BL Métamorphose de Kaori Tsurutani

bl metamorphose
Yuki vit le quotidien bien réglé d’une grand-mère japonaise, entre mots croisés et enseigner la calligraphie. En flânant un jour dans une librairie pour fuir la chaleur, elle craque pour un manga, intriguée par sa couverture chatoyante… Ce n’est qu’en rentrant chez elle qu’elle se rend compte qu’elle a fait l’acquisition d’une bande dessinée d’un genre bien particulier : un boy’s love, une romance entre garçons ! Contre toute attente, notre mamie tombe littéralement sous le charme de ce récit et n’a plus qu’une idée en tête… lire la suite !
bl metamorphose vignettes
C’est la jeune Urara, étudiante faisant un petit boulot de libraire et accro au genre, qui va la conseiller. Pour l’adolescente timide et complexée, qui vit sa passion dans le secret, la rencontre avec Yuki va être un véritable déclic. Elles décident d’aller ensemble à une convention. C’est alors que Madame Ichino suggère à Urara de dessiner son propre manga. La jeune femme s’y met, malgré ses études, et demande de l’aide à la veille dame pour tenir un stand dans une convention. Par-delà les générations, les deux fangirls vont s’ouvrir l’une à l’autre et découvrir les joies d’une amitié hors du commun.
bl metamorphose planches
J’avais beaucoup entendu parler de ce manga sur les blogs littéraires, mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre… Voyant que ma bibliothèque a acquis les quatre premiers tomes cette fin d ‘année, je me suis plongée dedans… Sans regret !
bl metamorphose
Si le dessin est plutot minimaliste, il va de pair avec le caractère des deux femmes. Les planches alternent entre la vie de chacune d’elles et des planches de boy’s love. Attention, ici rien de yaoi. La relation entre les garçons se limite aux bisous.
C’est un manga tout en douceur, du genre slice of life, qu’on dévore page après page. C’est frais, touchant, drole et positif… Tout ce dont on a besoin actuellement !
bl metamorphose
Informations complémentaires : premier tome paru en juin 2019 chez Ki-oon

Je ne suis pas un gay de fiction de Natao Asahara

pub je ne suis pas un gay de fiction
Jun, lycéen japonais, est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Farenheit, est une connaissance d’internet. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de « tout ce qui est homo », ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer dans le moule et obtenir un bonheur « comme les autres », va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge ?
je ne suis pas un gay de fiction
Pour public averti
La première chose que j’ai aimée dans ce roman, c’est sa composition originale : chaque chapitre a pour titre une chanson de Queen et dépeint un fragment de la vie des personnages sous cette lumière. En fan du groupe anglais, cela m’a parlé. J’ai même trouvé que certains dialogues sonnaient comme des paroles de chanson du groupe. D’ailleurs Freddie Mercury peut être considéré comme un personnage secondaire tant son ombre plane dans cette histoire. Jun est fan, il donne rendez vous à son amant dans un café lesbien qui ne passe que ce groupe en fond sonore, il a connu son meilleur ami grace au groupe, etc …
freddie mercury
Ce roman est le premier livre de Natao Asahara, japonais qui fit son coming out à la sortie du livre. Et cela se ressent dans son écriture. Bien sur, je ne peux pas me mettre dans sa peau, mais les réflexions et pensées qu’il prête à Jun paraissent d’une telle justesse et une telle sincérité… Il est alors impossible de détester Jun pour ses actions, de même que celle de son amant. Le lecteur voit l’homosexualité sous un autre angle, de façon bien plus introspective et originale que dans la plupart des autres romans.
Mais tout ne tourne pas autour de l’homosexualité. Il n’y a d’ailleurs pas de « grande folle » dans ce roman. Tout est écrit avec respect et justesse. Même pour Miura, qui est une fushoji (fille fan de boy’s love, ce terme japonais signifie « fille pourrie » à cause de son addiction). Ce roman aborde énormément de sujets et de thématiques qui parleront aux adolescents comme aux adultes : le suicide, le harcèlement scolaire, la sexualité, l’envie de réussir sa vie et d’avoir une famille, d’être intégré à la société…
je ne suis pas un gay de fiction
L’amour est l’élément central du texte, plus que l’homosexualité, à mon avis. Le problème, c’est que personne ne semble le trouver : la mère de Jun est célibataire, Miura vit un amour à sens unique, les garçons de la classe de Jun ne parlent que du fait de perdre leur virginité et non pas de sentiments, le petit ami de Jun est un homme marié pour correspondre aux désirs de la société… Même le couple d’amis de Miura avec qui ils sortent ne semble pas un vrai couple : rapidement les filles restent ensemble pour s’adonner à leur passion, laissant les garçons sur la touche. Pourtant, personne n’est fustigé, chacun cherchant son bonheur… Et cela même jusque dans la pédophilie (Jun a dix sept ans et fréquente un homme marié). Je sais que le Japon condamne également cette pratique, mais l’écolière reste par exemple un grand fantasme nippon. (Bien sur, un fantasme peut rester un fantasme, mais n’entrons pas dans ce débat). Voire même jusqu’à l’inceste, lorsque l’amant de Jun avoue être excité par son fils. Là, bien sur, le personnage dit de lui même que c’est interdit, sale et condamnable. Mais personnellement, cela m’a choquée de lire ce passage, même s’il est court. Je sais très bien que cela existe, mais le voir dans un roman m’a choquée.
je ne suis pas un gay de fiction
En amour comme pour le reste, la société japonaise est ici pointée du doigt car elle ne semble laisser personne s’épanouir, poussant même certains personnages au suicide.
Un roman percutant et intense qui fait réfléchir. Un best seller au Japon, à découvrir de toute urgence.

A noter: Le succès du roman fait qu’il a été adapté en manga (au Japon uniquement) et en drama (dont le titre est Fujoshi, Ukkari Gay ni Kokuru). Hate que tout cela soit dispo en France!

