Conseils de lecture aux Sagittaires

Ce mois-ci j’ai bien failli oublier les Sagittaires ! Confinés ou non, voici quelques pistes de lecture ou de visionnages en adéquation avec votre signe.
sagittaire
Le Sagittaire, signe de Feu, est le neuvième signe du zodiaque. Il est gouverné par Jupiter, qui est la planète de l’affirmation.
Le sagittaire est un aventurier qui aime les voyages et les paysages. Pour cela, découvrez la BD Onibi, carnets secrets du Japon où Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil photo un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête, ils dressent le portrait d’un Japon en équilibre entre deux mondes.
onibi carnets du japon invisible
C’est également une personne qui ne peut pas vivre sans ses amis. Un peu comme les Siantia Sho, de la dernière saga Saint Seiya, racontant l’histoire de Shôko, une adolescente énergique et sportive, qui fait des rêves étranges où elle est constamment attaquée par une entité démoniaque qui désire s’emparer de son corps. Son quotidien bascule le jour où son lycée est pris d’assaut par une dryade, servante démoniaque de la déesse Eris.
saint seiya saintia sho
Toujours de bonne humeur, le sagittaire aime bien rire, s’amuser… Il doit sans doute apprécier les livres feel good, comme par exemple Mon chat, ma cuisine et moi, en compagnie de Jeanne, jeune femme coréenne célibataire avec ses trois chats. Elle vient d’être licenciée mais profite de cette opportunité pour apprendre la boulangerie patisserie, étant amoureuse des gateaux. À chaque événement de sa vie, un dessert est associé.
mon chat ma cuisine et moi
Il aime également faire la fête et manger. Antique Bakery est un film qui les fera saliver : Jin Hyeok est beau, riche et a du style. Le seul inconvénient réside dans le fait qu’il ne trouve pas l’amour de sa vie. Il décide donc d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie pour attirer les jeunes filles en mal de douceurs. Antique est née.
antique bakery
On dit que la femme sagittaire a quelque chose du professeur Tournesol : un gros plein d’envies mais les pieds qui se prennent souvent dans le tapis… C’est peut-être le moment de relire Tintin ?
l'affaire tournesol
Si vous êtes sagittaire et que vous aimez lire, n’hésitez pas à nous parler de votre auteur ou livre préféré dans les commentaires !

#Alive

affiche alive
Film sud coréen de 1h38 sorti le 24 juin 2020, disponible sur Netflix
genre et thèmes : drame, thriller, survie, zombi
A partir de 15 ans
acteurs alive
Alors qu’une épidémie a envahi la ville, transformant ses habitants en zombies, Oh Jun Wu est un jeune geek qui se retrouve isolé dans son appartement alors que ses parents sont au travail. Il commence à regretter de ne pas être sorti faire les courses comme sa mère le lui avait demandé, d’autant plus que les lignes téléphoniques fonctionnent de plus en plus mal. La menace se propage de plus en plus rapidement, surtout en pleine cité où les barres d’immeubles sont remplies d’humains malades ou potentiellement contaminables.


Un film de zombi plutot original : ici, on ne sait pas du tout d’où vient la contamination ni comment l’enrayer. On sait seulement que c’est un virus qui touche le cerveau et fait muter les humains en zombies violents et affamés. Pareillement, pas de héros à l’américaine : ici tout tourne autour de Oh Jun Wu (encore une interprétation magistrale de Yoo Ah In), un jeune passionné de technologie, un peu flemmard… Plutot réaliste ! Son isolement m’a beaucoup fait penser aux deux mois de confinement que nous avons subi ce printemps.
affiche alive
De même, le scénario est un subtil mélange d’action (combats pour la survie à l’aide de club de golf et de chaises) et de psychologie. Les effets spéciaux sont discrets et réussis, essentiellement centrés sur les zombies. Ceux-ci ressemblent beaucoup à ceux que j’ai pu voir dans le drama Kingdom ou le film Train To Busan. Une patte coréenne plaisante et plus réaliste que les versions américaines. (et sans doute psychologiquement bien plus effrayante)
film alive
Il met également à l’honneur les réseaux sociaux car, pour une fois, ils ne sont pas fustigés. Ici les citadins ont su les utiliser intelligemment afin d’assurer leur sauvetage.
Pour moi ce film est une réussite.

