant avec un cadavre sur les bras, accusée de meurtre ! L’arme du crime ? Le dessert le plus british qui soit : un pudding ! Il faudrait un miracle ou l’intervention du père Noël pour la sortir de ce bourbier. Mais Agatha compte bien pister le vrai coupable…
Une nouvelle inédite, offerte par les libraires en format poche ou bien en version ebook téléchargeable. N’ayant jamais lu un seul tome de la fameuse enquêtrice, j’ai trouvé cette mise en bouche agréable. Une façon sympa de découvrir.

magie de noel
falalala
Falalalala d’Emilie Chazerand
Chez les Tannenbaum, on est petit. Trois générations d’achondroplases, soit sept naines, gèrent ensemble Tannenland, le paradis réduit des animaux miniatures. Deuxième curiosité alsacienne après la cathédrale de Strasbourg, experte ès Bredele et productrice des meilleurs shows de Noël de la région, cette famille n’a rien d’ordinaire. Sauf peut-être Richard, 19 ans, le seul garçon de la tribu. Le seul grand, aussi. L’exception à la règle, la mouche dans le lait. Tout aurait pu néanmoins rester ainsi, si… Si le coeur de Lulu Tannenbaum, 16 ans, ne s’était pas déglingué. Si la Syrie n’était pas en guerre. Et si Hervé Vilard était juste un chanteur.
Ce roman m’avait été conseillé en début d’année par une collègue strasbourgeoise. Un peu oublié, ce challenge me l’a fait rappeler et je me suis dit pourquoi pas. M’attendant à une sorte de conte de Blanche Neige à l’envers, j’ai d’abord été surprise. Je ne comprenais rien aux premiers chapitres, me demandant quel cadeau empoisonné on m’avait fait. Puis finalement, au fil des pages, je m’habitue au langage cru de l’écrivaine et commence à m’attacher à ses personnages. Car c’est bien là son point fort : une histoire barrée avec des personnages hauts en couleur. On passe par une large palette d’émotions. J’ai passé un très bon moment à Tannenland.
raclette
the promised neverland
The Promised Neverland tome 1
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !
Un manga culte que je découvre seulement (on ne peut pas tout lire!) avec ce premier tome acquis ce mois-ci par ma médiathèque. Je comprends l’engouement pour cette série fantastique et j’attends avec impatience la suite !
danse de la fée dragée
lune n'est lune que pour le chat
Lune n’est lune que pour le chat
À pattes de velours, Chat se faufile entre les pages de cet ouvrage. Il joue avec la lune et les étoiles, guette les navires engloutis qui remontent à la surface, glisse dans les ruelles à la poursuite de son ombre, hante les lumières de la ville et celles de la scène, avant de s’accrocher aux rideaux et de prendre la lune pour oreiller. Dans cette nuit lumineuse, tout s’anime : Goéland, un vieux célibataire mélancolique, verse une larme à la mort du jour, tandis que Cormoran cherche sa Cormorine et que Cigogne s’éloigne endeuillant le toit et attristant la cheminée par son départ. Il faut encore consoler l’arbre qui pleure toute sa sève et rassurer l’étoile qui a peur de la nuit. Après cette promenade aussi drôlatique que poétique, ne reste plus qu’à s’endormir, tête bêche comme les cinq enfants.
Un recueil de poèmes oniriques et originaux. Destiné à la jeunesse, il peut ravir les adultes ayant gardé leur âme d’enfant et amoureux des animaux. Le fil conducteur est la lune, astre fantastique.
dinosaure
Je suis plutot contente de moi, ayant réussi à valider 10 sous catégories sur 15 en seulement un mois de lecture. Egalement pour avoir atteint mon objectif de faire des découvertes et sortir des sentiers habituels de mon type de lecture, même si la plupart restent encore du fantastique, cher à mon coeur. Rendez-vous fin janvier pour un nouveau point !

Des fonds d’écran pour Halloween

Après quelques fonds d’écran d’automne, voici quelques idées pour fêter Halloween, ma fête préférée.
Au passage je vous remercie pour l’accueil positif fait à cette nouvelle rubrique.

Dans mon chaudron…
fond d'écran halloweenfond d'écran halloween
fond d'écran halloweenfond d'écran halloween
fond d'écran halloweenfond d'écran halloween

Le Monstre sous mon lit
monstremonstre
monstremonstre
monstremonstre

Cinéma et littérature


Chez Mickey
halloween disneyhalloween disney
halloween disneyhalloween disney
halloween disneyhalloween disney

Maitre Tim Burton


This is Halloween!


Quel est votre fond d’écran du moment?