Cold Winter Challenge 2020

Après le Pumpkin Autumn Challenge, j’avoue avoir eu très envie de poursuivre un challenge de lecture. Ce genre de concept me plait bien. Sur le groupe facebook auquel je participais, j’ai entendu parler du Cold Winter Challenge. Celui-ci propose de la romance, des flocons de neige et la magie de Noël. Cela me permet de sortir de ma zone de confort et de découvrir des lectures que je n’aurais peut être pas tentées autrement. Et c’est ce qui me plait ! Voici donc un petit point sur mes lectures après un mois de challenge.

Qu’est-ce que le Cold Winter Challenge ?
Il se déroule du 1er décvembre 2020 au 28 février 2021.
Pour plus d’infos, je vous invite à regarder la vidéo de l’Enluminée, l’organisatrice :


Place au challenge :
Comme d’habitude, je ne me compose pas une pile à lire prédéfinie. Je lis au fur et à mesure de mes envies, mes découvertes, mais aussi ce que j’ai sous la main (réservations, au boulot ou à la maison) Je ne fais pas d’achats spécifiques pour les challenges de lecture.
marcher ensemble dans la neige
boule de noel
Boule de noel de Ruth Brown
L’héroïne de cet album est une toute petite chatte abandonnée recueillie par l’auteur. Qui des deux adoptera l’autre ?Une histoire simple et vraie. Pour toute la famille, un beau livre d’images, amoureusement détaillées par le pinceau magique de Ruth Brown. Et c’est là tout l’intéret de ce petit album, les superbes peintures de Boule de Neige.
aurore boréale
carol of the bell

au chaud devant la cheminée
vitrine de noel
l'étrange noel de mr jack
L’étrange noel de mr Jack (version album disney hachette)
Un classique mêlant halloween et noel, réconciliant ainsi les fans des deux fêtes. De nombreux livres sur ce conte sont parus. J’avais déjà lu la version manga. Ici, c’est un album de conte dont les dessins sont signés Tim Burton himself. Ecrit en vers, c’est une version édulcorée et rétrécie du long métrage. Ici pas de Boogie Woogie par exemple. Un soft sans doute destiné à un jeune public avide de doux frissons, façon conte de Noël.
chocolat chaud

hiver mystérieux
saint seiya sho
Saint Seiya Saintia Sho
L’histoire de Saint Seiya – Saintia Shô narre les péripéties des saintias, des jeunes femmes chevaliers qui ont juré fidélité et obéissance à Athéna. Elles constituent également la garde rapprochée de la divinité de la guerre. Le retour de la comète Répulse est synonyme d’un mauvais présage : la déesse Eris et son armée se préparent à s’opposer à Athéna et ses saintias. Alertée par ce sombre présage, Saori Kido rassemble ses troupes.
Saintia Shô est un manga de Chimaki Kuori basé sur le fameux Saint Seiya écrit et dessiné par Masami Kurumada. Je vous avais présenté les premiers tomes que j’avais lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge. Je poursuis ma lecture sous celui-ci avec les tomes 6 à 12. Je vous invite à relire ma chronique (qui sera mise à jour courant janvier. Désolée je suis méga à la bourre dans mes rédactions d’articles!)
reine des neiges
wonder woman rebirth
Wonderwoman Rebirth tome 1
Les Amazones, un peuple immortel dirigé par la reine Hippolyte, vivent à l’abri des regards, sur l’île du Paradis. Mais un jour, un avion se crashe sur ses rives. Un seul survivant à son bord : un agent de l’A.R.G.U.S. nommé Steve Trevor. Diana, la Princesse de Themyscira, va alors se lancer dans une quête semée d’embûches pour ramener le rescapé dans le « Monde des Hommes », où elle devra faire face à ses premiers ennemis.
J’ai décidé de me plonger dans les comics pour ne pas avoir que des mangas à proposer au boulot. Et je débute cette résolution par le reboot de Wonder Woman, héroine qui m’a mis des étoiles dans les yeux avec la série télé éponyme quand j’étais gamine. J’ai bien apprécié ce premier tome, tout en couleur et avec une héroine intéressante. J’ai bien aimé ce coté mythologique se concentrant sur les origines de Diana et non pas sur toute la cosmogonie DC. La suite est dans ma pal.
ame de sorciere
Ame de sorcière d’Odile Chabrillac
Symbole subversif de la révolte féministe, la figure de la sorcière est aujourd’hui de retour, prête à questionner nos choix, notre rapport au monde, à la nature, au corps, à la rationalité, à la sexualité… Et ce qu’elle a à nous apprendre peut réellement changer nos vies. Loin du folklore et des clichés, les sorcières sont porteuses d’un savoir riche et multiple, qui dérange et bouscule l’ordre établi.
Même si on pourrait penser qu’elle surfe sur la vague sorcière, Odile Chabrillac écrit ici un essai sur les sorcières et les femmes dans un style simple et abordable,  à mi-chemin entre développement personnel et revendication féminine. Les points abordés sont intéressants et ne se contentent pas d’un historique pompeux. La seconde partie du livre comprend des chapitres pratiques et ésotériques pour celles qui souhaiteraient pratiquer leur propre forme de sorcellerie (divination, retour à la nature, phytothérapie, etc) De quoi réveiller les sorcières modernes qui s’ignorent et les mettre sur la voie.
new year new me
je ne suis pas un gay de fiction
Je ne suis pas un gay de fiction de Natao Asahara
Jun, lycéen japonais, est gay. Bien que vivant caché, il sait parfaitement qui il est. Fan de Freddie Mercury, il fréquente un homme plus âgé que lui… et marié ! Son seul véritable confident, Mister Farenheit, est une connaissance d’internet avec qui il discute via les réseaux sociaux. Mais quand un matin, au détour d’une librairie, il croise Miura, une de ses camarades de classe, en train d’acheter un manga homo-érotique, son quotidien va petit à petit s’effriter. Car cette dernière, fan de « tout ce qui est homo », ne voit pas l’évidence devant elle. Petit à petit, la lycéenne va tomber amoureuse de Jun… Ce dernier, prêt à tout pour entrer dans le moule et obtenir un bonheur « comme les autres », va essayer de répondre à cet amour. Combien de temps pourra-t-il entretenir ce mensonge ?
Pour public averti
Un roman coup de coeur percutant et intense dont je reviendrai vous parler plus en détail dans un article spécial.