Les meilleurs films asiatiques de la décennie

Alors que la décennie s’achève, j’ai pensé faire plusieurs rétrospectives sur différents sujets. Bien sur, ce classement est complètement subjectif et tout le monde n’aura pas forcément la même opinion. Mais vous pouvez jouer le jeu vous aussi : donner votre liste personnelle ou bien commenter la mienne.
On continue avec les films, bien entendu asiatiques. Ma sélection est essentiellement coréenne car j’avoue que c’est le cinéma que je regarde le plus. Egalement, j’ai délibérément refusé d’intégrer les action-lives de mangas.
Vous pouvez retrouver les fiches complètes de certains films en cliquant sur leur titre.

1. Dernier Train pour Busan


Annoncé comme un film catastrophe, je ne m’attendait pas du tout à un film de zombies. Il n’est pas bourrin et stupide. Bien qu’il soit violent, car les zombies sont plutot réalistes. C’est ce qui est le plus horrifique. Il n’a pas le coté américain débordant d’effets spéciaux inutiles et encore moins celui, plus énervant, où certains personnages comme le héros ou le chien sont intouchables, où le bon citoyen sauve le monde. Le scénario est également saupoudré d’un sous-texte anti-capitaliste, brocardant notamment le monde de la finance et des banques. C’est donc un très bon film de zombies que je recommande à tout le monde, fan du genre ou non.

2.A Silent Voice


Très beau et très poignant. Les couleurs sont superbes et douces, l’animation fluide. C’est un film introspectif avec une large palette de sentiments. Chacun peut alors se demander s’il est possible de réparer ses erreurs et le mal qu’on a fait par le passé. Chaque personnage essaye d’y répondre plus ou moins adroitement avec sa personnalité et ses possibilités, parfois jusqu’au suicide.

3.Rampant


Le scénario est assez classique mais bien ficelé. Il réussit à mêler historique sous fond de conspiration, action et zombi avec brio. On retrouve même avec plaisir une légère pointe d’humour subtilement dosée et non grotesque. L’histoire se termine un peu de façon abrupte, mais après déjà 2h de visionnage, on peut penser que le spectateur a eu son compte d’action, d’arts martiaux et d’hémoglobine.

4.Burning


J’avoue qu’au bout de la première heure, je me suis vraiment demandé à quel film j’avais affaire. Le tempo très lent et le triangle amoureux très plat me donnaient envie de faire la sieste… Puis finalement, le film connait un tournant avec la disparition de Haemi. Les acteurs sont plus que talentueux. Mais sans doute le plus beau du film reste la photographie.

5.The Fatal Encounter


Ce film retrace les événements d’un complot avec brio. Un scénario très complexe que les acteurs réussissent à porter. Les décors et les costumes d’époque sont également époustouflants, comme bien souvent dans ce genre de réalisation. Un vrai régal pour les yeux. Un film complexe et brutal à découvrir.

6.Battleship Island


Un film très dur, basé sur des faits réels. Le scénario est bien construit, réaliste et ne donne pas dans le larmoyant malgré les scènes difficiles.

7.Forgotten


Déroutant et passionnant, une grande claque cinématographique. Un thriller psychologique plein de rebondissements qui fait travailler les méninges. Tout cela grace au scénario bien ficelé et au talent des acteurs car tout repose sur leur jeu, leur façon de transmettre les sentiments.

8.A Werewolf Boy


Une version coréenne de l’enfant sauvage à la sauce loup-garou. Avec Song Joong Ki qui fait partie de mes acteurs préférés pour son talent.

9.Punch


Un film dramatique dépeignant une tranche de vie poignante non sans humour.

10. Chilling Romance


Une comédie fantastique, un bon divertissement.

J’avoue avoir un peu pêché pour trouver les derniers titres. Aussi je me suis replongée au début de la décennie pour chercher quels films ont marqué ma mémoire. De plus, je n’ai pas eu la chance de voir Parasite, le fameux film coréen primé à Cannes cet été. Sans nul doute qu’il aurait été classé parmi les premiers de cette liste.
Et vous, un film asiatique préféré ?