Tim Burton

Halloween approchant à grand pas, j’ai de plus en plus envie de revoir les chefs d’oeuvre de Tim Burton. Remontons le temps…

tim burton
Biographie
Tim Burton est né à Burbank en Californie en 1958. Cette ville est située à côté de Hollywood et beaucoup de studios de grandes compagnies de production s’y trouvent. Cependant, elle reste une ville très banlieusarde, avec toute l’uniformité et les codes sociaux que cela implique.
Très jeune, il se passionne de cinéma. Son film préféré « Jason et les Argonautes » présage sa passion future pour l’animation en image par image, avec dans ce film la célèbre attaque des squelettes. Il est également fasciné par les films de monstres, de Godzilla à King-Kong, et aime à penser que ces créatures terrifiantes sont avant tout des incompris et qu’ils souffrent de leur différence. Son coté taciturne l’isole un peu des autres enfants. Traversant les classes sans intérêt véritable pour les études, il se fait surtout remarquer par ses talents de dessinateur et les petits films en super 8 qu’il réalise avec des amis. En 1976, il entre au California Institute of the Arts, fondé par Disney.
Il se rend alors compte qu’il lui sera difficile de travailler chez Disney à cause de son goût pour les créatures bizarres. Son talent l’aide toutefois à entrer aux studios Disney et il commence à travailler sur le film Rox et Rouky en 1979. Mais il a énormément de mal à dessiner des gentils animaux dans une forêt verdoyante. Il devient alors le marginal des studios. Il est alors affecté au poste d’artiste-concepteur sur Taram et le Chaudron Magique, un film dont l’ambiance doit à priori mieux lui convenir. Malheureusement, il est encore une fois déçu par l’expérience puisque ses idées, décidément trop étranges, ne sont pas retenues.
tim burton et ses créatures
Vincent
Grace à ses soutiens, il réussit à réaliser son premier court métrage en 1982 : Vincent, un poème pour enfants qu’il a écrit en tant qu’employé chez Disney. Le film en noir et blanc utilise la technique de l’image par image. Il dure cinq minutes et raconte l’histoire d’un petit garçon perturbé de sept ans, Vincent Malloy, qui fuit la réalité en se mettant dans la peau de son idole, l’acteur anglais Vincent Price. Un récit qui semble autobiographique. De plus, le film s’inspire des adaptations des nouvelles d’Edgar Allan Poe, et des histoires du Dr Seuss, qui ont beaucoup marqué la jeunesse de Burton. Enfin, la narration de Vincent est assurée par Vincent Price lui-même. Si Vincent est comme l’avait voulu Burton, il n’est pas distribué mais gagne le Prix de la critique au Festival international du film d’animation d’Annecy.
tim burton
Hansel et Gretel
En 1982, Burton réalise pour la télévision Hansel et Gretel, une adaptation orientale du conte des frères Grimm, qui est pour lui l’occasion de travailler pour la première fois avec des acteurs. Après avoir écrit le poème The Nightmare before Chritmas (future base de son film d’animation éponyme), il réalise en 1984 le film Frankenweenie. Il s’agit d’un film en noir et blanc de 25 minutes, dont le budget atteint un million de dollars. Il raconte l’histoire de Victor, un jeune garçon dont le chien Sparky meurt renversé par une voiture. Il décide alors de le réanimer en s’inspirant de ses cours de sciences naturelles quand le professeur a électrocuté une grenouille morte avec de l’électricité. L’expérience réussit mais Sparky s’enfuit, semant la terreur dans le voisinage.
Comme Vincent, Frankenweenie est une porte ouverte sur les sentiments de Tim Burton et s’inspire du Frankenstein de James Whale. Malheureusement, il est classifié comme interdit aux moins de douze ans et Disney ne le sort donc pas en salle.
tim burton sur le tournage d'edward aux mains d'argent
Une filmographie de l’étrange
En 1985, il réalise Pee Wee big Adventure, un long-métrage avec Paul Reubens, une star outre-atlantique des émissions pour enfants. Sa carrière est définitivement lancée. Burton a une attirance indéniable pour les histoires étranges, ne traitant pas du monde réel. Il ne semble pas pouvoir concevoir un film sans inclure des éléments fantastiques, inscrivant l’histoire dans un univers relevant de la fiction. Mais le cinéma de Burton ne se limite pas à un étalage virtuose de scènes visuellement superbes, ils ont tous un sens profond : l’incompréhension, l’intolérance, la différence entre ce qu’on est et ce qu’on montre de soi, la volonté d’être soi malgré tout. Derrière cet esthétisme exacerbé, presque étouffant, les personnages marginaux ou hors normes de Burton souffrent intérieurement. Comme dirait Rafiki, il faut aller au delà de ce que tu vois.
Son oeuvre poétique sombre et psychologique est amplifiée par ses collaborations récurrentes avec le compositeur Danny Elfman ou les acteurs Johnny Depp, Eva Green ou Helena Bonham Carter, son ex-compagne et mère de ses deux enfants.