hiver obscur
frissonner sous un plaid


Gotham saison 3
Six mois se sont écoulés depuis la libération des aliénés d’Indian Hill sous le commandement de Fish Mooney. La police est sur les dents et la population a peur. Bruce est décidé à faire la lumière sur les incidents qui ont amené Wayne Enterprise à financer les projets fous d’Hugo Strange, et veut arrêter la corruption et les affaires frauduleuses dont l’entreprise est victime. Mais la cour des hiboux, puissante société secrète, n’est pas prête à renoncer à son emprise sur Gotham. Jim n’est désormais plus avec la femme qu’il aime et est plus motivé que jamais pour débarrasser la ville de la criminalité qui a pris un autre visage : celui des aliénés. Toujours aidé de son partenaire Harvey Bullock, il doit désormais compter avec le nouveau maire de la ville : le Pingouin.
Je me permets d’insérer des séries télé dans ce challenge afin de vous faire part également de mes visionnages. Je poursuis donc la série Gotham que j’apprécie de plus en plus. Cette « nouvelle » saison prend un accent fantastique et moins policier, ce qui n’est pas pour me déplaire. De nouveaux vilains sont introduits, comme par exemple le Chapelier Fou. Je suis contente que cette saison tourne autour du mystère d’Alice, un de mes univers préféré. L’ombre du Bat plane de plus en plus sur le jeune Bruce Wayne et raccroche les wagons avec la mythologie DC.

Alice in Borderland
Un jeune homme passionné de jeux vidéo se retrouve avec ses deux amis dans un Tokyo alternatif où ils doivent disputer de dangereuses parties pour survivre.
Adaptation du manga éponyme de Haro Aso, c’ est la série japonaise qui a cartonné sur Netflix début décembre. Je n’ai pas dérogé à la règle des spectateurs enthousiastes. Là aussi, je reviendrai vous parler plus en détail dans un article spécial.
d'après une histoire de stephen king
D’après une histoire de Stephen King
Les chiffres parlent pour lui : 350 millions d’ouvrages vendus depuis  la publication de son premier roman en 1974, un corpus d’une cinquantaine  de romans et deux cents nouvelles… Stephen King, c’est aussi plus de 80 transpositions de ses écrits sur grand  et petit écrans à travers le monde, ce qui fait de lui l’auteur vivant le plus adapté. Son empreinte sur la pop culture, immense, indélébile, se manifeste à travers de multiples œuvres marquantes, du Carrie de Brian de Palma à la première saison de Mr Mercedes en passant par les chemins détournés du Shining de Stanley Kubrick. Ses excroissances télévisuelles (Les Vampires de Salem,  « Il » est revenu…) ont traumatisé plusieurs générations. Les projections de ses tropes sous toutes leurs formes ont balisé notre façon d’appréhender le fantastique, l’horreur… comme le cinéma d’exploitation  dans son ensemble, de la série B à la série Z.
Une anthologie que j’ai dévorée en deux jours, recensant la totalité des adaptations des romans  du maitre, décortiquées et mises en rapport avec l’œuvre originale.
nuit du solstice
le noel d'agatha
Le noel d’Agatha de MC Beaton
Lorsqu’Agatha Raisin décide d’organiser le Noël des personnes âgées dans un petit village des Cotswolds, elle ne s’attend pas à ce que la fête tourne au drame. Ni une ni deux, la voilà pourtant avec un cadavre sur les bras, accusée de meurtre ! L’arme du crime ? Le dessert le plus british qui soit : un pudding ! Il faudrait un miracle ou l’intervention du père Noël pour la sortir de ce bourbier. Mais Agatha compte bien pister le vrai coupable…
Une nouvelle inédite, offerte par les libraires en format poche ou bien en version ebook téléchargeable. N’ayant jamais lu un seul tome de la fameuse enquêtrice, j’ai trouvé cette mise en bouche agréable. Une façon sympa de découvrir.

