I’m not a robot

im not a robot affiche
Série coréenne de 32 épisodes de 35 mn chacun diffusé du 06/12/2017 au 25/01/2018 sur MBCn DRAMAcube, MBC Drama Net, et en France sur Netflix.
Thème et genre : comédie, romance, science fiction, robots
A partir de 15 ans
acteurs im not a robot

Synopsis :
Kim Min Kyu est le PDG de KM Finances. Sous ses airs arrogants et bizarres, il cache en réalité une profonde blessure suite aux décès de ses parents: il a développé une intolérance aux êtres humains. Un terrible choc allergique envahit son corps dès qu’il entre en contact physique avec quelqu’un. Il vit au mieux avec ce désagrément qui lui pourrit la vie et notamment pour le service militaire obligatoire.
Grace à son emploi, il découvre qu’il est propriétaire d’une équipe scientifique clandestine de génie qui a élaboré un robot humanoïde époustouflant. Il souhaite alors évaluer les performances du robot avant sa mise sur le marché. Malheureusement, le robot Aji3 tombe en panne la veille de sa livraison. Plutot que de risquer le démantèlement de son équipe, le scientifique Hong Baek Gyun fait appel aux services de son ex petite amie qui a servi de modèle au robot. Ayant désespérément besoin d’argent, Jo Ji Ah accepte. Mais elle se trouve rapidement prise au piège de son personnage et doit faire face à un millionnaire étrange avec qui elle a eu récemment un différent suite à une livraison de figurine.


C’est une histoire complexe qui mêle plusieurs thèmes.
La lecture la plus profonde est émise par le héros lui-même : jeune orphelin trahi qui développe une peur des autres telle qu’il en est physiquement affecté. De ce fait, il s’isole complètement et fait ce qu’il peut pour survivre. Min Kyu semble peu à peu revivre au contact d’Aji3. C’est donc une profonde réflexion sur la solitude et la trahison, les blessures qu’elles engendrent… mais aussi du pouvoir de l’amour. Celui-ci est à double tranchant car il peut également blesser jusqu’à la mort (On le voit avec l’un des personnages secondaires)
Cette lecture est très noire et un drama coréen peut difficilement se permettre de telles pensées (pour rappel la Corée est l’un des pays où il y a le plus de suicides de jeunes) pour une série romantique destinée à ce public. Je pense que c’est pour cela que le scénario joue en parallèle une grosse carte humoristique, parfois un peu potache. Cela ne m’a pourtant pas dérangée malgré mes gouts peu enclins à la comédie. Ces scènes sont des petites bulles d’oxygène qui aident le spectateur à se détendre et à dédramatiser. De plus, cela rend le personnage de Ji Ah encore plus attachante.
acteurs im not a robot
Cela va de paire avec le happy ending prévisible, mais les rebondissements sont nombreux et sombres. Les acteurs principaux explorent toute une palette de jeu qui crée des sentiments très contrastés auprès du spectateur. C’est ce qui assure la réussite de cette série qui, bien que fictive, nous permet de rêver à une intelligence artificielle capable de servir l’humain au point de le rendre meilleur.