Tim Burton est très prolifique. Je ne vais vous parler que de quelques films que j’ai appréciés. La liste n’est donc pas exhaustive mais uniquement personnelle !
tim burton sur le tournage de Beetlejuice
1988 – Beetlejuice (Réalisateur , Scénariste)
Un couple de jeunes mariés heureux, Adam et Barbara Maitland, décèdent suite à un accident de voiture. Devenus des fantômes, ils ne peuvent quitter leur maison car ils se retrouvent alors dans une dimension effrayante peuplée de gigantesques vers de sables. Mais leur maison est vendue peu après à un couple de riches snobs qui emménagent avec Lydia, une adolescente gothique. Juno, la conseillère dans l’après-vie du couple, les informe qu’ils doivent hanter leur maison pendant 125 ans et se débrouiller par eux-mêmes pour chasser ses occupants. Comme leurs tentatives sont infructueuses, les Maitland décident, malgré les mises en garde de Juno, d’invoquer Beetlejuice, un « bio-exorciste » excentrique et peu digne de confiance, pour qu’il fasse fuir les Deetz.
Un film horrifico comique avec un budget de treize millions de dollars, dont un affecté aux effets spéciaux. Burton a dit que ce film est une parodie de L’Exorciste. J’aime le mélange de macabre, de poétique et de comique, n’étant pas fan d’horreur pur. Michael Keaton interprète Beetlejuice avec brio. Le film reçoit également un Oscar pour le maquillage.
Une série animée pour enfants en a découlé.

Batman
Tim Burton a été au commande d’une trilogie sombre et remarquable sur l’homme chauve souris.
1989 – Batman (Réalisateur)
Après l’assassinat de ses parents lorsqu’il était enfant, le milliardaire Bruce Wayne est devenu Batman, un super héros masqué en conflit avec le crime organisé. Gotham City est contrôlée par le parrain Carl Grissom. Son bras droit est Jack Napier, qu’il envoie en raid sur l’usine chimique Axis Chemicals. Il tombe dans un guet-apens… et une cuve d’acide. Il ne meurt pas mais en ressort défiguré… et fou. Ainsi il devient « le Joker », tue Grissom et prend le contrôle de son empire criminel avec l’Axis comme quartier général. La lutte de Batman contre le Joker s’intensifie considérablement lorsqu’il réalise que c’est ce dernier qui a tué ses parents : tuer le Joker devient alors une affaire personnelle à deux niveaux pour lui.
On assiste ici à la naissance du héros et de son plus fidèle ennemi, magistralement interprétés par Michael Keaton et Jack Nicholson, dans un univers noir et glauque.
La Warner propose à Tim Burton de réaliser Batman. Il accepte malgré les contraintes: son choix de prendre Michael Keaton pour interpréter le justicier masqué est contesté et de nombreux choix font polémique chez les fans. Il revisite le costume à sa sauce et recrée un Gotham sombre, assez proche de l’expressionnisme allemand et du cinéma de Fritz Lang. Pourtant, c’est un succès : le film rapporte quatre cent millions de dollars à l’échelle mondiale et gagne l’Oscar de la meilleure direction artistique.
tim burton sur le tournage de batman
1992 – Batman Le Défi (Réalisateur)
Burton se retrouve aux commandes de la suite dans laquelle le justicier masqué est confronté à Catwoman et au Pingouin (joués respectivement par Michelle Pfeiffer et Dany DeVito) Dans ce volet, Burton laisse un peu de coté Batman pour se focaliser sur les deux vilains où une fois encore il peut se laisser aller à ses fantasmes gothiques et torturés. Une histoire encore plus noire, macabre, avec une touche de carnaval et de burlesque. Cette fois, ce sont les parents qui jugent le film trop effrayant pour les enfants. Néanmoins, le film triomphe au box-office.
tim burton sur le tournage de batman
1995 – Batman Forever (Producteur)
Batman change de visage et est incarné par Val Kilmer. Il se frotte à Double Face (Tommy Lee Jones) et l’Homme Mystère (Jim Carrey) Le film a pris une approche moins sombre par rapport aux deux précédents, c’est plutot un divertissement familial. Personnellement je trouve ça dommage et bien plus fade, même si Gotham est visuellement plus colorée.