magie de noel
falalala
Falalalala d’Emilie Chazerand
Chez les Tannenbaum, on est petit. Trois générations d’achondroplases, soit sept naines, gèrent ensemble Tannenland, le paradis réduit des animaux miniatures. Deuxième curiosité alsacienne après la cathédrale de Strasbourg, experte ès Bredele et productrice des meilleurs shows de Noël de la région, cette famille n’a rien d’ordinaire. Sauf peut-être Richard, 19 ans, le seul garçon de la tribu. Le seul grand, aussi. L’exception à la règle, la mouche dans le lait. Tout aurait pu néanmoins rester ainsi, si… Si le coeur de Lulu Tannenbaum, 16 ans, ne s’était pas déglingué. Si la Syrie n’était pas en guerre. Et si Hervé Vilard était juste un chanteur.
Ce roman m’avait été conseillé en début d’année par une collègue strasbourgeoise. Un peu oublié, ce challenge me l’a fait rappeler et je me suis dit pourquoi pas. M’attendant à une sorte de conte de Blanche Neige à l’envers, j’ai d’abord été surprise. Je ne comprenais rien aux premiers chapitres, me demandant quel cadeau empoisonné on m’avait fait. Puis finalement, au fil des pages, je m’habitue au langage cru de l’écrivaine et commence à m’attacher à ses personnages. Car c’est bien là son point fort : une histoire barrée avec des personnages hauts en couleur. On passe par une large palette d’émotions. J’ai passé un très bon moment à Tannenland.
raclette
the promised neverland
The Promised Neverland tome 1
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !
Un manga culte que je découvre seulement (on ne peut pas tout lire!) avec ce premier tome acquis ce mois-ci par ma médiathèque. Je comprends l’engouement pour cette série fantastique et j’attends avec impatience la suite !
danse de la fée dragée
lune n'est lune que pour le chat
Lune n’est lune que pour le chat
À pattes de velours, Chat se faufile entre les pages de cet ouvrage. Il joue avec la lune et les étoiles, guette les navires engloutis qui remontent à la surface, glisse dans les ruelles à la poursuite de son ombre, hante les lumières de la ville et celles de la scène, avant de s’accrocher aux rideaux et de prendre la lune pour oreiller. Dans cette nuit lumineuse, tout s’anime : Goéland, un vieux célibataire mélancolique, verse une larme à la mort du jour, tandis que Cormoran cherche sa Cormorine et que Cigogne s’éloigne endeuillant le toit et attristant la cheminée par son départ. Il faut encore consoler l’arbre qui pleure toute sa sève et rassurer l’étoile qui a peur de la nuit. Après cette promenade aussi drôlatique que poétique, ne reste plus qu’à s’endormir, tête bêche comme les cinq enfants.
Un recueil de poèmes oniriques et originaux. Destiné à la jeunesse, il peut ravir les adultes ayant gardé leur âme d’enfant et amoureux des animaux. Le fil conducteur est la lune, astre fantastique.
dinosaure
Je suis plutot contente de moi, ayant réussi à valider 10 sous catégories sur 15 en seulement un mois de lecture. Egalement pour avoir atteint mon objectif de faire des découvertes et sortir des sentiers habituels de mon type de lecture, même si la plupart restent encore du fantastique, cher à mon coeur. Rendez-vous fin janvier pour un nouveau point !

Journal visionnage Septembre / Pumpkin Autumn Challenge 2020

Cet automne, la rubrique « journal de visionnage » est un peu modifiée. En effet, j’ai vu par hasard un challenge sur le blog de La Vie de Kat. Le Pumpkin Autumn Challenge est initié par Le Terrier de Guimause. Comme vous le savez, je suis une big fan d’halloween et de fantastique. Il n’a donc pu que m’interpeller . J’ai donc décidé d’y participer à ma façon.
pumpkin automn challenge
Qu’est-ce que ce challenge ?
Le PAC est un challenge littéraire et cinéphile qui commence le 1er Septembre et qui se termine le 30 novembre. L’objectif est de vous faire passer la saison de l’automne sous les meilleurs auspices tout en vous faisant lire et découvrir, si vous le souhaitez, des films et des séries ! Tous les formats sont acceptés (roman, bande dessinée, manga, essai, revues, et j’en passe).
Guimause vous explique tout en vidéo:


Pour rejoindre le groupe facebook du challenge :
https://www.facebook.com/groups/288737871602668/announcements
pumpkin autumn challenge
Plutot que de me constituer une pile à lire et vous la montrer, je préfère « remplir les cases » du challenge, façon bingo, avec mes différents visionnages et lectures. Voici ce que je peux « cocher » pour septembre.
menu 1
Je suis Médée, vieux crocodile !
– – à venir – –
Les chimères de la sylve rouge
gothique/vampire/créatures de la nuit
– – à venir – –
Les supplices de la Belladone
Un livre à la couverture noire
– – à venir – –
Esprit es-tu là ?
fantome/fantome du passé/famille/historique/classique
miroir miroirMiroir miroir de Serena Valentino
Il était une fois une jeune femme qui ignorait qu’elle était belle. Si belle qu’un roi en tomba éperdument amoureux. Il l’épousa et l’emmena vivre dans son château. Le roi avait une fille, Blanche Neige. Une vie de rêve commença pour tous les trois, faite de rires, de bals et de banquets. Tout était parfait. Jusqu’au jour où la guerre arriva, et qu’une ombre apparut dans le miroir de la reine. Une ombre qui allait déchaîner sa cruauté…
Premier tome de la collection Disney Villains. C’est une série que j’avais hate de découvrir, et je suppose que j’avais de grosses attentes en ce sens. Ici, on raconte l’histoire de Grimhilde, alias la méchante Reine du conte Blanche Neige. C’est intéressant de plonger dans son passé, connaître son histoire et voir ce qui l’a poussé à devenir aussi méchante. Mais il y a malgré tout quelque chose qui me dérange dans cette histoire. J’ai du mal à mettre le doigt dessus exactement, mais il semblerait que les méchants de Disney soient « excusés » de leur méchanceté à cause de leur passé et qu’on tend toujours vers un « happy end ». C’est difficile à expliquer, mais ça me frustre un peu.
La lecture est agréable et facile. Cette réécriture s’imbrique bien dans l’univers Disney que nous connaissons tous.
maitresse de tous les maux
Maitresse de tous les maux de Serena Valentino
Nous connaissons tous l’histoire : une belle jeune fille rencontre son beau prince. Mais la jeune fille apprend qu’elle a été maudite par une fée noire, qui la menace de tomber dans un sommeil éternel. Même si trois bonnes fées tentent de la protéger, la princesse succombe à la malédiction. Mais le bien triomphe du mal : le prince défait le dragon cracheur de feu, et réveille la princesse avec un baiser d’amour véritable.
Pourtant, ce n’est que la moitié de l’histoire : qu’en est-il de la fée noire, Maléfique ? Pourquoi maudit-elle cette princesse innocente? Ce récit explique les motifs d’une femme. C’est une histoire d’amour, de trahison, de magie, de rêves. C’est l’histoire de la Maîtresse de tous les maux.
Quatrième tome de la série Disney Villains. A savoir que cette série comporte six tomes non numérotés qu’il faut absolument lire dans l’ordre pour tout comprendre, car chaque conte s’imbrique avec le ou les précédents. Et ma bibliothèque n’a que le tome 1 et le 4…
En conséquence de quoi, j’étais assez perdue dans les premiers chapitres de ce roman. Je l’ai malgré tout beaucoup apprécié. Il est également bien écrit et abordable. Maléfique est l’un de mes personnages préférés, je me suis donc régalée à découvrir son enfance version Valentino. J’ai beaucoup apprécié sa vision des choses. Ce volume correspond plus à mes attentes car, entre autres, les personnages ne sont pas du tous lisses et prédéfinis. J’espère que les autres tomes auront la même saveur que celui-ci.