2010~2019 : Les meilleurs dramas de la décennie

Alors que la décennie s’achève, j’ai pensé faire plusieurs rétrospectives sur différents sujets. Bien sur, ce classement ne concerne que moi et tout le monde n’y adhérera pas forcément. Mais vous pouvez jouer le jeu et me donner votre propre liste, ou bien commenter la mienne.
On commence avec les dramas !
Vous pouvez retrouver les fiches complètes de la plupart des séries en cliquant sur leur titre.

1.Secret Garden
Le plus ancien de la liste, mais sans conteste mon drama préféré. Sorti en 2010, il raconte la rencontre entre Kim Ju Won, propriétaire d’un grand centre commercial très attaché à son rang social, et Gil Ra Im, cascadeuse. Ils s’enfoncent dans une forêt à Jeju et trouvent une étrange maison où réside une dame qui leur offre une bouteille d’alcool. Le lendemain, après l’avoir bue, ils sentent un étrange changement physique… ils ont échangé leurs corps! Ne sachant pas quoi faire, ils décident de mener chacun la vie de l’autre.
Une comédie fantastique hilarante avec une pointe de drame, qui m’a fait découvrir Hyun Bin, l’acteur principal, qui depuis est devenu mon chouchou. J’ai vu cette série plusieurs fois.
affiche secret garden
2. Goblin
Second sur le podium, ce drama fantastique est sorti en 2016.
Durant l’ère de Goryeo, Kim Sin , un général invincible, rentre de la guerre et jalousé du conseiller du jeune roi, qui a épousé sa sœur. Mis à mort par celui-ci, son chatiment est de devenir alors un gobelin immortel. 900 années ont passées et Kim Sin est toujours vivant. La légende dit qu’une prêtresse humaine dont il tombera amoureux l’aidera à mettre fin à son immortalité. Un soir, Sin sauve la vie d’une jeune femme enceinte victime d’un accident de la route. Cette dernière donne naissance à une petite fille nommée Ji Eun Tak. La petite acquiert la faculté particulière de voir les esprits. Pour son 9e anniversaire, la mère décède soudainement. Eun Tak se retrouve seule et croise le chemin d’un faucheur d’âmes. Elle est sauvée par une vieille marchande ambulante. Dix ans plus tard, Eun Tak est une étudiante vivant chez sa tante cupide. Alors qu’elle célèbre seule son anniversaire en bord de mer, Eun Tak fait plusieurs vœux et fait apparaître Kim Sin.
goblin drama
3. W Two Worlds
2016 fut une année de grands crus puisque ce drama fantastique encore une fois est sorti cet été là.
Oh Yun Joo est une interne en chirurgie cardiaque et a un père dessinateur de bande dessiné très célèbre. Son manhwa relate l’histoire de Kang Chul, un jeune multimillionnaire et ancien champion de tir aux JO d’Athenes mais dont la famille a été assassinée. Mystérieusement, Monsieur Oh décide de mettre un point final à sa série à succès. C’est alors qu’il disparaît sans laisser de trace. Malgré tout, la série continue d’être publiée. Yun Joo s’inquiète alors pour son père et va enquêter sur son lieu de travail. C’est là qu’elle est mystérieusement happée dans le manwha et se retrouve aux cotés d’un Kang Chul blessé par coups de couteaux. La jeune femme décide de lui venir en aide. Mais que se passera-t-il si les deux mondes pouvaient se rejoindre ?
w two worlds
4. 49 Days
Datant de 2011, ce drame parle à nouveau d’échange de corps.