1990 – Edward Aux Mains D’Argent (Réalisateur, Producteur, Scénariste)
Une grand-mère raconte une histoire à sa petite-fille pour lui expliquer d’où vient la neige qui tombe sur la ville. Un inventeur solitaire crée une créature humaine, Edward, mais n’a pas pu l’achever avant de mourir, laissant Edward avec des ciseaux aux lames extrêmement acérées à la place des mains. Il vit seul dans le sinistre château jusqu’au jour où Peg Boggs, représentante en cosmétiques, se présente à sa porte. Elle décide de l’emmener chez elle. Il devient très vite le nouveau centre d’intérêt du quartier et est d’abord accueilli à bras ouverts, ses talents de tailleur de haies et de coiffeur lui valant l’admiration et les sollicitations de toutes les voisines. Jusqu’à un terrible accident.
Un de mes films fétiches, mêlant fantastique, drame, romance, merveilleux et comédie. Le scénario se veut relativement autobiographique et c’est également la rencontre entre Burton et l’acteurJohnny Depp. Plaidoyer pour la tolérance, ce quatrième film se conçoit comme une fable noire récompensée à plusieurs reprises.

Jack Skellington
Personnage emblématique indissociable de Tim Burton, il a été à l’honneur lors de trois longs métrages, plus easter egg dans James et la Peche Géante. C’est son 25e anniversaire cet automne.
1993 – L’étrange Noël De Monsieur Jack (Producteur, Scénariste)
2005 – Les Noces Funèbres (Réalisateur, Producteur)
Tous sont des films d’animation utilisant la technique de l’animation en volume ainsi que des marionnettes évoluant dans des décors réels, filmés image par image. Le scénario du premier est basé sur un poème écrit par Burton à l’époque où il était chez Disney (voir plus haut). Il rappelle le Grinch du Dr Seuss, l’un des poètes favoris du cinéaste. La mise en scène va nécessiter trois ans.
Pour Les Noces Funèbres, le scénario est basé sur un conte russe.
Je vous avais également parlé d’une version manga dans un de mes articles précédents.

1996 – Mars Attacks ! (Réalisateur, Producteur)
Parodie de film de science-fiction réalisée dans l’esprit des années cinquante, Burton se moque des Américains. Des Martiens en soucoupe volante envoient un message incomppréhensible aux terriens. Le président des États-Unis fait alors une annonce en direct afin d’entrer en contact avec eux. Un scientifique invente une machine qui permet de traduire leur langue. Ils annoncent qu’ils vont atterrir dans le désert du Nevada, avec un message de paix. Un important dispositif est alors mis en place pour leur arrivée. En fait, ils viennent s’amuser à atomiser la populace, les militaires et le Congrès avec leur pistolet-désintégrateur. Malheureusement pour eux, alors que la victoire leur est acquise sur toute la planète, un jeune américain découvre une faiblesse qui va les décimer : ils sont allergiques au Yodel.
Le film se base sur un jeu de cartes à collectionner datant de 1962. Burton donne volontairement à son film un aspect ringard, dans le style des films de science-fiction à petit budget des années 50. L’humour y est roi, mais de façon très grinçante. Mais le public américain n’est pas emballé, préférant Independance Day (plus chauvin) qui sort en même temps.

1999 – Sleepy Hollow (Réalisateur)
En 1799, l’inspecteur Ichabod Crane est envoyé enquêter dans le village de Sleepy Hollow, où les corps des bourgeois Van Garrett ont été retrouvés sans tetes. Le responsable serait le cavalier sans tête, un cruel mercenaire hessois mort pendant la guerre d’Indépendance des Etats Unis et qui serait revenu des enfers dans le but de faucher des têtes. Crane reste sceptique.
Ce film sombre et gothique est librement adapté de la nouvelle homonyme de Washington Irving. Aux effets spéciaux, on retrouve Kevin Yagher, responsable des effets spéciaux de la série Les Contes de la Crypte. Toujours peu enclin aux effets spéciaux numériques, qui sont limités au strict minimum pour un film de ce genre, Burton concentre toute l’attention de son équipe artistique sur les décors, allant jusqu’à réaliser lui-même certains arbres de la forêt. C’est un grand succès international récompensé par l’Oscar de la meilleure direction artistique.