pumpkin autumn challengeIl fait un temps épouvantail !
halloween/samain/automne
– – à venir – –
Siroter un chocolat chaud sous les saules
anthropomorphisme/enfance/feel good/cocooning
beastars
Beastars Tomes 9 et 10
Pour répondre au thème anthropomorphisme, j’ai poursuivi la lecture de mon manga coup de coeur au printemps dernier. Je vous invite à (re)lire la fiche dédiée, d’autant plus que je l’ai mise à jour à l’occasion de la lecture des tomes 9 et 10 ce mois-ci.
Fafnir ton assiette sinon pas de piecettes !
Créatures légendaires et fantastiques/petit peuple/féérie/conte/légende/mythe
saintia sho
Saintia Sho Tomes 1 à 5
Je suis en train de vous préparer une fiche de lecture sur cette saga
peau d'homme
Peau d’homme
Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité.
La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ? Mon coup de coeur de l’automne pour ce conte féministe et juste, renvoyant la religion, la morale et le genre au placard.
A window to the past
sorciere/sorcier/magie/sfff
midnight tales
Midnight tales Tomes 1 à 4
Je suis en train de vous préparer une fiche de lecture sur cette collection.
sabrina la fille du chaos
Les nouvelles aventures de Sabrina, la fille du Chaos
Demi-sorcière, demi-mortelle de seize ans, Sabrina Spellman a fait son choix : elle a accepté son côté obscur et ses origines de sorcière. Ses pouvoirs augmentent davantage chaque jour… mais à quel prix ?
Je ne vous présente plus Sabrina, issue de comics et dont la série cartonne sur Netflix. Ce nouveau roman s’insère parfaitement dans la série, comme un épisode inédit, un interlude entre deux saisons. Les fans devraient adorer, tout comme moi. L’ambiance est bien retranscrite, les personnages fidèles à eux-mêmes.
sacrées sorcières
Sacrées Sorcières !
Les enfants sont répugnants ! Ils puent ! Ils empestent ! Ils sentent le caca de chien ! Rien que d’y penser, j’ai envie de vomir ! Il faut les écrabouiller ! Les pulvériser ! Écoutez le plan que j’ai élaboré pour nettoyer l’Angleterre de toute cette vermine…Attention ! Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire et ressemblent à n’importe qui. Mais elles ne sont pas ordinaires. Elles passent leur temps à dresser les plans les plus démoniaques et elles détestent les enfants. La Grandissime Sorcière compte bien les faire tous disparaître. Seuls un jeune garçon et son extravagante grand-mère semblent capables de l’en empêcher…
Adaptation en BD du roman pour enfants de Roald Dahl, c’est un véritable régal ! A noter qu’un film est en préparation, on peut déjà voir la bande annonce sur le net.

pumpkin autumn challengeLe rêve d’Aurore
LGBTQI+/militantisme
yuri on ice
Yuri On Ice
Je vous ai rédigé un article/fiche sur cet animé. Vous pouvez la lire >ICI< pour plus de détails.
Sarah Bernhardt, monstre sacré
dramaturgie/pièce de théatre/arts
sous la lune poussent des haikus
Sous la lune poussent les haikus de Ryokan
Un petit livre carré illustré contenant des haikus (poèmes japonais) Il se lit très vite. Il est agréable, simple et invite à la réflexion, mais aussi à la rêverie grâce à ses superbes illustrations façon encre de chine. A noter que cet album est destiné aux enfants (3/8 ans) mais je pense qu’il peut être lu par tous.
it's ok not to be ok
It’s Ok To Not Be Ok
Mon gros coup de coeur drama cet automne. Une série onirique, bouleversante et drole. Je vous ai rédigé une fiche par ici.
Les écailles de Mélusine
féminisme/transformation/métamorphose
vox
Vox de Christina Dalcher
Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…
Un roman dystopique qui était sur ma wishlist depuis l’année dernière. Je n’ai pas été déçue : il est vraiment intéressant mais je trouve que malgré tout il subsiste un air de déjà vu (étant une adepte de la série de la Servante Ecarlate, je n’ai pas pu m’empêcher la comparaison) Certains rebondissements sont prévisibles. Le roman se termine par un happy end un peu simpliste à mon goût. Mais j’ai globalement apprécié cette lecture qui fait réfléchir.
Nausicaa de la Vallée du Vent
nature writing/écologie/nature/post apocalyptique
onibi
Onibi Carnets du Japon Invisible
Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes.
Une BD documentaire très intéressante dont je vous reparlerai bientôt.

Des modifications pourront être apportées le mois prochain.
Allez-vous me suivre dans ce challenge ?
barre halloween gif
Hors challenge :
J’ai également vu/lu d’autres choses que je classerai hors challenge dont

Hunter X Hunter saisons 5 et 6.