Ji Hyun est une jeune femme menant une vie parfaite. Elle va bientôt se marier. Mais, sa vie va être bouleversée par un tragique accident de la route. Ji Hyun se retrouve alors plongée dans le coma, juste quelques jours avant son mariage. Une faucheuse décide de lui accorder une seconde chance de vivre, mais à une condition: elle doit trouver trois personne en dehors de sa famille qui seront prêtes à verser de véritables larmes pour elle. Dans ce but, elle va emprunter le corps de Yi Kyung, une employée d’épicerie à temps partiel.
49 days drama
5. Nice Guy
Ce mélodrame a été diffusé en 2012.
Kang Ma Ru est un jeune élève en médecine. Il vit seul avec sa demi-sœur malade et son meilleur ami Park Jae Gil. Un soir que sa demi-sœur va encore plus mal et doit être transportée immédiatement à l’hôpital, Ma Ru reçoit un appel de Han Jae Hee, la femme qu’il aime. Elle semble complètement folle et lui demande de venir la sauver. Il se précipite mais rapidement sa vie bascule : alors que la jeune journaliste a tué accidentellement une personne dans un hotel, Ma Ru décide de plaider coupable et se fait emprisonner à sa place.
Une fois sorti de prison, il travaille comme barman. Pendant ce temps, Han Jae Hee est devenue la future épouse de Seo Jeong Gyu, un homme riche avec qui elle a eu un enfant. Après avoir revu Han Ja Hee, Kang Ma Ru n’a qu’une seule idée en tête : se venger. Pour cela, il va se servir de Seo Eun Gi, la belle-fille amnésique de Han Jae Hee. Jusqu’où est-il prêt à aller ?
nice guy drama
6. Memories Of The Alhambra
Un drama signé Netflix, proposé sur la plateforme depuis 2018.
Yoo Jin Woo, le PDG d’une société de jeux vidéos, s’investit énormément dans son travail.
Cependant, il traverse une période très difficile émotionnellement : son ex femme, enceinte, ayant divorcé pour épouser son meilleur ami. Ce dernier dirige une entreprise concurrente. Un soir, il est contacté par Jong Sae Ju, un jeune geek qui souhaite lui vendre son jeu vidéo. Mais le garçon semble poursuivi par une entité mystérieuse et lui donne rendez-vous à Grenade, en Espagne dans une auberge dirigée par des coréens. Alors que Jin Woo s’y rend, il teste le jeu en réalité augmentée et découvre des failles mystérieuses qui vont bouleverser sa vie privée.
mmories of the alhambra
7. Chicago Typewriter
L’autre thème qui me tient à coeur est le voyage dans le temps et ses dérivés (réincarnations,…) Chicago Typewriter est de cet acabit, sorti en 2017.
Han Se Joo est un écrivain à succès mondialement connu. Lors d’une tournée de dédicaces aux Etats Unis, il tombe sous le charme d’une machine à écrire coréenne datant des années 30 exposée dans un bar local. Mais le propriétaire ne souhaite pas s’en séparer. Alors que l’écrivain regagne son pays, l’objet s’anime et demande à lui être envoyée… Elle est alors livrée par Jeon Seol, une orpheline qui travaille dans un bureau à tout faire. Elle est accessoirement fan de Han Se Joo et essaye alors de tout faire pour se rapprocher de son idole. Mais l’écrivain semble imbu de sa personne, froid et distant. Serait-ce à cause du syndrome de la page blanche dont il souffre pour la première fois ? Pour remédier à cela, son manager lui propose de prendre un écrivain fantome. Han Se Joo refuse. Quand il découvre Yoo Jin Oh assis à son bureau, en train de taper un manuscrit en son nom, son sang ne fait qu’un tour. Pourtant les écrits de Yoo Jin Oh sont troublants. Pourquoi Se Joo reve t il des trois héros qui vécurent durant l’occupation japonaise en Corée ? Pourquoi la jeune tireuse d’élite de la rébellion ressemble mystérieusement à Jeon Seol ? Et pourquoi le journaliste assis au bar tape sur cette même machine qu’il a reçue ?