2005 – Charlie Et La Chocolaterie (Réalisateur)
Charlie Bucket vit pauvrement dans une toute petite maison avec sa famille. En dehors de sa famille, la chose qu’il aime le plus est le chocolat. Mais à cause de sa pauvreté extrême, il ne peut toutefois recevoir qu’une tablette de chocolat par an, pour son anniversaire. A coté de chez lui se trouve la plus grosse chocolaterie du monde, mais elle est fermée au public suite à des soucis d’espionnage industriel. Son propriétaire, Willy Wonka, à la surprise de tous, décide d’autoriser à nouveau la visite de sa chocolaterie par le public, en organisant une loterie : cinq tablettes de chocolat « Wonka » contenant des tickets d’or cachés sous l’emballage sont dispersées dans le monde. Par pur miracle, Charlie parvient à trouver le dernier ticket d’or. Grand-Papa Joe se lève alors de son lit, et tous deux partent pour la chocolaterie et y découvrent des choses extraordinaires, dans tous les sens du terme.
Ce film se base sur le roman pour enfants de l’auteur norvégo-gallois Roald Dahl. Le film est très coloré et poétique, mais je vous avouerai que je n’ai jamais pu le regarder en entier, car je le trouve effrayant… alors que j’ai vu plusieurs fois les autres films de Burton avec délectation. Suis-je un alien ?


Alice au pays de Burton
Alice au Pays des Merveilles, le chef d’oeuvre de Lewis Caroll qu’on ne présente plus, un de mes univers préféré, réalisé par Burton… J’ai cru rêver en 2010.
2010 – Alice Au Pays Des Merveilles (Réalisateur)
2015 – Alice De L’Autre Côté Du Miroir (Producteur)
Le premier film est en fait la suite du livre de Lewis Caroll. Alice a 19 ans et lors d’une réception, elle est demandée en mariage par Hamish Ascot, un lord arrogant et très peu séduisant. C’est alors qu’elle aperçoit un étrange lapin blanc qui possède une montre à gousset et lui fait signe de la suivre. Alice s’enfuit et arrive devant un curieux arbre mort. S’en approchant trop près, Alice tombe dans le terrier et atterrit au Pays des Merveilles. Elle ne se souvient pas de son précédent voyage, et rencontre tous les personnages de cette curieuse contrée, devenue sombre et inquiétante. Après son départ, la Reine Rouge Iracebeth a pris le pouvoir en relâchant le Jabberwocky.
Le second film est issu du roman éponyme écrit par Lewis Caroll en 1871, qui fait suite au premier.
Même si Burton est habituellement attaché aux techniques de tournage plus traditionnelles, les films ont recours à de nombreux effets numériques, est presque entièrement tourné sur fond vert et est converti en 3D. Le premier film a remporté deux Oscars en 2011.

2019 – Dumbo (Réalisateur)
Les fans et moi même attendons avec impatience (mais également une pointe d’appréhension, je l’avoue) la version live de Dumbo, un éléphant de fiction créé par la romancière Helen Aberson, popularisé par Disney. Mais comme le veut la morale de l’histoire de Dumbo, « Quand on fait de son mieux, on en retire quelque chose de bien à la fin. » Nous comptons donc sur Tim Burton.

L’étrange noel de Mr. Jack

Nightmare Before Christmas est est le 41e long-métrage d’animation des studios Disney, sorti en 1993. Réalisé par Henry Selick d’après une histoire originale de Tim Burton, le film utilise la technique de l’animation en volume.
Je l’ai récemment redécouvert en version manga.
l'étrange noel de mr jack manga
Synopsis :
En tant que maître de l’épouvante, Jack Skellington, le Roi des Citrouilles, occupe ses journées à préparer la prochaine fête d’Halloween . Mais depuis quelques temps, cette vie répétitive le déprime. Sa découverte hasardeuse de la ville de Noël le choque et le réveille : et si cette année, c’étaient les habitants de Halloween Town qui préparaient la fête de Noël ? Pour ce faire, il organise le kidnapping du père noel.
l'étrange noel de mr jack manga
Mon avis :
Une œuvre qui n’est plus à présenter. Pour information, le film est le développement d’un poème écrit dans les années 1980 par Tim Burton alors qu’il était animateur dans les studios Disney. Seuls trois personnages (Jack, son chien Zéro et le père Noël) figuraient dans le texte d’origine. Le personnage de Jack Skellington avait déjà fait une brève apparition dans le film Beetlejuice, puis refit un passage sous forme de clin d’œil dans le film James et la Pêche géante, dont Tim Burton est producteur, dans le rôle du capitaine d’un vaisseau fantôme
J’ai profité des vacances pour me replonger dans cette licence, version manga. L’histoire est fidèle, les dessins réussis. Ce volume se lit rapidement. Que du plaisir pour les fans.
l'étrange noel de mr jack
Informations complémentaires :
L’étrange noel de Mr Jack de Jun Asuka et Tim Burton – Editions Pika – 2012, réédité en octobre 2016 – dès 8 ans