J’ai enfin terminé le visionnage des saisons 5 et 6 de Hunter X Hunter en compagnie de mon fils.
Dans la saison 5, sur une île débarque une fourmi-chimère. Tout comme les fourmis lambdas, les reines des fourmis-chimères pondent des œufs qui deviennent sujets de cette dernière. Néanmoins, elles ont comme double particularité, d’une part d’avoir la taille d’un être humain, et d’autre part, de donner à leur progéniture certaines caractéristiques génétiques de leurs anciennes proies. Il en résulte une espèce très évoluée, beaucoup plus forte que les êtres humains normaux. Quand la reine donne naissance au roi, celui-ci veut conquérir le monde et asservir l’humanité.
Un scénario classique pour de nombreux épisodes où baston et violence sont le pain quotidien. 65 épisodes que j’ai trouvé très longs car, à mon goût, trop proches de Dragon Ball Z, que ce soit pour le charadesign ou les combats. C’est la saison que j’ai la moins aimée.
Dans la saison 6, la vie reprend lentement son cours normal. La mort du président Nétero va contraindre l’association des Hunters à en élire un nouveau. À cet effet, il a imposé une condition posthume et a donné carte blanche au groupe des Zodiaques pour organiser l’élection. Pendant ce temps, Gon, gravement blessé à la suite de son combat, se trouve entre la vie et la mort. Kirua est prêt à tout pour le sauver, y compris à mourir en faisant appel au terrible pouvoir de sa petite sœur Aruka, au grand dam de son grand frère Irumi et de Hisoka. Celle-ci a en effet la possibilité d’exaucer un vœu à une personne, si une autre personne lui a auparavant exaucé trois de ses souhaits.
Cette saison boucle l’histoire. Gon peut enfin retrouver son père. Les épisodes sont inégaux et j’ai trouvé certains passages concernant les élections très longs. Par contre, j’ai beaucoup aimé ceux avec Kirua et sa famille, permettant d’en savoir plus sur eux.

Yuri On Ice

Série animée japonaise de 12 épisodes de 23 mn diffusée du 06/10 au 22/12/2016, actuellement disponible sur Crunchyroll en France.
Genre/thèmes : comédie, drame, patinage artistique, yaoi
A partir de 12 ans
Studio d’animation : Mappa
yuri on ice
Alors qu’il participe à une compétition particulièrement importante, Yûri Katsuki, talentueux patineur japonais, est écrasé par la pression et voit s’envoler toute chance de victoire. De retour chez lui, à Kyushu, il s’enferme chez ses parents, ne sachant plus très bien s’il doit continuer à patiner ou tout abandonner. Mais les choses changent lorsque le célèbre patineur russe Victor Nikiforov, son idole, se présente chez lui avec la ferme intention de l’entraîner. Ce qui ne fait qu’aiguiser la haine de Yuri Plisetsky, le jeune patineur russe pressenti pour succéder à Victor.


Curieuse devant le rafut créé par cet animé, j’ai décidé de le regarder lorsque j’ai vu qu’il était disponible gratuitement sur Crunchyroll. Tout d’abord, vous avez pu remarquer que je lis régulièrement du yaoi. Je ne suis donc pas choquée par les histoires homosexuelles. Ici, on reste sur du soft. Pas de sexe, juste des étreintes (prendre dans les bras) et un seul baiser (si ma mémoire est bonne) Donc il peut être visible par tous (tous les esprits ouverts), même si on assiste à des scènes où Victor est aux sources chaudes japonaises ou encore si les chorégraphies du suisse Christophe Giacometti sont plutôt suggestives.
D’un autre côté, je ne suis pourtant pas friande de mangas sportifs. Par contre, j’aime la musique, les chorégraphies et tout ce qui touche à l’art en général. Ici la bande son est très sympa. L’opening est également à la hauteur.

Cet animé m’a également replongé dans mes souvenirs : les après midis passés auprès de ma grand-mère à regarder le patinage artistique à la télé. De bons souvenirs agréables. D’ailleurs je suis encore actuellement supportrice du patineur japonais Yuzuru Hanyu. J’ai donc apprécié de côté de l’histoire. A savoir que sa présentation est tout à fait abordable pour une personne qui n’y connaît rien.
yuri et yzuru
L’histoire est simple et s’insère dans le quotidien d’un patineur (sa vie, ses amours, son entrainement, ses doutes…) C’est rafraîchissant et divertissant. Les personnages sont attachants et émouvants. Mention spéciale pour le russe Yuri Plisetsky qui reste mon préféré.
Côté animation, certains passages ne sont hélas pas à la hauteur de l’oeuvre. Notamment lors des tournois : on voit des scènes du public réutilisées maintes fois d’un épisode à l’autre, et même dans le même épisode. Je suppose qu’il y a des restrictions budgétaires mais c’est dommage. Et encore plus quand il y a des larges plans des patineurs : les détails sont baclés (visage par exemple) J’aurais également aimé que la saison soit plus longue avec notamment plus de développement au niveau des backgrounds personnages. On se concentre uniquement sur les trois principaux alors que les personnages secondaires ont un large potentiel eux aussi. C’est un peu décevant surtout quand on connaît la popularité de cet animé et le public visé (les jeunes filles adeptes des bishonen). Je m’attendais à mieux, même s’il reste très plaisant et original.
yuri on ice
Yaoi  : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes

Allégeance sous les cerisiers de Fukiya Furo

ammégeance sous els cerisiers couverture
Dans le Japon féodal, deux clans s’affrontent pour obtenir le trone : les Taira et les Minamoto. Ushiwakamaru, héritier des Minamoto, est un apprenti bonze turbulent. Refusant cette voie, il fuit au Nord. Mais il est poursuivit par Benkei, un guerrier émérite qui souhaite lui dérober son épée légendaire. Rapidement, les deux hommes tombent amoureux et s’allient.
Ce manga est un oneshot yaoi plutot épais. Les dessins sont plaisants, le trait vif. Les chapitres sont plutot longs. Ce volume permet de découvrir trois histoires : tout d’abord, la vie antérieure de Ushiwakamaru et Benkei, où les rapports maitre-vassal étaient inversés, mais l’amour déjà présent. Ensuite, l’histoire précitée. Et enfin, en bonus de fin de volume, l’histoire de la jeunesse de Yoritomo, lorsqu’il était apprenti.