chicago typewriter
8. Arthdal Chronicles
Egalement une production Netflix qui a connu un grand succès au printemps dernier.
Eun Seom est un enfant maudit issu d’un métissage entre une membre du clan Asa et un Neanthal. Son frère jumeau a disparu lorsque son père a été assassiné. Lorsque les membres de sa tribu d’accueil, les Wahan, se font capturer par Ta Gon, il jure de les sauver. Et particulièrement, Tan Ya, l’apprentie prêtresse du clan, dont il est secrètement amoureux.
Ta Gon est un héros de guerre de la tribu Saen Yeok. C’est un maître en stratégie et une personne très ambitieuse. Personne n’ose jamais le questionner et il est admiré tant il est craint. Il vise à devenir le premier roi d’Arthdal et compte sur l’ingéniosité de Tae Al Ha, la femme qu’il aime, pour l’y aider. Le destin entrecroisé de trois enfants de la prophétie dans un monde en expansion rempli de guerres et d’injustices.
arthdal chronicles
9. Jekyll, Hyde and Me
Encore un drama où Hyun Bin est l’acteur principal. 2015.
Gu Seo Jin est un riche entrepreneur et directeur du parc d’attractions Wonderland. Réputé pour sa froideur et son intransigeance, il possède apparemment tout excepté sa liberté. En effet, à la suite d’un kidnapping survenu durant son enfance, celui-ci souffre désormais d’un dédoublement de la personnalité et de la peur constante de voir sa vie dirigée par son alter ego, Robin, doté à son opposé d’un caractère doux et altruiste. Seo Jin souhaite se débarrasser du cirque au Wonderland en raison des faibles ventes de billets et des coûts généraux élevés, mais il se retrouvera face à l’opposition de la maîtresse de piste Jang Ha Na, jeune femme revenue des États-Unis afin de sauver la troupe et surtout prendre la relève de son père.
Voilà désormais cinq ans que Robin n’est pas réapparu. Pourtant celui ci ressurgit alors que le Docteur Kang, la psychothérapeute de Seo Jin, est mystérieusement enlevée. Le seul témoin oculaire est Jang Ha Na.
hyde jekyll me
10. Descendants Of The Sun
Sorti en 2016 et actuellement disponible sur Netflix.
Yu Si Jin est un jeune militaire appartenant aux troupes de « maintien de la paix des Nations Unies », et accessoirement le commandant en chef d’une unité militaire d’élite des forces spéciales coréennes. Celle-ci est entraînée et envoyée aux quatre coins du monde pour mener à bien des différentes missions dangereuses et ce, dans le secret le plus complet. Il est secondé par le sergent-major Seo Dae Yeong qui est aussi son meilleur ami. Alors qu’ils se rendent ensemble aux urgences pour récupérer le portable de Dae Yeong volé par un jeune conducteur de moto blessé lors de sa capture, Yu Si Jin fait la connaissance de Kang Mo Yeon, une belle et talentueuse chirurgienne, et tous deux tombent amoureux l’un de l’autre. Cependant, ils exercent des métiers totalement opposés : alors que le travail de Si Jin implique parfois le sacrifice de vies humaines tout en risquant la sienne, la vocation de Mo Yeon consiste à sauver toutes les vies, sans exception. Ces différentes perspectives les mènent finalement à se séparer. Huit mois plus tard, lorsque Mo Yeon rejette les avances du directeur de l’hôpital, elle se voit punie et envoyée diriger une équipe médicale bénévole à Uruk. C’est là qu’elle rencontre de nouveau le capitaine Yu Si Jin.
descendants of the sun
Et vous, votre série fétiche ?