Note : C’est ainsi que j’ai compris la lecture de ce livre. D’autres personnes y ont vu trois histoires distinctes.
allegeance sous les cerisiers planche
Je ne suis pas spécialiste de l’histoire féodale du Japon. Aussi j’ai été rapidement prêtée à confusion : les personnages changent de nom avec leur statut, ou dans l’histoire de vie antérieure qui passe sans transition à l’actuelle, etc. C’est dommage pour nous occidentaux car aucune indication n’est donnée dans le livre et je pense qu’on manque de culture pour saisir les personnages qui sont visiblement des figures historiques ayant réellement existé. Cela ne nous empeche pas bien sur d’apprécier la romance et la beauté des planches.
Le choix du one shot est particulier. Même si le prélude et l’histoire bonus apportent un nouvel éclairage, je trouve que les histoires sentimentales manquent de développement et se cantonnent à quelques scènes de sexe. D’ailleurs tout va très vite dans ce manga, que ce soit pour les sentiments ou la trame historique. Ces ellipses et ce rythme renforcent mon sentiment précédent d’être un peu perdue.
Je tiens quand même à saluer l’originalité de cette histoire, que ce soit par le choix de l’époque ou par ses références nippones. Outre la réincarnation, on y parle par exemple de Tengu. Les Tengu sont un type de créatures légendaires de la religion populaire japonaise, considérés comme des dieux shinto ou comme des yōkai. (monstres).
Ce n’est donc pas un « simple » roman graphique yaoi, mais un récit construit sur de piliers solides et fantaisistes. Je pense que l’histoire aurait mérité d’être étalée sur plusieurs volumes pour gagner en profondeur et en compréhension.
allegeance sous les cerisiers planche
Informations complémentaires : 228 pages – 7,95 euros – Pour public averti – Editions Boy’s Love, Hana Collection – septembre 2019
Yaoi  : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes

Graphic Spring Challenge ~ final !

Suite à un article publié sur Les Voyages de Ly, voici un challenge instauré par Les Instants Volés A La Vie.
Le Graphic spring challenge est un défi de lecture qui où vous constituez une pile de lectures exclusivement d’œuvres graphiques (BD, comics, manga et romans graphiques.) Les Instants Volés A La Vie propose de choisir des titres à partir de 21 catégories. A savoir que vous pouvez choisir un seul comme plusieurs titres pour chaque catégorie, comme vous pouvez participer au challenge avec une ou plusieurs catégories. Le challenge dure tout le printemps.
Utiliser le #graphicspringchallenge sur les réseaux
Dates: du samedi 21 mars au dimanche 21 juin 2020 (vous pouvez nous rejoindre à n’importe quelle date).

Comme le challenge s’est terminé ce dimanche, voici ma liste de lecture.

NB Vous pouvez cliquer sur les couvertures pour accéder aux fiches de lecture (quand elles existent)

Catégories :
Un livre avec une héroïne ou une super-héroïne badass.

Un livre avec un héros ou un super-héros badass.
dr stone
Fiche à venir
Un livre qui a été adapté au cinéma.
Je n’ai pas lu de livre dans cette catégorie.

Un livre avec un animal sur la couverture.
un pigeon à paris

Fiche à venir

Un livre avec un groupe de héros.
death note special one shot
Un livre avec une couverture printanière.
romio vs juliet
En tirant par les cheveux, grace aux pétales sur la couverture.

Un livre avec une histoire qui se passe au printemps ou qui évoque le printemps.
allégeance sous les cerisiers

Fiche à venir

Un livre avec spring/printemps dans le titre.
Je n’ai pas lu de livre dans cette catégorie.

Un livre avec une ou des fleurs sur la couverture.
le dernier envol du papillon

Fiche à venir

Un livre avec un ou plusieurs combats (physiques ou d’idées).
aime ton prochain

Un livre qui parle de livres ou de lecture.
made in heaven

Un livre avec un/une héros/héroïne non-humain (robot, animal, etc.)
void
Un livre qui sommeille dans votre pile à lire depuis longtemps.
humanitas
crueler than dead

Fiches à venir

Un livre de votre wish-list.
goodbye red beryl
Un livre d’un genre que vous n’avez jamais lu (roman graphique, BD, comics, manga).
Comme j’ai déjà essayé ces 4 styles, même si j’ai une préférence pour les mangas, je propose un livre numérique.
reborn
Un livre d’un auteur que vous avez déjà lu.

moriarty
Un livre d’un auteur que vous voulez découvrir.
Je n’ai pas lu de livre dans cette catégorie.

Une suite d’une série.
versailles of the dead 2

Le premier tome d’une série.
mortician
En cours de lecture
Un livre recommandé par un blogueur ou un proche.
beastars
Un livre avec une catégorie que vous avez inventée.
Série en cours de relecture

kasane

Fiche à venir

 

En conclusion, cela faisait un moment que j’avais envie de participer à un défi lecture. J’ai pris celui-ci en route et j’ai profité du confinement pour m’y appliquer. Même si j’ai beaucoup lu (28 livres), je n’ai pas pu remplir toutes les catégories. Il m’en manque 3 sur 21, ce qui est plutot honorable.

Et vous, qu’avez vous lu durant le confinement ?

Graphic Spring Challenge ~ 1 mois

Suite à un article publié sur Les Voyages de Ly, voici un challenge instauré par Les Instants Volés A La Vie.
Le Graphic spring challenge est un défi de lecture qui où vous constituez une pile de lectures exclusivement d’œuvres graphiques (BD, comics, manga et romans graphiques.) Les Instants Volés A La Vie propose de choisir des titres à partir de 21 catégories. A savoir que vous pouvez choisir un seul comme plusieurs titres pour chaque catégorie, comme vous pouvez participer au challenge avec une ou plusieurs catégories. Le challenge dure tout le printemps.
Utiliser le #graphicspringchallenge sur les réseaux
Dates: du samedi 21 mars au dimanche 21 juin 2020 (vous pouvez nous rejoindre à n’importe quelle date).

Je vous avais déjà rédigé un premier article pour mon lancement dans ce défi.
Voici sa mise à jour un mois après environ.

NB Vous pouvez cliquer sur les couvertures pour accéder aux fiches de lecture (quand elles existent)

Catégories :
Un livre avec une héroïne ou une super-héroïne badass.