Burning

affiches du film burning

Film sud coréen de Lee Chang Dong
Sorti le 17 mai 2018
Durée : 2h28
Avec : Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo
Genre : Drame, mystère, psychologie, thriller
1 prix et 6 nominations au festival de Cannes 2018


Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, retrouve par hasard son ancienne voisine, Haemi, qui le séduit immédiatement. Elle lui demande de s’occuper de son chat pendant un voyage en Afrique. Celle-ci revient cependant avec Ben, un garçon fortuné et mystérieux.  Alors que s’instaure entre eux un troublant triangle amoureux, Ben révèle à Jongsu son étrange passion. Peu de temps après, Haemi disparaît… Jongsu, complètement amoureux fou de Haemi, part à sa recherche.

yoo ah in dans burning
Ce film s’inspire de la nouvelles « Les granges brulées » de l’écrivain japonais Haruki Murakami et plus implicitement de « L’incendiaire » de Faulkner.
Ce film a été acclamé lors du dernier festival de Cannes, mais ce n’est pas la raison qui m’a poussé à aller le voir. D’abord, je suis une inconditionnelle de l’acteur Yoo Ah In et je pense sans me tromper que c’est l’acteur coréen dont j’ai vu le plus de films. Ensuite, avoir la chance de voir un film coréen en version originale projeté dans ma ville, c’était pour moi une chose qui n’arriverait jamais. C’est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis rendue au cinéma le week end dernier.
J’avais bien entendu regardé la bande annonce et je m’attendais à un thriller plutot action (Je n’avais pas lu les critiques) J’ai donc été très surprise par la lenteur du film. D’ailleurs,
le réalisateur et sa co-scénariste avouent eux-mêmes qu’ils se sont inspirés d’un texte où « il ne se passe rien ». Mais Lee Chang Dong a fini par être séduit : « ce mystère recèle une dimension très cinématographique. On allait pouvoir en faire quelque chose de plus grande ampleur et de plus complexe. Ces trous béants dans l’enchaînement des événements, la pièce manquante qui nous empêche de connaître la vérité, font référence au monde mystérieux dans lequel nous vivons aujourd’hui, ce monde dans lequel on sent bien que quelque chose ne va pas, sans pourtant réussir à expliquer précisément de quoi il s’agit ». Ce qui n’a pas été le cas de tous les spectateurs en France.
jeon jong seo dans burning
Personnellement, j’avoue qu’au bout de la première heure, je me suis vraiment demandé à quel film j’avais affaire. Le tempo très (trop) lent et le triangle amoureux très plat me donnaient envie de faire la sieste… Puis finalement, le film connait un tournant avec la disparition de Haemi. Je suis hameçonnée et même si le film continue sur ce même tempo, mon cerveau commence à entrer en ébullition. Mille questions et théories se bousculent dans ma tête : si de première évidence le coupable semble être désigné, rapidement on s’englue dans plusieurs théories. Haemi est peut etre folle. Ou bien c’est Jonsu qui a tout inventé, après tout il est romancier… Bref. Il faut s’accrocher, mais après cette première heure, on est récompensé.
Les acteurs sont plus que talentueux. Yoo Ah In porte quasiment le film sur ses épaules à lui tout seul. Et il le fait bien. Il réussit à transmettre beaucoup d’émotions tout en parlant peu. On s’attache vite à lui et on ressent beaucoup d’empathie. J’ai eu plus de mal avec Haemi, mais je pense que son personnage est très représentatif des jeunes coréennes actuelles. Quant à Steven Yeun, tout le monde le connait pour son rôle dans The Walking Dead. Il campe ici un personnage qu’on adore détester.

Mais sans doute le plus beau du film reste la photographie. Je ne suis pas très fan des paysages urbains mais encore une fois, ils sont représentatifs de Séoul et du quartier de Gangnam. J’ai plutot admiré les paysages de la campagne, au bord de la zone de démilitarisation… les intérieurs pauvres et saturés des habitations. Les jeux d’ombres et de lumières sont à couper le souffle.

Je suis donc ressortie enchantée de cette séance, même si la fin du film nous laisse dans notre purée de pois, et je salue à mon tour cette œuvre qui aurait mérité plus de récompenses comme la plupart des critiques de cinéma l’ont souligné cet été. Du coup, je vais acheter le recueil de nouvelles de Murakami (même si j’ai peu de temps pour lire) par curiosité.

Chicago Typewriter

Sikago Tajagi / 시카고 타자기
chicago typewriter affiche
16 épisodes de 70 mn diffusés du 07/04 au 27/05/2017 sur tvN
Réalisateur : Kim Cheol Gyu
Genres : comédie, fantastique, romance, histoire
machine à écrire chicago typewriter
Han Se Joo est un écrivain à succès mondialement connu. Lors d’une tournée de dédicaces aux Etats Unis, il tombe sous le charme d’une machine à écrire coréenne datant des années 30 exposée dans un bar local. Mais le propriétaire ne souhaite pas s’en séparer. Alors que l’écrivain regagne son pays, l’objet s’anime et demande à lui être envoyée… Elle est alors livrée par Jeon Seol, une orpheline qui travaille dans un bureau à tout faire. Elle est accessoirement fan de Han Se Joo et essaye alors de tout faire pour se rapprocher de son idole. Mais l’écrivain semble imbu de sa personne, froid et distant. Serait-ce à cause du syndrome de la page blanche dont il souffre pour la première fois ?
Pour remédier à cela, son manager lui propose de prendre un écrivain fantome. Han Se Joo refuse. Mais quand il découvre Yoo Jin Oh assis à son bureau, en train de taper un manuscrit en son nom, son sang ne fait qu’un tour.
Pourtant les écrits de Yoo Jin Oh sont troublants. Pourquoi Se Joo reve t il des trois héros qui vécurent durant l’occupation japonaise en Corée ? Pourquoi la jeune tireuse d’élite de la rébellion ressemble mystérieusement à Jeon Seol ? Et pourquoi le journaliste assis au bar tape sur cette même machine qu’il a reçue ?
chicago typewriter acteurs
Un drama original avec une photographie superbe, notamment en ce qui concerne les années 30, mais aussi lors des prises de vue dans la montagne ou le jardin de Se Joo par exemple. Le thème de la réincarnation et du destin, souvent au cœur des dramas que j’aime, est traité de façon originale. Le fantastique est d’abord abordé de façon comique, avec différentes situations cocasses, puis à mesure que le scénario avance, le drame prend le dessus avec en parallèle un triangle amoureux entre les protagonistes principaux. Les rebondissements sont nombreux et pour la plupart, je ne les ai pas vus venir. Les rapports entre les personnages sont complexes et n’ont rien de lisse. La fin est également bien ficelée (quoi qu’un peu prévisible) car on sait ce que deviennent presque tous les personnages de la série. Ce qui est rare. Habituellement les scénaristes se focalisent essentiellement sur la love story.
Je salue également la performance des acteurs. Yoo Ah In est toujours aussi excellent, sachant nous faire passer en un clin d’oeil du rire aux larmes. Mais sa partenaire est tout aussi douée. Il suffit de regarder ce qu’elle dégage simplement avec son regard, dur et décidé quand elle est tireur d’élite, tendre ou triste lors des scènes émotionnelles. La musique n’est pas en reste. Elle colle parfaitement à l’ambiance et rajoute à l’émotion du moment.
Bref, vous l’aurez compris, un drama que je recommande vivement. C’est mon gros coup de cœur en ce début d’année. J’attendais impatiemment cette série et je n’ai pas été déçue.

Antique Bakery

Sayangkoldong Yangkwajajeom Aentikeu, 서양골동양과자점 앤티크

de son titre original datant de novembre 2008

Réalisateur: Min Gyu Dong
Acteurs principaux: Joo Ji Hoon, Choi Ji Ho, Yoo Ah In, Kim Jae Wook

affiche antique bakery

Synopsis:

Jin Hyeok est beau, riche et a du style. Le seul inconvénient réside dans le fait qu’il ne trouve pas l’amour de sa vie. Il décide donc d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie pour attirer les jeunes filles en mal de douceurs. Antique est née. Cherchant un associé, Jin Hyeok loue les services d’un pâtissier de renom : Seon Woo. Cependant, ce dernier se révèle être un ancien camarade de classe lui ayant fait sa déclaration durant ses années collège.

Ce beau portrait se finit par l’apparition de Ki Beom, complètement fasciné par les gâteaux de la boulangerie, ainsi qu’un garde du corps quelque peu distrait, Su Yeong. Ce quatuor commence donc à faire sensation chaque jour et Antique fait son petit bout de chemin. Tout cela ne saurait compter sans le passé de chacun des protagonistes qui pointe son nez.

Note : Ce film est l’adaptation live du manga de Fumi Yoshinaga : Seiyô Kotto Yôgashiten. Il existe également un drama japonais du même nom.

scene du film antique bakery avec Joo Ji Hoon Choi Ji Ho Yoo Ah In Kim Jae Wook

Mon avis:
Au début je me demandais un peu qu’est ce que c’était que ce film, les personnages avaient l’air complétement décalés, à la limite de l’absurde. Mais au fur et à mesure que le film avance, nous en apprenons plus sur le passé des personnages, sur leurs angoisses… et la fibre dramatique du film nous envoute. C’est un film vraiment réussi car il nous fait passer par toutes les émotions: le rire bien sûr, mais aussi l’angoisse et l’amour. Les acteurs sont tous très bons, et j’ai été très heureuse de retrouver Kim Jae Wook (que j’avais déjà apprécié dans le drama « Mary Stayed Out All Night ») dans un registre totalement différent. Je vous invite vraiment à venir regarder ce film, ne serait ce que pour voir ses pâtisseries (ou ses beaux acteurs, au choix…) Homophobes, passez votre chemin.