Fiche de lecture à venir
Un livre avec un héros ou un super-héros badass.
dr stone
En cours de lecture
Un livre qui a été adapté au cinéma.
Un livre avec un animal sur la couverture.
Un livre avec un groupe de héros.
Un livre avec une couverture printanière.
romio vs juliet
En tirant par les cheveux, grace aux pétales sur la couverture.
Fiche de lecture à venir
Un livre avec une histoire qui se passe au printemps ou qui évoque le printemps.
Un livre avec spring/printemps dans le titre.
Un livre avec une ou des fleurs sur la couverture.
Un livre avec un ou plusieurs combats (physiques ou d’idées).
aime ton prochain

Fiche de lecture à venir
Un livre qui parle de livres ou de lecture.
made in heven

Un livre avec un/une héros/héroïne non-humain (robot, animal, etc.)
void
Un livre qui sommeille dans votre pile à lire depuis longtemps.
humanitas
Fiche de lecture à venir
Un livre de votre wish-list.
goodbye red beryl
Un livre d’un genre que vous n’avez jamais lu (roman graphique, BD, comics, manga).
Comme j’ai déjà essayé ces 4 styles, même si j’ai une préférence pour les mangas, je propose un livre numérique.
reborn
Un livre d’un auteur que vous avez déjà lu.
Un livre d’un auteur que vous voulez découvrir.
Une suite d’une série.
versailles of the dead 2

Le premier tome d’une série.
mortician
En cours de lecture
Un livre recommandé par un blogueur ou un proche.
beastars
Un livre avec une catégorie que vous avez inventée.

Je remplirai les catégories au fur et à mesure de mes lectures.
Si vous souhaitez participer, indiquez le moi en comm mais aussi sur le blog de la créatrice !
Rendez vous dans un mois pour faire le point et bonne lecture !

Void de Ranmaru Zariya

void
Dans une réalité alternative, les scientifiques ont réussi à créer des êtres artificiels dotés d’ADN mais aussi de souvenirs humains. Des produits de contrebande arrivent sur le marché, achetant à prix d’or le physique et les souvenirs de personnes mourantes ou désirant se suicider. C’est ainsi que Maki, ancien membre du raid de protection des humanoides, se voit offrir un de ces animaux de compagnie pour son anniversaire. Il est bouleversé de voir que celui-ci a été créé à partir du physique et des souvenirs Ren, son ancien amant qui l’a trahi. Il cède à ses pulsions de vengeance et débute un jeu sexuel malsain.
void
Dès la couverture texturée, le ton est donné : sur fond noir se détache le couple torturé. « Void » signifie néant, au sens vide, en français. Le scénario se focalise complètement sur les sentiments de chacun, humains comme êtres artificiels, et aucune référence éthique n’est faite. L’existence des humanoides est avérée comme un fait intégré dans la société. Tout tourne autour des souvenirs des personnages principaux et ce que qu’ils ressentent : amour, regrets, vengeance, égoïsme… Toute la palette et les couleurs des sentiments humains se dépeignent sur Maki, tourmenté, malgré sa réputation de coeur de glace.
Ce yaoi est assez violent, que ce soit dans ses scènes de sexe (nombreuses et présentes dès le début de l’ouvrage) ou dans l’expression des sentiments de chacun. Aucun tabou, pas de scène floutée, il est donc conseillé pour un public averti. Il diffère de la plupart des yaois par son coté original, détaillé et surtout assumé pour le sado-masochisme.
Une histoire superbe et bouleversante aux graphismes détaillés dont on ne ressort pas indemne.
planche void
Informations supplémentaires : Editions Taifu Comics – novembre 2017 – 216 pages – 11,90 euros – histoire terminée en un tome

Yaoi  : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes

Goodbye Red Beryl de Atami Michinoku

goodbye red beryl

Dans les années 60 au Japon, Akihiko est un jeune orphelin qui travaille dans un restaurant. Alors qu’il pense de plus en plus à se suicider, il est sauvé d’un effondrement d’échafaudage par un inconnu. Il se sent redevable envers Kazushige. Il décide alors de prendre soin de son sauveur, un vampire morose. Peu à peu, Akihiko tombe amoureux de Kazushige. Mais celui-ci le rejette, n’acceptant pas sa condition qui le rend monstrueux aux yeux des humains. D’autant plus que le décès de ses proches continuent de le hanter.goodbye red beryl

Ce manga yaoi est la foire aux beaux mecs. Les personnages sont fins et accrocheurs avec des caractères multiples, bien que plutôt stéréotypés : Akihiko faisant office de jeune aux accents angéliques, Kazushige du vampire sombre et torturé.
Dans le premier tome, nous assistons à la rencontre entre Akihiko et Kazushige et à l’évolution de leur relation. Celle-ci est plutot lente, mais pourrait être réaliste hormis le contexte vampirique. Certains lecteurs pourraient rester sur leur faim, d’autant plus que la série sera bouclée en trois tomes. Mais cela peut être une bonne introduction pour les novices au genre, d’autant plus qu’il n’y a pas non plus de grosses effusions de sang.
goodbye red beryl

Dans le tome 2, la relation entre les personnages principaux évolue encore à mesure qu’ils apprennent à se connaître et à s’aimer. Pour rassurer les lecteurs sensibles, lors des scènes de sexe, les pénis sont floutés.
Le scénario est introspectif: on apprend également comment Kazushige est devenu vampire, et on peut mieux le comprendre, s’identifier à lui et à la solitude. De même pour Akihiko qui n’a pas été épargné non plus du fait de son statut d’orphelin. Plusieurs questions se posent autour du bonheur. Comment l’atteindre et aider les personnes qu’on aime en ce sens ?

A suivre

goodbye red beryl
Informations complémentaires : Editions Taifu Comics – 3 tomes (en cours de publication en France) – 2019 – 8,99 euros chaque tome

Yaoi  : désigne une œuvre mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes